En route vers la défaite des socialistes en 2014 !

Posté le avril 03, 2013, 11:24
6 mins

Parmi la quinzaine de mesures annoncées le 28 mars par le Président de la République, la seule qui relevait de sa fonction – la seule que personne d’autre que lui ne pouvait assumer, pour en porter historiquement la lourde responsabilité – est évidemment celle qui concerne le déficit des finances publiques, qui, en 2013, ne sera donc pas limité à 3 % du PIB, comme cela avait été promis-juré, notamment aux gnomes de Bruxelles…

Certes, le terrain avait été préparé médiatiquement. Personne n’y croyait plus vraiment. Mais cette décision officielle de laisser filer la dette publique est lourde de conséquences.

Selon l’INSEE, la dette de la France vient de passer la barre des 90 % de son PIB. En route allègrement vers les 100 % ! Le gouvernement disait vouloir limiter le solde global négatif à 60 milliards d’euros. En route, à toute vitesse, vers les 100 milliards ! Ce qui signifie que plus de 6 % des dépenses publiques sont financées par la dette.

C’est même plus de 20 % pour le seul budget de l’État ! Pendant la crise, le laxisme continue. Tant pis pour les générations futures.

Encore, si ce « lâcher d’eau » s’inscrivait dans un plan de réformes des structures de l’économie, et de la sphère publique pour commencer… Si le retour à l’équilibre des comptes sociaux était érigé en dogme impératif, avec les décisions fermes qui s’imposent, aussi bien pour l’assurance-chômage, les retraites (des fonctionnaires, d’abord), l’assurance-maladie, les hôpitaux, les collectivités locales… Si le énième plan de simplification annoncé devait porter sur le code des impôts et celui du travail…

À propos de simplification, on aura remarqué que ce nouvel objectif (?) est annoncé en même temps que dix autres décisions, toutes porteuses de complexité, de paperasse et de bureaucratie. Car comment taxer les entreprises qui versent en salaires à leurs dirigeants plus d’un million d’euros par an, comment « moduler » les allocations familiales, comment « catégoriser » les allocations chômage, « ré­orienter » les crédits à la formation professionnelle, sans multiplier les formulaires et les contrôles ? Comme si la complexité (et l’inégalité) n’était pas consubstantielle à l’économie administrée, qu’elle soit de type socialiste ou soviétique.

Ensuite, François Hollande semble découvrir les vertus d’une plus grande centralisation des achats publics. On pense aux plans quinquennaux de feu l’URSS. Quand le Gosplan parlait de vérité des prix et de rationalisation des achats de tracteurs pour les sovkhozes…

Les propos du chef de l’État n’étaient vraiment pas du tout à la hauteur de la situation. Qui se caractérise, d’une part, par un horizon de sortie de crise qui s’éloigne de jour en jour, au plan mondial (du fait du traitement inapproprié constitué par la création monétaire à tout va, fondamentalement destructrice d’épargne, instaurant des taux d’intérêt irréalistes) ; et, d’autre part, par une relégation permanente de l’économie française vers le bas du tableau de la compétitivité mondiale.

Comme cette prestation était délibérée, que rien ne l’imposait, on est obligé de se poser la question de savoir s’il est lui-même « à la hauteur ». Les Français, à commencer par ses électeurs du 6 mai 2012, apporteront la réponse les 9 et 16 mars prochains à l’occasion des élections municipales.

Au plan politique, le même scénario qu’au début des années 80 est en marche : 1981, 1983… 2012, 2014…

Non pas que François Hollande ait reproduit la politique volontariste de François Mitterrand. En 1981, la France avait encore quelques réserves. Entre-temps, la dette publique a été multipliée par cinq ! Celui-ci annonçait « une ère nouvelle ». Celui-là est bien obligé de jouer « petits bras ».

Mais, au plan politique, le résultat et le tempo sont à peu près les mêmes : le désenchantement de ses troupes. Bien au-delà des 100 000 adhérents du PS (moitié moins qu’il y a deux ans), de toutes ses courroies de transmission associatives, syndicales et mutualistes (toutes subventionnées, souvent par des collectivités de droite…). Ce qui fait que le PS disparaît littéralement de nos écrans électoraux (hier dans la 2e circonscription de l’Oise, demain à Paris, avec NKM déjà dans la roue de Mme Hidalgo…), c’est l’évaporation de sa base sociale.

Car, si les médias parisiens dominants font les victoires de la gauche (1981 ou 2012), c’est le peuple, dans ses profondeurs, qui toujours met fin à ces happenings (1983 ou 2014).

Ce qui ne veut pas dire que la droite, elle-même tétanisée par les bobos des médias saura en profiter. Mais c’est une autre histoire…

20 réponses à l'article : En route vers la défaite des socialistes en 2014 !

  1. Minouw

    14 mai 2013

    “Si le retour à l’équilibre des comptes sociaux était érigé en dogme impératif, avec les décisions fermes qui s’imposent, aussi bien pour l’assurance-chômage, les retraites (des fonctionnaires, d’abord), l’assurance-maladie, les hôpitaux, les collectivités locales… ”

    Que voulez-vous dire par “retraites des fonctionnaires d’abord’ ?…
    Savez-vous que les fonctionnaires à 1 ou 2 points près ont des retraites équivalentes à celles du privé ?
    Sauf pour les fonctionnaires de l’Etat pour lesquels le régime reste intéressant.
    Quand vous parlez de “fonctionnaires”, pensez qu’il y a 3 catégories de fonctionnaires : Etat, Territorial (employés de mairie, conseil généraux, départementaux, communauté de communes, syndicats mixtes, etc.) et Hospitalier. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier…
    Je vous conseille cette lecture pour avoir une synthèse de cette question :
    http://www.capital.fr/retraite/actualites/pourquoi-le-regime-de-retraite-des-fonctionnaires-n-est-plus-si-avantageux-827150

    Répondre
  2. Jaures

    8 avril 2013

    “À tout casser je préfère la morale de Martin Luther à celle du parti socialiste. ” écrit Hans. Ceux qui liront quelques phrases de l’ouvrage que j’ai cité (au delà on risque la nausée) auront une idée des préférences morales de Hans.
    De plus, cher Hans, il y a 50 ans que l’on enterre régulièrement le Parti Socialiste. D’autres avaient pareillement enterré Obama…

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      8 avril 2013

      Une incinération du PS suivra ces enterrements sans effet, il n’en restera plus que des cendres que l’on dispersera derrière l’anneau de Kuiper.
      Pour le moment la plupart des gens, ~ 70% d’après les derniers sondages, ont vraiment la nausée mais je ne pense que ce soit la morale de Martin Luther qui la provoque.
      La poutre est en train d’obscurcir votre vue Jaures!
      J’ai toujours été un grand admirateur des Juifs ne vous en déplaise, vous au contraire en êtes un ennemi acharné, votre préférence va toujours aux Arabes. On se demande d’ailleurs comment vous pouvez avoir un ami Juif, comme vous le prétendez dans un de vos posts. Une de vos inventions pour la circonstance, comme d’hab!

      Répondre
      • Jaures

        9 avril 2013

        Contrairement à vous, je ne suis pas un “admirateur” des juifs. Ils sont des gens comme tout le monde avec la même proportion de personnes admirables et d’abrutis. J’ai des amis juifs, arabes, italiens bretons, chrétiens,… Si vous fréquentiez des entreprises ou associations, cela ne vous semblerait pas si extravagant.
        Vous “admirez” les juifs et détestez les socialistes. Comment réagissez-vous devant un juif socialiste ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          9 avril 2013

          Jaures, il est un fait qu’au parti socialiste les frustrés et les envieux se concentrent un peu comme dans une centrifugeuse où les particules lourdes se déposent plus vite au fond que les légères. C’est un phénomène presque physique!
          Avoir des frustrés et/ou des envieux qui se comportent ensuite comme celles ou ceux qu’ils poursuivent de leur vindicte est bien le comble de l’hypocrisie.
          Je pense que ce comportement est inné au dogme socialiste et on sait par expérience que cela finit toujours mal.

          Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    7 avril 2013

    ce message humanitaire s’adresse à @ Jaurès

    @ Jaurès en cas d’urgence ne composez plus le 15 mais composez :

    ” Réseau 812 ” ***

    Jacky Bontems ancien numéro 2 de la C.F.D.T. a en effet mis en place cette O.N.G. de soutient à François Hollande

    *** le chiffre se décompose ainsi pour ceux qui croient en la numérologie et aux ..lendemains qui chantent ( faux ) du socialisme :

    (19)81 – (20)12

    notons aussi , pour le même , que Le François vient de décorer de la G.C. de la Légion d’Honneur …. Yvon Gattaz qui rappelons le, fit plier Mauroy et Mitterand et qui soutenait que ce qu’il y avait de pire en France c’était … les Syndicats … encore une raison de plus , @ Jaurès , de vous … indigner de tant de duplicité normande

    Répondre
  4. 7 avril 2013

    D’accord avec l’article sauf la comparaison en timing avec son pr”d”cesseur (en malheur) Mitterand.
    La déscente aux enfer est beacoup plus rapide et elle était PROGRAMMEE.
    Même un béotien en la matière comme moi l’a prédit :

    ” Je regardais la foule, majoritairement des jeunes, enthousiastes, joyeux et plein d’élan applaudissant place de la Bastille, à l’annonce de la victoire de F. Hollande, leur victoire….
    1981, bis répétita, et comme en 1981, le réveil sera très douloureux, la déception encore plus amère. La seule différence, il ne faudra pas deux ans, même pas un seul, pour arriver à cette constatation. Quel gâchis !
    Sorel Zissu
    7 avril 2012″
    CQFD

    Répondre
  5. Banro

    6 avril 2013

    “Ce qui ne veut pas dire que la droite, elle-même tétanisée par les bobos des médias saura en profiter. Mais c’est une autre histoire…”
    Malheureusement… ! Tant que l’ensemble de la droite, y compris le centre droit, ne se mettront pas d’accord, il y a peu de chances qu’ils puissent en profiter.

    Répondre
  6. dissident

    5 avril 2013

    Hollande n est pas plus honnete que celui que vous appelez le “grec”, que je n aimais pas particulierement d ailleurs, il a l air bonhomme c est tout alors que c est un sectaire et un incompetent qui a toujours vecu des prebendes de l Etat, il ne lachera pas le pouvoir facilement tant pis pour les imbeciles qui ont vote pour lui et qui s en mordent les doigts desormais, et ayons un peu de memoire MITTERRAND a nage pendant 14 ans dans les scandales, les rumeurs et l impopularite record, seul l ineffable CHIRAC arrivant a lui donner un peu d oxygene de temps en temps et pourtant MITTERRAND n a jamais demissionne, il n a jamais dissous une assemblee de gauche

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 avril 2013

      Si Hollande est un ” sectaire ” , le ” Grec ” , lui , est un sicaire ***

      *** celui qui a planté traîtreusement sa dague dans le dos de SES électeurs ( desquels je ne suis heureusement pas ! )

      Répondre
  7. Jaures

    5 avril 2013

    La morale de Martin Luther, cher Hans ? De celui qui nous a laissé l’ouvrage intitulé “Des juifs et leurs mensonges” dont l’extrait que j’ai intégré à un précédent post a apparemment effrayé notre webmaster. Je me contenterai donc de rapporter ce qu’en disait Bernhard Rust, ministre de l’Education de Hitler: “les noms de Hitler et de Luther doivent être prononcés d’un même souffle. Ils sont tous les deux du même moule.”

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 avril 2013

      À tout casser je préfère la morale de Martin Luther à celle du parti socialiste. Lisez donc les journaux Jaures, ce n’est pas de l’histoire, ni de “reductio ad hitlerum” c’est de l’actualité fraiche, la date de péremption le prouve. Le parti socialiste est grillé, out, raus et bon débarras!
      NB: le cher Hans vous pouvez l’accrocher à un petit clou, votre mentor se chargera de l’enfoncer avec le marteau de sa boite à outils.

      Répondre
  8. Oeildevraicon

    4 avril 2013

    Dans la vie, il y a des jours AVEC et des jours SANS (comme on dit chez moi).
    Pour Hollande, jusqu’à il y a quelques mois, les jours AVEC ont étés nombreux (pour preuve: son élection à la présidence de la république française, à la présidence du PS ou à celle du conseil général de Corrèze et maire de Tulle).
    Jusque là tout va bien pour lui, là ou ça se gâte, c’est lorsqu’il prétend faire des reformes qui vont à l’encontre du bien commun, en favorisant quelques communautés, syndicats, religion, copains, copines.
    Les dernières étincelles en date sont: l’évaporation de 700 signatures réclamant le référendum et et le refus d’abroger la loi sur le mariages pour tous, ainsi que sa méprise des 1 800 000 manifestation du 24 mars.
    Or précisément ce jour du 24 mars 2013, jour du gazage et matraquage de sa population par ses forces de l’ordre,
    qu’a été le dépard des jours SANS pour ce président.

    En plus suite aux affaires, son gouvernement est dans un tel bourbier (avec sa bénédiction et celle du premier sinistre, qui n’ont rien vu , n’ont rien entendu, ne savent rien, ne font parti de rien , ne sont au courant de rien), que le peuple de la France profonde, que cette oligarchie exècre car trop franchouillarde et pas assez réformiste, n’accorde plus aucune légitimité à ce gouvernement de copains -coquins.
    Il serait bon de procéder à une dissolution, avant que la rue ne l’exige par la force.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2013

      pour ce qui est de la rue … comptez sur Mélenchon et son P. de G. … peut être auront ils ” droit ” , eux , aux Champs élyséens avec vaporisation de …jasmin par les forces dites de l’ordre ( établi ) pour donner petit un air de printemps arabe à la manifestation populaire !

      Répondre
  9. Druant Philippe

    4 avril 2013

    Il faut au contraire se réjouir des malheurs de l’ ennemi UMPS , cela lui servira de leçon cuisante (oeil pour oeil,…).
    Rappelons ici les souffrances de la population face aux hordes de racailles importées par les partis au pouvoir , qui chaque jour les harcèlent et les humilient
    N’ ayant pas fait preuve d’ un minimum de rectitude morale et surtout n’ ayant pas travaillé pour le bien du peuple , ces misérables ont largement dégradé leur image et surtout celle de “leur pays” .
    Sur le vrai sort à leur faire subir , je ne puis en dire plus (because modération) mais il devrait être semblable à celui subi par les aristocrates durant certaine période très agitée de ce pays .
    No Mercy !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 avril 2013

      il vous faut être très attentif à l’influence des media …

      on donne maintenant largement la parole à ceux des ” patriotes ” qui ne l’ont jamais ou parcimonieusement eu … sauf notez le bien … au F.N. et à Carl Lang

      on amalgame le travail, ” effectué dans le respect strict du Droit ” , par un avocat proche du F.N. , avec les actes délictueux du feu ministre du budget

      enfin la peur de voir M. Le P. prendre un paquet de voix stimule la haine ( je dis bien la haine ) des présentateurs ( trices ) vedettes des chaines télé et déjà Mélenchon monte sa manif ” du balais ” , annonce que les media font résonner comme trompettes de cirque !

      Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    4 avril 2013

    La morale luthérienne en 95 thèses a été effichée le 31 octobre 1517 par Martin Luther sur la porte de l’église de Wittenberg. Depuis cette date elle est disponible à qui veut bien la lire et la mettre en pratique.
    Il est dommage que le monde actuel l’ignore superbement.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 avril 2013

      il faut l’adresser à tous nos députés , sénateurs et autres ” petits ” élus … voilà une idée ” qu’elle est bonne ” !

      Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    3 avril 2013

    Alain Dumait ( qui ne connaissait sans doute pas l’information à l’heure et au jour où il a écrit son article ) ne devrait pas se réjouir si vite … car avec la révélation publique par Michel Gonelle qui affirme dans les media que les comptes en banque(s) à l’étranger de Jérôme Cahuzac étaient connus de Bercy depuis 2008 , je dis bien depuis 2008 , et qu’ON ( QUI est ON ? ) avait mis l’affaire sous l’éteignoir , c’est bien TOUTE LA HAUTE CASTE POLITIQUE FRANçAISE QUI EST DISCREDITéE

    D’autre part j’ai autrement confiance en Hollande pour assurer l’indépendance de la Justice et une protection des sources des journalistes que je ne l’aurais eu avec le Grec … et cela , même si je ne suis pas socialiste

    Ne jamais se réjouir des malheurs de sons adversaire , devrait être un des piliers de la morale politique
    ce dont la France Politique a le plus urgent besoin … c’est d’une morale …Luthérienne !

    *** curieusement au fond de ma province je connaissait cette ” nouvelle ” donne depuis environ un an

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)