En 2012, il faut barrer la route à Hollande dès le premier tour

En 2012, il faut barrer la route à Hollande dès le premier tour

J’ai commenté mes impressions très positives de notre bonne vieille capitale des Gaules ; je rentrais de mes déserts via Madrid où j’avais découvert une population remplacée et paupérisée par sept ans de fatidique socialisme libertaire. Si je compare la France à l’Espagne, je vois la différence entre un pays fatigué et un zombie ; entre un athlète engraissé et un mort-vivant ; entre un bourgeois d’un certain âge et un miséreux moribond. Le bilan de Zapatero en Espagne est effarant, tout comme va l’être celui d’Obama en Amérique ou celui de Blair (devenu cyniquement milliardaire, y compris payé par les oligarques kazakhs) en Angleterre.

Je n’ai même pas envie de dire d’ailleurs que le socialisme coûte trop cher, c’est la gauche qui coûte trop cher ; la gauche porte la poisse à notre civilisation, tout simplement, sous toutes ses formes, que ce soit en 1789 ou en 1914 ou en 1968. Elle est athée, elle est progressiste, elle est démago, elle est rigolo, elle a tous les défauts.

En plus la gauche donne des leçons de morale et cela rend insupportable son pharisaïsme de quincaillerie.

Prenons le cas Hollande, un cas d’école tout de même : cet homme mou comme le fromage du même nom devait il y a cinq ans se présenter comme candidat socialiste ; il s’est désisté devant la pression de sa concubine Ségolène (dont le serein prénom vient du vieil allemand qui signifie la victoire, Sieg, me semble-t-il…) qui était la chérie des médias qui la photographiaient pouponnant.

Le soir même d’un deuxième tour, lors que l’on célébrait la juste et large victoire du candidat de droite, on vit l’infortunée hétaïre déchirer bruyamment et pompeusement le contrat officieux de concubinage. Et alors comme dans le cas de la fille adultérine Mitterrand, comme dans le cas des scandales à répétition DSK, la gueuserie conspirative des sacripants des médias était une nouvelle fois mise à nu : on découvrait que Hollande avait quitté femme et enfants pour se retrouver avec une journaliste des médias people – qui nous a promis depuis d’être discrète et soumise à son tour…

Avec les socialistes on est toujours servis : ils tiennent les médias à hauteur de 93% (je me souviens d’un sondage science-po Rennes section médias) et il ne faut surtout pas leur demander de faire leur métier… Présenter Anne Sinclair comme une héroïne du foyer alors que c’est une femme trompée et contente de l’être, c’est tout de même un exploit. Mais n’est pas présidente qui veut, comme dit à peu près la publicité…

Voyons le reste : Hollande élu, ce sera la fin du nucléaire. OK, à quel prix ? Mille milliards d’euros, deux mille milliards de mille sabords ? Ce sera le SMIG à deux mille euros, et la récupération des cinq millions de subsahariens recrutés par Zapatero pour bâtir l’immobilier des mafias et des imbéciles.

Hollande élu ce sera l’imputation insolente de la crise à la droite, et puis plus d’Europe et plus d’impôts, alors que l’on sait précisément que ce sont l’Europe et les impôts qui nous ont menés jusque là. Hollande a déclaré les larmes aux yeux qu’il n’aimait pas les riches qui gagnent plus de… quatre mille euros, les classes moyennes seront servies ! On le dit sympa, joueur de cartes, plaisancier, pardon, plaisantin, Hollande. Cela fera quelques bonnes taxes de plus pour chaque enjeu de mots placé dans un bistrot. Les Français rescapés des trente piteuses auront alors intérêt à jouer à cache-cash, ce ne sera pas du gâteau.

Je sens de toute manière que notre roi fromage, promis à 70% d’intentions de vote (Tant que ça ? On n’est pas en Albanie tout de même !), aura un destin à la Jospin, ou à peu près : Jospin au moins était premier ministre et il pouvait se targuer d’un bilan honorable en 2002, un bilan plus protestant que socialiste. Mais comme Jospin, Hollande croulera sous les assauts démagos des verts, sous les pleurnicheries soziales des postcommunistes, sous la carambouille chevènementiste, sous la pression de la banlieue pour établir enfin la charia, sous la mauvaise humeur de ces « élites mondialisées » déçues d’avoir été privée de leur Casanova de chambre Ibis.

Et je me prends à rêver d’une élimination de Hollande dès le premier tour, ce qui nous donnerait un très logique deuxième tour entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy : un deuxième tour qui serait un sacré clin d’œil à l’histoire tout de même. On en reparlera pour le sixième centenaire de la naissance de notre Sainte patronne.

Partager cette publication

(19) Commentaires

  • QUINCTIUS CICINNATUS Répondre

    le leader Hollande c’est comme le Ledeerdammer .*..caoutchouteux à souhait
             *alors là j’ai un doute …je ne sais pas où placer les doubles E E

    25/11/2011 à 18 h 03 min
  • QUINCTIUS CICINNATUS Répondre

    Une quarantaine de circonscriptions ont été offertes à E.E.L.V. par …Martine Aubry sans que le pâle , l’insipide , le transparent (?) Hollande n’y trouve à redire
    Hors , ceux ci NE sont PLUS des "écologistes "
    ce sont des KHVERTS

    20/11/2011 à 16 h 00 min
  • Edmond 98 Répondre

    Quand je lis que Bayrou serait la solution  parce qu’il a enfoncé une porte ouverte en 2007 en parlant de  la dette de la France ,je suis plus qu’étonné .Son programme reposait sur des slogans aussi vides que la fameuse " 3e voie" et l’humanisme béat qui n’apportent aucune solution concrète aux problèmes de notre pays ( désindustrialisation , immigration massive , islamisme , insécurité , chômage , éducation , privilèges…).
    Qu’a-t-il fait en tant que ministre de l’Éducation cet ancien prof ? Rien .

    16/11/2011 à 14 h 35 min
  • Anonyme Répondre

    « Hollande au pouvoir, la France deviendra un pays bas! » Excellent !!! Le problème des socialistes est ce qu’ils véhiculent dans leur sillage : les pense-court aux idées courtes alias « idiots utiles », les flemmards, les profiteurs de tout sur le dos des autres, les « chèvres », les branleurs, les bajouillous, etc. Tout ce qu’ils veulent, c’est le pouvoir, quitte à se servir des islamistes comme marchepied (qui sont d’accord pour se servir des socialistes comme tremplin en retour). Il est certain qu’à droite, c’est le même genre en plus intelligent, mais au moins sûrement plus patriotes. Il ne faut pas oublier que l’esprit de l’international socialiste perdure et se cache sous un autre camouflage socialo : le mondialisme. Et regardez les Khmers verts. On supprime les centrales nucléaires sans changer la conso d’électricité : qui va payer plus cher ? Et qui va pédaler pour fournir ? Le vote de 2012 doit avoir comme sous bassement et esprit le patriotisme. Un point c’est tout. Il vaudra mieux en effet Sarko contre Le Pen.

    16/11/2011 à 9 h 59 min
  • Sauveur Suprême Répondre

    Herr Bonnal commet une petite erreur, ou une petite omission….

    En 2012, les français auront le choix entre la gauche…….et la gauche….

    En effet, Sarkozy, comme Chirac avant lui, s’efforce de nous démontrer qu’il est plus à gauche que la gauche (fin de la double peine, appel aux pogroms permanents contre les "patrons voyous" et les banquiers salauds, interventions permanentes dans la gestion des entreprises privées, et cerise sur le gâteau, explosion du déficit et de la dette, et chiffres records d’immigration).

    Par ailleurs, le vieux Le Pen se disait libéral, alors que sa fille tient un discours qui fait jaunir Besancenot et Mélenchon….En effet, il n’y a pas plus socialiste et plus anti-américain que Marine, laquelle Marine rend responsable de tous nos maux un supposé "ultra-libéralisme" .

    Parler de "libéralisme" ou pis encore "d’ultra-libéralisme" dans un pays comme la France, revient à faire preuve d’une inculture économique crasse: il n’y a pas plus socialiste et plus anti-libéral que la France et ses auto-désignées "élites"…

    Donc, je corrige ma phrase initiale: En 2012, les français auront le choix entre la gauche, la gauche…….et la gauche….

    Pauvres français !

    16/11/2011 à 9 h 30 min
  • Jean Jacquier Répondre

    Je trouve honteux ces basses attaques à l’encontre de M. François Hollande. Je suis de droite, et ne voterai pas pour lui en 2012; mais il faut savoir respecter les hommes. Ceux qui espèrent un duel Mme Marine Le Pen-M. Nicolas Sarkozy n’ont pas forcément raison. Pourquoi? Un duel M. François Hollande-Mme Marine Le Pen me parait plus intéressant. Les sarkozistes, en toute logique, ne devraient pas voter à gauche, sinon, alors là, nous pourrons vraiment parler de UMPS.

    15/11/2011 à 23 h 31 min
  • L' Inedit Répondre

    Le programme politique de “Hollande”, c’ est comme une poubelle videe après chaque passage des eboueurs.

    Hollande au pouvoir, la France deviendra un pays bas!

    15/11/2011 à 21 h 59 min
  • Pierre Répondre

    le probleme est que le PS n’a jamais quitte le pouvoir (UMP = PS).  Sarkosy est l’autre representant officieux du PS. son bilan catastrophique au pouvoir est l’egal du bilan du PS…

    15/11/2011 à 20 h 55 min
  • dissident39 Répondre

    c etait fantastique de voir Hollande, il y a quelques semaines prendre des lecons de gouvernance aupres de…Zapatero!! ceci dit ce serait rigolo de voir Hollande elimine au 1er tour et d assister au spectacle de tous ces bobos parisiens manifester et appeler a voter pour Sarkozy, apres l avoir insulte pendant 5 ans ; quant a savoir si que se passera si Hollande est elu, un remake de 1981 en pire, les caisses sont vides!

    15/11/2011 à 18 h 18 min
  • synthétiseur Répondre

    Le choix est quand même en effet plus large qu’entre la peste et le choléra. Donc absolument d’accord pour réserver la médaille de bronze à SKZ, et accrocher Hollande à n’importe quel porte-manteau. Reste Marine et Bayrou. Bayrou, honnête, talentueux, se présentant pour la troisième fois. Marine, qui devrait finalement au moins dézinguer aux législatives consécutives Jack Lang dans le Pas-de-Calais, qu’il s’y présente ou y renonce. Bayrou, oui, voilà l’homme qu’il nous faut soutenir à fond. Lire son ouvrage « 2012 état d’urgence ».

    15/11/2011 à 15 h 06 min
  • fbastiat Répondre

    Si le bilan de Sarkozy n’était pas si désastreux (il n’a fait à peu près aucune des réformes de structure promises et a endetté le pays avec une allégresse jouissive), s’il n’avait pas mené une politique socialiste et immigrationniste, Hollande aurait peu de chances. Oui, mais voilà…

     

    15/11/2011 à 14 h 02 min
  • WatsonCorsica Répondre

    Le pire sur Hollande n’a pas été révélé !

    Souvenez-vous lorsque la racaille marseillaise avait mis le feu à un bus en brûlant une passagère…

    Qu’avait dit Hollande ?

    " c’est la faute du gouvernement qui n’a pas tenu ses promesses en matière d’emploi " !!!

    les racailles après enquête n’avaient ue 16 ans !

    15/11/2011 à 11 h 39 min
  • Guillermo Répondre

    On peut tout supputer ou tout espérer. Les jeux ne sont pas faits. Ca se peut aussi que Sarko ait la médaille de bronze. Auquel cas il adviendrait ce qui devrait se faire depuis longtemps : que des UMP rejoignent le FN et ne restent pas du coté des Boutin, des Bachelots ou des Dati. Parce que des pédigrés comme ça, ça vaut bien les socialos dégénérés.

    15/11/2011 à 7 h 56 min
  • Sagesse et raison Répondre

    Bah, Hollande ou Sarkozy, c’est du pareil au même.

    (Et dire que l’UMP voudrait nous faire croire qu’ils sont de droite. La bonne blague !)

    Le PS, tout comme l’UMP, détruit la France.

    Votre article est bon, mais allez jusqu’au bout, et osez dire que Sarkozy est aussi mauvais qu’Hollande.

    Moi, je dis : votez pour qui vous voudrez, mais ne votez surtout pas pour l’UMPS !

    15/11/2011 à 0 h 05 min
  • revizor Répondre

    Moi aussi je fais le même rêve celui de l’élimination de Hollande dès le 1er tour et la présence de Nicolas SARKOZY et de Marine LE PEN ce qui sauverait notre pays de la ruine programmée par les socialistes.

    14/11/2011 à 22 h 39 min
  • Denis Répondre

    — On n’est pas en Albanie tout de même ! —
    bonjour,

    Pourriez-vous décrire de quelle Albanie vous faite référence, car en Albanie 70% d’intentions de vote n’existe pas. Merci pour votre compréhension.

    Denis

    14/11/2011 à 19 h 37 min
  • QUINCTIUS CICINNATUS Répondre

                                                        un mot de comptoir trouvé sur le net

                                                           "Hollande l’autre Pays du fromage"

    14/11/2011 à 19 h 25 min
  • Anonyme Répondre

    Merci pour cet éditorial .On se sent moins seul en vous lisant car ce couple Royal-Hollande c’était " les Thénardier" avant le cocufiage  .Puis après et  pendant la campagne de 2007 c’était le couple bidon  avec la complicité des médias.On nous a refait le coup de Mazarine pour lequel on a laissé le bon peuple dans son ignorance crasse.

    Souvenez-vous de la villa de Mougins que les Thénardier déclaraient  valoir  aux alentours de 210 000 euros dans leur ISF.Or n’importe quel agent immobilier de la Côte d’Azur en apprenant cette information du Canard  se sont tordus de rire .Au bas mot elle était estimée à 1 million d’euros .Moi qui ai eu droit à un redressement fiscal parce qu’on ne déclarait pas 500 francs de l’époque ,somme d’une pension que je ne touchais, je me demande ce qu’ont fait les courageux agents du fisc envers les SCI "Ségollande" ?

    Concernant le couple bidon je revois encore ce magnifique reportage de Paris-Match de août 2006 où on voyait Hollande dans sa bouée en caoutchouc à 5 euros flottant dans la méditerranée  pendant que sa naïade nageait autour de lui,ruisselante dans un bikini.Trop glamour et trop bon mari.Au lieu de lire Paris-Match comme tout le monde sur la plage Hollande- la- bouée lisait "L’Histoire de France pour les Nuls".Cette paparrazade était là pour nous niquer la vraie info : le couple n’existait plus mais campagne présidentielle oblige…
    Quant à l’actualité récente Hollande est prêt à échanger des centrales nucléaires contre des circonscriptions aux écolos anti-France .Les Français doivent savoir que demain ils peuvent payer leur électricité au moins 40% plus cher  en écoutant  la Duflot qui a dû apprendre l’économie en lisant Pif le chien .Notre seul atout c’est le nucléaire que nous envient tous les pays émergents.Quant aux Allemands ils polluent avec leurs centrales thermiques et attendent en rigolant que la France abandonne son seul atout …pour acheter des éoliennes made in Germany .

    14/11/2011 à 19 h 02 min
  • Jaures Répondre

    Ah oui ! c’est vrai ! La gauche est coupable de tout et seuls les pays avec un dirigeant socialiste, même parmi les plus respectueux de l’économie de marché, rencontrent des difficultés.
    Ainsi l’Angleterre va nettement mieux depuis que les conservateurs sont au pouvoir. C’est évident.
    L’Italie où la droite et l’extrême droite sont aux responsabilités ne rencontre aucun problème. Et la Nouvelle Démocratie a laissé la Grèce aux socialistes dans un état économique rutilant ! Tout le monde sait cela.
    D’autant que les libéraux n’ont pas trop fait la fine bouche sur la gestion socialiste puisque Pascal Salin, chantre du libéralisme, désignait en 2007 dans son "triptyque gagnant" à imiter d’urgence l’Espagne de Zapatero.Les mêmes n’avaient pas assez d’éloges pour l’Irlande aujourd’hui en ruines et qui voit ses jeunes partir par dizaines de milliers,
    Alors il y a, bien entendu, les affaires DSK. Là encore, seule la gauche est prise en défaut. Berlusconi ? Un moine austère. Georges Tron ? Un cistercien. Herman Cain ? Au dessus de tout soupçon.

    Alors on peut être de droite, c’est tout à fait estimable. Mais quel besoin d’aller chercher ailleurs que dans les idées les forces de sa conviction ?
    Faut-il d’ailleurs qu’elle soit bien légère pour s’en prendre au candidat socialiste dans les mêmes termes que le vrai faux Georges Marchais Mélenchon ou le porteur de bidons Luc Chatel, le premier qualifiant F.Hollande de "capitaine de pédalo", le second le comparant à Babar.
    On voit que Bonnal trouve harmonieusement sa place entre le néocommuniste et le néolibéral dés qu’il s’agit d’accumuler les plaisanteries grasses qui font pour certains office d’arguments politiques.

    14/11/2011 à 16 h 57 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: