Émeutes et rejet de la classe politique

Posté le juillet 23, 2014, 10:02
3 mins

Quoi que l’on pense des événements actuels au Proche-Orient, aucun Français ne peut regarder sans s’indigner les émeutes qui ont enflammé, le week-end dernier, Barbès et Sarcelles.

Ces émeutes, disons tout net que les partis « de gouvernement » en sont responsables.

C’est par la faute des politiciens qu’une immigration de masse, sans aucune volonté de s’intégrer à la société française s’est établie sur le sol de France.

C’est par la faute des politiciens que des milliers de « jeunes » considèrent, aujourd’hui, que la France est responsable de tous les maux de la planète.

C’est par la faute des politiciens que l’UOIF, organisation issue des Frères musulmans et donc sœur du Hamas, a désormais pignon sur rue et est considérée comme « représentative » des musulmans de France – y compris de ceux qui voudraient être des Français comme les autres.

Quand on entend François Hollande refuser que le conflit israélo-palestinien soit « importé » en France, on ne peut s’empêcher de s’étrangler. Croit-il vraiment que nous ignorions la responsabilité du Parti socialiste (et de l’UMP) dans la formation de ghettos anti-français, abandonnés aux voyous et aux imams, aux portes des grandes métropoles ?

Mais ce qui choque le plus dans ces émeutes, c’est le désormais habituel « deux poids, deux mesures » socialiste.

Pour justifier son laxisme, la préfecture de police a rappelé que la participation à une manifestation interdite n’était pas un délit. C’est vrai, mais c’était oublié, voici quelques mois, lorsque de pacifiques Veilleurs étaient interpellés pour participation à des manifestations non déclarées.

De toute évidence, il y a des manifestations plus dangereuses que d’autres. Réciter des poèmes à la lumière des bougies est considéré par l’actuel gouvernement comme plus grave que lancer des projectiles sur les forces de l’ordre !

Signalons encore que les casseurs ont même attaqué l’hôpital Lariboisière (désigné comme « hôpital sioniste » par un attaquant !). Signalons aussi que le ministre de l’Intérieur, si martial lorsqu’il s’agit de retenir en France les candidats au djihad, est resté silencieux pendant 48 heures.

Voici les éléments d’une situation objectivement pré-révolutionnaire : laxisme, démission et partialité des autorités, immigration de masse, haine des honnêtes gens et complaisance pour les casseurs et l’islam radical…

Un bilan brillant qui justifie amplement le rejet actuel de la classe politique ! 

Jean Rouxel

13 réponses à l'article : Émeutes et rejet de la classe politique

  1. 31/07/2014

    Vous avez vu l’enquête d’opinion de Valeurs Actuelles ?
    12% des français sont pour une dictature et 32 pour un régime autoritaire……la majorité large reste ? les immigrés dehors !!!
    On se marre non ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/07/2014

      oh vous savez les  » sondages  » de Valeurs Actuelles montreraient aussi que 66,66 n% des Français  » implorent  » pour un retour de Sarko

      Répondre
      • 31/07/2014

        C’est vrai que les sondages BVA ou ceux de Libé sont incontestablement positifs et représentatifs…..la merde gaucho est en action……

        Répondre
  2. Hilarion

    24/07/2014

    Cher Quincius. Désolé, mais ce sont tout de même bien les politiques qui ont voté toutes les lois dites « sociales » permettant que l’on puisse vivre aux crochets de la société parce qu’il est moins fatiguant de ne rien faire que de travailler. Ne sont-ce pas non plus les politiques qui trouvent grand intérêt à faire venir des « travailleurs » étrangers. D’étranges bruits courent sur des commissions qui seraient versées par des pays du Sud à partis politiques et associations en paiement de leur militance immigrationniste. En effet la présence en France d’immigrés retournant au pays une partie des gains salariaux ou de prestations sociales représente pour de nombreux pays du Sud des ressources très importantes. Ces ressources justifiant, en commerce bien compris, récompense à qui promeut l’immigration dans le pays d’accueil.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/07/2014

      pour ce qui concerne l’ immigration de travailleurs ( forcément … étrangers ) rappelons qu’ au lieu de moderniser leur outil de travail non pas par paresse mais surtout par crainte des syndicats de … travailleurs et à fin d’ assurer la production des années fastes ( sinon …. fastueuses … de cette époque date la dette ! ) ) le Patronat IMPORTA de la main d’oeuvre … et l’ ‘ imposa même à Georges Pompidou

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/07/2014

      je vous prie de bien vouloir m’ excuser pour une réponse si tardive : je n’étais pas allé sur le sujet depuis … même à sa phase tertiaire la Maladie de Lyme peut être encore traitée les douleurs névritiques peuvent être soulagées par des anti-biotiques ( amoxicilline ou tetracyclines ) et si vous avez un problème de la conduction auriculo-ventriculaire ( l’ électro cardiogramme est nécessaire chez un cardiologue ) on ajoute au traitement anti-biotique de la cortisone ( celle ci peut parfois être également justifiée dans les névrites )

      bien cordialement

      Répondre
  3. Dr H.

    24/07/2014

    « Voici les éléments d’une situation objectivement pré-révolutionnaire » dites-vous J. Rouxel. Vous parlez d’un déferlement des banlieues sur les villes, ou d’une réaction des Français « de souche » ? La deuxième hypothèse me paraît hautement improbable…

    Répondre
  4. Pierre-Alexandre

    23/07/2014

    Qu’on le veuille ou non il faudra bien un jour se rendre à l’évidence : « Par leur nombre croissant, les musulmans deviendront majoritaires d’abord en France (le temps d’une génération) puis dans le reste de l’Europe (deux générations) » Livre genre love-story « les corps indécents ». Il faudra bien changer nos bonnes vieilles habitudes. On peut le déplorer ou au contraire s’en réjouir. C’est selon.

    Répondre
  5. JEAN SANS PEUR

    23/07/2014

    Oui mon cher quintus, la faute est exclusivement due aux partis socialistes, communistes dont ces puts de la CGT, tant appuyés par Mitterand et le Normal imbécil actuel.
    Pourquoi travailler puisque il y a les couvertures sociales…
    Quand les islamistes seront là, ce sera travaille pour moi ou crève (au couteau de préférence)

    Répondre
  6. 23/07/2014

    Tout ce beau monde nargue quelque part la république et se mesure à elle…

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    23/07/2014

    Mais Bon Dieu pourquoi  » la faute des politiciens  » ? ils n’ ont fait qu’obéir aux financiers et, qui plus est, il fallait bien des éboueurs maliens, des terrassiers maghrébins, des techniciennes de surface turques etc … puisque nos chômeurs sans qualifications préféraient les avantages  » sociaux  » à un travail mal rémunéré et  » socialement vécu ou considéré comme dégradant  » ! … et les lecteurs des  » 4 V²  » ils ont voté pour qui ( qui au pluriel ) durant tout ce temps ? pouvez vous me le dire ? pour Giscard , pour Chirac, pour Balladur, pour Sarkozy … rien que pour des personnages qui ont abaissé la France !

    Répondre
    • 25/07/2014

      Votre raisonnement est parfaitement exact. Pompidou céda à la demande du patronat. Il eu fallu augmenter les salaires de ces professions afin de les inciter au travail! Lionel Stoléru l’avait bien déclaré dans un article qu’il avait signé dans Paris-Match voici de très longues années.
      Mais après tout la situation général actuelle confirme cette sentence de Joseph de Maistre: « Toute nation a le gouvernement qu’elle mérite »(Lettres et Opuscules inédits)!

      Répondre
      • kindofblue

        04/08/2014

        La politique immigrationniste de Pompidou des années 70 , n’a rien à avoir avec l’immigration de masse qui se produit actuellement, et dont tous les pays d’ Europe sont victimes. Cette immigration massive de nouveaux immigrants qui débarquent tous les jours par centaines et arrivent de pays dits ‘émergents ‘ ne viennent pas pour travailler comme c’était le cas dans les années 60 et 70 , pour vivre simplement d’allocations de toutes sortes, car comment pourraient_ils travailler quand ils ne parlent pas notre langue et n’ont aucune formation

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)