En finir avec le laxisme

Posté le 07 août , 2018, 12:08
3 mins

Malgré les cocoricos indécents du Pouvoir, la France s’enfonce lentement dans la tiers-mondisation.

Désormais, il n’est plus possible de fêter un événement national sans un bilan effarant de destructions.

Nous l’avons encore vu récemment avec la victoire de l’équipe de France de football qui s’est accompagnée de millions d’euros de dégâts.

Pire, à mesure que la culture française régresse, la barbarie progresse. Ainsi voit-on de plus en plus souvent des gens « régler » leurs différends en en venant aux coups.

Là encore, l’actualité récente en donne d’affligeants exemples. Le plus consternant réside sans doute dans la bagarre entre deux rappeurs (Booba et Kaaris pour ceux qui connaissent ces énergumènes, ce qui, je l’avoue, n’était pas mon cas) et leurs acolytes à Orly.

La bagarre a coûté la bagatelle de 54 000 euros à la boutique où elle s’est déroulée et elle a causé des retards considérables (ayant coûté environ 8 500 € à Air France et pénalisé plus de 1 800 passagers).

Mais il paraît que la musique adoucit les mœurs !

Plus sérieusement, croit-on vraiment que c’est en prétendant comme l’actuel chef de l’État qu’il n’y a pas de culture française, que nous ferons reculer cette barbarie ?

Mais je ne parle ici que des dégâts matériels – déjà gravissimes.

Le pire concerne naturellement la mort d’innocents.

Dimanche 29 juillet, le jeune Adrien Perez a été poignardé à mort en tentant de venir en aide à un couple d’amis pris à partie par des agresseurs.

Bien sûr, les premiers coupables sont les assassins. Mais, juste après, viennent les pouvoirs publics, coupables de laxisme et d’encouragement à la délinquance et à la criminalité.

Quand les actes les plus graves n’entraînent qu’un petit rappel à la loi, quand le Conseil constitutionnel lui-même interdit d’appliquer la loi, au nom d’une prétendue « fraternité », comment ne pas voir que notre société est bien malade ?

Combien d’Adrien Perez faudra-t-il pour que les Français se réveillent et chassent ces élus, ces journalistes, ces juges qui prétendent nous donner des leçons de morale, tout en ne cessant d’encourager les voyous ?

Voici quelques décennies, la France était l’un des phares du bon goût, de l’intelligence et de la courtoisie. La caste politico-médiatique qui l’opprime depuis trop longtemps a réussi le tour de force d’en faire une jungle dangereuse. Tout comme les oligarques africains ont réussi à ruiner le continent le plus riche du monde. Comme l’Afrique, la France crève d’une politique calamiteuse !

12 Commentaires sur : En finir avec le laxisme

  1. BRENUS

    10 août 2018

    Aux ignorants et doux rêveurs d’une Afrique et d’Africains idéalisés qui souhaitent remplir notre pays de ces gens, je conseille de lire le roman de Robert Ruark “UHURU” qui a eu un grand succès il y a quelques décennies et peut encore se trouver sur Amazon, même aux USA, tant il dépeint bien ce qui attend les européens trop naïfs. Voir, actuellement les afrikaners et autres blancos of South Africa.
    Particulièrement l’histoire du scorpion et de l’hippopotame qui se termine très mal pour les deux : l’un à cause de sa naÏveté, l’autre à son indécrotable connerie. Et faites de beaux rêves…..

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    9 août 2018

    Open Arms,, le navire ONG, a ramené 87 nouveaux requins en Espagne.
    Macron en prend déjà 20, les 66 autres passeont la frontière des Pyrénées dans quelques jours.
    Les socialauds espagnols récoltent les bons points pour leur bonne action et la REM macronienne assume les frais, aux frais de la princesse bien sûr.

    L’ avis de paiement vous parviendra dans la boîte aux lettres la semaine prochaine accompagné d’une notice d’explication de Darmarin.
    Souriez c’est vous qui payez.

    Répondre
  3. De Sorne

    7 août 2018

    Comme à Rome, on a laisser entrer les Barbares. On connait la suite!

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    7 août 2018

    Quand on est assez inconscient pour héberger des serpents dans sa demeure, il arrive que l’on se fasse piquer et on peut même en mourir.
    Les serpents, c’est dans leur nature, aiment piquer et on ne peut donc pas les blâmer.
    Les seul(e)s à blâmer sont celles et ceux qui les hébergent.
    Que fait-on contre elles / eux?
    Rien.
    Cela s’appelle le laxisme et une embellie n’est pas en vue.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 août 2018

      cela s’ appelle ” le vivre ensemble ”

      p.s. : … par ailleurs ne pas confondre non plus tolérance et laxisme

      exemple : … je ne suis pas raciste mais je ne suis pas non plus laxiste et ma tolérance du ” vivre ensemble ” a des limites … acceptables … par eux et moi

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        9 août 2018

        Vivre ensemble?
        Plutôt “vivre avec”.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          9 août 2018

          la question de l’ existence même :

          peut on vivre SANS ?

          Répondre
          • Gilles

            9 août 2018

            La réponse est évidente : Oui ! On peut vivre sans eux, et on vit même beaucoup mieux. Je peux en témoigner puisque j’ai quitté la ripoublique frankistane depuis presque 2 décennies pour un pays ou la peine de mort est appliquée, environ 5 à 10 cas par an. Résultat : on vit dans une sécurité que je n’avais connue que dans mon enfance, dans les années 60.

          • HansImSchnoggeLoch

            9 août 2018

            On vivait “sans” sans trop de soucis, on vient de nous forcer à vivre “avec”.
            Et les débuts ne sont pas trop prometteurs.
            Y-a-t’il un bouton “off”?

      • COUTAND

        9 août 2018

        Cela devrait s’appeler, “le mal vivre ensemble”.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          10 août 2018

          Pour les ménages dans cette situation on a prévu le divorce mais pour la Société le législateur n’a rien prévu.
          Il faut une loi avertissez votre député.

          Répondre
  5. KAVULOMKAVULOS

    7 août 2018

    Dans un sens il est compréhensible que la France, comme l’Afrique, crêve d’une politique calamiteuse : La France et de nombreux français ne se sont ils pas africanisés à fond (pour être politiquement correct). Les innombrables mélanges ne sont pas neutres : avez vous déjà entendu dire d’un mulâtre qu’il revendiquait sa part de “blanc” ? Rappelez vous Bossuel ” Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes”.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)