Effondrement de la gauche ?

Effondrement de la gauche ?

Les élections municipales en France, au premier regard, montrent un effondrement de la gauche.

Le parti socialiste est désormais le parti des bobos, bourgeoisie bohème qui rêve (toujours) de « justice sociale », d’écologie, de mariage homosexuel, et de quelques autres fariboles ineptes. Cela permet encore quelques victoires, dans les endroits où les bobos sont concentrés. Mais cela ne permet pas davantage. L’élec­torat musulman qui avait rejoint les socialistes en 2012 les déserte présentement : les effluves de gay pride ne sont pas islamiquement correctes. Comme disait l’autre, on ne peut pas plaire à tout le monde !

La gauche façon Front de gauche elle-même ne se porte pas très bien : elle est plus islamiquement correcte, mais elle déplaît à l’électorat de gauche à l’ancienne, qui s’inquiète précisément de la montée de l’islam et de l’immigration en France.

Cet effondrement de la gauche signifie-t-il pour autant un glissement vers la droite ? Oui et non.

Oui, si on classe le Front Na­tional à droite. Non, si on regarde ce qu’est le Front National. La montée en puissance actuelle du FN se fait dans deux types d’endroits surtout : dans les bastions ouvriers qui avaient été ceux du Parti communiste, particulièrement là où les fermetures d’usines ont été nombreuses et où chômage, pauvreté et déclassement frappent durement, et dans les endroits où une immigration musulmane non intégrée suscite le plus nettement les effets secondaires de la non-intégration, délinquance et insécurité.

Dans les bastions ouvriers, ce que les électeurs retiennent des thèses du FN, c’est leur dimension dirigiste et protectionniste, les promesses de sauver l’industrie et d’assurer la préférence nationale en matière d’emploi, et le glissement du FN vers des idées empruntées à la doctrine communiste est un facteur essentiel.

Dans les endroits particulièrement frappés par une immigration musulmane non intégrée, c’est le discours autoritaire, sécuritaire, résolument hostile à l’immigration, qui joue.

Cela fait du FN un mouvement de crispation étatique, porteur de relents marxistes, et xénophobe : et le mélange de ces composants peut rappeler de fâcheux souvenirs, et ne doit pas faire oublier que le fascisme et tous les dogmes qui ont pu s’y rattacher viennent de la gauche.

Cela fait du Front National un parti de gauche : une sorte d’enfant monstrueux engendré par la gauche française, par les idées dysfonctionnelles qu’elle a pu disséminer en matière d’économie, et par les conséquences de ses nouvelles idées, boboïsées, qui suscitent un rejet chez des gens qui gardent des réflexes de gauche, mais ne se reconnaissent plus dans la gauche actuelle.

L’effondrement de la gauche en ces conditions pourrait bien ne pas susciter un mouvement vers une alternance par laquelle la gauche présentement au pouvoir pourrait laisser la place à une droite à même de replacer le pays sur la voie du dynamisme. Le Front National n’est pas à droite. Là où l’UMP gagne, c’est par défaut, pas par adhésion à un projet.

La gauche au pouvoir est rejetée, mais une autre gauche, celle incarnée par le Front National, est en train de monter en puissance. Cette montée en puissance risque fort de se poursuivre, dès lors que chômage, pauvreté et déclassement vont sans doute s’accentuer en France dans les mois et les années à venir, et dès lors que l’immigration musulmane non intégrée va perdurer, avec tous ses effets secondaires.

Un pourrissement est en marche. Il ne pourra être arrêté que si s’opère un grand travail d’explication des mutations du monde et de la possibilité pour la France de s’insérer de façon féconde dans celles-ci.

Des gens au sein de l’UMP tentent de donner les explications requises. Ils sont peu entendus pour le moment. S’ils ne parviennent pas à se faire entendre davantage, on peut craindre que leur éventuelle victoire, plus tard, en 2017, soit un feu de paille, et que le pire soit à venir…

Guy Millière

Partager cette publication

(39) Commentaires

  • HOMERE Répondre

    On s’en fout que le FN soit de gauche….il est le seul parti qui reste pour que le français puissent espérer autre chose que du Valls ou du Juppé qui nous la rejoue depuis Mitterand l’ex faciste et Hollande le nouveau Robespierre déguisé en croquemitaine impuissant et pathétique…
    Il faut de l’ordre en France,pas cette merde qui défigure nos villes et surchargent les prisons….pas ces Femen,pourriture absolue d’un programme fou de désintégration de notre société….
    Alors que le FN soit à gauche…..bof !!

    04/04/2014 à 12 h 08 min
  • Bryan Travis Répondre

    Voila de la clarite. Bien sur le FN est de la gauche. Leur etatisme est nationaliste, c’est tout.

    03/04/2014 à 17 h 45 min
  • Jaures Répondre

    « Combien sommes nous encore à défendre ces valeurs » demande Oeilderaison. Les catholiques pratiquants représentent 5% de la population, ce qui fait tout de même près de 3,5 millions de Français.

    03/04/2014 à 15 h 58 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      la question n’est pas dans les chiffres mais dans les lettres !

      03/04/2014 à 18 h 23 min
    • Oeildevraicon Répondre

      Que représente encore ces 3,5 millions de catholiques pratiquants, face aux 10 millions de musulmans pratiquants, ayant envahi la France?

      Rein, encore rien et toujours rien, grâce en grande partie à des gens comme vous.

      Pour s’en convaincre, il suffit de regarder ce qui se passe autour de nous ( les yeux grands ouverts et pas avec des filtres sélectifs, comme vous Jaures), pour découvrir la façon honteuse dont use et abuse tous les lèches babouches (subventions, aides de toutes sortes, préférences aux immigrés, à l’abattage hallal et à la construction de mosquées au détriment des églises, baisse du pantalon et génuflexions devant l’islam qui est une doctrine fasciste), afin de s’octroyer les bonnes grâces de cette population.
      Population, qui à bien profité de cette position (à genoux) pour les sodomisés, lors des dernières municipales.
      Grand bien leur fasse, car beaucoup d’entre eux doivent aimer cela.

      03/04/2014 à 21 h 27 min
      • Jaures Répondre

        Vos 10 millions de musulmans pratiquants est un pur fantasme. Selon l’enquête de l’Ifop publiée par « La Croix », seuls 41% des musulmans se disent pratiquants, soit à peine plus de 2 millions. De même, vous avez comme beaucoup la fâcheuse tendance à considérer comme musulmane toute personne d’origine maghrébine alors que beaucoup ne mettent jamais les pieds dans une mosquée.
        Par ailleurs, il y a en France 45 000 églises pour 1600 lieux de culte musulmans.
        Posez-vous donc les bonnes questions. Pourquoi les Français qui se disent catholiques ne fréquentent plus les églises ? Pourquoi les rites catholiques (baptême, communion, mariage) sont-ils en constante régression ? Pourquoi la moyenne d’âge des prêtres dépasse les 70 ans ?
        Il ne s’agit pas de pester contre les 1600 mosquées mais de vous demander comment remplir vos 45 000 églises.

        04/04/2014 à 11 h 46 min
        • Oeildevraicon Répondre

          Que de bla bla… monsieur le professeur!
          Je n’ai pas à me poser les bonnes questions, car pour moi, je détiens les bonnes réponses.
          Quand à vos statistiques, vous savez maintenant (depuis les municipales), ce que les français en pense.

          04/04/2014 à 21 h 09 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Il estz inutile d’être catholiq

      04/04/2014 à 9 h 50 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    NON ,  » LaGauche  » ne s’est pas  » effondrée  » ; les électeurs de  » gauche  » se sont sentis eux aussi TRAHIS par leur candidat ( F.H. ) comme l’ont été, en 2007, ceux de  » droite  » par Sarkozy, ils ont donc  » déserté  » les urnes ou voté pour un Parti ( le F.N. ) dont le discours cristallise tous leurs espoirs, tous leurs désirs en un mot qui leur permet de pérenniser leurs  » habitudes  » , celles d’être des  » assistés « ,des protégés; en réalité ce qu’il réclament c’est d’être … bercé … et de ce fait la seconde partie du quinquennat de F.H. s’annonce déjà comme un numéro d’équilibriste … celui avec à droite le choc viril des compétitivités , à gauche les douceurs d’un maternage public … Le Peuple Français n’a pas encore atteint l’âge adulte et cela ce démagogue de Sarkozy l’avait fort bien compris

    03/04/2014 à 14 h 10 min
    • Oeildevraicon Répondre

      Oui Quinctius… le peuple Français n’a pas atteint l’age de sa majorité (et nous sommes pour beaucoup restés de grands enfants) et Sarkosy l’a fort bien compris en cocufiant quelques millions de français comme l’a fort bien réussi avant lui, François 1er .
      Je tiens à préciser que dans les deux cas j’en était , c’est pour cela que je pense pouvoir faire mentir l’expression française qui dit: « jamais deux sans trois ».

      03/04/2014 à 21 h 44 min
  • dissident Répondre

    on connait la « justice sociale » a la socialaud, par exemple des 1983, les chomeurs « grace » a Bérégovoy devaient vivre grace a leur prime de licenciement et on calculait ainsi des mois de carence avant de pouvoir toucher des allocations chomages qui sous la droite etaient versees immédiatement, des 1983 aussi le forfait hospitalier aussi et le torpillage des pre retraites, des taxes imbéciles sur les magnetoscopes qui touchaient les petites gens et j en passe et des meilleures

    03/04/2014 à 1 h 36 min
    • Jaures Répondre

      Ne mélangez pas tout, cher dissident. Les indemnités chômage sont négociées par les partenaires sociaux. Maintenant, si vous voulez lutter avec la CGT pour que les chômeurs soient mieux indemnisés et que le patronat augmente sa participation à l’équilibre des caisses, vous êtes le bienvenu !

      03/04/2014 à 14 h 42 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        C’est cela Jaures, vive la lutte des classes avec la CGT. Pendant ce temps les entreprises continuent de crever.
        Pour compenser les indemnités chômage il faudra alors prendre l’habitude de bouffer le mastic des fenêtres.

        04/04/2014 à 9 h 47 min
        • Jaures Répondre

          Il n’y a pas plus à dire « vive la lutte des classes » que vive les 4 saisons. Elle est un fait. Il y a lutte dés que des intérêts sont opposés.
          Quand vous voulez acheter une voiture, vous acceptez d’emblée le prix catalogue ? Non. Vous faites comme tout le monde: vous négociez jusqu’à un point d’accord. Si celui-ci ne se trouve pas, vous renoncez: vous faites la grève de l’achat.
          Les salariés et les actionnaires ont des intérêts opposés, chacun voulant la meilleure part du bénéfice. C’est pourquoi il faut négocier. La lutte des classes n’est rien d’autre que la négociation pour le partage d’une richesse produite grâce au capital des uns et au travail des autres.

          06/04/2014 à 10 h 22 min
  • Pernollet Répondre

    Entièrement d’accord avec vous JYL, j’ai vu la même chose du coté de Grenoble, car j’étais curieuse aussi de voir les électeurs du FN et du discours de Marine, qui tient la route.

    02/04/2014 à 22 h 46 min
  • HOMERE Répondre

    Mais que diantre,qui est au pouvoir (absolu) actuellement ?
    Mais que foutre,qui sera au pouvoir(absolu)demain ?
    Les thèses d’une France condamnée à subir les turpitudes de castes politiques alternatives sans aucun espoir d’en échapper justifient,à elles seules,un vote FN….
    Oui il s’agit bien,pour beaucoup,d’une haine de voir notre pays se liquéfier sous les mauvais coups d’une gauche sectaire et destructrice de nos valeurs et d’une droite molle s’accommodant des effets désastreux de l’Européisme.
    Oui il s’agit bien,pour beaucoup,d’une haine de voir les étrangers mieux traités que les nationaux,
    Oui il s’agit bien,pour beaucoup,d’une haine de voir se dresser les minarets comme autant de provocations à notre religion millénaire,
    Oui il s’agit bien de haine de voir les villes salies par des délinquants et défigurées par les mafieux de toute sorte,
    Oui il s’agit bien de haine de voir des patrons voyous pleins aux as sans aucune pudeur ni retenue,
    Oui il s’agit bien d’une haine de voir des fonctionnaires privilégiés bénéficiant d’avantages scandaleux,
    Oui il s’agit bien d’une haine de voir notre pays s’effondrer sous le poids d’une immigration folle porteuse de violences…
    Vous en voulez encore ?
    Oui le FN concentre ces haines…et alors ?
    Demain il faudra faire l’addition….çà va coûter cher…..
    Le pire est moins certain que le probable mais c’est probablement pire que de n’y voir rien d’autre…….qu’un monstre…..enfanté par des lâches et des renégats….
    Une révolte est en marche…les cons vont se révolter et la raison n’y sera qu’un ersatz de pourriture balayée par un peuple défiguré et exangue,

    02/04/2014 à 16 h 09 min
  • Daviet Répondre

    Les marxistes et Trotskiste au FN ? je rève encore une fois Guy Milliere marche à coté de ses pompes. C’est vrai ça ! si Marine n’était pas ils auraient tous voté Mélanchouille.Il doit être Daltonien GM et confondre le rouge et le bleu.

    02/04/2014 à 15 h 38 min
  • druant philippe Répondre

    A vous de ranger ce « bon » Jaures en se(r)vice commandé pour ses maîtres PS , dans la catégoriE « malignité » ou « crétinisme » .

    02/04/2014 à 12 h 59 min
  • druant philippe Répondre

     » C’est ce dernier discours qui colle à l’extrême-droite, toujours prompte à prospérer sur les haines, du juif autrefois, du musulman aujourd’hui. »

    Que voilà de la bonne soupe Jauressienne (le terme haine trahit bien son idéologie gauchiste) : le FN ne hait pas les Juifs / Musulmans ou Africains mais voudrait les voir bien moins nombreux en France vu le coût et les inconvénients qu’ ils amènent (Islam , démographie galopante, betonisation , extension des villes, criminalité) .
    Il faut être trépané du bulbe ou d’ une malveillance rare pour laisser prospérer de telles populations (gens de sac et de corde, analphabètes , criminels étrangers) : en terme de malignité, on peut compter sur ce bon (gros) patronat
    et sur les gauchistes (plus par débilité pour eux) .
    A vous de ranger le ma

    02/04/2014 à 12 h 57 min
  • Jaures Répondre

    Que veut dire « Le parti socialiste est désormais le parti des bobos » ? Si l’on prend Paris, le PS garde la ville pour l’essentiel grâce aux arrondissements populaires (XVIIIème, XIXème, XXème). La droite cartonne dans ses bastions de l’Ouest où le revenu moyen par habitant dépasse les 80 000€, 2,5 fois celui des arrondissements de l’Est. Où sont donc les bourgeois ? Quant au reste, les villes de Lille, Forbach, Metz, Dijon,… sont-elles des villes bobos ?
    En 2008, après moins d’un an au pouvoir, et avant que la crise ait fait ses ravages, l’UMP perdait 90 villes. Etaient-elles tout à coup devenues pour 6 ans « bobos » ?
    Par ailleurs, je ne pense pas que la justice sociale soit une » faribole » et le mariage pour tous est maintenant majoritaire dans nos démocraties occidentales.
    Sur le FN, le programme économique est anecdotique. En 2007, le candidat du FN présentait des propositions à l’opposé de celles d’aujourd’hui ((par exemple, J.M Le Pen demandait un retour de la retraite à 65 ans, sa fille propose de la remettre à 60 ans). Il est vrai que les propositions de Mme Le Pen sont aujourd’hui assez proches de celles du Front de Gauche (hausse de 200€ des salaires, fin du gel des salaires des fonctionnaires, hausse des retraites, nationalisations, défense des services publiques,…). L’idée est de coller à l’air du temps et de faire des propositions, au delà de toute rationalité, selon les peurs du moment: le libéralisme après la crise n’est plus à la mode: on le pourfend, on intègre l’opposition à la réforme des retraites, on rassure sur les services de proximité,en accusant l’Etranger (l’Europe, l’immigration, la mondialisation,…) de tous nos maux. C’est ce dernier discours qui colle à l’extrême-droite, toujours prompte à prospérer sur les haines, du juif autrefois, du musulman aujourd’hui.
    J.M Le Pen se moquait des élections municipales qui ne lui apportaient que des ennuis (dissidences, échecs,…). Sa fille joue l’implantation locale. On verra.
    Les socialistes ont connu un revers violent dû à l’absence de résultats tangibles et une image d’impuissance anxiogène. Pour autant, le pessimisme quasi morbide de Millière, son leitmotiv depuis 30 ans, n’est pas de mise. Après l’échec historique d’Obama aux élections de mi-mandat en 2010, Millière titrait « Obama, le début de la fin ? ». On connait la suite. Rien n’est écrit.

    02/04/2014 à 11 h 49 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Jaures, avec le score de votre parti aux municipales vos commentaires ont le méchant goût d’une fanfaronade incongrue. Adoptez le style du pénitent, revêtez le sac de jute et devenez humble.
      Là où le socialisme passe plus rien ne repousse, c’est comme avec Attila et ses Huns.

      02/04/2014 à 13 h 20 min
    • orldiabolo Répondre

      Si les bobos votent à gauche (tout en mettant prudemment leurs enfants dans des écoles privées), ça ne suffit pas à expliquer les scores du PS. En fait, en plus des fonctionnaires, c’est devenu le parti des « aisés » et des « aidés », qui deviennent majoritaires à Paris. Dans ses HLM, les noms à consonance française n’appartiennent plus généralement qu’à des septuagénaires. 54 % des Parisiens vivent seuls. Les autres sont souvent des familles monoparentales (ou polygames !)

      03/04/2014 à 9 h 34 min
      • Jaures Répondre

        Mon cher Ordiabolo, si les habitants des HLM votaient massivement à gauche, cela se saurait !
        Quant aux « aisés », ils vivent majoritairement à l’Ouest de Paris et eux n’ont pas d’hésitation sur la nature de leur bulletin de vote: dans le cossu 8ème, les 2 listes de droite ont cumulé plus de 80% des suffrages !

        03/04/2014 à 14 h 39 min
        • orldiabolo Répondre

          Ne faites pas semblant de ne pas comprendre : bien sûr que les HLM votent plutôt à gauche et le XVIème plutôt à droite. Simplement, les classes moyennes quittent de plus en plus Paris, où il ne restera plus que des bobos et des assistés…

          03/04/2014 à 19 h 33 min
          • Jaures

            Ordiabolo, si on observe le revenu moyen des parisiens, il est plus élevé que la moyenne, même dans les arrondissements populaires. Les classes moyennes sont donc bien implantées dans tous les arrondissements de l’Est jusqu’au XIVème. Ce sont ces classes moyennes qui ont fait la différence à Paris, non les soit-disant « bobos » dont le sociostyle est marginal et instable.

            04/04/2014 à 11 h 57 min
    • tapedur Répondre

      Jaures dans le XV eme ardt de Paris, votre nouvelle idole s’est prise une fessée mémorable, elle à perdu 3 conseillers d’arrondissement suite à une une baise de 20 % , ici c’est plutôt une hémorragie depuis les dernières élection en 2012 où elle avait talonné le maire actuel et pourtant cet arrondissement est populaire.

      06/04/2014 à 17 h 18 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        explication : c’est sans aucun doute parce qu’il est populaire cet arrondissement … tout le monde ne gagne pas 5500 E par mois et en plus vous savez le  » petit peuple parisien  » il est un peu brut de décoffrage; par exemple il ne comprend rien de rien au  » mariage pour tous  » et il serait même comme il le dit le matin devant le zinc anti-P.D. que cela ne m’étonnerais pas ! et dire qu’on a perdu l’apôtre du  » Genre  » et que les pov’gosses de ces beaufs vont sans doute passer à côté d’une élévation à la fois de l’esprit et de l’âme ! à vous désespérer !

        06/04/2014 à 18 h 30 min
  • druant philippe Répondre

    M. Millière , mondialiste et « croissantiste » de son état , ne peut comprendre qu’ on ne veut ni des musulmans intégrés ni des musulmans non intégrés .
    Le peuple n’ a pas été consulté au sujet de l’ immigration délirante de ces personnes pour raison de travail ou de regroupement familial .

    Druant P. , malthusien et antimondialiste convaincu

    02/04/2014 à 11 h 34 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      il serait , dans le moment , souhaitable, voir même recommandé, de ne pas être  » malthusien » pour les  » européens  » mais seulement pour les autres … ne croyez vous pas ?

      08/04/2014 à 16 h 10 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Avant de s’améliorer les choses ont d’abord une tendance à s’empirer.
    Wait and see…

    02/04/2014 à 9 h 34 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      chaque système possède sa propre entropie mais il faut bien admettre que celle du système politique, économique, administratif, immigrationiste, éducationnel, culturel etc … français est particulièrement élevé et ne fait que s’accroître et cela quelque soit la latéralité du pouvoir qui pilote ( ? ) … jusqu’à … l’arrêt … nous descendrons, alors, tous dans la rue mais seulement, pour les plus lucides et les plus courageux, lorsque la machine obèse sera sur le point de s’ immobiliser, le faire avant serait individuellement trop périlleux ! …. mais il faut se préparer à sauter juste avant le choc final … buona vista à tous ceux que cela intéresse

      02/04/2014 à 21 h 02 min
  • orldiabolo Répondre

    Excellente analyse…

    02/04/2014 à 9 h 18 min
  • JYL Répondre

    On aura tout lu ( mal peut-être ? ) Monsieur Millière ? C’est une farce de 1er Avril ?
    Le Front National serait de gauche, marxiste, xénophobe et j’en passe…..
    Etes vous allé à une seule réunion ( en province… ) d’information du F.N ??? Je crois pourvoir m’avancer à dire non, vous devançant ! Vous n’avez donc pas vu qui sont les gens qui y assistent, dans la bonne humeur et le sérieux.
    J’y ai côtoyé de  » bons bourgeois » des cadres, des officiers, des gradés de la police ( tous services ) des retraités à l’aise mais aussi des personnes plus jeunes et plus inquiètes pour l’avenir. De musulmans : point ! Et pourtant, ceux qui travaillent, paient des impôts aimeraient tant se distinguer des autres : les racailles, les délinquants, les assistés, les familles nombreuses se suffisant des allocations diverses, bref ceux qui ne parleront jamais français.
    Je n’y ai croisé que des personnes responsables qui souhaitent une autre Europe et un arrêt immédiat d’une immigration non choisie inassimilable.
    Nous sommes loin de l’esprit  » marxiste  » ou trotskiste !!!
    Nous voulons une France maîtresse de son destin…Les catholiques sont bienvenus…. La France que nous aimons avant qu’elle ne soit défigurée puis engloutie dans une civilisation et une religion qui ne sont pas les nôtre.
    Tout est simple, logique, de bon sens.

    02/04/2014 à 8 h 37 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      bien entendu que le F.N.bleu marine est  » socialiste  » dans son essence même et pour s’en convaincre il suffit de lire son néo-programme économique … du dirigisme dont … même Hollande ne veut plus … c’est donc un parti populiste qui nous ressert une partie du discours du …Bourget

      02/04/2014 à 21 h 06 min
    • Oeildevraicon Répondre

      Nous voulons une France maîtresse de son destin…Les catholiques sont bienvenus…. La France que nous aimons avant qu’elle ne soit défigurée puis engloutie dans une civilisation et une religion qui ne sont pas les nôtres.
      Tout est simple, logique, de bon sens.

      Combien sommes nous encore à défendre ces valeurs
      toutes simples, logiques et de bon sens?

      Et pourtant, tout le monde (bobos, gauchos, média, intellos, gens du spectacle, syndicats, centristes, UMP istes… tout ce que la France compte de gens biens sous tous rapports, et cela fait encore beaucoup de monde) nous dira que ce sont des valeurs d’arrière garde, des valeurs faisant référence aux années les plus sombres (qu’ils n’ont d’ailleurs pas connues) de notre histoire.
      Pour appuyer leurs dires, ils nous accablerons de mots en « phobe et iste » (dont ils ne connaissent pas la signification) mais qui aura le mérite d’impressionner encore beaucoup trop de personnes.

      02/04/2014 à 21 h 22 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

         » … dont ils ne connaissent pas la signification  » pour certains certainement , mais pas pour leurs  » têtes  » pensantes car il sont passés expert ( sinon maitres ) dans l’art de la manipulation … sémantique … ce qui est la base même de la propagande

        08/04/2014 à 16 h 14 min
    • jayjay.nc Répondre

      D’accord avec JYL,
      Monsieur Millière souhaite sans doute le retour de Nicolas Sarkozy, ( ou de son équipe) avec ses 600 milliards de déficit supplémentaires, son prétendu « karcher » -à peine un coup d’éponge- et son « immigration choisie » qui nous a valu deux millions de musulmans de plus en cinq ans. Soit Monsieur Millière a une perception biaisée de la réalité ou bien Monsieur Millière participe consciemment et malhonnêtement à l’intox anti-FN.

      03/04/2014 à 2 h 02 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        Monsieur Millière est anti-F.N. parce qu’il croit que ce Front Bleu Marine est encore anti-sémite … voilà la grille de lecture de Guy Millière , pas plus compliqué que cela !

        03/04/2014 à 12 h 39 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      il est bien évident, que les prises de positions  » extrémistes  » et passablement  » coléreuses  » de Mr. G.M. ne visent qu’à une chose : en classant le F.N. à  » gauche de la gauche  » ( marxiste ) il pense ainsi le décrédibiliser auprès des lecteurs des  » 4V²  » qui chacun le sait ont, comme lui, la tête près du bonnet (surtout quand il est … rouge ) … en réalité ce qui manque cruellement à la Droite Française c’est un Parti qui défende la NATION ( le sens originel du mot république ayant été depuis longtemps dévoyé et ne représentant plus, ou plus grand chose, de la  » chose publique  » … d’ailleurs les  » révolutionnaires de 89 parlaient de La Nation et les Allemands pour nous désigner parlaient de La Grande Nation ) … Mr G.M. c’est une autre forme ( neo-conservatrice ) de  » reductio ad Hitlerum  » qui n’apporte rien ( de positif ) dans un débat politique à Droite si ce ne sont ses soumissions et ses rejets … ce qui n’était semble t il pas l’objectif politique premier des  » 4 V ² « 

      05/04/2014 à 16 h 39 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *