Émeutes : l’ère des armes à feu a commencé

Posté le décembre 05, 2007, 12:00
8 mins

Il y a un avant et un après Villiers-le-Bel. « Il est déjà arrivé dans le passé que des policiers soient pris pour cible dans le cadre de violences urbaines par des tirs d’armes à feu, mais de manière relativement rare et isolée.

Là, on a franchi un cap », dit le directeur général de la police nationale (DGPN), Frédéric Péchenard, après la nuit du 26 au 27 novembre à Villiers-le-Bel : 82 policiers blessés « sur 350 intervenants », certains par de la grenaille et des plombs de chasse. En trois jours, du dimanche 25 au mercredi matin 28 novembre, les forces de l’ordre déploraient  130 blessés, dont une dizaine grièvement touchés par balles, plombs ou éclats de verre. Une épaule fracassée, un œil perdu. Voulant dialoguer avec les jeunes, le commissaire de police de Sarcelles fut lynché à la barre de fer : un poumon transpercé.

À Villiers-le-Bel, les émeutes ont pris un tour nouveau. « L’usage des armes à feu a été systématisé, dit Patrice Ribeiro, secrétaire général adjoint du syndicat de Police Synergie Officiers. Cette fois-ci, il y a volonté de tuer… » Des caïds de banlieue ont structuré le combat, le transformant en guérilla. Jusque-là, il y avait étanchéité entre violences urbaines et banditisme : celui-ci conservait le monopole des armes à feu. À Villers-le-Bel, sont apparus des fusils à pompe, des projectiles de gros calibre autrefois réservés aux braqueurs. D’où une hécatombe sans rapport avec les 200 blessés des trois semaines d’émeutes de novembre 2005.

Parmi les émeutiers, ni morts, ni blessés, grâce à l’héroïsme des représentants de l’ordre. « Certains, se voyant tirer dessus, auraient pu, en légitime défense, riposter, précise Frédéric Péchenard. Nous avons une doctrine, en termes de maintien de l’ordre et de violences urbaines, qui est de zéro mort. Nous avons maintenu cette doctrine ». Combien de temps le sera-t-elle encore si les émeutiers persistent à utiliser des armes à feu contre les policiers et les gendarmes ? Ceux-ci devront opter pour la riposte graduée. À Villiers-le-Bel, dans la nuit du 26 novembre, trois à quatre tireurs très mobiles faisaient feu sur les fonctionnaires de police et se déplaçaient aussitôt, en une efficace technique de combat de rue. La répétition de ce type de situation obligera les forces de l’ordre à riposter au moyen d’armes puissantes sous peine d’être décimées.

La violence des « jeunes » a crû en intensité, des émeutes de novembre 2005 à celles de Villiers-le-Bel en passant par les manifestations anti-CPE de 2006, où ils attaquèrent les lycéens et les étudiants avec une rare férocité par goût du pillage et racisme anti-Blanc. Cette escalade se poursuivra. Les caïds utilisent les « jeunes » comme masse de manœuvre pour protéger leur florissante économie souterraine de la drogue, du vol…

Dans certaines cités – de Lyon par exemple – 8 personnes sur 10 en vivent. En région Rhône-Alpes, elle est la quatrième industrie, avant l’informatique et la matière plastique. Les caïds incitent les « jeunes » à détruire des bus, des camions de pompiers, des gymnases, des bibliothèques – comme celle de Villiers-le-Bel – pour régner sans partage sur un territoire anomique. Une autre force pousse dans ce sens : les réseaux islamistes qui veulent prospérer dans les « territoires perdus de la République ». Et se financent volontiers par l’économie parallèle. Le cocktail islamisme-caïds-jeunes issu de l’immigration est détonant.

À Villiers-le-Bel, outre 1 000 hommes, les forces de l’ordre rameutèrent deux hélicoptères et un canon à eau pour rétablir le calme. À l’avenir, les moyens blindés et aériens devront être renforcés dans la répression des émeutes. En même temps qu’à Villiers, il y eut des troubles ailleurs : le supermarché LeaderPrice d’Argenteuil détruit par le feu, la médiathèque de Goussainville, un laboratoire d’analyse à Garges-lès-Gonesse, une école maternelle à Cergy et le poste de police d’Arnouville-lès-Gonesse dévastés, des voitures de police et de particuliers et des autobus brûlés en Ile-de-France, à Toulouse…

Cependant, l’effet de contagion de novembre 2005 ne se renouvela pas. Mais la température des banlieues s’est haussée au seuil de « percolation » où tout peut arriver, malgré les 32 milliards d’euros engagés depuis 2002 pour les quartiers sensibles par le plan Borloo. Le plan Amara de janvier prochain n’enrayera pas la violence. En banlieue, on retrouve des armes de guerre dans de plus en plus d’affaires criminelles. « Ils finiront évidemment par s’en servir contre nous… dit Ribeiro. Leur utilisation viendra en son temps. » Ce sera la guerre civile. Hommes politiques et médias restent dans le déni de réalité. Il n’est que de voir le vocabulaire employé pour évoquer les émeutiers : « gamins », « sauvageons »…

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

37 réponses à l'article : Émeutes : l’ère des armes à feu a commencé

  1. patriote

    26 juin 2009

    le citoyen lambda que je suis a deux types d’ ennemis: les malfrats et les policiers qui me pourrissent la vie dès que je suis dans ma voiture ( en circulation ou en stationnement).C’ est moins risqué que de s’ opposer à l’ immigration;alors lorsque ces deux franges armées s’entre-tuent je trouve que c’ est plûtot une bonne nouvelle! 

     

    Répondre
  2. grepon le texan

    21 décembre 2007

    "Pensez-vous vraiment que savoir que les autres étudiants sont armés ferait reculer celui qui a de toute façon décidé de mourir avec ceux qu’il va assassiner ?"

    Sur cela il n y a pas besoin de penser beacoup.   Les donnees sont sous la main.   Les massacreurs, meme suicidaire, choissisent des endroits ou les gens sont sense etre desarmes.    Ils s’attaque tres peu au clubs de tir, stations de police, bases de l’armee, pour prendre des cas simples.   Ils preferent campus universitaires, ecoles, et shopping malls ou le port d’armes est interdit ou tres peu courrant.   Ils le font moins dans les etats ou le port d’armes clandestine est encourage par l’etat.   C’est comme ca, meme si les perpetrateurs sont suicidaire, je suppose parceque ils imaginent que dans de tels endroits ils peuvent tuer un maximum de gens avant d’etre arrete.   Les massacreurs efficace passe plus de 5 minutes a planifier leurs actes.  Cela est bien demontre aussi.  Logiquement, et dans les faits, ils vont la ou ils imaginent qu’il n y a que des victimes.    Ceci dit, j’encourage tous a lire mes postes plus haut, qui expliquent l’importance vraie du port d’armes par le citoyen ordinaire:  l’evitement de la tyrannie(par l’etat!), et plus ordinairement la deterrence des criminels et autres element sociopaths.    3×10^4 morts par an aux Etats-Unis(ou quelque soit le chiffre exacte) sur plus de 3×10^8 ames, est un bas prix a paye pour notre liberte.   Les cas de massacres spectaculaires ont une incidence insignifiant dans l’argument, de par leur extreme rarite, bien que les faits de ce genre d’incident vont presque toujours de le sens de ma these.

    Répondre
  3. no second to

    17 décembre 2007

    Jaures

    Je ne vous avez pas oublié!

    Sur tout mon commentaire vous vous êtes jeté comme un mort de faim sur le seul passage où vous pouviez emettre une dénégation.Mal vous pris car dans votre reponse vous donnez vous même la réponse que voici "une instruction civique si ancrée dans la culture Helvelte ",cette même instruction existait en France dans les années 30 jusqu’ au moment où vos amis socialistes de l’ époque décudérent de supprimer la vente libre d’ armes non pas parcque les français s’ entretuaient mais par peur d’ un coup d’ état civile( la cagoule à cette époque  ).Pour terminer avec les suisses;il portent leurs armes sur eux quand ils vont faire leur période militaire.Les dictatures les plus répressives interdisent le vante d’ armes à leurs citoyens non pas pour leurs eviter des homicides par centaines pais par pur choix politique,EVITER LA PRISE DU POUVOIR PAR LE PEUPLE.

    Sur le sujet des armes qui vous passionnent tant,ne vous fiez pas aux westrenw hollywoodiens qui montrent les cow boys comme des bêtes assoifées de sang car en réalité il y eut moins de morts  en ces temps là que dan une  seule année de circulation en france sur nos routes.Je suis sûr que vous détestez les grosse bagnoles avec des moteurs  V8 ou V12 pourtant vos "Jacques" eux les idolatrent,un manque d’ éducation civique.

    Pour vos petits camarades qui ont saccagé les banlieues ,d’ aprés vous cher Jaures combien coûte une école,un bibliothéque,les centaiens de voitures brûlées et autres inciviltés commises par ces joyeux barbares.Sur ces 32 milliards,il faut ajoutre le salier des travailleurs sociaux qui montrernet ici leurs incapacités à ne rien résoudre.Enfin c’est mal connaître le prix de certaines voitures,une Mercédes n’ a jamais atteint une somme de 10 milliond’ €uros ni une Rolls Royce enfin de tels voitures sont souvent dans des garages.

    Jaures permettez moi de vous saluer chere muse.

     

    Répondre
  4. thormades

    12 décembre 2007

    bravo pour cet article intéressant et édifiant

    Répondre
  5. SAS

    10 décembre 2007

    Tiens……marrant…. sas a capté une emission sur le dernier voyage du ministre ump darcos en finlande …je crois ….bref un pays du nord….

    et hooooo miracle …tel ne fut pas sa grande surprise en visitant des hlm locaux….(donc très modeste) le seul qualificatif qui ressort du commentaire est "viellot"……pas degueulasse, tagués, massacré, pillé….non viellot….

    VIELLOT mais propre doit rappeler sas…

    donc la mémonstration est faites et comme le pense sas depuis des lustres….on peut  être modeste et pauvre….mais très propre et très ordonné

    ……donc nos banlieux "augeoires" , fosse a dejections,hall pissotiere et caves a étrons……n’existent que par la sous éducations des bestiaux qui les occupent souvent sans payer et au pire les squattent….

    C EST D AILLEURS le seul point commun ente l oncle sam et la vieille france…..nos banlieux sont ce qu’est le metro a new york……un reflet de la culture ambiante……underground

    sas

    Répondre
  6. FdG

    10 décembre 2007

    Jean-Claude,

    Absolutly d’accord avec vous pour une fois !

    Dommage que vous vous soyez trompé de fil !

    Best regards !

    Répondre
  7. Jaures

    10 décembre 2007

    A grepon: Ainsi, pour vous, si le port d’arme avait été permis dans la fac, il n’y aurait pas eu de massacre. Je vous trouve bien léger. Il y a 30 000 morts par armes à feu aux Etats Unis, contre quelques dizaines en France. Ces morts le sont-ils que dans des endroits où les armes sont interdites ? Que peuvent les gens comme vous (peut-être) et moi (surement) paisibles, attachés à la vie face à celui "qui n’a rien à gagner, rien à perdre, même pas la vie" ? Imaginez-vous Guy Millière entrant dans sa fac de St Denis avec son arme de poing face à ses 50 ou 100 étudiants sachant que tous peuvent être plus armé que lui ? Même en interdisant les armes dans tel ou tel endroit, la société U.S est tellement gangrènée par les armes, que n’importe-qui peut y pepétrer un massacre. Pensez-vous vraiment que savoir que les autres étudiants sont armés ferait reculer celui qui a de toute façon décidé de mourir avec ceux qu’il va assassiner ?

    A no second to: La Suisse est un bien mauvais exemple. Si, en effet, chaque Suisse possède une arme militaire, il est bien entendu strictement interdit de se promener avec. Par ailleurs, ce port d’arme très encadré est couplé avec une instruction civique si ancrée dans la culture Helvelte que quand un Suisse se suicide, il ne le fait jamais avec son arme militaire. Rien à voir avec les E.Unis où vous pouvez vous procurer des armes de guerre, quand bien même, et cela a été montré, vous auriez fait de la prison ou de l’asile psychiatrique. Par ailleurs, si 15 jours d’émeutes ont provoqué 32 milliards d’euros de dégats, c’est que les émeutiers ont mis le feu aux quartiers chics de la capitale, brûlé des Mercedes, des tableaux de maîtres et des bijouteries de luxe. Ce n’est pas exactement, d’après ce que j’en sais, ce qui s’est passé. Mais je peux me tromper.

    Répondre
  8. grepon le texan

    9 décembre 2007

    Pour ce qui en est de la securite.  En France, vous hesitez tellement a punir des criminels ou proteger la propriete, et a laisser faire l’individu agir pour sa propre defense ou protection de sa propriete, que vous vivez l’insecurite en permanence.   Il y a 20ans deja il faillait porter son auto radio avec soi dans un restaurant, ou le cacher sous une siege etc, et ne laisser rien de valeur en vue avant de quitter sa voiture.  La meillieure methode etait d’avoir une bagnole un peu "trash" a l’interieur, pour donner un look pauvre au cambrioleurs qui passent, pour qu’ils  ne prennent pas la peine de casser et plier juste pour jeter un coup d’oiel, au cas ou.    Rien de tout ca dans la majorite des villes et voisinages americains ou l’auto-defense est authorise.   Nous laissons no affaires en pleine vue.   Vous avez votre 80G ipod brache dans la voiture?  Aucun souci pour sa securite dans la plus part du Texas.   Vos maisons?   Dans le sud de la France les fenetres des maisons et appartement sont barres, ou munis de fermetures puissants, car votre gouvernment, et vous aussi, laisser courir vos criminels.   Le cout de tout ca?   Vous vous empecher d’acheter de belles choses par peur qu’ils soient voler.  Alors, on trouve chez des gens aises de merdique petite chaines hi-fi pour la sono, televisions minimales, etc avec l’argument que ce n’est pas sense de depenser plus parceque ca va etre vole un jour.   L’autre raison evident pour ne pas depenser plus c’est que le gouvernment a deja tellement vole avant que le salaire arrive dans votre compte en banque, et le gouvernment a deja tellement impose l’article que vous voulez avec divers impots puis TVA, que ca a toute l’aire de couter la peau des fesses.

    La securite commence avec le volonter d’empecher par  la force, et de punir, les voleurs et parasites.   Vous vous sentez en "crise" en permanence depuis quoi, 30 ans maintenant?   C’est quand meme un peu Orwellien a la longeur, et pour cause.

    Répondre
  9. grepon le texan

    9 décembre 2007

    A Grepon: Ainsi pour vous 30 000 morts par an par armes à feu (soit 43 fois plus qu’en France pour une population 5 fois plus nombreuse) est "statistiquement insignifiant".

    Hmmm.  Nous perdons 650 000 par an par attaques cardiaques, 550 000 par cancers…    Si 30 000 etait le chiffre interessant…ceux perdu =inutilement= "par" armes a feu… ce serait un tres bas prix a payer pour empecher l’etablissement d’une tyrannie dans ce pays.   Par tyrannie je veux dire meme un regime d’imposition et de reglementation du style europeen qui tue lentement.  Ceux la finissent dans des tyrannies plu hard du type socialiste de gauche(internationaliste:  Mao, Staline, Pol Pot etc) ou socialiste d’extreme droite(nationaliste:  Hitler), ou dans des balkanisations ou dereglements totales comme chez Mugabe.  Mais dans vos 30 000..ou disons quelque soit le chiffre… il y a en verite =beaucoup= de morts qui ne sont absolumment pas a deplorer.    Loin de la.   Nous parlons de voleurs, predateurs, et dealer de drogues dangereuses degomme soit par leur victimes, soit par leur concurrents, et meme parfois par la police, quand par hasard la police et present au moment utile:  Ce qui est tres rarement le cas.   Comme dans ce mall au Nebraska.  Pour revenir au point du depart:  Ce genre de cas est evidemment tres peu courrant statistiquement parlant, dans la liste des causes de mort dans des pays occidentales.   Mais encore moins courant sont les morts cause par fous enrage qui choissisent de se dechainer dans des  zones public =ou le port d’armes est authorise=.   Curieusement les massacreurs preferent massacrer dans des zones ou les victimes sont desarme.   Il est ainsi pour des criminels non-suicidaires aussi:   Aux USA les intrusions par criminels dans des maisons occupees sont maintes fois moins courant que aillieurs sur la planete du simple fait que les criminels s’attendent a ce que les proprietaires soient souvent bien armes. 

    Répondre
  10. Jean-Claude THIALET

    9 décembre 2007

    09/12/07    " Les 4-Vérités"

    Que Bernard TREMEAU, ainsi que ses lecteurs et lectrices, me pardonnent mon étourderie : je ne sais pourquoi, un "post" qui commentait son article "provocateur" a atterri dans le présent forum, celui d’Artur du PLESSIS LAURENT !

    Et je reviens à VILLIERS-le-BEL. Si l’on veut savoir de quelle marge de manoeuvre disposent les prétendues "forces de l’Ordre" (NB. selon moi, par définition, elles sont faites pour faire régner l’ordre  – de préférence "REPUBLICAIN" ! – PARTOUT, et jusque dans les banlieues) pour que les émeutes des banlieues ne débordent pas sur les grandes villes qu’elles enserrent comme de futures proies, il suffit de faire le calcul suivant :

    sachant qu’il aura fallu mille hommes + un hélicoptère pour ramener l’ordre (relativement, d’ailleurs, si l’on sait que l’on a continué à incendier quelques voitures et quelques poubelles)(1) à VILLIERS LE BEL, il suffit de connaître le nombre des policiers dont dispose le Ministère de l’Intérieur, et de le diviser par mille,  et celui des hélicoptères de gendarmerie, que l’on divisera par UN (calcul facile !), pour connaître le nombre de VILLIERS LE BEL que Madame le Ministre de l’Intérieur sera capable de "contrôler".

    Et ce n’est qu’au delà de ces chiffres que l’on aura atteint le seuil d’incapacité : celui où l’homme qui n’a pas eu le temps  – comme Ministre de l’Intérieur – de "nettoyer les banlieues au Kârcher – et son successeur, seront obligés de faire appel à la division de chars de la gendarmerie qui, à RAMBOUILLET, est prête à toute éventualité(2), et ensuite à l’ARMEE. Soyons rassurés : MAM est aussi responsable de la Gendarmerie, et elle a été pendant un lustre, Ministre des Armées, et Nicolas SARKÖZY règne en maître, partout dans les ministères, mais aussi dans la Police, la Gendarmerie, l’Armée, que dis-je ? PARTOUT EN FRANCE !. Alors, pourquoi s’alarmer ? L’ORDRE ("républicain") REGNE PARTOUT EN FRANCE ! Comme naguère à … Varsovie !

    Bon dimanche, cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) ne soyons pas mesquins, quelques voitures et quelques poubelles sont le lot quotidiens des "BANLIEUES CALMES" ! N’importe quel maire vous le dira … Il faut bien que jeunesse se passe !

    (2) je dois à l’honnêteté de dire que cette "réserve" est destinée à protéger l’ELYSEE, MATIGNON, les Ministères, et, bien entendu, le PALAIS-BOURBON et le LUXEMBOURG. On ne peut pas défendre à la fois la "REPUBLIQUE" et le "PEUPLE"’ !

    Répondre
  11. Anonyme

    9 décembre 2007

    Jean Claude Thialet : " la violence ne doit en aucune façon justifier la violence"
    Jean Claude, personne n’a rien a "justifier". Il s’agit de "r
    épondre", il s’agit "d‘équilibre" si vous voulez; et vous aurez du mal a équilibrer les balles de Kalach des prochaines émeutes avec de la dialectique pseudo-humaniste. Evident, non?
    Il faut une Second Amendment pour la France, et, d’ailleurs, sur le fond, de quel droit un gouvernement, qui se veut "d
    émocratique", peut il se donner le "droit" de désarmer ses citoyens? Belle facon de les infantiliser en tout cas; comme ca vous savez ce que vos élus pensent de vous et vous savez la confiance dont vous honore un gouvernement a qui vous avez fait confiance.
    Les plus "pacifistes" sur ce forum, au sens d’aimer et de vouloir la paix, sont probablement Grepon le Texan et moi-meme; simplement, on sait qu’elle n’est pas gratuite, et qu’il faut se battre pour avoir la paix. Un peu subtile pour certains, probablement.
    Comment disaient ils déja, les Anciens? "Si vis pacem, para bellum",  c’est bien ca?

    Best,

    Mancney

    Ps : De toute maniere, ce ne sont pas les Kalach et les balles qui nous feront disparaitre, c’est les pénis des allogenes et leurs bébés. Toutes ces émeutes font les gros titres des news et occupent les esprits, pendant que la reproduction bat son plein, aidée par nos impots. Ca n’a plus aucun sens!

    Répondre
  12. Brice

    9 décembre 2007

    Pour JCThialet

    D’accord avec toi,

    c’est parce que, depuis des lustres, des électeurs n’ont cessé de ramener au Pouvoir des incapables et des  lâches de gauche (4). Alors oui, nous sommes tous "responsables" de ces violences. Même ceux qui, comme moi, n’ont cessé de voter contre les partis gouvernementaux et leurs vassaux ! Cela, au nom de la solidarité nationale ! 

    Le peuple a bien sur sa part de responsabilité, car pour la très grande majorité asservi au politiquement correct, il laisse le pays pourrir, mais la France a toujours fait son histoire dans la guerre, dixit Jacques Marseille et son guide de la guerre civile.

    En complément, pour gaius, regardez un billet vert, 1 dollar avec la pyramide et l’oeil et baladez-vous sur le site dont il parle, je ne dis pas que tout est là, mais on trouve néanmoins de nombreuses clés de compréhension.

    Salut à tous.

    Répondre
  13. belige

    9 décembre 2007

    Villers le bel

    20 % de perte par rapport  aux effectifs engagés

    Omaha beach

    4.5 % de perte par rapport aux effectifs engagés

    Pas d’autres commentaires

    Répondre
  14. Jean-Claude THIALET

    8 décembre 2007

    08/12/07   – "Les 4-Vérités"

    Sans le savoir, sans le vouloir certes, Bernard TREMEAU qui nous avait habitués à plus de prudence s’aventure sur le terrain de KHADAFI. Celui-ci, devant un "parterre" de démocrates (ou prétendus tels) s’est fait, à Lisbonne, l’apologiste du "terrorisme des petits" qui n’ont pas d’autres moyens que la violence  pour faire entendre leur voix !

    Certes, le chroniqueur des "’4-Vérités" ne va pas jusqu’à justifier le terrorisme dont il n’écrit d’ailleurs pas le mot, mais il justifie à sa façon les "émeutes" de ceux qui, selon lui, ont été "exclus par la France". Ce qui tendrait à dire, d’ailleurs que tous les délinquants passés, présents et à venir, quelle que soit leur origine ethnique, qui se sont sentis exclus non pas par la FRANCE, mais tout simplement par la SOCIETE ont eu raison de se lancer dans la violence, ou même dans la simple délinquance.

    Tout cela parce que la FRANCE (entendons par là ses Gouvernements successifs) a laissé s’étendre d’autres violences : notamment celles des "nantis…pour conserver leurs avantages acquis"(1). S’il est vrai que la permissivité (pas seulement dans le domaine des moeurs) a laissé progressivement se dégrader la morale, celle qui permet la pérénnoisation de toute civilisation, doit-on, laisser certaines "violences" encore plus violentes (celles des "exlus ! ) s’installer dans nos banlieues sous prétexte que d’autres violences sont pratiquées par des "nantis" ?

    Non, Monsieur TREMEAU, la FRANCE n’est pas responsable des violences qui enflamment les banlieues sous prétexte que l’on n’aurait pas construit assez de logements, ou fait assez pour les "chances" qui la0peuplent de plus en plus . Les vrais responsables, ce sont ses dirigeants (j’entends par là les politiciens de tous bords, les syndicalistes, les intellectuels, les journalistes…) qui non seulement l’ont laissé envahir par des populations allogènes qui s’imaginaient que notre pays était un Eldorado où il n’y avait même pas besoin de se baisser pour ramasser l’argent, qui ont voulu faire croire que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est pareil, tout le monde il est égal, et tout le monde il a tous les droits (2). Et si la FRANCE est "responsable" de ces  "exclusions" qui justifieraient pour des "jeunes" d’ " incendier un commissariat, une école ou tirer à balle sur les CRS", d’actes qui deviendrait des actes de "résistance(3) courageux", c’est parce que, depuis des lustres, des électeurs n’ont cessé de ramener au Pouvoir des incapables et des  lâches de gauche (4). Alors oui, nous sommes tous "responsables" de ces violences. Même ceux qui, comme moi, n’ont cessé de voter contre les partis gouvernementaux et leurs vassaux ! Cela, au nom de la solidarité nationale ! Ce qui ne veut pas dire que l’on ne doive pas inviter fortement, au besoin manu militari,  TOUS CEUX QUI SE PRETENDENT EXCLUS à quitter au plus vite le territoire d’un pays où ils ne se sentent pas vraiment chez eux. La preuve ? c’est que, même ceux que l’on prétend "intégrés" préfèrent se faire enterrer dans leur pays d’origine !

    De toute façon, n’en déplaise à Bernard TREMEAU, la violence ne doit en aucune façon justifier la violence. Ce serait justifier que nos policiers se décident à user de leurs armes pour riposter contre leurs agresseurs. Et cela, si j’en crois notamment les porte-paroles des Syndicats policiers, ne serait pas "REPUBLICAIN" ! De là à conclure que la "République" serait un véritable "bouillon de violences" !

                                Bon dimanche !   Cordialement,  Jean-Claude THIALET

    (1) pourquoi ne pas parler des nantis tout court ? Ou encore de ceux des puissances de l’argent, de la politique, du syndicalisme, ou des médias qui ont assuré leur mainmise sur le pays , et imposé leurs diktats, notamment ceux du "politically correct" ? 

    (2) ce qui se traduit par la notion de "droit opposable qui voudra bientôt que des chômeurs professionnels, des parasites,  aient le même "pouvoir d’achat" que ceux qui de défoncent pour travailler !

    (3) Paraphrasant Mme ROLLAND, je serais tenté d’écrire "Ô résistance, que de crimes commet-on en ton nom !)

    (4) Rappel : "IL EXISTE EN FRANCE ACTUELLEMENT DEUX GRANDS PARTIS DE GAUCHE, DONT L’UN S’APPELLE LA DROITE !" Ghislain de DIESBACH, "Petit dictionnaire des idées mal reçues"" (Ed. VIA ROMANA)

    Répondre
  15. grepon le texan

    7 décembre 2007

    "Quant aux belliqueux qui réclament l’armement général, qu’ils regardent les Etats Unis: un nouveau massacre vient d’y être perpétué par un jeune de 19 ans: 9 morts (après les 32 de Virginie il y a 8 mois)."

    J’y attendais, evidemment.   Le  "shopping mall" en question avait interdit le port d’armes, justemment.  Vous ne lirez pas ca dans la plupart des medias, qui sont gauchiste, mais c’est evident a chaque porte du batiment.  Des panneaux interdisant les armes.  Ceux comme moi qui suivent la loi laissent nos armes dans la voiture, ou on y entrent pas du tout.  Voyez.  Encore un massacre dans un zone ou les armes sont interdits.   Mysteres et boules de gomme!   Il y en a beacoup moins dans les etats ou pays comme le Texas ou le port d’armes est courrant  un peu partout.   Encore un fait mysterieux qui ne va pas avec le discours gaucho-etatiste.

    Alors ZERO POINTEE, cher Jaures.   Vous avez apporte de l’eau a mon moulin comme disais Mancney, mais bien sur que vous ne pouvie rien savoir de la legalite du port da’rmes dans ce mall specifique.    Ce genre d’info serait supprime par les "infos" chez vous, pour ne pas parler des journaux franchement communistes que vous avez probablement tendance a lire assez regulierement.

    Répondre
  16. Jean-Claude Thialet

    7 décembre 2007

    07/12/07    "Les 4-Vérités"

    VILLIERS LE BEL (vu à la TV par "MINUTE du 05/10/07)

    Mardi 27/11 "La Polémique" iTélé

    Bruno Beschizza, sécrétaire général de Synergie Police Officiers se réjouit de l’attitude de ses collègues policiers dans les émeutes de Villiers-le-Bel : "Quand je vois ce qui s’est passe, où des policiers se sont fait tirer dessus, je rappellerai quand dans tous les autres pays européens les policiers auraient eu l’auitorisation de sortir leur arme et de tirer. Je suis fier d’appârtenir à une poolice républicaine qui, pendant deux nuits, a assuumé ce côté républicain".

    Commentaire personnel : alors, Messieurs les policiers "républicains", continuez à vous faire tirer comme des lapins ! Et ne vous étonnez pas si, un jour, la République est emporté par des voyous. Des voyous dont le nombe à Villiers-le-Bel était estimé à trois-cents et qui ont blessés cent-trois d’entre vous dont deux grièvement : un oeil perdu pour un commissaire, et une paralysie à vie pour un policier). Des voyous pour lequels il a fallu mobiliser plus de mille policiers et un hélicoptère la seconde nuit ! Frôle de République que celle où il faut déployer tant de forces pour quelques poignées de voyous …

    Mardi 27 novembre, Journal télévisé de TF1  

    Patrick TROTIGNON, Synergie Officiers (1) décrit les armes utilisées^par les émeutiers contre la Police : "Ce sont des fusils de cahsse, des tirs de calibre 12. Ce sont des cartouches utlisées à la chasse pour tuer les sangliers (2) et les serfs. Je vous laisse tirer les conclusions".

    Commentaire personnel : d’un côté, il y a du "gibier de potence", et de l’autre, du gibier tout court !

    Mercredi 28 nomeùbre, "Question d’actu" LCI !

    Le "grand frère" Rex KAZADI, ami de la famille des jeunes motards de Villiers le Bel trouve tout à fait normal le compoortement "pacifiste" (sic) des policiers qui sont intervenus pendant les émeutes : "On va se dire la vérité : c’est normal que les policiers ne ripostent pas. Vous voulez qu’on glisse dans une guerre civile dans ce pays ? C’est normal, ce sont des adultes et ils sont responsables. Ce sont des professionnels, ils doivent se maîtriser." (fon de citation)

    Commentaire personnel : Messieurs les voyous, continuez à armer des "mineurs" contre des policiers ADULTES… Jusqu’à ce que je ne sais quel Gouvernement décide d’envoyer contre la racaille (mineure ou adulte) des policiers MINEURS qui, eux, auront lme droit de tirer !!! ??? 

    (1)Remarque personnelle : dans notre Républiqye, il n’y a que les Syndicats   -apparemment à la botte du Gouvernement – qui ont le droit de s’exprimer ! On aimerait savoir si "la base" est d’accord pour se "faire canarder" … "républicainement", cela va sans dire !)

    (2) le mot "sangliers" me fait penser à ce Procureur de Versailles qui, il y a quelques années, sous couvert de je ne sais plus quel Syndicat de Magistrats avait édité une petite brochure de conseils destinés au prétendus "sans papiers". La 1ère page de ce dicument représentait un policier avec une tête de … porcs. A Villiers le Bel, les policiers ont eu de la chance : les porcs, on les égorge, lessangliers, on les tire à balles !

      Cordialement, Jean-Claude Thialet

    Répondre
  17. SAS

    7 décembre 2007

    a JAURES……..où sont les milliards des banlieux, de lutte contre l’impression d’insecurite…..et bientot pour lutter contre le recchauffement climatique……

    poser la question c’est déjà avoir le doute, l’esquisse d’une réponse…..

    POUR COMPLEMENT D INFORMATION ecrire aux francs macons de la republique…..vu que tous ceci sort de leurs loges ,et de leur "planches"……et leurs tennues blanches fermées…

    CE SONT DES ID2ES LUMINEUSES ET HUAMNISTES….mon gars et les métaux ne sont pas pour toi…GOYIM

    où sont les milliards ????? avec ceux de elf, des frégates, de l’arc, des tribuanux de commerces, du sang contaminé……du par immobiliers des loges….tiens demande à baeur le 33 eme mis en exmen devrait pouvoir te renseigner….

    sas

    Répondre
  18. Jaures

    7 décembre 2007

    A Grepon: Ainsi pour vous 30 000 morts par an par armes à feu (soit 43 fois plus qu’en France pour une population 5 fois plus nombreuse) est "statistiquement insignifiant". C’est pour vous "le prix à payer". Mais à payer pour quoi ? Une meilleure sécurité ? Il y 9 fois plus d’homicides pour 100 000 habs qu’en France. Malgré la peine de mort. Malgré les 686 prisonniers pour 100 000 habs (contre 86 en France).

    Alors qu’il y ait des problèmes en France, certes. Que la société y soit violente, j’en conviens et le déplore. Mais de grâce, règlez vos propres problèmes avant de donner des leçons.

    Répondre
  19. no second to

    7 décembre 2007

    Jaures

    Vous êtes ma muse et je vous trouve d’ un drôle du meilleur cru qui se bonifie plus les articles passent.

    Petit exemple pour votre éducation en Suisse chaque citoyen posséde son arme de guerre chez lui et il n’ y a pas de massacre tous les jours.Vous devez écumer tous les journaux à la recherche du moindre fait divers ux Etats Unis où les armes à feu ont le mauvais rôle.

    En France durant les années 20,la vente d’ arme était totalement libre puique l’ on pouvait acheter de gros révolvers Lefaucheux (calibre  9 mm) sur le catalogue de la Manufacture de Saint Etienne et il ne semble pas que les français de cette époque s’ entretuaient.

    Des dizaines de jeunes de mis en prison,ils n’y  sont pas restés longtemps.Des armes à grenailles,il y a des 10 ans de cela mais aujourd’hui,ils se fournissent chez leurs camarades de Bosnie.

    32 milliards pour les banlieues vous dites et où sont ils? Simplement à réparer les dégats qu’ occasionnent les Jacqueries de vos trublions.Quel mot avait employé votre Ministre venu de Belfort à propos des nettoyeurs de Banlieue.

    Pour l’ ETA, n’ avait il pas en France chez les gauchistes une sorte d’ aura de bandit de grand chemin comme les brigadistes rouges italiens qui trouvérent refuge sous la "Mithérandie".Le plus dandy d’ entre eux avait même pignon sur rue,un certain Batisti qui s’ enfuit somme un lâche grâce à la complicité des bobos-gauchistes parisiens.

    Donc votre morale de sociliste,gardez là et penser à rentrer sous terre car à chaque fois que des émeutes surviendront, votre politque d’ immigration à tout va, en sera responsable.

    "Toujours être le premier"

    Répondre
  20. gaius

    7 décembre 2007

    Jaures "Quant aux belliqueux qui réclament l’armement général, qu’ils regardent les Etats Unis: un nouveau massacre vient d’y être perpétué par un jeune de 19 ans: 9 morts (après les 32 de Virginie il y a 8 mois)."

    D’habitude je ne m’adresse pas aux facistes socialo-communistes qui trainent 200 millions de morts derrière eux , mais quand ils déclament des fausses informations (presque tout le temps) je me  dois de faire quelques mis au points :

    1- il y a 1000 fois plus de victimes dû à voiture que les armes à feu , faut il interdire l’utilisation de la voiture ?

    2- Toutes , je dis TOUTES les affaires de carnages à l’arme à feu , il est avéré que les tueurs était sous l’influence de tranquillisant et de déstresseur comme le prozac …cependant rien n’est fait pour interdire ces "medicaments" hyper dangeureux .

    3- Les socialistes staline et hitler ont dit : un peuple armé est un peuple dangeureux … es ce que pour cela Jaures veut désarmer le peuple ?

    ……………

    Quand aux armes dans les citées avec ces millions d’immigrés illégaux (même ceux qui ont des "papiers") et la police qui ne peut pas faire son travail vraiment , je dis vraiment cherchez illuminati et nouvel ordre mondial , les réponses sont là ….

    Répondre
  21. Anonyme

    6 décembre 2007

    Mais où sont donc passés nos ardents défenseurs de la djihad des banlieues, tels qu’ils s’exprimaient en ce Forum des 4V il y a encore un an ?  Ont-ils été systématiquement censurés par vos bons soins, ou bien se sont-ils éclipsés tout seuls par dégoût d’avoir à affronter le miroir que nous leur tendions  ? ?  C’était tellement pittoresque et drôle !  ("c’était le bon temps!!")

    (Un vieux de la vieille)

    Répondre
  22. Jaures

    6 décembre 2007

    Du Plessis devrait se renseigner. Les malfrats, les vrais, ceux qui attaquent les fourgons blindés, ne sont pas armés de fusils de chasse ou de pistolets à grenailles! Les 2 terroristes de l’ETA qui ont assassiné les policiers espagnols ont montré comment on peut tuer deux policiers quand on le veut vraiment: avec une arme de poing et de la détermination. Pas besoin pour cela d’être un jeune de banlieue ou un islamiste.

    Bien entendu ces émeutes sont inacceptables et doivent être réprimées mais en 2005 des dizaines de jeunes ont été mis sous les verrous et cela n’a pas empèché Villiers le Bel.

    32 milliards pour la banlieue ? Mais où sont-ils donc, ces milliards ? Allez voir à Montfermeil, à Clichy sous Bois (où on attend encore la première pierre du commissariat promis en 2005), aux Tarterêts,…Qu’y a t-il de nouveau ? Pourquoi les maires pleurent-ils après les 30 millions supprimés du budget si les milliards ont arrosé les villes de banlieue ?

    Stygmatiser la banlieue est une démarche aisée,simpliste, primaire. Combien d’homicides perpétués en banlieue ? Ils sont toujours trop mais se comptent, ces 10 dernières années sur les doigts d’une main. La mafia affairiste et le milieu du grand banditisme sont d’ailleurs ravis de voir la police mobilisée pour chasser les sans-papiers et cadriller Villiers le Bel. C’est pour eux pain béni.

    Quant aux belliqueux qui réclament l’armement général, qu’ils regardent les Etats Unis: un nouveau massacre vient d’y être perpétué par un jeune de 19 ans: 9 morts (après les 32 de Virginie il y a 8 mois).

    Quand les armes circuleront librement, combien d’entre nous échapperont aux balles perdues ?

    Répondre
  23. Anonyme

    6 décembre 2007

    Luc Sembour : " J’avoue humblement avoir subi un tel accident moi-même"

    Vous savez mieux que moi que l’accident fait partie de la vie, qu’il nous arrive a tous, et a ce titre, il devrait occuper sa juste place dans les débats, c-a-d, celle d’événement "accidentel".
    I mean, il ne faut surtout pas faire l’erreur de le théoriser et de s’en servir comme un argumement de fond, ce que font d’ailleurs, et a propos des armes, multes femmes, faibles et pacifistes, on sait cela.

    Ceci apporte de l’eau au moulin de Grépon, car bien sur, pour éviter accidents et maladresses, il convient "d’apprendre, puis de s’entrainer, et de pratiquer", comme cela existait dans le temps, et aucun peuple n’a jamais disparu a cause de ses accidents de tir ni de ses coupures de couteaux.

    C’est une des raisons, parmi beaucoup d’autres, y compris d’ordre psychologique, qu’il faut "supporter" un "Deuxieme Amendment" en France, car il est grave et irresponsable, d’opposer des accidents aux sens de responsabilité des citoyens.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  24. Anonyme

    6 décembre 2007

    Jean Claude, vous etes impayable; vous etes tres bien dans le role du " vieux singe (on ne va pas recommencer, hein?)  a-qui-l’on-n’apprend-pas a-faire-la-grimace".  Je ne vous concede pas la "grossiereté" de l’expression "vieux con".  Je la laisse a votre interprétation, mais vous savez fort bien, que, tout comme vous, je ne m’exprime pas grossierement, pas plus que je ne lis les posts et articles grossiers, et encore une fois, vous ne méritez absolument pas de grossierté; j’ai déja écrit cela, please, ne me demandez pas d’apologies pour un crime que je n’ai pas commis. Maintenant, j’apprécie beaucoup, vraiment, le fait que vous ayez choisi de vous en amuser, car c’est tout a fait dans cet esprit la que ma phrase fut écrite.

    J.C.T. :  "… je maintiens mon propos à l’égard de De GAULLE : c’est lui qui a introduit des communistes (3) dans son premier Gouvernement. Notamment dans l’EDUCATION (prétendue) NATIONALE."
    Come on, Jean Claude, il n’avait pas le choix, ces mecs ont donné a la France plus de résistants que les Gaullistes. On est en démocratie, Jean Claude, pas dans votre impossible royaume. Le Général a "contenus" les communistes, et c’est pour cela qu’ils furent les seuls a voter contre lui en 58. Tout le monde sait ca. Come on!
    Je vous ai déja répondu, ce serait comme de rendre les femmes responsables de la vérole…. encore que, a bien y réfléchir. Bon, passons.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  25. grepon le texan

    6 décembre 2007

    "….Aux US vous avez droits aux armes a feu mais cela n’empeche pas que votre societe est aussi violente que la notre sinon plus…."

    Mais voila la nature humaine!   Ca ne change pas avec education.  Quant au jour ou personne n’aurait des armes.  Bof.   L’etat les aura, toujours.  Alors, c’est le pourquoi principale pour notre deuxieme amendement.  Il faut que les citoyens soient armes pour prevenir a trop de prise de pouvoir par une tyrannie domestique.  C’est un detail parmi d’autre qui va dans le de la fameuse "separation of powers" qui est le coeur meme de la constitution.    Si le prix a payer c’est les debordements et massacres que l’on voit des fois, qui sont statistiquement insignifiant par rapport a la population de 300,000,000, c’est un prix qu’il faut payer.   Les agites du "gun control" aiment instrumentaliser le drame et l’emotion autour ce genre de massacre ou debordement isole d’un ou deux fous pour generaliser  le controle gouvernmental sur les armes.   Certains d’entre eux sont peut-etre sinceres de par leur perte d’un des leurs par une balle tire par quelque fou ou incompetent.  Mais beaucoup plus sont dedans pour permettre de reguler la vie des gens plus facilement, les imposer plus, etc, a bas prix.   Il y a une bonne raison pour l’hesitation que les police ou FBI demontre avant d’entrer chez quelqun ou aller sur le propriete prive.   Et ce raison n’est pas seulement legale.

    Pour ce qui en est des cartouches dans la chambre, le truc c’est de traiter l’arme comme si elle est toujours chargee.   Dans mon cas, elle l’est presque toujours.   Et il n y a aucun "safety" dessus, autre que le trigger du type DA/SA.    Les "safety" ne vous rend pas plus safe mais moins, dans le cas du port d’arme cache.   Vous n’aurez pas le temps mais surtout pas la dexterite (prouve vrai meme pour soldats d’unites d’elite) pour manipule ce genre de gadget neuf fois sur dix sous le "rush" d’adrenaline qui vous retire toute dexterite en ses moments.

    Beaucoup de gens bien familier avec les armes ont eu ce genre d’incident une fois avec des armes supposes etre non charge.   C’est un sujet qui demande regles et procedures parano, et meme bien dans ce cas un jour ce truc va etre charge quant il ne devrait pas l’etre.   L’observation comme quoi les europeens desarmees, suite a une liberalisation des lois sur les armes, auraient beaucoup d’accident par manque de culture (LOL) est une bonne!  C’est certainment vrai.   Je crois qu’il n y a aucun analog pour les clubs comme le NRA, le Texas State Rifle Association, et plein d’autres clubs qui enseigne la culture des armes et les methodes de la chasse jusquax enfants, quand ce n’est par les parents directement.

    Répondre
  26. Gérard Pierre

    6 décembre 2007
       Nous sommes dans l’escalade, une escalade prévisible dont tout encourage la poursuite, dans le sens guerrier et non dans le sens judiciaire du terme.
     
       En 2005, les crapules de nos banlieues se sont bien entraînées. Parmi elles, il y a aujourd’hui les « vétérans » qui ont fait 2005 et les « bleus » béats d’admiration devant les exploits de leurs anciens récités en boucle au fond des caves de leurs barres de béton. Les « bleus » rêvent d’égaler, voire d’épater leurs anciens en se lançant dans une surenchère de violence. Nous sommes donc parvenus, pour la première fois, au stade de l’utilisation d’armes à feu. La mollesse de la réplique (consigne absolue et incontournable : zéro mort chez les émeutiers) constitue un formidable encouragement à progresser du côté des apprentis tueurs.
     
       La France se libanise zones par zones. Certains diront qu’elle se balkanise, les deux termes procédant d’une même réalité : L’ISLAMISATION PERVERSE ET PROGRESSIVE DE LA FILLE AÎNEE DE L’EGLISE dont il ne faut surtout pas parler. Non, …… c’est une crise sociale dit l’aveugle, à moins que ce ne soit la manifestation d’un nénôôôôôrme besoin de reconnaissance lui rétorque le borgne, affectant ainsi de « débattre » pour faire croire au gogol qu’il est en démocratie. Et l’animateur faux cul d’en rajouter : « Ne pensez-vous pas qu’il y a aussi derrière tout cela un problème d’inégalité criaaaaaaannnnnnte ? »
     
       Villiers-Le-Bel 2007 marque une étape, celle de l’entraînement à balles réelles. Les « bleus » ont fait leur stage d’aguerrissement. La guerre va pouvoir commencer. Les crapules cultivent dorénavant le mythe de l’entrée en résistance et il est peu probable que les rémunérations, même alléchantes, promises par la police pour susciter des appels à témoignages aient un impact sur cette « population ».
     
      Le prochain round nous en révélera encore davantage. Des policiers, voire des pompiers, seront tués. Une cérémonie solennelle à laquelle participera le marsupilami de Neuilly, la sinistre de l’intérieur, le préfet Schproutzmôl, le député Duchmürtz   (mais pas la secrétaire d’état aux droits de l’homme)  et le maire PS du coin, sera l’occasion d’un énième discours sur le sens de l’abnégation des fonctionnaires de police et la remise en grandes pompes de l’un de ces hochets dont le mort n’a cure dans son cercueil. La famille, éplorée mais digne, subira une fois de plus ces simagrées avant de sombrer dans un oubli définitif et des problèmes financiers.
     
       …………… Jusqu’à quand les Français, les Vrais, pas les ersatz de papiers, accepteront-ils de subir sans réagir ? …………… that’s the only question !
    Répondre
  27. Jean-Claude THIALET

    5 décembre 2007

    08/12/07    – "Les 4-Vérités"

    Demandons donc à MANCNEY si les policiers américains accepteraient de se faire tirer comme des lapins (1) sans dégaîner. Et s’ils auraient laissé opérer pendant des heures et sans réagir, des pillards, des casseurs et des incendiaires ? Tout cela, bien sûr; sur ordres venus de très haut !

    Je me souviens que, séjournant aux ETATS-UNIS lors des tragiques inondations qui avaient ravagé la LOUISIANE –  Etat cher à notre coeur de Français, s’il en est –  j’avais entendu Madame LE Gouverneur de cet Etat en proie aux pillages déclarer "en boûcle" devant les micros et caméras : "J’ai donné des instructions à la Garde Nationale de tirer sur les pillards. ET J’ESPERE QU’ELLE LE FERA !". Imaginez les cris d’orfraie de la classe médiatico-associativo-politique si, lors des émeutes de VILLIERS-LE-BEL notre "MAM" nationale (2) avait repris seulement la moité de ces propos.

    Faut-il préciser que les pillards qui opéraient en LOUISIANE étaient mûs, pour certains d’entre eux tout ai moins, par des "raisons alimentaires", à la suite de la misère dans laquelle les inondations avaient plongé leurs familles qui avaient tout perdu..

    Oui, mais voilà nous sommes dans une "République bananière" où la classe politique, sans doute parce qu’elle ne se sent pas "blanc/blanc" (sans parler des raisons "anti-racistes) n’ose pas réagir en proportion de la gravité des faits. PAS DE BAVURE, tel est le leit-motiv ! Et tuer un policier (et même pourquoi pas une policière), on le sait, ce n’est pas une bavure, cela fait partir des risques du métier. Par contre, lorsqu’un "voyou" est simplement "égratigné", pi même interpelé sans ménagements, quel vacarme !

    SIMPLE QUESTION : combien faudra-t-il que l’on "nous" tue de policiers pour qu’un Nicolas SARKÖZY, ou une Michèle ALIOT-MARIE se décident à réprimer les "émeutes" comme cela devrait se faire dans tout Etat prétendu de Droit ? Et pour que les tout aussi  prétendus grands médias s’en émeuvent ? (2)

    Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) à peine à 15 mètres, selon les témoignages de syndicalistes de la Police française,  les seuls habililités à s’exprimer devant la presse dans notre "République fromagère" !

    (2) un exemple : le jour même où deux jeunes "chances pour la France" (dont les parents ont préféré les faire enterrer l’une au Maroc, l’autre au Sénégal !) se tuaient sur une moto interdite de circulation contre une voiture de police à VILLIERS LE BEL, à TOULOUSE, une voiture de police étaient percutée à 150 à l’heure par une BMW, pilotée par une autre "chance pour la France" (son permis lui avait été retiré). Bilan : dans la BMW, pas de blessés, dans la voiture de police, deux jeunes policières (dont l’une est encore dans le coma) atteintes de nombreuses fractures. Qui a entendu parler de cette affaire à la TV ou à la Radio ? Sollicitée par l’UNSA POLICE, FRANCE 3 Midi Pyrénées n’avait pas jugé bon de consacrer un sujet à cette affaire. Un responsable de chaîne TV ayant même osé expliquer "La Rédaction n’en veut pas". Et, bien entendu, pas de Nicolas SARKÖZY, pas même de MAM au chevet des deux victimes. Celles-ci n’ont eu droit (indirectement), via leur propre hiérachie,  qu’à un télégrame du directeur général de la Police souhaitant "un prompt rétablissement à vos collègues" (Information communiquée par "MINUTE", 05/10/07). Le jour où les policiers, les gendarmes, et les CRS en auront ras la casquette, ras le képi ou ras le casque, je ne donnerai pas cher de la République ! 

    P.S. A MANCNEY. Je vous avais répondu la semaine dernière pour vous dire ce qui suit.

    "Cher Mancney, seriez-vous plus susceptible que je ne le suis ? Certes, vous aviez écrit seulement (si j’ose dire) : VOUS ECRIVEZ PARFOIS COMME UN VIEUX CON" (sic). Ce propos serait-il moins grave que le fait, pour moi, d’écrire "LE VIEUX CON QUE JE SUIS PARFOIS (dixit MANCNEY) "? La "déformation" de votre propos, si déformation il y a, me paraît mince. Ou alors, dois-je conclure que, en me lisant, vous avez pris conscience de votre grossiéreté à mon égard ? Une grossiéreté dont j’avais été le premier (et le seul ?) à m’amuser. La preuve ? Je me la suis appropriée en la paraphrasant ! Vous devrais-je des royalties ?" (fin de la première partie de ma réponse sur le chapître "con")

    Par contre, je vous répondais aussi à propos de De Gaulle dont vous preniez, avec une certaine ingénuité dûe sans doute à votre jeune âge, la défense. Voici cette réponse :

    "… je maintiens mon propos à l’égard de De GAULLE : c’est lui qui a introduit des communistes (3) dans son premier Gouvernement. Notamment dans l’EDUCATION (prétendue) NATIONALE. Ainsi d’ailleurs que la maçonnerie qui avait été bannie par le Gouvernement du Maréchal PETAIN, et bien d’autres gens encore qui étaient revenus dans les fourgons du "libertador". Là encore, j’imagine, vous auriez pu m’écrire "Vous écrivez parfois comme un vieux con !" Mais attention, de "parfois comme un vieu con" en "parfois comme un vieux con", cela risquerait de faire "TOUJOURS", ce qui me donnerait raison d’avoir "manipulé" votre propos ! Sincerely yours, JCT.

    (3) des communistes dont je rappelle aux plus jeunes qui ont appris l’Histoire de France dans un Ecole devenue marxiste ceci : qu’ils (les communistes, donc !) avaient été chassés en 1939, par le Gouvernement DALADIER, du Palais Bourbon, mais aussi de "leurs" mairies, et déchus de leurs mandats électoraux pour cause de connivence avec l’ALLEMAGNE (contre laquelle la France était en guerre) dans le cadre du Pacte germano-soviétique. Des communistes qui avaient provoqué des sabotages dans nos usines d’armement, et qui, au moment de l’entrée des Allemands à Paris avaient demandé aux ouvriers de "fraterniser "avec les soldats allemands (pas encore baptisés "nazis"). Des communistes qui avaient (notamment à la demande du "rondouillard" Jacques DUCLOS, fait assassiner certains d’entre eux qui refusaient de suivre le "Pacte germano-soviétique", et dont le Secrétaire général, Maurice THOREZ avait déserté en UNION SOVIETIQUE. "Paradis" d’où il était rentré à la "Libération" pour intégrer le Gouvernement De Gaulle qui en avait fait son bras droit !

    Répondre
  28. Jean-Claude THIALET

    5 décembre 2007

    05/12/07    – "Les 4-Vérités" –

    Demandez donc à l’ami MANCNEY si des policiers américains auraient accepté de se faire tirer comme des lapins sans dégaîner. Ou même s’ils auraient laissé sans réagir des pillards, des casseurs et des incendiaires opérer pendant des heures.

    Je me souviens que, séjournant aux ETATS-UNIS pendant le drame des inondations qui avaient ravagé la Louisiane, j’avais entendu répéter "en boucle" Madame le Gouverneur de cet Etat cher à plus d’un Français, ""J’ai donné des instructions à la Garde Nationale

    Répondre
  29. jp

    5 décembre 2007

    Nucléaire iranien : révolte des services américains contre Bush/Cheney !

    Nous venons d’apprendre que les services de renseignement américains estiment que Téhéran avait suspendu son programme militaire à l’automne 2003 et ne l’avait pas encore relancé à la mi-2007. Par conséquent, s’il faut en croire cette information, l’Iran ne pourrait pas fabriquer une bombe avant 2013, voire 2015.

     

    Newsweek vient de déclarer que le Secrétaire américain à la Défense Robert Gates, travaille d’arrache pied pour empêcher une guerre américaine contre l’Iran. Selon Newsweek, Gates aurait donné le feu vert à des hauts gradés de l’armée américaine afin qu’ils s’expriment publiquement sur le sujet, ce qui empêche la Maison Blanche d’imposer ses vues à la hussarde.

    D’après ce journal, le président américain et Condoleezza Rice sont bien conscients qu’à l’heure actuelle il est quasiment impossible d’attaquer l’Iran sans le soutien de Gates, un fait dont se plaint amèrement le néo-conservateur radical John Bolton.

    Monsieur Du Plessis, à la fin de votre article du mercredi 17 janvier 2007, vous avez déclaré que l’attaque américaine aurait probablement lieu cette année… et vous terminez votre article du mercredi 5 septembre 2007 par cette phrase : "Selon certaines sources, le bombardement devrait se produire dans les six mois…" Dans la même ligne, il y a quelques semaines, vous avez été très alarmiste lors d’une émission sur Radio-Courtoisie…

     

    Au vu de l’évolution du dossier, et du temps qui passe, gardez-vous vos certitudes… ?

     

    Merci

    Répondre
  30. Matrix

    5 décembre 2007

    D’accord avec EcranBleu… On se demande en effet qui doit-on remercier pour ce merdier. Je dirais l’esprit gauchiste, gauche-caviar, Mitterrand, toute cette generation 68… C’est ce que la France a eu de pire et cela se ressent encore et encore tous les jours dans tous les coins de rue. Sarkozy a la volonte de changer les choses mais il doit d’abord assainir les mentalites, apprendre aux francais a penser par eux-memes et leur donner le gout de la liberte/responsabilite. Ca va prendre du temps… mais Rome ne s’est pas fait en un jour.

    A GreponleTexan : j’ai l’impression que vous jouez trop avec vos DVD Games War on Terror… Aux US vous avez droits aux armes a feu mais cela n’empeche pas que votre societe est aussi violente que la notre sinon plus. Tous les ans vous avez au moins un carnage dans une universite. Ici on n’en a pas. Si le monde devient un jour trop violent pour sortir de chez soi alors mieux vaut acheter un gilet parre-balles ou carrement la Full Metal Jacket, underwear et tout le reste. Mais pas d’armes ! C’est trop dangereux pour etre mis entre les mains de "nutters".

    Ceci dit, l’americain, vous ecrivez tres bien le francais. Felicitations.

    Répondre
  31. Luc SEMBOUR

    5 décembre 2007

    A grepon le texan:

    Vous avez raison sur tout.

    Il y a de plus un problème en France auquel on pense rarement. Les braves gens sont tellement peu habitués à manipuler les armes qu’en cas de changement brutal de la loi et une vente libre du type "Texas", il y aurait en France une véritable hécatombe de maladroits qui se tireraient dans le pied ou ailleurs accidentellement chez eux.

    J’avoue humblement avoir subi un tel accident moi-même (bien que j’aie été un tireur d’élite premier de la compagnie lors de mon service militaire en France). Il y a 2 ans je me suis gravement blessé par traumatisme auditif avec un Winchester à canon court (model 1200) qui avait une cartouche engagée dans le canon alors que le chargeur lui, était visiblement vide.

    La déflagration (dans ma salle de bain) a été telle que je me suis retrouvé aux urgences pendant 1 semaine pour tenter de recouvrer l’audition avec mise en chambre hyperbare 2 fois par jour. Plus de 2 ans après j’ai toujours conservé les séquelles du traumatisme (acouphène). Donc attention avec votre Sig Sauer, cartouche dans la chambre.

    Il faut 1/1000 ième de seconde d’inattention pour changer la vie. J’en sais quelque chose.

    Cordialement

    Répondre
  32. Brice

    5 décembre 2007

    Bonjour à tous,

    pour l’instant ces "manifestations" de violences ne sont que l’expression d’une guerre civile ethnique rampante et latente. Mais l’évocation de ce problèmes en ces termes pour l’armature islamophile et immigrophile qu’est la classe intello-médiotico-politique est impensable "mais, non que dites-vous, ce sont des problèmes sociaux". Oui, bien sur, pour eux qui vivent dans des résidences bien gardées excluvivement blanches, avec de rares immigrés nantis (Fadela Amara), ces problèmes n’en sont pas. Pour l’instant, comme l’évoque l’article et le commentaire de chacun d’entre-vous, seules Paris, Marseille et Lyon ont été touchées. Mais l’expansion ne vas tarder, après ce sera Montpellier, Strasbourg, Toulouse, Clermont-ferrand (ma ville), tout le territoire et d’autres pays européens. J’ignore de quel acte, manifestation ou événement ont besoin nos "élites" pour se réveiller, ou peut-être se casseront-ils en nous laissant couler avec le bateau. Gaffe pour eux à ceux qui conscients et lucides ont prévu une bouée de sauvetage, ils iront couler le responsables avec le Titanic-France. Salut à tous.

    Répondre
  33. sas

    5 décembre 2007

    A grepon, sas te confirme que pour les tireurs ,chasseurs et détenteurs légaux d’armes à feux c’est devenu un enfer de respecter la législation et les textes et que tout est prétexte pour que l’administration saisisse au mieux et  vol tout simplement ces biens privés….

    Quand à  villier le bel……ce n’est absolument original les bléssés par balle…..lors des émeutes de guyanes avec la vennue du mac bayrou ministre de l’education nationnale…il y a 5 ou 6 ans ….plusieur policiers avaient eté tiré par des d’autres racilles banlieusardes et apatrides……pas un mot dans la presse rien….

    A ce demander pourquoi cette polarisation sur ce phenomène……paut être une nouvelle mesure européene pour désarmer les peuples et les nations….

    c’est exactement cela que pense sas

    nb)pendant les saccages des magasins de cayenne….le fils de la franc maconne députée senatrice raciste taubira , maman de la loi sur la repentance…..fut arrêté…..depuis toujours pas de procès

    ainsi va la france initiée…

    Répondre
  34. Guillermo

    5 décembre 2007

    "Les politiques et les médias restent dans le déni de réalité".

    A l’appui de cette phrase, on pense à ce crétin de Fogiel qui fait une émission intitulée "Comment réconcillier les jeunes et la Police ?" ou encore à Emanuelli qui estime que la solution passe par obligatoirement par la Police de proximité : une fois les flics déguisés en Zidane, plus de problèmes dans nos banlieues. 

    Répondre
  35. grepon le texan

    5 décembre 2007

    Le probleme avec les armes en France, c’est les personnes qui les detiennent, et le droit autour de leur usage.  En France, ceux qui ont des armes quelque peut serieuses, c’est l’etat, les hors-la-lois, et quelques chasseurs ou des amateurs de tir.     Mais apparemment, ceux qui ont le droit de les utiliser, c’est seulement les hors-la-loi:   L’etat ne permet pas a ses employes a s’en servir, et l’etat punirait terriblement toute personne non appartenant a la classe de voyous protege qui utiliserait une arme, meme pour se defendre, pour ne pas parler de defendre leur propriete.

    Ce retenu par les "forces de l’ordre" me rappele un truc.  En anglais nous appelons ca ""Appeasement".  En langue arabe, langue du bouquin pedophile guerrier fou, il y a un autre mot utile:  "dhimmitude".    Ca va servir de plus en plus.

    Evidemment on va me dire que je suis un sauvage moi meme, avec mon Sig Sauer sur moi..une cartouche toujours dans la chambre.  On va me dire que l’etat dans laquelle j’habite est sauvage:  Il m’accorde le droit a la force lethale pour l’autodefense dans tout lieu ou je me trouve, ET le droit a proteger mon propriete chez moi.   Pour ce qui en est des voyous qui tirent sur des policiers…ils meurent le plus souvent troues de balles "hollowpoint" exactement comme celles dans les magasins de ma "Sig."  Ainsi, le "dhimmitude" et "l’appaisement" ne sont des mots qui peuvent decrire le Texas ou ses citoyens(pour la plupart d’entre eux).    Pour ce qui en est de la France et beaucoup d’autres vieille etats-nations pourrissantes de l’Europe, je crois vous allez vous reprendre trop tard cette fois-ci.   Bonjours la generalisation de problemes des Balkans.

    Répondre
  36. EcranBleu

    5 décembre 2007

    Et bien, depuis le temps que les Français donnent des leçons au reste de la planète, il est maintenant grand temps de nous montrer comment vous allez gérer ce merdier (il n’y a pas d’autre nom).

    Vous avez voulu importer l’islam en France pour briser le peuple français afin de lui faire avaler  de force la création des "Etats-Unis d’Europe" avec à sa tête une armée de maçons non-élus ? Vous allez maintenant gouter aux joies du multiculturalisme.

    Il faut être intoxiqué par le politiquement correct pour ne pas voir que la seule conclusion de tout cela sera une guerre civile. Celle-ci sera déclenchée par la faillite de l’Etat qui ne peut plus rien taxer (le peuple est fauché) et qui ne pourra bientôt plus payer ses fonctionnaires. Que fera la police lorsque les sauvageons tireront sur elle et qu’il y aura les premiers morts dans ses rangs ?

    Merci qui pour ce merdier ingérable ?

    Répondre
  37. Anonyme

    5 décembre 2007

    Laurent du Plessis : " La violence des « jeunes » a crû en intensité, des émeutes de novembre 2005 à celles de Villiers-le-Bel en passant par les manifestations anti-CPE de 2006, où ils attaquèrent les lycéens et les étudiants avec une rare férocité par goût du pillage et racisme anti-Blanc. Cette escalade se poursuivra."

    Bravo! Belle prédiction. Ca n’a pas été trop difficile? Non parce que il y a quand meme des gens, chez nous et ailleurs, qui savent tres bien que " Cette escalade se poursuivra". Vous ne croyez quand meme pas que Al Quaeda et consort ne va pas vouloir "utiliser" un tel réservoir d’exités racistes anti-Occidentaux. Demain, c’est la Kalach dans les rues. Que feriez vous a leur place?

    Best,

    Mancney

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)