Élections régionales : du très positif mais une ignominie par trop occultée.

Posté le 14 décembre , 2015, 12:42
5 mins

0x0_carte_FN_regionales2015
Les résultats du scrutin régional de ce dimanche 13 décembre appellent de la part de l’Institut du Pays Libre, organe de réflexion d’une authentique droite de conviction anti-totalitaire les observations ci-après :

1) Il est satisfaisant que le meilleur résultat, et de loin, pour le Front National ait été obtenu en PACA où Marion Maréchal a mené avec un très grand talent et beaucoup de courage une campagne fondée sur la promotion des valeurs d’universalité et d’enracinement de ce qui demeure de civilisation française et chrétienne, notamment dans son identité provençale.

Elle a été la plus en vue des têtes de listes et la première à oser égratigner un peu, avec la remise en cause du rôle pervers du planning familial, le mystérieux tabou sans doute d’essence idéologico-religieuse de l’avortement.

Car pèse encore de fait l’interdiction menaçante de manifester le choix de sauver des vies innocentes plutôt que de leur dénier le droit de naître.

2) Les partis confédérés de l’établissement n’ont remporté les scrutins qu’en raison d’un véritable déni de démocratie authentique et d’un détournement idéologique totalitaire de la République assorti des fulminations intimidatrices et véritablement terroristes de M. Valls dans sa constance robespierriste.

3) Trois élus dits de droite, Mrs. Bertrand, Estrosi et Richert et les cinq élus socialistes l’ont été grâce aux voix du parti communiste et de la nébuleuse marxiste-léniniste et mélenchonnienne.

Or, en Europe occidentale, il n’y a plus qu’en France qu’un parti ose sans vergogne persister dans son appellation séculaire « communiste » : après bientôt un siècle, en 2017, du plus durable système totalitaire esclavagiste avec ses massacres et ses génocides, avec ses cent millions de morts et ses milliards de victimes.

Égal au nazisme en monstruosité idéologique totalitaire, le communisme tuait et asservissait bien avant, il exterminait dans la même période, il continue toujours, plus de 98 ans après octobre 1917, à gouverner des peuples par la terreur et par la mort.

Être élu avec l’appui d’un parti communiste n’est pas moralement moins honteux que d’avoir jadis reçu le soutien du nazisme, son  frère jumeau.

Il est regrettable que le Front National ne se soit guère exprimé sur ce point. Cela n’empêche pas que messieurs Bertrand, Estrosi et Richert auront désormais leur carrière politique entachée par cette honte notamment.

4) Éclipsée le temps d’un scrutin, la triste réalité sociale et culturelle de notre pays va réapparaître dans sa course vers le chaos.

On y court avec le nihilisme idéologique et moral qui domine le monde dit culturel et les médias, et inspire tragiquement l’Éducation Nationale. Ce sur quoi les porte-parole du Front National s’expriment à peine mieux que les autres.

On y court avec le renforcement sans cesse d’un étatisme jacobin libéral-socialiste toujours plus fiscaliste… Sur ce point aussi on veut espérer du Front National un retour de balancier vers une doctrine de l’autorité de l’État qui doit être plus que jamais protecteur de la sécurité mais aussi des libertés économiques, professionnelles, sociales, familiales et scolaires.

L’Institut du Pays Libre et ses réseaux d’influence d’Amitié Française continueront donc à œuvrer pour que les valeurs de la droite de conviction, de la droite des valeurs de civilisation judéo-chrétiennes, la droite anti-totalitaire, puissent inspirer la résurrection d’une France libre dans l’édifice de liberté d’une reconstruction européenne.

Bernard Antony

12 Commentaires sur : Élections régionales : du très positif mais une ignominie par trop occultée.

  1. Sancenay

    15 décembre 2015

    J’expliquais ce matin à l’un de vos compatriotes qu’il était difficile pour un Suisse de comprendre le fonctionnement du système politique français tant il est différent par son origine historique, la sanglante et fanatique révolution française, et par les institutions qui en découlent, de celui des institutions politiques suisses sensiblement plus démocratiques. jusqu’alors, malgré des signes d’usure perceptibles.

    Le résultat global de ce soir ne révèle pas de grandes surprises contrairement à ce que voudraient laisser croire les media.
    Pour gagner au second tour à un contre un au second de toute élection tour le FN a invariablement besoin d’un score très élevé , de l’ordre de 47 à 48 % car la pression entretenue par les media qui sont l’expression même du système, alliée à la combinazione des partis mafieux, l’empêche généralement d’augmenter sensiblement . ses scores au second tour.
    A cet égard la progression au se con d tour de l’ordre, semble-t-il à cette heure, de plus de 3 % de Marion Maréchal-Le Pen constitue un exploit remarquable qui confirme son aptitude exceptionnelle à conduire les grandes batailles de la nécessaire reconquête.
    Il est à souligner qu’avec 45,5% des voix, elle obtient seule une telle progression qui la porte en tête, de tous les candidats frontistes par une campagne courageuse particulièrement fidèle à la défense de la civilisation classique et chrétienne qui a façonné la France jusqu’au début de son déclin.
    Elle est la seule à avoir osé aborder le sujet de fond que représente le respect de la vie, et qui conditionne nécessairement le redressement démographique, lui-même condition naturellement sine qua non au sauvetage de la France.
    Monsieur Philippot, qui avait imprudemment rejeté avec une singulière raideur cette question de fond du programme originel du FN, a payé cash cette faute politique: il stagne piteusement malgré le maintien favorable- et exceptionnel du candidat socialiste- dans sa région. Et, il faut bien constater, que Marine Le Pen ne fait guère mieux pour avoir suivi aveuglément la bien étrange ligne Philippot.
    C’est, soit dit en passant également ici la sanction de la dédiabolisation et du peu reluisant parricide.
    Si le Système est ce soir comptable d’un déni de démocratie, les patriotes de tous bords qui entreprendront demain le sauvetage de la France ont également des leçons à tirer des erreurs et des fautes commises par les « rénovateurs” frontistes .
    Pour autant, le réel succès global remporté en terme de voix et d’élus par le FN depuis 2010 se mesure aussi, à dix-huit mois de l’élection présidentielle, par la défaite du présumé candidat Sarkozy ,sans doute définitive , qui se voit coiffé par la stratégie du retrait- mortelle à terme- imposée par Valls, et par celle de l’habile Fillon dont les fidèles lieutenants remportent des victoires de nature à corser sensiblement le menu des primaires présidentielles.
    Chez les Républicains, la nuit des longs couteaux, c’est déjà ce soir !
    Notons enfin que les pâles coalitions de bric et de broc dites hier de “droite” et de “gauche” du système sauvés des eaux bleu marines déferlantes ne représentent désormais en moyenne guère plus de 15 % des inscrits !
    La brume épaisse du mensonge et des combines honteuses se déchire. Ce n’est pas une vaine étape vers la libération de la France.
    Merci à tous ceux qui ont contribué à son avènement depuis plus de 40 ans. Merci spécialement à Marion qui a apporté au combat la fraîcheur de sa jeunesse, sa droiture, sa hardiesse et, à 26 ans, son intelligence politique de vieux briscard.

    Sancenay

    Les Observateurs.ch le 13 12 2015 2ème tour élections régionales françaises

    Répondre
    • Raspoutine

      16 décembre 2015

      [email protected] tous ces partis “mafieux” sont les héritiers de la
      perversion instaurée par De Gaulle ! Ces partis tremblent à l’idée de devoir un jour, rendre des comptes !

      Répondre
  2. Raspoutine

    15 décembre 2015

    zézé et les [email protected] Le FN n’est pas de l’extrême droite. Rien de commun avec la Cagoule ou les Croix de Feu !
    Les UMP dits Républicains diabolisent le FN car usurpant une appartenance de droite; les gaullistes ne sont pas de droite!
    Les UMP sont obligés de diaboliser la vraie droite qu’est le FN, au risque de ne plus exister !

    Répondre
    • 15 décembre 2015

      EXACT !
      Dailleurs, et encore cette fois, à toutes les élections, le FN est une étiquette spécifique listée au milieu d’autres comme celle-ci, libellée : Extrême-Droite. Le FN n’a donc JAMAIS été classé à l’Extrême-Droite, même par le Ministère de l’Intérieur et ses Préfectures.
      Qui plus est, je puis en témoigner car en 2002 j’ai placé ma candidature non pas sous l’étiquette EXT-DR mais sous celle de FN. J’ai encore le papier de la Préfecture du 40…

      Répondre
  3. 15 décembre 2015

    Un vrai républicain élu avec des voix qui ne sont pas de son camp aurait dû immédiatement, après verdict électoral, démissionner par respect pour ses idées (s’il en avait) ou prévenir avant le scrutin qu’il n’accepterait pas les voix d’un autre parti. Ce n’est plus l’expression démocratique et républicaine mais la recherche de “la gamelle”. Honte à ces hommes/femmes politiques prêt à tout et bon à rien. Je ne les autorise pas à décider de ma vie et de payer pour être leur esclave (n’oubliez pas que consacrer près de 7 mois par an à l’état c’est être son esclave pendant 7 mois)

    Répondre
  4. zézé

    14 décembre 2015

    Non les français ne sont pas aveugles.., mais chacun voulant garder le petit privilège de percevoir ceci ou cela…
    et puis le FN n’est-ce pas allait déclencher la guerre civile…. alors quoi ? pas de piste de ski ? pas de noël en montagne ? aie aie aie ! ben oui quoi c’est bien connu : le FN nous a toujours mis dans la mouise n’est-ce pas ?
    hein ? c’était lui qui était aux commandes de la France en 40… ben oui quoi ! ah lalalala mes pov’zenfants le FN hou la la !
    …et ça a marché !
    Comme le dit l’article (merci !) avoir dans ses rangs et être élu alors que les communistes sont des alliés …il faut vraiment ne pas avoir de culture ! mais le FN est bien plus dangereux … ben oui c’est bien lui qui a des milliers de morts sur la conscience ! Non ?

    Sans parler de nos gouvernants qui eux ont les mains tellement plus blanches : + 130 morts décapitations et autres joyeusetés sur le terrain ou avant dans l’Isère – sans compter ceux qui auront des séquelles toutes leurs vies (2 mains en moins par ex. c’est sûr c’est le FN !

    Sans parler des appels aux viols et autres diatribes de la part de ceux qui sont ré élus ! merveilleux !

    Non décidément les français sont des idiots ! des véritables girouettes, la chanson de M. Dutronc (je tourne ma veste toujours du bon côté) a des jours heureux.
    Aujourd’hui ils acclament un tel, le lendemain c’en est un autre (1940). Des véritables faux-culs ! des délateurs ! les français m’écoeurent !

    A Marion M.LP : laissez tomber, les français ne méritent que ceux qu’ils ont élus. Vous valez mieux que cela ! ne vous salissez pas !

    Répondre
    • Claude Roland

      15 décembre 2015

      Hé oui, déjà que 95% des Français ne vivent que pour regarder le foot et bouffer.
      Ils votent aussi pour ceux qui remplissent bien leur gamelle sans qu’ils aient à dépenser un sou.
      Les dirigeants sont à l’image d’un peuple qui a les dirigeants qu’il mérite.

      Répondre
    • Sylvain Drey

      15 décembre 2015

      Les Français sont-ils effectivement des veaux ?

      Répondre
    • Raspoutine

      15 décembre 2015

      zézé@

      Répondre
  5. Claude Roland

    14 décembre 2015

    Un de mes amis avait raison : les Français ont sorti une couille lors du premier tour, mais n’ont pas sorti la seconde lors du deuxième tour.
    Les Français se sont dégonflés, komdab, sous le matraquage narcotique des médias à la botte du pouvoir. La peu ne serait-ce que d’un petit changement les tétanise. Ils ont eu peur d’une invasion de sauterelles, d’une éclipse, de l’éruption des volcans d’Auvergne si le FN avait 3 régions sous contrôle…
    En attendant, la démonstration que les républicains = le PS est encore renouvelée. Et là dessus, le FN a raison mais la plupart des Français sont aveugles de ce qu’il se passe en coulisse dans leur dos au niveau européen et mondial.

    Répondre
    • René de Sévérac

      15 décembre 2015

      Claude, vous avez raison :
      “Les Français se sont dégonflés”. C’est un fait.
      A leur décharge, la pression idéologique irrationnelle des politiques et des médias !
      Mais Bernard Anthony est au même niveau en faisant référence au vote communiste.
      Lui, comme Valls se laissent emporter par la passion !

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)