En finir avec la préférence étrangère

En finir avec la préférence étrangère

La chose la plus surprenante, de la part de « nos » gouvernants, m’a toujours semblé la « préférence étrangère ».

Bien sûr, nous pouvons avoir des vues différentes de l’intérêt national. En particulier, dans notre histoire, nous avons fréquemment débattu de nos alliances privilégiées – et cela a toujours un sens aujourd’hui.

Mais, en l’occurrence, ce n’est pas cela qu’il s’agit. Je parle bel et bien de décisions qui ne peuvent se comprendre que si l’on admet que « nos » oligarques ne défendent pas le pays qui les a élus, mais d’autres intérêts – souvent obscurs.

Prenons quelques exemples dans la crise actuelle.

Fin mars, en pleine pandémie, la France a envoyé du matériel médical à l’Iran.

L’inénarrable Nathalie Loiseau twitta alors : « Enfin ! Le mécanisme européen permettant d’acheminer du matériel médical en Iran est actif. L’honneur de l’Europe, c’est de venir en aide aux peuples qui souffrent, quels que soient leurs dirigeants. »

Passons sur le « quels que soient leurs dirigeants », que je trouve sublime : il me semble, au contraire, assez logique de regarder à qui nous faisons des cadeaux.

Il peut y avoir des raisons de s’allier avec l’Iran. Il est loisible, en particulier, de penser que celui-ci peut nous aider à lutter, à court terme, contre le terrorisme sunnite. Mais il est évident que ce n’est pas tout à fait la même chose d’offrir du matériel à l’Iran des mollahs ou à l’Iran du shah (de même que la Russie de Poutine n’est ni la Russie de Nicolas II, ni la Russie de Staline). Mme Loiseau doit être à peu près la seule au monde à ignorer cette distinction.

Mais soit. Admettons que ce soit « l’honneur de l’Europe » de faire des cadeaux sans se préoccuper de leurs récipiendaires. Sommes-nous, pour autant, obligés de prendre du matériel médical dont les Français ont besoin ?

Ne serait-il pas logique de servir d’abord ses propres concitoyens plutôt que des étrangers ?

Je sais bien que dire cela est désormais assimilé à du racisme, mais c’est tout simplement idiot. Il est évident que la vraie charité (pas l’espèce d’humanitarisme abstrait et désincarné qui fleurit à Saint-Germain des Prés) se préoccupe d’abord du prochain.

Autre exemple : nous venons, d’un coup de baguette magique, d’annuler la dette des pays africains. Au moment même où on alourdit la dette des contribuables français de dizaines de milliards d’euros – dans une frénésie telle que personne ne sait exactement combien.

Quand on voit le nombre de roitelets africains à qui les « aides » de la Françafrique ont surtout permis d’acheter palaces et voitures de luxe, on peut douter de l’efficacité économique de cette mesure démagogique.

En revanche, il n’est pas possible de douter qu’ainsi nos « si chers » oligarques vont se créer, sur notre dos, une clientèle – et peut-être aussi, au passage, préparer le financement d’une prochaine campagne, qui sait ?

Peut-on espérer un retour au bon sens ? Je ne crois pas beaucoup au vieux slogan nationaliste « La France seule ». Je sais trop bien que la France dépend aussi du reste du monde.

Mais je persiste à ne pas comprendre pourquoi ceux qui prétendent nous diriger réservent leurs largesses à des parfaits étrangers, quand ils étranglent leur peuple d’impôts.

Peut-être, à force de se désintéresser de notre histoire, ignorent-ils que la révolution de 1789 fut déclenchée notamment par le poids des impôts. Ceux-ci représentaient alors environ 10 % de la production nationale. Nous avons largement dépassé les 50 % – et les impôts sont encore moins justes qu’en 1788. Ce doit être le signe qu’il est temps d’en finir avec cette oligarchie anti-nationale !

<h3><strong><a href= »https://www.les4verites.com/boutique »>Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici</a></strong></h3>

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

     » en finir avec la préférence étrangère  » titre de façon subliminalement ambigüe G De T. pour ne pas être accusé de xénophobie

    c’ est vrai ça ! arrêtons aux  » 4Vérités  » de préférer Donald Trump !

    29/04/2020 à 16 h 53 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Eric Zemmour dans  » Le Figaro  » fait l’ éloge de son  » adversaire  » Henri Weber ! pourtant lire la biographie de celui qu’ on présente comme un simple intellectuel trotskiste donc par nature inoffensif , mais qui fut pire que cela un des fossoyeurs de notre Civilisation gréco-latine et celto-germanique , devrait nous faire réfléchir davantage … il est vrai qu’ il fut un socialiste-sioniste tout aussi militant

    29/04/2020 à 14 h 25 min
  • OMER DOUILLE Répondre

    Nathalie, l’oiseau de mauvaise augure, que connait elle de l’honneur qu’elle prône ? Le fait d’avoir trainé ses guêtres dans le tiers monde et fait toute la lèche possible à jupiter, avec sa tronche en poire ne lui donne aucunement le droit de faire des cadeaux au monde avec notre fric. Encore un beau modèle de catho-« La Croix » que je considère pire que les zozos de F.I. Et méprisante en plus celle dinde. Encore un beau spécimen de repéché par LREM.

    29/04/2020 à 1 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: