Education : impasse de la méthode globale

Posté le mai 31, 2010, 12:00
12 secs

 

Si la méthode globale continue de compter des partisans au sein de l’Education nationale, les ravages qu’elle a
accompli devraient suffire à la remettre en cause.

Les parlementaires seraient inspirés de lire Bien parler, bien lire, bien écrire, du docteur
Ghislaine Wettsein-Badour (spécialiste de l’apprentissage de la lecture pour des enfants et des adultes en difficulté) et de faire pression sur le ministère :

 

« Restons vigilants sur l’apprentissage de la lecture. La seule pédagogie qui doive être utilisée est la méthode
alphabétique. Elle correspond aux attentes du cerveau pour placer les enfants à l’abri des confusions de sons et e lettres. Il faut proscrire formellement les techniques d’apprentissage
globales
, qui demandent de « reconnaître les mots » (prénoms, différents mots-outils présentés sur des étiquettes, etc..) Plus l’enfant est jeune, plus cet usage est
dangereux. »