Entente à droite : la preuve par Béziers

Posté le avril 02, 2014, 7:00
3 mins

Dans la série des dictons bien connus, on prétend que l’union fait la force et qu’il y a plus dans deux têtes que dans une. Les résultats du second tour des élections municipales sont instructifs en terme d’alliances, de fusions de listes ou encore de partenariats de circonstance.

Le fait qui m’intéresse aujourd’hui, à l’image de nos journalistes aux ordres, c’est bien évidemment la percée des listes du Rassemblement Bleu Marine, mais, au contraire de nos commentateurs horrifiés, ce n’est pas tant leur succès que la stratégie d’ouverture qui retient mon attention.

En effet, dans plusieurs cas, on constate que ce second tour aura vu un phénomène nouveau au travers de la volonté du FN à ouvrir ses listes à de nouveaux partenaires et ce, avec un résultat remarquable.

Béziers, ville à l’abandon, habituée à servir de support au clientélisme d’élus se croyant indéboulonnables, s’est libérée par la victoire de Robert Ménard qui a su s’entourer d’une équipe composée d’hommes et femmes issus d’horizons politiques di­vers.

Au-delà de l’ostensible soutien du FN, plusieurs mouvements ont participé à l’aventure salvatrice, là où le FN seul n’aurait peut-être pas suffi.

De la même manière, on notera le très beau succès de la liste RBM en Avignon, liste faite, là aussi, d’une association entre un FN poussé par la dynamique nationale et un RPF, issu de la droite « traditionnelle », bien implanté et riche d’efficaces ré­seaux locaux.

On pourrait aussi citer Nice et Grasse dans les Alpes Mariti­mes, ou encore Lyon comme exemple de ce partenariat.

La leçon à retenir de cette aventure, à Béziers comme ailleurs, c’est que, lorsque la droite de conviction et le FN arrivent à s’entendre derrière une personnalité de qualité, le succès est au rendez-vous.

À méditer pour envisager intelligemment les échéances futures, si l’on entend mettre un terme à la fausse alternance d’un PS calamiteux et d’une UMP sans âme…

Gérard Hardy

11 réponses à l'article : Entente à droite : la preuve par Béziers

  1. quinctius cincinnatus

    07/04/2014

    la  » preuve  » par Béziers c.a.d. par Ménard … si Ménard a été le candidat soutenu par le F.N. ( comme il l’a été par Debout la République, Rassemblement pour la France, Mouvement pour la France) , il en a toujours réfuté … l’étiquette comme celle du Rassemblement Bleu Marine , ; dans sa liste SIX frontistes, je crois savoir, les 3/4 de celle ci n’appartenant à AUCUN de QUATRE ces partis ci devant cités … il reste donc à connaitre combien il y a de sous-marins U.M.P. , d’une part, ou bien s’il s’agit tout simplement de la  » société civile biterroise  » ( des notables du sud du type Ligue du Sud ) … ce cas de figure est particulièrement intéressant et je serai très curieux de savoir ce qu’il en est dans la réalité politique municipale à Béziers ; dans les Communes Italiennes ( toujours le … Sud ) on nomme cela une Liste Civique et j’avais obtenu une fin de non recevoir lorsque dans ma ville ( du Centre-Est ) je l’avais proposée à D.L.R. … toujours le ….Jacobinisme , alors qu’à l’évidence c’est bien la prise des responsabilités régionales par les Citoyens de ces Régions qui seule pourra sortir le Pays du bourbier et qui fera revenir aux urnes les électeurs responsables ; de sorte qu’on peut dire que les pires ennemis de la Démocratie, ce sont les Partis Démocratiques eux-mêmes !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/04/2014

      P.S. je dois ajouter que dans cette ville environ 47,75% d’abstentions et environ 3,5 % de bulletins blancs ou nuls, le maire sortant U.M.P. ( au bilan mitigé sauf en ce qui concerne l’économie pour des emplois sans réelles qualifications ) se glorifie d’avoir été élu par environ 75 % des habitants , les deux listes de gauche ayant été balayées dans la logique du système de bi-partisme qui est le nôtre , le P.S ayant présenté comme tête de liste un (par ailleurs très sympathique et très capable ) CAP 21

      Répondre
  2. BRENUS

    05/04/2014

    Ah bon, les « populations » (parasites) ne vont pas quitter Beziers? Le seul fait de cesser de les subventionner à outrance comme le font les gauchistes va déjà en décourager quelques uns de venir s’y agglutiner. Dans la nature il suffit d’enterrer les ordures pour que les mouches vertes aillent voir ailleurs. Les faux demandeurs d’asile avec X femmes et une volée de marmaille qui comptent bien que nous les prenions en charge préfèreront suivre leur chemin ailleurs s’ils ne peuvent vivre a nos crochets. Quant au couplet traditionnel sur l’apport de l’immigration dans le temps, c’est l’argument fallacieux par excellence : l’immigration ancienne venait travailler et pas vivre quasi exclusivement de notre social. C’est ça la différence. Sans compter qu’aucune de ces immigrations ne cherchait à nous imposer leur mode de vie avec le scaphandre, l’ablation des filles, la polygammie… j’en passe et des meilleurs. Nous ne devons rien a ces gens et par consèquent ils n’ont rien a exiger de nous.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/04/2014

      BIEN DE VOTRE AVIS

      Répondre
  3. Kikounache

    03/04/2014

    CQFD !… Lorsque la Droite « la plus bête du monde » aura enfin compris qu’elle retombe systématiquement dans les pièges tendus par la Gauche, peut-être alors la majorité des Français sera (enfin) entendue et un gouvernement de Droite pourra alors gérer le pays et penser alors, mais alors seulement, à aplanir les quelques divergences qui existent au sein de cette Droite réconciliée et réunie… mais surtout GAGNANTE !

    Répondre
  4. HOMERE

    02/04/2014

    Observez les implantations du FN et vous aurez tout compris….
    Allez faire un tour à Baucaire et vous aurez tout compris….
    A Béziers on est dépaysé…pas besoin de vacances exotiques…on est livré sur place….
    Le FN n’est plus une alternative,c’est demain une alternance imparable……

    Répondre
    • Jaures

      03/04/2014

      Et que croyez-vous ? Que les populations qui vous déplaisent tant vont disparaitre de Béziers par magie ?
      Vous allez vers les mêmes désillusions que ceux à qui l’on a promis que les villes FN vont « respirer », revivre », tout en voyant « les impôts baisser ».

      Répondre
      • HOMERE

        04/04/2014

        Pas par magie…par la volonté du législateur de supprimer l’espace Schengen,aussi le regroupement familial,le droit du sang et les allocs en tous genres qui attirent chez nous les populations immigrés….
        Ce doit être celà la « magie » dans un pays ou l’assistanat est un dogme et où les sangsues en tout genre doivent être bannies…..alors la France respirera,revivra et verra les impôts baisser….c’est élémentaire et indispensable !!sauf pour vous bien sûr !!je crains que vous soyez demain le seul dans cette posture du tout état qui doit tout qui peut tout…..

        Répondre
        • Jaures

          04/04/2014

          Cher Homère, citez-moi un seul pays riche qui n’ait pas d’immigration (hormis le Japon, qui ne s’en porte pas mieux pour autant) ? Le Canada, par exemple, n’a pas d’espace Schengen ni de pays pauvre à ses frontières. Son taux d’immigration est pourtant de plus de 20% dont 85% hors Europe et Etats-Unis (statistiques Canada 2011).
          Encore une fois, la seule manière de ne plus avoir d’immigrés est de faire comme l’Espagne: récession, chômage à 25%, surendettement, …Les immigrés fuient le pays et les Espagnols aussi. La population baisse depuis 3 ans et cela ne s’arrange pas.
          Enfin, nous avons là 11 exemples de gestion FN: voyons si ces villes respirent, revivent et si les habitants voient leurs impôts baisser. Premier bilan dans quelques mois.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            07/04/2014

            au Canada, vous êtes d’abord un  » immigrant RECU « , ce qui est un  » filtre  » , ensuite au bout d’un certains nombres d’années et pour obtenir la nationalité canadienne vous devez prêter serment d’allégeance , auparavant à la Reine et maintenant à la Constitution …. vous voyez donc que nous sommes dans un Nouveau Monde où curieusement existe aussi des sanctions sévères contre le  » PARJURE  » ce qu’on attend toujours … chez nous !

          • Jaures

            08/04/2014

            Soit, Quinctius ! Mais à l’arrivée, autant voire plus d’immigrés qu’en Europe issus également de pays du tiers monde.
            Ce dont vous parlez, serment à la reine, patin couffin, ne sont que des gesticulations théâtrales. Si vous refusez la nationalité à un immigré, installé depuis près de 20 ans, quelles en seront les conséquences ? Un Français de moins et un étranger de plus sur le territoire ? Pour des personnes ayant réussi leur intégration, c’est ridicule et juste humiliant.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)