DSK : Moscou et Athènes évoquent le complot

Posté le juin 10, 2011, 9:00
2 mins

C’est à Moscou et dans la presse grecque (ww.ing.gr) que la thèse d’un complot ayant visé DSK a refait surface cette semaine.

Avec comme mobile… l’or de Fort Knox ! Selon le journal grec en ligne ing.gr, DSK en réclamant aux Etats-Unis de verser l’or qu’ils devaient au FMI depuis 1978, aurait appris que les réserves de Fort Knox étaient tout simplement vides !

Conformément au rapport des services russes d’informations DSK s’est trouvé aux USA pour s’informer sur le pourquoi le gouvernement américain avait suspendu la livraison au FMI de 191,3 tonnes de l’or, comme prévu selon l’accord signé des deux parties en avril 1978.

Il aurait d’ailleurs révélé cette information à un ami, banquier Egyptien, Mahmoud Salam Omar. Celui-ci a été arrêté qulques jours plus tard au motif d’avoir… violé une femme de chambre dans un hôtel de luxe. Si tout cela est monté par les services américains, on peut leur reprocher un léger manque d’imagination ! Si la thèse véhiculée par la presse grecque informée à Moscou était vrai, nul doute que les créanciers de l’Amérique serait pris de panique face à cette révélation de l’absence de réserves d’or aux Etats-Unis. La parole du gouvernement américain et de la Fed perdrait toute valeur économiques, le dollar s’effondrerait et l’économie américaine ne trouverait plus les crédits qui sont son pain quotidien.

Le 29 mai Poutine a déclaré clairement : « Il est difficile pour moi d’évaluer les incitations politiques dissimulées, mais je ne peux pas croire que les faits se sont passés comme apparus, et aussi, de la manière dont ils étaient initialement présentés. Quelque chose ne va pas ».  Alors intox russe destinée à affaiblir le rival américain ou vraie histoire d’espionnage et de poker menteur à l’échelle mondiale ?