Émeutes et délinquance : les deux visages de la France

Posté le septembre 18, 2012, 12:00
10 mins

S’agissant de la délinquance qui ne fait que s’aggraver, il me faut réparer une omission. Puisque l’actualité m’en donne constamment l’occasion, j’ai évoqué à maintes reprises dans ces colonnes les hauts faits des gangs de criminels qui opèrent en France, les gangs maghrébins, corses, yougoslaves et napolitains, qui parfois font des raids jusqu’à Genève, où l’on dit : « C’est encore les Français ! »

J’avais oublié les gangs géorgiens, car, aussi étonnant que cela soit, nombreux sont les mafieux géorgiens établis en France, tous bénéficiaires du droit d’asile. « Ces pauvres Géorgiens, il faut bien les aider… » La France n’est-elle pas une terre d’asile à vocation mondiale ?
Ces Géorgiens agissent ainsi dans le cadre de la mafia nationale, « les voleurs dans la loi », Vory y Zakone, dont la spécialité en France, selon la presse, est la vente d’héroïne et le passe-temps ordinaire les cambriolages qui rapportent à cette mafia environ 200 000 euros par semaine. La presse, qui, parfois, se laisse aller à dire la vérité, raconte que, parmi bien d’autres, trois receleurs d’origine arménienne se rendent régulièrement en Belgique pour vendre l’or quand le montant des vols est suffisamment important…

On apprend aussi que ces voyous bénéficiaires du droit d’asile étaient généralement, au temps de la « grande Union soviétique, patrie des travailleurs », recrutés parmi les prisonniers de droit commun, envoyés dans les camps d’extermination pour servir de mouchards chez les prisonniers politiques. Tout cela, on le voit, est tout à fait charmant !

Mais revenons en « terre d’asile ». À Marseille, chaque semaine, un trafiquant est abattu en pleine rue à coup de kalachnikov. On n’en est pas encore à la guerre des cartels de cocaïne du Mexique (27 199 assassinats en 2011), mais on en prend le chemin. Un Algérien m’a dit : « Marseille n’est plus une ville française, c’est une ville méditerranéenne et elle deviendra algérienne… » En attendant, ce serait plutôt une ville comorienne, car il y a plus de Comoriens – tous musulmans – à Marseille et sa région qu’aux Comores.

Mais il n’y a pas que Marseille, capitale du crime, où cohabitent toutes les nationalités du monde, dont le ministre de l’Intérieur lui-même vient de dire que c’est une « ville en grande perdition ». Un tiers des crimes commis en France le sont, d’ailleurs, dans les Bouches du Rhône. Néanmoins, c’est la Corse qui est la région la plus criminogène d’Europe.

À Amiens, les 13 et 14 août, 16 policiers ont été blessés par chevrotine. Des bâtiments publics ont été incendiés (3 à 4 millions d’euros de dégâts, le contribuable paiera) et qu’ont fait la police et la justice ? Rien. Deux comparses ont été arrêtés. Ils ont été condamnés à quelques mois de prison avec sursis, les coupables courent encore, tous maghrébins, à en croire les déclarations véhémentes d’une dame maghrébine reprise par la télévision qui s’est plainte que la police française ne fasse pas preuve de davantage de respect pour les populations issues de la « diversité ». En revanche, un couple d’excités qui, dans le Gard, avait bêtement tiré des coups de feu en l’air à proximité d’Arabes ont, eux, été immédiatement condamnés à de la prison ferme…

La vérité est que ces désordres vont se multiplier jusqu’à une guerre civile, ethnique et religieuse, dévastatrice. La vérité est que les guerres post-coloniales qu’a menées la France au lendemain de la deuxième guerre mondiale et qui ont toutes été perdues, risquent de se poursuivre en France même. Si les Indochinois ne font pas parler d’eux, les Africains du Nord et du Sud, renforcés par les Moyen-Orientaux (actuellement, après les Tunisiens, de nombreux Syriens arrivent en France) ont toutes les raisons : ethniques, politiques, religieuses et sociales, de s’en prendre à ce qui est français. Or, je n’ai pas entendu dire que des dispositions aient été prises pour ralentir l’immigration avec des millions de visas délivrés chaque année et 200 000 à 300 000 nouveaux immigrés par an, dans un pays où les immigrés « légaux » et clandestins seraient, sous un statut ou un autre, quelque 10 millions, y compris des vedettes comme ces footballeurs africains à 1 mil­lion d’euros par mois, exonérés d’impôts parce qu’ils sont populaires (votez pour moi !).

À ce train-là, dans un pays dirigé par un État-providence pléthorique, où la police n’ose plus agir de peur d’avoir des ennuis avec la hiérarchie, où la dépense publique ne baisse pas et interdit toute croissance et garantit un chômage en augmentation, tous les facteurs sont réunis pour concourir à la ruine et à de graves désordres. En tout cas, il est évident que l’État, dont le premier devoir est d’assurer la sécurité de ses citoyens, a failli à sa tâche par démagogie et incompétence.

Qui va interdire cette évolution ? Les ministres d’origine nord-africaine qui siègent au gouvernement ou les candidats dits de droite qui se battent au couteau en se constituant des bandes adverses pour monter au combat électoral en 2017, la bande à Copé, la bande à Fillon ?
« Ah, être élu, c’est le rêve », disait Strauss-Kahn et disent Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis, tous deux condamnés naguère pour recel d’abus de confiance (chacun accusant l’autre d’être un repris de justice) – Harlem, ancien militant des Jeunesses communistes révolutionnaires l’ayant emporté. La social-démocratie politicienne et le socialisme « irréprochable », y a qu’ça de vrai !

Article précédent

SOS, Harlem Désir !

10 réponses à l'article : Émeutes et délinquance : les deux visages de la France

  1. Daniel

    23/09/2012

    Watson:
    "en Corse, on peut laisser sa voiture avec les clefs dessus sans se la faire emprunter"

    Justement ce que Jaurès déteste: il a tellement l’habitude d’emprunter dans la poche de ses contemporains sans jamais rien rendre qu’il déteste les salauds qui ne se laissent pas voler. 

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    22/09/2012

    Es war einmal… Il était une fois une ville qui s’appelait « Mülhausen an der Ill ». C’était il y a très longtemps, du temps où elle était alliée aux cantons suisses. En ces temps lointains la population et la langue parlée étaient très homogènes. Les quartiers comme Wolf, Brossolette ou les Côteaux défrayant la chronique n’existaient pas encore. La ville a changé de mains souvent et le dernier propriétaire y a imposé une nouvelle langue ainsi que des populations allogènes qu’il ne voulait pas garder chez lui. Ade Mülhausen, bonjour Mulhouse la mal traduite. PS: Lambert est un nom bien mulhousien, bienvenue Christian.

    Répondre
  3. F

    21/09/2012

      Ce qui m’étonne, c’est que toutes ces "chances pour la France" qui nous ont, paraît il, éduqués, développés, civilisés, construits, modernisés,…( que sais je encore) n’ont pas su le faire chez eux.
       L’Afrique ne devrait elle pas être un modèle pour le monde entier dans tous les domaines avec autant  d’éléments aussi brillants que travailleurs et efficaces?…

    Répondre
  4. GUILLOU

    21/09/2012

    PS: J’ai oublié de vous dire Monsieur l’Ambassadeur, que je n’ai aucun problème avec qui que ce soit. Il y avait un Imbécile N° 2 de la Police Judiciaire de LYON, genre commissaire Maigret… et bien moi, j’étais N° 1 de la Police Judiciaire dans un bled de 400 habitants et j’avais les mêmes pouvoirs en tant qu’Officier de Police Judiciaire.

    Mais j’ai fait construire une nouvelle caserne de Gendarmerie en 2010 contre l’avis de mes supérieurs et de certains politiciens et j’en suis fier.

    Je me suis fait viré mais au moins avec Nathalie GOULET, on a réussi.

     

    Répondre
  5. GUILLOU

    21/09/2012

    Bonjour et mes respects Monsieur l’Ambassadeur,

    J’ai travaillé avec vous au Sri-Lanka et je protégeais votre Ambassade avec un autre gendarme. J’étais suppléant chiffreur-transmetteur…

    Un jour vous avez demandé à mon collègue : "Vous êtes sûrs  qu’il est français, il a le teint mat " ?

    Là je me suis dit qu’il y avait un problème, mais ce n’est pas grave.

    Après, un autre jour, vous m’avez demandé de vous faire une valise avec du carton et de la ficelle…

    Le principal, c’est que je vois que vous êtes en excellente santé dans le 16 ème et je vous souhaite la bienvenue chez moi en Bretagne, près de Ste Marine-Bénodet.

    Et vous avez raison, quand je vois une plaque d’immatriculation en LT devant le casino de Bénodet (29), je me pose quelques questions…. et quand je sors avec une Polonaise domiciliée à Mulhouse, ville la plus insécurisée de France, dans le quartier "les Coteaux" et que je monte à Warsovie en 15 heures… je ne me pose pas de questions pour savoir comment ils font pour voler des moteurs de bateaux et monter en Biélo-russie à 4 en 24 heures.

    Cordialement

     

     

    Répondre
  6. WatsonCorsica

    20/09/2012

    En Corse, il y a entre 25 et 40 assassinats par an  – dix fois moins qu’au dixneuvième siècle par an –

    sauf que :

    toutes les personnes qui se font tuer sont toutes des personnes issues du milieu qui savent parfaitement les risques d’appartenir à telle ou telle bande – sauf exception – mais si on ne tient compte que des exceptions on revient dans la moyenne des statistiques nationales

    en précisant que :

    on peut se promener partout en Corse à n’importe quelle heure avec des colliers en or sans prendre le moindre risque quel que soit son âge et son sexe.

    on peut laisser sa voiture ouverte avec les clefs de contact sans se la faire empreinter.

    Qui dit mieux ?

     

    Répondre
  7. John

    19/09/2012

    "il y a plus de Comoriens – tous musulmans – à Marseille et sa région qu’aux Comores. "

    Erreur, les Comores sont un pays d’1 million d’habitants, très homogène. Qu’il y ait plus de Comoriens dans les bouches du Rhône qu’aux Comores signifierait que cette région compte plus d’un million de comoriens, or Marseille c’est environ 800000 habitants. Il n’y a donc nul lieu de s’alarmer.

    Répondre
  8. Anonyme

    19/09/2012

    La Corse, pour moi, n’est pas un problème. Je respecte ces Français qui au moins se font respecter sur leur île. Ils sont le dernier bastion avec les Bretons et les Basques. Donc que les Corses fassent parler la poudre ne me gêne pas. Par contre, vous ne parlez pas de Mulhouse qui, avant Amiens, souffre depuis des mois d’une guerre civile larvée à la 93 ou la marseillaise. Un jour proche, nous verrons la proclamation de la république islamique de Marseille, suivie sous peu de celle de Lille-Roubaix, Amiens, Mulhouse, etc. Et il feront quoi le PS ou l’UMP ? Rien. ‘S’en foutent. mais nous tous, nous allons transpirer…

    Répondre
  9. Toni

    18/09/2012

    dispositions aient été prises pour ralentir l’immigration avec des millions de visas délivrés chaque année et 200 000 à 300 000 nouveaux immigrés par an …

    Ben quoi, avec Harlem désir, tout ce petit monde va assurer le renouvellement des générations et péréniser le système par répartitions des retraites si cher à Jaures. En plus davantage d’électeurs de gauche, c’est pas beau comme schéma ?

    Avec les sous titres, je savais enfant plus ou moins consciemment que la France n’était pas un pays dans le quel il ne fallait pas donner et investir trop de sa personne … En ce sens je me suis contenté du niveau moyen moyen plus mais pas au delà. Excellent investissement, je n’ai pas payé beaucoup d’impôts. Si c’est pour alimenter des gangsters ça sert à rien.

    Au camarade jaures, j’ajoute que je n’ai à rien à cirer du multuculturalisme et que je l’évite autant que je peux, de même que les endroits avec de la foule.

    Répondre
  10. Toni

    18/09/2012

    La vérité est que ces désordres vont se multiplier jusqu’à une guerre civile, ethnique et religieuse, dévastatrice.

    Bah Bah … pas de pessimisme allons, Fraisibabar et le camarade Jaures vont tout arranger.

    Au pédigré pour la guerre civile ethnique et religieuse, nous avons eu comme produits de l’intégrationà la Française:

    1/ Z Moussaoui incercéré aux usa pour lien avec les attentats du 11 Septembre.

    2/ La chose Youssouf Fofana, dont l’appartenance au genre homo sapiens n’est pas certaine.

    3/ Frank Ribéry connu pour avoir créé une certaine ambiance pour la coupe du monde 2010.

    4/ Merah le loup solitaire partis s’entraîner dans des contrées qui se torchent bien les pieds sur nos principes.

    Je sais pas moi mais j’éssaierais de me faire discret à la place du camarade Jaures. Beaucoup de gens soupçonnent à l’heure actuelle que des éléments de gauche franchouillards sont responsables de cette situation.

    Pour la Corse, les maghrébins et l’ensemble des français, gangs ou pas il s’agit au mieux de communautés juxtaposées qui ne partagent rien en commun. Simple constat …

    PS: La gauche a besoin pour reigner d’une masse de 45 millions d’imbéciles (reste 20 millions de gens clairvoyants) qui ne réfléchissent pas et sont d’une nullité crasse. J’ai le pouvoir, je me sers moi et les copains et je me moque bien de l’intérêt général … Bien à l’image des 45 millions d’imbéciles qui habitent ce pays. ces 45 millions d’imbécles vont vite comprendre que 99% de la planète se moque bien de leurs beaux principes de gauchistes.

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)