Entente à droite : la preuve par l’Union de la gauche

Posté le septembre 05, 2012, 12:00
8 mins

Les lois électorales structurent la vie politique des démocraties. Surtout quand elles sont stables. Alors, in­scrites ou non dans la Con­stitution, elles constituent le cadre dans lequel les partis doivent inscrire leur action.

En France, où tout est toujours plus compliqué qu’ailleurs – et, de ce fait, moins démocratique –, chaque type d’élection est soumis à un calendrier et à des règles distinctes
. Malgré tout, l’élément majoritaire l’emporte sur l’élément proportionnel.
S’agissant de l’élection présidentielle, c’est vrai depuis 1958 et cela a été évidemment accentué par la réforme de 1962 instaurant l’élection au suffrage universel.

Pour ce qui est des élections législatives, on sait que le mode de scrutin majoritaire à deux tours adopté en 1958 est le résultat de l’une des rares concessions consenties par le général de Gaulle à son ministre d’État Guy Mollet, par ailleurs secrétaire général de la SFIO. Lui aurait préféré, comme Michel Debré, le scrutin majoritaire à un seul tour.

En 1985, François Mitterrand, qui s’y était engagé envers les communistes, rétablit le scrutin proportionnel, qui resta en vigueur jusqu’en 1988. De­puis, les socialistes sont devenus plus « majoritaires ». Dans son programme pour 2012, le PS ne parlait plus que d’introduire « une dose de proportionnelle » (proposition 29/30).

Dans ce contexte, l’opposition droite-gauche prend tout son sens.
On a pu dire que toute l’histoire de la Ve République (en tout cas jusqu’à présent) était celle de la disparition des formations refusant de s’inscrire dans ce clivage. Voir l’histoire con­temporaine des centristes et leurs pitoyables débattements…

François Mitterrand, très remarquable analyste et tacticien politique, comprit, dès 1962, que la gauche non-communiste n’avait aucune chance de revenir au pouvoir avant longtemps sans faire une alliance électorale avec le Parti communiste, pourtant alors largement dominant.
Il se trouve qu’alors étudiant à Paris, j’ai pu suivre de très près, au contact direct de ces acteurs, cette période de 1963-1965, qui fut si déterminante pour l’histoire de la gauche et de la politique française.

Trois thèses étaient principalement en présence au sein de la gauche non-communiste
: ceux qui disaient, avec le très prestigieux Pierre Men­dès-France, qu’il fallait avant tout élaborer un programme et ensuite le négocier pour obtenir sur celui-ci le plus large accord possible ; ceux qui, comme Mitterrand – à l’époque très minoritaire – mettaient en premier lieu l’Union de la gauche, et prônaient la négociation avec le PCF, nonobstant tout désaccord de fond ; et ceux qui ne voulaient pas entendre parler d’un accord avec le PCF. Leurs élus, tel Max Lejeune, n’étaient pas nombreux, mais, à la base, leur influence était plus importante. Les socialistes anti-communistes se sont naturellement retrouvés avec les radicaux, chez les centristes, avant de migrer vers l’UDF, puis l’UMP, où ils constituent toujours une petite famille historique.

L’histoire a tranché. Mitterrand, d’abord candidat d’Union en 1965, l’était à nouveau en 1974, puis, cette fois avec succès, en 1981.
On sait bien, aujourd’hui, qu’il n’aimait rien chez les communistes. Ni leur projet, ni leurs idées, ni leur culture. Mais il avait compris que, sans l’Union de la gauche, lui, Mitterrand, n’accéderait jamais au pouvoir.

Ce pacte était contre-nature. Bien davantage même, à une autre échelle, que celui signé entre Hitler et Staline le 23 août 1939. Mais il ou­vrait les portes du pouvoir !…

Aussi longtemps qu’il n’y aura pas d’accord électoral entre l’UMP et le Front National, la reconquête du pouvoir sera, non pas impossible, mais en tout cas difficile. Car l’UMP affronte son adversaire avec une main liée dans le dos.

Toutes les études d’opinion montrent que la droite est assez largement majoritaire dans l’opinion. Mais la plus élémentaire des arithmétiques montre que la droite divisée doit dépasser les 60 % d’intentions de vote pour que l’UMP puisse espérer l’emporter seule, sans le FN, contre le PS.
Je sais bien que les divergences programmatiques n’ont jamais été si fortes entre l’UMP et le FN.

Comme il ne s’agit que d’une alliance électorale, je prétends que toutes ces différences programmatiques ne doivent pas empêcher une entente électorale. Et que cette affirmation doit l’emporter sur toute autre considération programmatique.
S’agissant des candidats à la présidence de l’UMP, pour ma part, je n’écoute que ceux qui, au moins, sont prêts à serrer la main d’un élu ou représentant FN. Ce qui n’est le cas ni de Copé, ni de Fillon. Seulement, pour l’instant, celui de Philippe Herlin…

44 réponses à l'article : Entente à droite : la preuve par l’Union de la gauche

  1. vozuti

    17 septembre 2012

    quinctius,je suis d’accord avec vous: discuter est inutile.l’UMPS entrainera la france à la destruction totale,le scénario est déja écrit depuis longtemps;quant au FN,on ne saura jamais ce qu’ils auraient fait puisqu’ils ne passeront jamais.la seule solution intelligente qui reste est de se préparer à quitter le bateau( le pays);car quand il va couler, ça ira très vite.

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    16 septembre 2012

    @ F  et @  VOZUTI

    pourquoi ces discutions byzantines ?  où vous (nous) mènent elles  ? 

    en somme , quel en est l’intérêt ?

    que vous votiez pour l’un ou l’autre ou même pour leur tiers la fin en sera identique

    ces " m’sieuxdames " vivant  depuis des temps immémoriaux sur le dos de la bête , ne vous laissant que la peau et les os , , il est naïf , vain et illusoire d’espérer d’eux qu’ils changent ?

    que nous reste t il , alors , me direz ,  vous comme solution ?

    les faire disparaître chacun à tour de rôle du territoire de chasse

    puis à ne plus voter , à ne plus travailler , à ne plus payer d’impôts

    je suis en train de réfléchir à ce scénario

    dans un premier temps plus un seul de mes enfants n’est incité , par moi , à travailler en France …  cela fera déjà quelques " couillons " de moins dans l’hexagone !

    que la France se musulmanise sera alors après tout  comme une conséquence logique du réchauffement climatique

    Répondre
  3. vozuti

    15 septembre 2012

    F,quelques soient les fautes,les mensonges,les trahisons de ceux qui dirigent,et quelques soient les preuves contre eux, vous leurs trouverez toujours des excuses plus ou moins farfelues pour continuer à les maintenir au pouvoir.vous avez la preuve que l’UMP a fait pire en matière d’impot que tous les partis d’extrème gauche de la planete et vous en déduisez qu’il faut quand meme voter pour l’UMP sous pretexte que les autres feraient encore pire que le pire.en résumé:si vous embauchez un vantard qui fait le pire travail qu’on ait jamais vu,vous voudrez absolument le réembaucher par la suite parceque vous etes persuadé que ses concurrents qui se vantent moins feraient obligatoirement encore pire.avec des raisonnements pareils,on n’est pas sorti de l’auberge!   

    Répondre
  4. F

    14 septembre 2012

       Tout cela est bel et bon, Vozuti, mais dire que l’UMP est à gauche dans le domaine économique ( ce que je n’ai jamais nié) n’a jamais contredit une évidence qu’il faut être volontairement aveugle pour ne pas voir: Depuis que Marine Le Pen en a pris les rênes, le FN est encore largement plus à gauche que lui sur le plan économique ( et même encore plus à gauche que le PS sur ce plan).
       Par contre, dans les autres domaines, il est à droite quand les autres partis sont au centre ou à gauche.
       Mais, bon, vous pouvez toujours espérer qu’il ne suivra pas son discours économique s’il arrive au pouvoir. Mais quand on en est là, je ne suis pas sûr qu’on parte sur de bonnes bases…

       Il faut vous rendre à l’évidence: Il n’y a pas, aujourd’hui en France, de parti politique à droite sur le plan économique.

      Tout ceci n’est pas une raison pour ne pas appeller à une alliance élrctotale entre les partis les moins à gauche.

    Répondre
  5. vozuti

    14 septembre 2012

    F,le problème est que vous(comme tous ceux qui ont voté UMP,et ça fait du monde!) etes d’une incroyable indulgence avec l’UMP et avec les menteurs d’une manière générale. voila un parti qui tient un discours de droite et qui se permet de monter les impots plus haut que tous les partis d’extrème  gauche des autres pays.et tout ce que vous trouvez à dire est qu’il faut malgré tout voter pour l’UMP parceque c’est lui qui tient le discours le moins à gauche. ce que vous refusez de comprendre c’est que si l’UMP monte les impots plus haut que les partis d’extrème gauche cela signifie que dans les actes l’UMP est plus à gauche que l’extrème gauche mondiale,et le fait qu’ils tiennent un discours de droite prouve seulement que ce sont des menteurs qui font preuve d’un immense culot.au lieu de  cherchez une tromperie du coté du FN,vous devriez admettre que l’UMP vous a roulé dans la farine d’une manière hallucinante(quand je dis vous j’englobe tous ceux qui ont voté pour ce parti).

    Répondre
  6. F

    13 septembre 2012

      Vozuty, en suivant votre raisonnement, il faudrait aussi attendre que le Front de Gauche gouverne avant de savoir s’il est à droite ou à gauche dans le domaine économique…
      Parce que dans le discours, pour ce qui concerne les impôts et le périmètre de l’état, c’est bonnet blanc et blanc bonnet avec le FN…
      Comme vous dites, il y a un monde entre le discours et l’acte. Mais il faudra tout de même expliquer comment un discours économique à l’extrême gauche peut donner une politique économique à droite…
      Si vous y croyez, c’est que vous êtes le candidat rêvé pour toutes les tromperies.

    Répondre
  7. vozuti

    13 septembre 2012

    F,notre désacord concerne la comparaison entre le FN et l’UMP: vous dites que dans les discours l’UMP met moins d’impots que le FN. dans les actes on ne peut pas comparer puisque le FN a été interdit de gouvernance par les médias.par contre dans les actes,on peut comparer l’UMP avec tous les autres partis de gouvernement de la planete(y compris ceux qui se revendiquent le plus à gauche). et qui met le plus d’impots? l’UMP. alors que dans ces discours l’UMP est évidement beaucoup mieux placé. conclusion:1)les discours de l’UMP ne sont pas crédibles et ne peuvent donc pas servir de référence pour une comparaison avec le FN. 2)si un parti doit etre disqualifié en matière d’impot c’est l’UMP qui est le plus mauvais de toute la planete,et non le FN qu’il faudrait au moins voir à l’oeuvre avant de le classer dernier mondial d’office juste pour pouvoir repecher l’UMP en prétendant que l’UMP est seulement avant-dernier.   3)le PS battra le record de l’UMP,mais l’UMP avait lui aussi prévu de battre son propre record s’il avait été élu,puisque le gouvernement fillon prévoyait encore toutes sortes d’augmentations de taxes avant de laisser son parti jumeau(le PS) continuer le travail.   

    Répondre
  8. F

    12 septembre 2012

       Vozuti, c’est vous qui ne m’avez pas compris.

     Je n’ai jamais dit que l’UMP était un parti à droite économiquement, et encore moins qu’il était libéral.
      Il est résolument à gauche, je vous l’accorde.

      Mais le FN l’est encore plus, dans ses discours certes, mais c’est tout ce que nous avons sous la main pour l’instant. Et un parti qui bâti tout son discours économique sur une extension et un accroissement de l’ingérence de l’état dans l’économie, une taxation supplémentaire des "riches" ( bizarre, cela me rappelle quelque chose), une extension de l’assisstanat, c’est à dire, finalement en niant les réalités économiques n’est certainement pas prêt de diminuer les impôts…C’est bien dommage car le discours "sociétal" est bien mieux.

      Quand à "personne ne fait pire que l’UMP", attendez de voir les pieds nickelés du PS, vous allez adorer.
      Je ne considère pas ce dernier point comme une excuse pour cette "droite" qui a tellement peur de son ombre qu’elle en arrive à être socialiste. Comme le FN en matière économique…

    Répondre
  9. vozuti

    12 septembre 2012

    F,votre erreur est que vous prenez comme référence le discours(et le programme) de l’UMP.en comparant ce discours libéral de l’UMP au discours du FN ou aux discours de la plupart des gouvernements de la planete,vous pouvez en déduire que l’UMP est un parti d’idéologie libéral qui impose des prélèvements beaucoup plus bas que la plupart des autres pays,et plus bas  que le FN puisqu’ils tiennent tous(ou presque) un discours moins libéral que l’UMP.en résumé,il est très difficile de battre l’UMP sur les discours.par contre en prenant comme référence le taux de prélèvement imposé par l’UMP(c’est à dire en se basant sur les faits et non sur les discours) alors c’est le contraire:personne au monde ne fait pire(meme les gouvernements qui se revendiquent de gauche).donc l’UMP est le parti des grandes bouches qui font le contraire de ce qu’ils disent,et il est plus judicieux de se baser sur ce qu’il font plutot que sur ce qu’ils disent.après si vous voulez flinguer le FN parcequ’ils ont fait quelques propositions pas libérales pour tenter de se protéger contre la marée des délocalisations,alors continuez à voter pour l’UMP qui (avec le PS) est le parti le plus gourmand de la planete pour vous prendre votre argent. à part ça, je ne peux pas vous dire quel serait le taux de prélèvement du FN puisqu’on ne leur a jamais laissé l’occasion de remplacer l’UMP au pouvoir.mais personne au monde n’a fait pire que l’UMP,on n’aurait donc pas pris un gros risque en essayant autre chose que l’UMP(et le PS).

    Répondre
  10. F

    12 septembre 2012

      Donc, Vozuti, si j’ai compris votre réponse ( pas forcément très claire ), le FN est le seul parti de droite d’un point de vue économique essentiellement par ce qu’il n’a pas exercé le pouvoir et n’a donc pas augmenté les impôts…

      C’est un peu court, le NPA non plus n’a pas exercé le pouvoir et n’a pas augmenté les impôts…

      C’est surtout oublier son discours économique qui est bien plus à gauche que celui du PS. Pour ce qui est de la place de l’Etat, c’est Brejnev…

      Quand j’entend, par exemple, M. Philippot ( vice président) clamer qu’il faut baisser la TIPP de 20% pour la compenser par une taxe sur les compagnies pétrolières, on est en plein délire socialiste. Il ne faut pas être agrégé d’économie pour deviner que la "taxe sur les companies pétrolières " se retrouvera immanquablement dans le prix à la pompe, compensant exactement la baisse de TIPP.
      Alors, vous m’excuserez, mais une économie de "droite" comme celle là, c’est celle qui nous fait crever depuis 50 ans…

       Par contre, sur les affaires de société, d’immigration, de civilisation, ils sont (heureusement) plus clairvoyants que les autres.

    Répondre
  11. vozuti

    12 septembre 2012

    F,on est bien d’accord qu’etre de droite sur le plan économique cela signifie concretement un faible taux de prélèvement? avec cette définition, sur toute la planete, meme les partis de gouvernement qui s’affichent le plus à gauche sont moins à gauche que l’UMP.on n’a donc aucune raison de penser que le FN ferait encore pire que l’UMP.par contre si etre de droite c’est faire de jolis discours libéraux et anti-immigration avec de jolis mesures de droite alignées dans un programme de campagne,tout en faisant l’inverse dans les faits, alors dans ce cas évidemment l’UMP est le champion des partis de droite.mais comme je m’interesse aux faits  et non aux discours, je suppose qu’on aurait moins d’impots avec une gestion honnete,et donc avec le FN.si on élisait le FN et qu’il fasse encore pire que l’UMP cela signifierait qu’on subit une  véritable malédiction! dans ce cas la france serait un cas désespéré.si on ne peut pas avoir mieux que l’UMP qui est le parti le plus calamiteux de la planete alors il faut cesser de voter et de parler politique.

    Répondre
  12. quinctius cincinnatus

    11 septembre 2012

    @ Homère

    vous " frisez " la " Grande Dépression " !

    gardez vos anathèmes éculés pour d’autres que ceux que vous citez !

    signé au stylet et sur l’argile par Quinctius

    Répondre
  13. F

    11 septembre 2012

      Vozuti, sans remettre en cause vos constatations sur le taux d’imposition en France, je repose la question à laquelle vous avez omis de répondre:
         – Y a-t-il aujourd’hui en France un parti politique à droite sur le plan économique?
                  – Si oui, lequel?
                  – Si non, quel est le parti aujourd’hui le moins à gauche sur le plan économique en France?

    Répondre
  14. vozuti

    11 septembre 2012

    homère,vous confondez stratégie et vérité.je ne fais que confronter les faits en face du discours mensongé du pouvoir en place.ce pouvoir s’appelle alternativement PS ou UMP mais la politique est la meme.vous aimez entendre la douce musique de la propagande officielle qui chante que l’UMP est un parti de droite libérale qui baisse les impots en opposition avec le PS.je rappelle simplement que vous pouvez chercher sur toute la planete,vous ne trouverez aucun parti politique qui ait monté les impots aussi haut que  l’UMP. ce fait indiscutable devrait clore définitivement le débat,mais des millions de moutons continueront à beller qu’il faut voter UMP pour payer moins d’impots. ma voix discordante vous déplait,mais si ça peut vous consoler,je vais me lasser beaucoup plus vite que les menteurs professionnels et le troupeau qui les suit.en fait je  suis déja lassé,et je vais vous laisser discuter stratégie pour que l’UMP et le PS puissent continuer à alterner tranquillement en attendant de passer à la république islamique dans quelques decennies.  je vous souhaite bonne continuation.    

    Répondre
  15. HOMERE

    10 septembre 2012

    Vozuti,qui se situe carrément à droite,va nous dire,sans rire,qui aujourd’hui est à droite et quel parti y serait également……pour ne pas se marrer,il va nous éviter le FN et Debout la République…..l’amalgame qui consiste à brailler UMPS est une stratégie tellement intelligente afin de se trouver seul "représentant de la droite" qu’elle fait fiasco……

    Excusez moi : on ne dit plus FN, on dit "Rassemblement Bleu Marine" çà change tout…. Allez les Bleus….Marine……

    C’est vous les gars de la Marine,quand on est dans les fonds bleus on a jamais froid aux yeux………

    Les 4Vérités serait il devenu un repaire de petits FN Marine ?  touché…..coulé !!

    Vozuti , Magne, le Grand Quinctius,Dissident, F ……hum !!! çà sent la rumeur qui enfle comme quoi les libéraux auraient,par hasard,opéré une conversion hasardeuse vers les thèses ultra gauchistes…….mais ce n’est qu’une rumeur sans fondement……

    On a eu chaud !!!!!

    Répondre
  16. Jaures

    10 septembre 2012

    Magne, dommage qu’il s’agisse de votre dernier post car il est pour le moins lapidaire.
    Si le FN n’expulse pas les immigrés, comment va-t-il financer son programme puisque,selon lui, l’immigration coûte 70 milliards par an ? Ce n’est pas avec le budget de  l’AME que Mme Le Pen pourra créer une garde républicaine de 50 000 soldats !
    Quant à l’euro, on prédit sa fin depuis sa naissance. A la même époque, l’an dernier, Mme Le Pen et d’autres prévoyait sa fin avant Noël ! Et quand bien même l’euro tomberait, en quoi cela relancerait-il l’Economie ? N’y avait-il ni crise, ni chômage avant 2000 ? Le pays hors euros sont-ils tous prospères ? Ont-ils échappé à la crise ? Les pays de zone euro sont-ils tous en récession ?
    La Terre tourne autour du Soleil, c’est un fait, mais l’Economie n’est pas une science exacte. "Il n’y a rien d’absurde qui n’ait été dit par un philosophe" disait Cicéron. On peut aisément étendre la sentence aux économistes.

    Répondre
  17. dissident

    9 septembre 2012

    pour faire un accord avec quelqu un faut il encore etre LIBRE or je doute que l UMP successeur de l ex UDF  RPR soit vraiment libre, ne se sont ils pas engages des 1985 aupres d une organisation etrangere et anti nationale a ne s allier en AUCUN CAS avec le FN? MR MADELIN  n etait pas alle a CANOSSA ? vous me direz on est plus en 1985 tout ca ce sont de vieilles histoires, et pourtant ces jours derniers au congres de la LICRA etaient invitees GUIGOU et ALLOT MARIE ex depute, elles ont dit la meme chose! donc soumises aux memes forces eh oui les FAITS  sont tetus et plus interessants que quelques declarations de politiciens Coppe et consorts juste la pour appater l electeur

    Répondre
  18. Magne

    9 septembre 2012

    Personne n’a parlé d’expuser les étrangers . Jaurés , écoutez ce que dit M. Palma , docteur en économie , maître de conférence à la Sorbonne : ” Nous allons revenir aux monnaies nationales ” . ” «On va vers la fin de l’euro et du système dollar, affirme-t-il. L’euro va mourir de ses contradictions internes»: «Nous sommes à la veille de cet effondrement généralisé qui entraînera un retour aux monnaies et aux frontières nationales, qu’on le veuille ou non. Je ne pense pas que cela entraînera une explosion de la dette: comme celle-ci est libellée en euro, elle disparaîtra avec lui. C’est ce qui s’est produit en Amérique Latine avec l’effondrement du dollar au début des années 2000. Grâce à cela, par exemple, le Brésil qui avait une dette énorme s’est retrouvé avec un excédent considérable ” . Qu’on le veuille , ou non . Galilée disait qu’on le veuille ou non , la Terre tourne autour du Soleil . A la veille de 1914 Jaurés ( votre homonyme ) était pacifiste , mais le Kaiser , non , et les tensions économiques trés fortes . Depuis des décennies , c’est la France , l’Allemagne et l’Angleterre qui ont financé l’Europe . La France y croyait , l’Allemagne avait intérêt pour réunifier son pays et s’adjoindre les germanophones … l’Angleterre suivait , mais est resté à l’écart de l’euro . Le Rassemblement Bleu Marine tente de prévoir cette catastrophe … et je pense que ce sera mon dernier message . bien respectueusement .

    Répondre
  19. vozuti

    9 septembre 2012

    jaurès,dans votre calcul vous oubliez l’essentiel:vos amis de l’UMP et du PS se servent goulument dans la caisse.les impots records que payent les français s’accumulent dans un panier percé.il est impossible de s’en sortir si l’on ne revient pas à une gestion honnete.avant de disserter idéologie,il faudrait commencer à appliquer les règles de base du bon sens:virer les voleurs et les comptes se porteront déja beaucoup mieux.cesser d’installer 200000 musulmans par an serait également un gros poids en moins dans le budget.    jaurès,votre insistance à défendre l’UMP est touchante.homère pense probablement qu’il a réussi à vous convaincre de soutenir la droite….en fait,vous avez juste compris que l’UMP est à gauche.

    Répondre
  20. F

    9 septembre 2012

      @ R. Ed.
     
     Ce que vous dites à propos du droit du sol est vrai.

       Mais en France, nous n’appliquons même pas la loi du droit du sol.
     Elle nous dit en effet qu’un enfant né en France de parents étrangers devient Français de droit à sa majorité à condition qu’il en fasse la demande et puisse justifier de 5 ans de résidence ininterrompue en France.
       Ce qui veut dire entre autre, que RIEN n’interdit d’expulser des étrangers avec leur enfant né en France, contrairement à ce que l’on raconte.
       Ce qui veut dire que ceux qui ne demandent pas la nationalité Française à leur majorité n’ont pas à l’obtenir.
     
       Si on appliquait déjà la loi, nous ferions un grand pas en avant.
     
        Mais cela n’empêche pas de trouver que le droit du sol est une ineptie, et je vous suis tout à fait sur cette question.
     

    Répondre
  21. vozuti

    9 septembre 2012

    homère,essayez d’ouvrir les yeux au moins une fois et de regarder les faits en face,au lieu de répéter indéfiniment des slogans déconnectés de la réalité.le PS et l’UMP gouvernent depuis 40 ans,on a donc assez de recul pour juger sur des faits plutot que se fier à de vieux slogans publicitaires mensongés et de les répéter en boucle pour convaincre les gogos.l’UMP n’a jamais fait mieux que le PS sauf dans les discours.vous soutenez le parti qui à battu le record mondial des prélèvements;c’est votre droit,mais cessez de nous le présenter comme un parti de droite:c’est totalement absurde.

    Répondre
  22. R. Ed.

    9 septembre 2012

    Mon commentaire était là pour rappeler que le parti allemand d’A. H. était un parti " socialiste ", tout comme la France d’aujourd’hui à la différence que l’allemand était nationaliste et le français immigrationiste.

    Moi qui suit Belge, Flamand aussi, je suis pour le droit du sang, sûrement pas pour le droit du sol.

    Le droit du sol, c’est une réalisation de Napoléon, pour lui permettre de compléter ses armées.

    Vaincu, on aurait dû s’empresser de revenir au jus sanguinis. D’ailleurs, un cheval né dans une porcherie reste un cheval.

    Répondre
  23. Jaures

    9 septembre 2012

    Maintenant, écoutons Magne nous expliquer comment, rien qu’en sortant de l’euro et en expulsant les étrangers, nous parviendrons à revenir à la retraite à 60 ans, à créer un revenu familial, à augmenter les pensions, à nationaliser la Poste et les banques, à créer 50 000 places de prison, à revaloriser le budget de la justice de 25% en 5 ans, augmenter les effectifs de la police, augmenter le budget de la défense jusqu’à 2% du PIB avec une garde nationale de 50 000 hommes,…
    Puisque cela est "crédible", nous ne demandons qu’à y croire.

    Répondre
  24. Magne

    8 septembre 2012

    Homère , ne persistez pas dans votre aveuglement et ne récitez pas votre bréviaire . Le programme économique du Rassemblement Bleu Marine est crédible . Mais vous pouvez changer d’avis , comme Jaurés ( le vrai ) , qui fut avant son ralliement à la cause de Dreyfus , l’un de ses premiers accusateurs . Les chiens aboient , et la caravane passe .

    Répondre
  25. quinctius cincinnatus

    8 septembre 2012

    @ Homère

      la " foi du charbonnier " c’est disons le sans détour d’un " ringard " !

    sans compter qu’au rythme de vos colères politiques vous risquez l’apoplexie !

    Répondre
  26. HOMERE

    8 septembre 2012

    Le programme économique de Le Pen ,pire que celui de Merluchon, ne sera jamais appliqué…Dieu merci !! un vrai programme de l’ultra gauche pour des gogos se disant de droite…je me marre !! Jaurès à raison….sur ce point !! dites nous alors quelles sont les différences entre le FN et le FDG en matière économique ?? on attend toujours…..

    Arrêtez vos diatribes sur l’UMP…vous êtes ridicules !! débattez utile !! je vous signale que c’est la gauche qui possède tous les pouvoirs politiques en France…ne vous trompez pas d’adversaires ou bien faites alliance avec eux….

    La gauche va vous faire voir ce qu’augmentation veut dire….pas de CSG, pas de TVA…on aura les deux….

    La gauche va vous faire voir ce que flexibilité du travail veut dire……

    La gauche va vous faire voir ce qu’embauche de fonctionnaires veut dire……

    La gauche va vous faire voir ce qu’immigration veut dire……

    Mais vous vous en tapez car votre adversaire déclaré c’est l’UMP…..après Sarkozy, c’est l’UMP et votre slogan débile UMPS……vous êtes obsédés par cette réalité qui n’en finit pas et qui souhaite la fin de ce parti comme une guigne obsessionnelle…….

    Réveillez vous les gars……parlez nous de droite !!

     

     

    Répondre
  27. quinctius cincinnatus

    8 septembre 2012

    @ R. Ed. et l’adjectif avant le " mot "

    en bon germaniste , que j’ai été , je ne l’ignore pas …  je me plaçais dans la structure française de l’expression , celle qui est comprise par les non germanisants !

    n’enc…..ons pas les mouches s.v.p. ( équivalent populaire du sophisme et même de la casuistique  ) , laissons cela à @ Jaurès !

    Répondre
  28. vozuti

    8 septembre 2012

    F,lorsque l’on bat un record mondial cela signifie qu’on est quasiment imbattable dans son domaine.le seul fait indéniable est que l’UMP est le champion mondial pour les prélèvements.le reste ne sont que des suppositions basées sur des   propositions et des discours,c’est à dire sur du vent.si le recorman du monde du 100 m vous explique qu’il est le coureur le moins rapide de son pays,il s’agit d’une plaisanterie.de meme lorsque l’UMP explique qu’il est le parti français qui prélève les impots les plus bas parceque tous les autres sont plus à gauche que lui,cela ne peut etre qu’une plaisanterie:on ne peut pas etre le "meilleur" mondial et le plus "mauvais" de son pays.les faits ont montrés qu’il n’y a aucune différence entre le PS et l’UMP,par contre ce serait extraordinaire que le FN soit encore plus friand d’impots que l’UMP,compte tenu du fait que l’UMP est le plus gros goinfre de la planete dans ce domaine.et ce ne sont pas les programmes et les discours libéraux qui peuvent masquer cette réalité.

    Répondre
  29. F

    7 septembre 2012

      Vozuti

     C’est sous le "règne" de l’UMP que les dépenses de l’état sont montées à 56%? Vrai.
     C’est un record? Vrai.
     
     Maintenant, juste une question à tiroirs:
     
     Y a-t-il en France aujourd’hui un parti à droite dans le domaine économique?
        – Si oui, lequel?
        – Si non, quel est le parti existant le moins à gauche (toujours dans le domaine économique)?

    Répondre
  30. Jaures

    7 septembre 2012

    Cher Quinctius, si vous trouvez une appellation plus conforme que la mienne, je suis preneur.
    Comme vous le dîtes, le terme de "préférence nationale" n’est ni nouveau, ni spécialement de droite. Vous citez G.Marchais mais Mitterrand disait également " à qualité égale, achetez un produit français".
    Vozuti, la question de l’impôt n’est pas une fin en soi. Tout parti politique aimerait dire à ses électeurs : "Je baisse vos impôts tout en augmentant vos prestations". L’impôt n’est qu’un des moyens d’une politique. Les libéraux veulent baisser les impôts mais proposent de privatiser l’enseignement et la santé. Le message est clair quand il est énoncé ainsi. A chacun de voir, à la lumière des expériences passées ou étrangères, si cette organisation de la société est préférable. Ce n’est pas mon opinion mais tout se discute.
    M Le Pen (contrairement à son père qui en 2007 avait un programme franchement libéral) ne propose pas de privatisation du système de santé (au contraire, elle souhaite le maintien des hôpitaux de proximité et le plafonnement des honoraires du secteur 2) ni de l’Ecole (elle propose de remplacer tous les enseignants partant en retraite).
    Par ailleurs, elle demande la nationalisation de La Poste et le"Gel de la libéralisation et de la privatisation des services publics". On pourrait multiplier les exemples où  M Le Pen prend le contre-pied de Sarkozy, référence absolue de l’UMP. Sur de nombreux points, ses thèses rejoignent le FDG. Seuls les moyens divergent (faire payer les riches pour Melenchon, expulser les étrangers pour MLP), ces mesures devant suffire pour selon eux pour relancer l’Economie, résorber le chômage et permettre des avancées sociales (retour de la retraite à 60 ans, augmentation des pensions des agriculteurs ou mères de famille, revenu parental,…)
    On voit qu’un accord entre l’UMP et le FN ne pourrait être qu’une entente électorale dont je ne suis pas sûr que les électeurs (je ne parle pas des militants) comprendraient le bien fondé. Copé, plus cynique, préfère piocher une ou deux propositions du FN qui n’engagent guère (suppression de l’AME) pour s’attirer la sympathie des électeurs sans se lancer dans une discussion de fond avec les cadres du FN. Ca peut payer.

    Répondre
  31. R. Ed.

    7 septembre 2012

    @ au Romain…

    La traduction " exacte " de national-socialisme est justement l’inverse :

    " socialisme national.

    En effet, par exemple, trente-trois en allemand se dit trois et trente, drei und dreisig, soit que l’adjectif est avant le nom principal.

    De même en anglais, un verre vide se dit an empty glass. Le parti de Dolf était un parti SOCIALISTE avant d’être également un parti nationaliste, ce qui est quand-même ambigü pour l’Allemagne de cette époque qui était " expansioniste "

    Répondre
  32. quinctius cincinnatus

    7 septembre 2012

    @ TRODLABAL

    effectivement c’est fou comme la " bonne conscience " ( et la "réussite " sociétale qui s’ensuit naturellement ) est facile avec l’argent des autres … j’en ai de nombreux exemples dans ma profession !

    @ VOZUTI

    c’est ici toute  la différence entre " la droite des profits individuels " et  "la droite solidaire …"

    et pour faire simple entre le fascisme et le capitalisme sauvage

    ce qui fait , par exemple , que sans le savoir ( sic ) D.L.R. et le " gaullisme " sont  un fascisme qui se veut ignorer …

    Répondre
  33. F

    7 septembre 2012

       Vozuti
     L’UMP est arrivé à 56% de dépenses publique? C’est vrai. C’est un record? Encore vrai. Mais pour les 100%, le gouvernement actuel est bien parti pour s’en approcher. En tous cas, ce n’est pas avec lui que cela va baisser…

      Si vous lisez ce que j’ai déjà moultement écrit, vous constateriez que j’affirme qu’il n’y a, aujourd’hui, PAS de parti économiquement de droite en France. Il n’y a que des partis plus ou moins à gauche dans ce domaine. Et l’UMP n’est pas le plus à gauche, même s’il y est.

      Ce n’est pas pour cela que j’approuve. Mais quand vous êtes en mer et que vous avez le choix pour surnager entre vous accrocher à un gilet de sauvetage ou à un bout de planche, il vous faut bien choisir un des deux, même si aucun ne vous plaît…Car, pour l’instant, pas de chaloupe en vue.

    Répondre
  34. vozuti

    7 septembre 2012

    jaurès et  F, sur le plan économique la différence entre la droite et la gauche,c’est que la droite est sensée baisser les impots contrairement à la gauche.je me répète, mais l’UMP a battu tous les records mondiaux de prélèvements et vous ne répondez jamais sur ce point crucial.vous préférez noyer le poisson en évoquant le concept dépassé de droite libérale qui de nos jours consiste à tout délocaliser en asie.vous pensez qu’etre de droite c’est désindustrialiser totalement le pays ? et continuer à battre  tous les records d’imposition? l’UMP aurait pu passer de 56 % à 100% de prélèvements et vous auriez continué à clamer qu’on a de la chance d’etre gouverné par la droite.(le reve de jaurès étant que l’on dépasse les 100%,mais meme le PS ne pourra pas réaliser cet exploit).

    Répondre
  35. TRODLABAL

    7 septembre 2012

    Pour réaliser l’union de la droite – ou des droites comme disent certains- , il faudrait d’abord que la droite et particulièrement l’UMP fasse le ménage dans ses rangs et n’accepte pas les sous-marins socialistes de fait qui s’y sont incrustés, parfois a des postes ministériels.
    Lorsque l’on entend ou lit les propos des Jouanno, NKM, Bachelot, etc… on s’étonne que ces gens n’aient pas pris leur carte au PS et dégagé de la droite .  La partie de droite qui se dit humaniste, comme si les autres étaient inhumains, n’est pas loin d’un centre mou a couilles molles également et prête a s’agenouiller devant la gauche et même l’islam, comme le font si bien nos chers évèques.
    Ceux ayant une vraie conviction de droite sont certainement bien plus compatissants et prets a aider les vrais défavorisés que tous les fumistes bêlants de la bienpensance officielle qui, l’hypocrisie passée, ne sacrifieront pas un liard de leur propre bien pour aider les autres, mais en sont a exiger des voisins les derniers sacrifices.  Ces memes gens de la vraie droite n’ont pas contre aucune envie de se laisser mettre par tous les parasites de la terre si chers aux bobos .

    Répondre
  36. L' Inedit

    7 septembre 2012

    DEFINITION DES COMMUNO-SOCIALO-UMP:

    "Chacun pour soi, sur le dos de son prochain…"

    Répondre
  37. quinctius cincinnatus

    6 septembre 2012

    @ Jaurès

    c’est beaucoup plus complexe que l’exposé biaisé que vous en faites , en particulier en parlant de " social-national " , pour que de façon subliminale , mais bien lourde , votre lecteur entende bien " National Socialisme .

    ce qui est sûr et que vous scellez sciemment c’est qu’elle défend comme bien d’autres Français  la préférence nationale … comme Marchais en son temps ou N. D.-A. aujourd’hui … ce que ne font ni l’U.M.P. , ni le P.S. …  le Front de Gauche étant lui dans une autre conception politique , économique et culturelle de la mondialisation

    Répondre
  38. F

    6 septembre 2012

         Il n’est pas possible à l’UMP de s’ entendre avec le FN sur le volet économique qui est aussi bolchevique que celui de Mélenchon.

         Il leur est par contre possible de s’entendre sur la partie immigration, laïcité, nation et sécurité, ce qui est bien plus important. ( A condition que l’UMP cesse d’avoir peur de son ombre sur ces questions).

        Les socialistes et les communistes nous ont montré en 81 qu’on pouvait très bien s’allier sans s’accorder sur tout. Georges Marchais à cette époque ne préconisait il pas l’arrêt de toute immigration, légale et illégale? A moins que les socialistes nous disent qu’ils étaient d’accord?

    Répondre
  39. Jaures

    6 septembre 2012

    Vozuti, Marine Le Pen elle-même a dénié ce terme d’extrême droite. En effet, son programme économique n’a rien à voir avec un programme de droite libérale. Il s’agit d’un ensemble de mesures socio-nationales basé sur l’a priori que tous nos maux viennent de l’étranger (immigrés, Europe, spéculation,…) et qu’il suffit donc de couper les ponts avec les autres pays pour qu’une manne financière nous arrive permettant de payer nos dettes et lancer des programmes sociaux (retraite à 60 ans, revenu familial, …). D’où les propositions de retour aux frontières, de sortie de l’euro, de nationalisations ("francisation") de banques, d’expulsion des étrangers,…
    Une partie de la droite feint de ne voir que la part anti-‘immigés de ce programme, partagée par nombre d’électeurs UMP, pour attirer la sympathie des électeurs FN. Mais quel cadre ou militant défendra une seule des propositions économique de M Le Pen ?

    Répondre
  40. vozuti

    6 septembre 2012

       jaurès défends l’UMP qui selon lui est plus de droite que le FN.donc etre de droite c’est imposer les taxes les plus élevés du monde et transformer radicalement la population du pays en la remplaçant par une population musulmane en provenance d’afrique. en prenant cette définition  jaurès est de droite,l’auteur de l’article également,ansi que l’UMP;mais pas le FN…

    Répondre
  41. Jaures

    5 septembre 2012

    Encore une fois, en quoi le programme du FN est-il de droite ? N’oublions pas que Marine Le Pen a dénoncé " l’UMPS ultralibéral" !
    Le PS aurait-il pu signer un programme commun avec le PC si ce dernier avait promu la suppression du code du travail et de l’impôt progressif, la privatisation du système de santé et de l’Education Nationale ?

    Répondre
  42. quinctius cincinnatus

    5 septembre 2012

    si j’ai bien compris la recette proposée benoîtement et d’un ton patelin par  Monsieur Alain Dumait :  il semblerait s’agir d’une nouvelle version de la sauce miterrandienne dans laquelle  l’U.M.P. absorberait le F.N. …  il y a quand même un problème physique à ce qu’elle prenne  : les ingrédiants sont ils consentants voire compatibles ?

    et il y a d’aujourd’hui un nouveau chef qui la met au menu  …  N. D.-A.

    Répondre
  43. vozuti

    5 septembre 2012

    Avant d’écrire un article sur le thème "pour gagner, la droite doit s’unir",il faut au préalable démontrer que l’UMP est un parti de droite.40 ans de gouvernement UMP ont transformé la france en un pays multiethnique,en voie de désindustrialisation,avec les impots les plus élevés au monde…mais vous avez choisi d’etre aveugle( devant les faits) et sourd(devant ceux qui vous rappellent les faits) pour pouvoir continuer indéfiniment à prétendre que l’UMP est un parti de droite et en déduire des scénarios qui n’ont aucun sens,à la manière d’une autruche qui  aurait décidé d’enfouir définitivement sa tete dans le sable pour pouvoir donner sa vision de la réalité sans jamais etre dérangée par les faits. 

    Répondre
  44. Magne

    5 septembre 2012

    Surtout , surtout pas d’accord avec l’UMP , même au niveau local . C’est aux responsables FN de voir ce qu’il faut faire . Herlin doit quitter l’UMP s’il veut être crédible .Pas besoin de s’inscrire au FN , il suffit de créer un Parti DVD , de nombreux Rassemblement Bleu Marine , ne sont pas au FN . Faire croire avec le Parti Communiste Français et le Front de Gauche que des gens comme Collard , Philippot ( qui sera sans doute un jour Président de la République ) , Marion Marechal Le Pen , Marine Le Pen ,Steeve Briois , Rochedy ,Alliot etc … sont des dangereux fascistes , et continuer la chasse aux Français lambdas , non merci .Crénom . On reproche quoi au FN . M. Fillon ( reproche au FN )qui vote sans sourciller socialiste aux cantonales avec Bayrou , Melenchon et les autres … : la sortie de l’euro ( ce n’est pas la monnaie qui compte , mais la réindustrialisation de la France et la renaissance agricole qui compte , l’agriculture a été abandonnée depuis des lustres … ) ,La retraite à 60 ans inquiéte l’UMP , avec la hausse des plus bas salaires , la baisse du prix du pétrole , et l’éventualité de partager le pouvoir etc… Fillon admet avoir avec les FN ( électeurs ) l’autorité et le respect en commun , pour le reste il ne s’agit pas de mélanger les torchons et les serviettes … Coppé qui je l’avoue a plus d’écho chez les cadres français ( je ne parle pas des cadres UMP ) que Fillon , ” martéle ” avec les médias : ” le FN et Front de Gauche , c’est la même chose ” . Chiche électeurs – ouvriers du FDG , faites confiance à Coppé et comprenez que vous avez été trompés par Mélenchon et votez Rassemblement Bleu Marine . Mieux rejoignez leurs rangs , allez les voir dans leurs permanences ou dans la rue , discutez avec eux , confrontez votre point de vue sans passer par les permanents ” socialistes ” ( ils ont même réussi à pourrir ce nom de socialisme que beaucoup aimaient )et votez avec votre conscience , et non pas avec leurs slogans .

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)