Du climat et des hommes

Du climat et des hommes

Jadis, on avait les processions religieuses pour demander au Seigneur de nous apporter la pluie ; ou le soleil, c’était selon.

Elles faisaient partie de la vie des pauvres chrétiens, malmenés par les éléments dont dépendait souvent leur survie.

Maintenant, on a les manifestations pour la protection du climat.

Là, on est plus modeste en s’adressant à nos autorités terrestres, mais plus ambitieux aussi en prétendant élargir l’action à la planète entière.

Je ne sais quelle est la part de l’activité humaine dans le réel réchauffement climatique.

Sans doute moins que le GIEC nous l’assure.

Il y a eu des bouleversements climatiques bien avant que l’homme puisse en être accusé.

Des périodes durables, très sèches ou très froides, ont existé au Moyen Âge, au XVIIIe siècle. Le débat n’est pas près de s’achever.

Mais je sais deux choses : d’abord je sais que l’activité humaine, émettrice de gaz à effet de serre, est énorme parce que la population humaine est énorme ; moins de 2 milliards en 1920, presque 8 milliards aujourd’hui.

Ensuite, je sais que nous, Français, représentons moins de 1 % de la population de la planète, et moins de 1 % des émissions de ces gaz, et que nous ne sommes pour rien dans l’accroissement de la population mondiale.

Penser que nous pouvons avoir la moindre influence sur le climat est prétentieux, et peut s’avérer destructeur si nous nous imposons des contraintes et des dépenses dans un but inatteignable de toute façon, alors que tant d’autres ne connaissent pas le contrôle des naissances, ou ne consentent pas la moindre « taxe carbone ».

Il y a une écologie raisonnable, approuvée par la majorité des Français, qui s’appelait il y a peu protection de l’environnement.

Ce n’est pas celle de nos « écolos politiques » plus rouges que verts.

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Maintenant, on a les manifestations pour la protection du climat.

    Faudra-t’il commes les Incas offrir des nouveaux-nés *) en sacrifice pour apaiser Gaïa?
    Avec des décérébrées comme Sandrine Rousseau ce pas sera bientôt franchi.
    Attendons nous au pire.

    À défaut de nouveaux-nés on prendra des types qui fument des clopes et roulent en diesel.

    16/09/2021 à 10 h 41 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: