DSK, un sauveur ?

DSK, un sauveur ?

Les Français ne sont pas à paradoxe près ! Dominique Strauss Kahn caracole en tête des sondages. Il est, selon eux, le meilleur candidat de la gauche.

La même gauche qui soutient les grévistes et syndicalistes opposés à la réforme des retraites ? Celle qui a fait les 35 heures ? Celle qui veut toujours plus d’intervention publique et de fonctionnaires ?

Mais Dominique Strauss Kahn, en patron du FMI, est l’homme qui a validé les plans de rigueur en Grèce et en Irlande : allongement du nombre d’années de cotisation pour la retraite + baisse des retraite + baisse des rémunérations ! Et privatisations des services publics (notamment chemin de fer pour 2011) ! Et gel des embauches de fonctionnaires et bientôt réformes des mutuelles et de la sécurité sociale.

En somme, le programme que la gauche a toujours refusé, celui que la droite n’a jamais osé, s’arrêtant toujours aux premières grèves. C’est ce Dominique Strauss Kahn là que veulent les électeurs de gauche ? et les électeurs de droite qui ne supportent plus Nicolas Sarkozy ?

 

Nous serions curieux de voir leur réaction si DSK, une fois élu, appliquait un tel programme que les économistes nomment pudiquement « ajustement structurel », qui est en fait un programme de gain de compétitivité et de tassement des importations par baisse massive des coûts de production et du pouvoir d’achat.

En Grèce, les premières conséquences ont été la fermeture de milliers de magasins, même dans le centre d’Athènes, faute de clients pour consommer… 

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • doe jane Répondre

    ne pas oublier  » que les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent »….

    30/11/2010 à 12 h 26 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: