Durcissement de la bataille économique

Posté le mai 12, 2010, 12:00
57 secs

 

 

Il ne faut se faire d’illusion, les choix politiques actuels vont durcir la bataille
économique
. La remontée de l’Euro évite peut-être l’envol du coût de la dette pour les pays européens. Elle condamne en revanche les producteurs européens dans
leur concurrence contre l’Angleterre, les Etats-Unis et la Chine
qui font tout ce qu’ils peuvent pour que leur monnaie respective reste suffisamment faible pour favoriser à fond leurs
exportations.

 

Le marché le plus facile à conquérir reste le marché européen… Privés de débouchés sur les
marchés extérieurs, les producteurs européens ne s’y affrontent pas à égalité. On sait les efforts que l’Allemagne a consenti pour demeurer concurrentielle.

Avec le renoncement aux baisses d’impôts prévues par sa coalition, Angela Merkel condamne tout rebond
de la consommation allemande qui aurait pu bénéficier aux exportateurs français, italiens ou même grecs…

 

La bataille économique pour trouver des débouchés va donc s’intensifier, avec comme seules armes possibles
le progrès technique et l’innovation d’une part et la déflation compétitive de l’autre, c’est-à-dire la baisse des salaires et des prix, qui permet à la fois de
restaurer la compétitivité externe et de diminuer les importations… par baisse du pouvoir d’achat.

 

Tout le contraire donc du programme de Nicolas Sarkozy en 2007 et de Georges Papandréou en
2009.