Enfin, l’Europe se protège

Posté le juillet 16, 2008, 12:00
7 mins

Ma bonne ville de Cannes a été durant deux jours traversée en tous sens par de rapides voitures officielles précédées de motards à feux clignotants écartant impérativement du geste et du sifflet tous les véhicules ordinaires. Il est vrai que réunir dans une ville d’importance moyenne (70 000 habitants), 67 ministres européens de l’Intérieur, de la Justice et de l’Immigration ainsi que leurs suites, ce n’était pas une mince affaire, même si Cannes, en tant que « capitale du cinéma », est assez bien structurée pour ce genre d’évènements.

Le « clou » de cette réunion interministérielle européenne, que l’on peut considérer comme le premier acte de la Présidence française de l’Union, a été sans conteste le vote unanime des 27 nations pour l’adoption d’une politique commune de régulation de l’immigration.
Ce plan était présenté par la France, et plus précisément par son ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale Brice Hortefeux, évidemment soutenu par Nicolas Sarkozy, dont ce projet avait été l’un des thèmes forts de sa campagne à l’élection présidentielle.

Malgré quelques amendements notamment demandés par l’Espagne, le plan a été adopté dans ses grandes lignes et devrait être signé lors du sommet européen prévu à Bruxelles en octobre. Il prévoit principalement de limiter l’immigration aux besoins réels du travail, de restreindre l’immigration dite « familiale », de renforcer les contrôles aux frontières de l’Europe afin de réduire fortement l’immigration clandestine et de faciliter le renvoi dans leur pays d’origine des clandestins qui seraient parvenus à s’infiltrer. La valeur de ce plan est confirmée par les hurlements de ses adversaires.

« Le pacte ne promeut ni une Europe forteresse ni une Europe passoire » a résumé Brice Hortefeux. Formule diplomatique faisant l’impasse sur le fait que la pression migratoire ne pouvant que s’accentuer au fil des années, compte tenu de l’explosion démographique que le tiers-monde s’avère incapable de juguler, il faudra que l’Europe passoire devienne de plus en plus forteresse, si elle ne veut pas être submergée.

En tout cas, les bases sont désormais posées au niveau européen d’une véritable politique anti-immigratoire commune, et c’est une très grande avancée. Par la faute de MM. Mitterrand, Jospin et Chirac, nous avons trente ans de retard dans la résistance à l’invasion. Mais Nicolas Sarkozy, lui, l’a promise et l’organise, non seulement pour la France, mais pour toute l’Europe, et cela me suffit amplement pour que je me réjouisse d’avoir voté pour lui.

D’autant que ce plan aura une autre conséquence positive dont personne ne parle mais qui coule de source : Il dresse un obstacle insurmontable devant l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Car il est bien évident qu’il serait impossible de fermer les frontières de l’Europe si elles étaient repoussées au-delà de la Turquie, c’est-à-dire au contact de la Syrie, de l’Irak et de l’Iran, sans compter les 72 millions de Turcs (musulmans à 90 %) qui formeraient à eux seuls une hyper-immigration d’un seul bloc, à laquelle viendraient s’ajouter les turcophones d’Asie centrale ; ce serait un vrai raz-de-marée.

Certes, un plan doit être appliqué et il va falloir maintenant que tous les Européens se mobilisent pour stopper au plus vite le tsunami émigratoire, cette marée humaine désespérée et sans cesse grossissante qui vient s’échouer sur les plages européennes, comme l’avait prophétisé Jean Raspail dans son roman amer et magnifique « Le Camp des Saints » (1974).

Rendre nos frontières bien moins perméables ne sera pas facile, et d’ailleurs ne suffira pas. Il faudra renvoyer systématiquement tous les clandestins et dissoudre les associations socialistes et catholiques qui les aident à s’implanter en Europe, au mépris de toute légalité et au nom de « l’amour universel », qui, dans l’état actuel de la planète, n’est plus que le masque de la haute trahison.

Et surtout, il faudra, pour tarir l’immigration-invasion à la source, aider les pays pauvres à se suffire à eux-mêmes. Pour cela, le mécanisme à établir est relativement simple : Aucune aide ne devra être accordée aux États qui ne prendront pas des mesures draconiennes pour réduire leur natalité et retenir leurs migrants.

17 réponses à l'article : Enfin, l’Europe se protège

  1. SAS

    30/07/2008

    A pierre qui roule…..

    LORSQUE VOUS DITES QU IL N Y A PAS DE SOT METIER…..: c’est à chômeur que vous pensez….sinon vous auriez dit IL N Y A PAS DE SOT "S" METIER "S"……et vous auriez complété par : IL N Y A QUE DES SOTTES GENS….

    sas

    Répondre
  2. Pierre LANCE

    28/07/2008

    À IOSA : « Autres temps, autres moeurs », c’est bien ce que je disais. Il y a 50 ans, personne ne se sentait diminué de devoir accepter un emploi peu reluisant et le dicton « Il n’y a pas de sot métier » avait encore du lustre. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, sauf exceptions remarquables, et ce n’est certainement pas un progrès moral ou psychologique.  » Il est plus facile de médire sur les autres, lorsque notre situation est au mieux, n’est ce pas ?  » Outre que je ne médis de personne et que je me contente de constater un fait de société, je me demande ce qui vous autorise à penser que ma situation est au mieux. Vous avez accès à mon compte bancaire ? Vous croyez que les écrivains roulent sur l’or ? La plupart d’entre eux gagnent moins qu’une femme de ménage. Cette remarque stupide et mesquine ne vous honore pas.

    Répondre
  3. IOSA

    22/07/2008

    Moi, à 18 ans, pour gagner ma croûte, je pédalais en triporteur dans les rues de Paris. Je ne m’en sentais pas humilié, bien au contraire, j’étais très fier de tenir un rôle dans la société, si modeste fut-il. Et pourtant, je ne me prenais pas pour une m… (déjà !).

    Autres temps…autres moeurs et la société de consommation n’avait pas encore atteint son apogée comme actuellement.

    Les gens voyageaient beaucoup moins ( sauf durant la guerre ) et le savoir ( information ) n’était pas à la portée de tout le monde.

    Ne jugeons pas les fils selon les actes des pères, ni sur ce qu’ils sont devenus et surtout ne prenons pas en exemplarité car il y a peu, les femmes n’ avaient  pas le droit de travailler ni même de compte en banque, sans l’accord du sacro saint mari.

    Une dernière chose encore… Il est plus facile de médire sur les autres, lorsque notre situation est au mieux, n’est ce pas ? 

    Répondre
  4. SAS

    22/07/2008

    A wanadoo.fr………..    ET ????????

    SAS

    Répondre
  5. Anonyme

    22/07/2008

    À SAS et à EIFF : J’ai la curieuse impression que vous vous contentez de répéter ce que vous avez enregistré une fois pour toutes, mais que vous n’avez aucune information concrète sur la réalité. Que l’immigration soit excessive et qu’il faille la réduire, ou même la stopper complètement, nous sommes bien d’accord là-dessus. Mais après 30 ou 40 ans de laxisme et de mauvaises habitudes, cela ne peut pas se faire du jour au lendemain. L’important, c’est de prendre une autre direction et de progresser vers la régulation des flux migratoires. Les clandestins salariés qui ont demandé leur régularisation, et qui ont même manifesté et fait grève pour cela, payaient évidemment leurs charges sociales et n’étaient nullement payés au noir, puisque c’est justement en s’appuyant sur leur statut de salarié en règle qu’ils osaient revendiquer. Il est probable que leurs papiers étaient faux, puisque certains patrons ont même dit pour se défendre qu’ils n’avaient pas le moyen de vérifier l’authenticité de leurs papiers. Que « des millions de Français (avec une majuscule, SVP) vivent dans la précarité et le chômage » demande examen. Combien de millions, au fait ? Vous n’en savez rien. Mais ce que l’on sait, c’est qu’il y a environ 800.000 emplois qui ne trouvent pas preneur, parce que les Français n’en veulent pas, mais que des immigrés acceptent volontiers. Ce qui permet à quelques abrutis de gauche ou de fausse droite de proclamer « Des immigrés, on en a besoin. », ce qui est complètement faux. Que l’on supprime demain le RMI et les allocations de chômage et en un clin d’oeil il n’y a plus de chômeurs, parce qu’ils seraient obligés d’accepter n’importe quel emploi à n’importe quel salaire pour survivre. Et du même coup les immigrés n’auraient plus rien et devraient repartir ailleurs. Je ne dis pas que c’est ce qu’il faut faire, car ce serait beaucoup trop brutal et déclencherait des troubles sociaux sévères. Ce n’en est pas moins une réalité virtuelle. Si des immigrés clandestins risquent leur peau pour venir en Europe, c’est parce qu’ils savent ou croient savoir qu’ils arriveront toujours à se débrouiller. Grâce à qui ? Grâce aux Français, parbleu ! C’est-à-dire grâce aux patrons bien contents de trouver de la main d’oeuvre sous-payée et grâce aux chômeurs qui se croiraient déshonorés de faire des ménages ou de vider les poubelles (ils préfèrent les remplir !) ou aux petits jeunes qui s’imaginent qu’ils ont droit à des emplois supérieurs sous prétexte qu’ils ont décroché un baccalauréat au rabais ou quelque diplôme bidon, alors que, pour la plupart, ils ne savent rien faire de leurs dix doigts et pas grand’chose de leur cervelle. Quand les choses vont mal, il est un peu trop facile de dire « c’est la faute au gouvernement » (une manie bien française). Non, c’est la faute à l’ensemble des Français. Moi, à 18 ans, pour gagner ma croûte, je pédalais en triporteur dans les rues de Paris. Je ne m’en sentais pas humilié, bien au contraire, j’étais très fier de tenir un rôle dans la société, si modeste fut-il. Et pourtant, je ne me prenais pas pour une m… (déjà !). Bien cordialement.

    Répondre
  6. sas

    21/07/2008

    Et voilà un nouveau pas de géant vers le précipice……..

    la constitution réformé par les 3/5 ET 1 voie de plus……celle forcément d’un juda……suivez mon regard.

    Plus grave , est entériné dans le marbres les injonctions européistes, quand aux langues régionnales…..prochaine étapes des textes, des lois et des jurispruences en corse, bretons, créoles et autres foutaises……

    ……ce sont 1 000 ans d unification qui partent en couille avec l’agité de neuilly…….

    ON EST VRAIMENT DANS LA MERDE.

    sas

    Répondre
  7. EIFF

    21/07/2008

    Pierre Lance "la plupart ne sont pas acceptées" vous rigolez ou quoi ? Il n’y a eu aucune avancée de la part du gouvernement pour stopper l’immigration de peuplement, le regroupement familial, Monsieur Hortefeux parle de quotas pour l’immigration professionnelle ( +36% ! ! ! alors que des millions de français vivent dans la précarité et le chômage, 8 millions de pauvres) mais il poursuit la même politique socialiste pour noyer la France sous l’immigration massive d’assistanat, des départements entiers sont submergés et rien n’a été entrepris pour envoyer un signal fort à ces populations qui viennent profiter des largesses de notre système social. Le torrent migratoire continue, on en est maintenant au stade de la colonisation, des villes comme Marseille, Lyon, Lille, Paris sont en voie ou ont déjà perdu leur caractère national.

    Répondre
  8. sas

    21/07/2008

    Amr lance……pour en avoir fait quelques une…….les feuilles de paies elle porte un nom ??? si le quidam est illégal, il n’a pas de répertoire ou de référencement à la sécu et l ircom ??? la filiation est nécessaire pour créer le compte sécu…..

    …..donc sas déclare qu’il y a de fortes chances, sauf a avoir utilisé de faux (totaux)patronyme déjà en fichier à la sécu et ailleurs……que non seulement les patrons faisaient travailler des illégaux……mais ils devaient les payer au black……..sauf a CE QUE D AUTRES FONCTIONNAIRES DANS DES BUREAUX CLIMATISES AIENT COMMIS DES ERREURS GRAVES ET REPETEES DE VERIFICATION OU DE CROISEES D INFORMATIONS……..il me parit difficile voir impossible de cotiser pour des gens qui n’ont pas d’état civil….

    ou les caisses sont des passoires….incontrôlées du moment que l’obole y est versée.

    sas

    Répondre
  9. Pierre LANCE

    21/07/2008

    À SAS : « Quid des actions contre ces patrons ? » C’est une bonne question. Autant que je sache, des enquêtes sont en cours pour déterminer s’ils étaient de bonne foi ou non. Rien ne vous empêche de poser la question au Ministère du Travail. Quant aux cotisations, je vous rappelle qu’elles sont automatiquement retenues sur la feuille de paie, et qu’elles étaient donc forcément payées par ces clandestins salariés. À EIFF : Les préfectures sont en effet débordées de demandes. Mais la plupart ne sont pas acceptées. Et il est inexact de dire que toute visite du Président au Maghreb ou en Afrique s’accompagne automatiquement d’une augmentation du nombre des visas. Vous devriez mieux vous informer avant d’affirmer n’importe quoi. Vous avez raison de vous inquiéter de l’immigration, comme la plupart des Français d’ailleurs, mais il n’en reste pas moins qu’il y a un progrès pour la juguler, par rapport à l’ère Mitterrand ou à l’ère Chirac.

    Répondre
  10. sas

    20/07/2008

    HHHA oui l’ europe qui se protège……c’est l histoire du mec qui a un sectionement de la carotide et de l’aorte, les férorales d ouvertes……

    et qui se bourre le nez de coton au motif de sa gravisime hemoragie….nasale….

    arf,arf,arf….

    sas

    Répondre
  11. MAGNE

    20/07/2008

    Bonjour . Même son de cloche au Conseil d’Etat qui vient  de refuser la nationalité à une Marocaine parcequ’elle avait une vision trop radicale de sa religion . Cela fera juriprudence , et M. Lance a raison , c’est un premier pas en avant . M. Sarkozy doit faire avec ce qu’il a sous la main , c’est-à-dire pas grand – chose . Restons persuadés qu’il ne sera pas une girouette , et qu’il ira jusqu’au bout .

    La gauche est majoritaire en France . Il me semble qu’il n’y a plus que deux forces en présence , Madame Royal et M. Besancenot .

    En 2012 ceux qui sont tentés par un choix n’auront que ces deux personnages . A nous d’étudier leur programme .

    Vous êtes à Cannes . J’irai un de ces quatre déguster un poulet à la "" Maison  poulaga " en face du Commissariat . La marque a été déposée officiellement ; c’est sympa . Ils ont voulu recopier un peu le Commissariat , et paraît – il les serveurs ressemblent à s’y méprendre à des agents de la force publique . Paraît -il , toujours des bruits de couloirs , le responsable du Commissariat à interdit à ces hommes d’y aller en tenue .

    Bien cordialement .

    MAGNE

    Répondre
  12. EIFF

    19/07/2008

    700 régularisations en à peine 3 mois, tout ça parce que le gouvernement est incapable d’appliquer les lois et se couche dès que des agités gauchistes sortent leur drapeau rouge, ces 700 régularisations sont l’arbre qui cache la forêt, à l’heure actuelle les préfectures et les mairies sont débordées, on distribue des papiers à n’importe qui, aucune mesure de sécurité ne permet réellement de savoir qui rentre et pour quoi faire, les immigrés ont plus vite faits de rentrer en France clandestinement, la CMU et toutes sortes de prestations les protègent et les incitent à s’installer définitivement. Toutes les sorties de Sarkozy au Maghreb et en Afrique se sont conclues par des accords pour augmenter la distribution de visas, +36% d’immigration "professionnelle" en 1 an, auquelle s’ajoute bien évidemment l’immigration de peuplement qui ne s’arrête pas (regroupement familial et code de la nationalité oblige). Les petits shows médiatiques du président et les déscentes policières mis en scène pour le journal de 20h ne doivent pas nous laisser croire que l’insécurité a reculé ou que le gouvernement traite le mal à la racine. Sarkozy s’agite, mais le mammouth grossit a vu d’oeil, ce ne sont pas les quelques rustines de ce gouvernement de l’ouverture qui pourront rétablir la prospérité et la sécurité.

    Répondre
  13. sas

    19/07/2008

    Quid les actions pénales contre ces patrons ???? dans le 16 eme ou pas…. qui savaient à l insue de leur plein gré leurs employés clandestins….

    où payaient ils leurs cotisations …au mali ? car faux papier je veux bien…..mais alors fausse caf et fausse secu , faux, securite sociale, faux ircom…..etc

    vachement organisés pour des broussards…..

    de qui se fout on ??????

    en fait de tout temps l’esclavage a été accepté comme principe souverain, contre nature et immoral d’enrichissement….ce ne sont pas blancs creoles ou béké qui me diront le contraire….

    sas

    Répondre
  14. Pierre LANCE

    19/07/2008

    À Vox populi : « Restez lisible… » Vous avez raison, tout est là. C’est le principal défaut du président : ses actes et ses déclarations manquent souvent de clarté. Sans doute parce qu’il est trop impulsif et réactif et bondit d’un côté ou de l’autre selon les circonstances. Je crois néanmoins que ses buts sont clairs dans sa tête, mais il faudrait qu’il s’applique à les rendre plus clairs pour les Français. À Florin : Ce n’est pas une promesse faite aux FARC, mais une proposition pour le cas où ils déposeraient les armes. Ce n’en est pas moins excessif. C’est encore une de ces « impulsions » du Président qui, lorsqu’il croit avoir une bonne idée, la jette en l’air sans réfléchir suffisamment à ses conséquences. Quand il se rend compte que l’idée n’était pas si bonne, il n’hésite pas à faire machine arrière et cela vaut mieux, mais cela donne une « valse-hésitation » qui déroute le public. Toutefois, je ne crois pas que ce soit une comédie. Je suis convaincu que Sarkozy et Hortefeux veulent vraiment juguler l’immigration sauvage. À EIFF : Vous oubliez que les 700 régularisations dont vous parlez étaient inévitables parce qu’elles concernaient des immigrés sans papiers, mais qui étaient des salariés payant impôts et charges sociales depuis des années. Alors il faut tout de même être équitable et convenir que les chefs d’entreprise français qui les employaient sans trop se soucier de leur statut étaient aussi responsables qu’eux. En outre, 700 régularisations, c’est une goutte d’eau auprès des dizaines de milliers effectuées par les gouvernements précédents. Aussi, lorsque vous dites :  » le pouvoir en place a décidé d’innonder la France, Sarkozy a lamentablement capitulé », vous n’êtes pas crédible. On peut considérer que le gouvernement ne fait pas encore assez, mais il fait déjà beaucoup plus que ses prédécesseurs. Alors, ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain. Cordialement à tous.

    Répondre
  15. EIFF

    18/07/2008

    Sans-papiers: 741 régularisations recensées par la CGT et Droits Devant, en à peine 3 mois, alors que monsieur Hortefeux avait parlé au départ de seulement quelques dizaines.

    "On a à cette heure-ci 741 régularisations. C’est totalement inédit, certains disent historique", s’est réjouie la secrétaire confédérale CGT Francine Blanche lors d’une conférence de presse devant le restaurant parisien "Chez Papa" (Xe), un des premiers en grève où trois sans-papiers sur 39 restent à régulariser.

    Les régularisations marchent à plein régime, les clandestins répondent à l’appel d’air créé par le gouvernement, l’immigration ne cesse pas, ne freine pas, le pouvoir en place a décidé d’innonder la France, Sarkozy a lamentablement capitulé. Toutes les déclarations et décisions de l’UE sont en trompe l’oeil, les faits sont là, l’Europe passoire est la seule politique en vigueur.

    Répondre
  16. Florin

    18/07/2008

    Oui, tout ça est bien beau … espérons que ça soit vrai.

    En attendant, il est permis d’en douter.

    Rappelez-moi, qui a supprimé la double peine ?

    Qui a promis de donner l’asile politique aux assassins des FARC ? (au mépris de la loi, entre nous soit dit, car la loi prévoit certes l’asile, mais pas son octroi pour des criminels de droit commun, récompensés de la sorte pour leurs actes).

    Entre temps, on traque le grand-père chinois venu récupérer ses petits à l’école (pour agiter de la sorte le chiffon rouge devant les assoces de tout poil). Dites-vous bien une chose, si on avait VRAIMENT voulu s’occuper de son cas au grand’père, on l’aurait fait DISCRETEMENT, pas devant la meute de parents attendant leurs gosses …

    POURQUOI d’ailleurs on continue à donner des VISAS en Chine ou ailleurs sans PRENDRE LES AMPREINTES ? Cela se fait déjà systématiquement aux USA à l’entrée sur le territoire, pourquoi pas chez nous ? Autrement, comment voulez-vous que le même document (passeport FRANCAIS, par exemple) ne serve à faire venir un par un tous les cousins ayant un tant soit peu de ressemblance avec le titulaire initial (qui est, soit tranquillement chez lui à Paris, soit déjà mort et non déclaré) ?

    Tout cela n’est que comédie, avec deux publics bien distincts : les gogos français (qui vont dormir sur leurs deux oreilles, Nicolas veille sur nous) et les gogos étrangers (bon, on n’ira pas s’installer en France, on aura à faire à Nicolas).

    Et comme dans le monde réel il n’y a pas QUE des gogos, plusieurs centaines de milliers viennent quand-même …

    Répondre
  17. vox populi

    17/07/2008

     

    L’énergie de Nicolas SARKOSY mise au service de son volontarisme peut faire de grandes choses. 

    S’il est assez clairvoyant et résolu pour engager de façon décisive l’Union Européenne dans la mise en oeuvre des remèdes évidents exposés dans l’article de Pierre LANCE, la stature internationale à laquelle il aspire – qu’il commence à se construire –  sera un fait acquis. Cette démarche salutaire, exempte de tout sentiment de haine mais aussi de toute faiblesse (et expurgée de toute niaiserie : suivez mon regard vers la gauche de l’hémicycle…), mettrait enfin chacun en face des  responsabilités qui sont les siennes, individus comme Etats.

    Encore un effort de clarification des caps (UE sans Turquie, nécessaire réorganisation des modes de fonctionnement de l’UE après les "non" Français, Hollandais et Irlandais….) et de maintien ferme dans leur direction, Monsieur le Président. Restez lisible pour qu’on ait encore envie de vous faire confiance. 

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)