Entente à droite : M. Fillon se rapproche des électeurs

Posté le septembre 11, 2013, 3:34
3 mins

L’entente à droite serait-elle enfin en train de progresser, non seulement dans la volonté des électeurs de droite (qui sont massivement pour), mais encore dans la tête des élus ?

C’est, en tout cas, ce que nous pouvons espérer en entendant François Fillon. Invité le 8 septembre à l’émission « Le Grand Rendez-vous » d’Europe 1, i-Té­lé, et « Le Monde », l’ancien Premier ministre a expliqué que, pour les municipales, il disait, en général, à ses amis de « voter pour le moins sectaire » en cas de duel PS-FN. Et, pour que les choses soient bien claires, il a ajouté qu’il pouvait arriver qu’un socialiste soit plus sectaire qu’un membre du FN.

Entendons-nous bien. Nous n’en sommes pas encore à une véritable entente à droite. Le con­texte de la « petite phrase » ne concernait que les élections municipales. Et il n’est pas question du fond des programmes (alors que, par nature, le programme socialiste est plus nuisible que tout autre).

Mais c’est un énorme progrès (comme, naguère, le « ni PS, ni FN » de Jean-François Copé fut un énorme progrès par rapport au « front républicain »). Et un progrès d’autant plus significatif qu’il vient de François Fillon, dont la haine anti-FN était quasiment pathologique.

Au demeurant, la gauche ne s’y est pas trompée.

Harlem Désir a tout de suite réagi : « Il est indigne d’un ancien Premier ministre de créer un désistement anti-républicain inédit en faveur d’une force d’extrême droite par pur cynisme électoral ». Il va de soi que l’alliance du PS avec les communistes n’avait rien d’électoral ! Il est d’ailleurs paradoxal qu’un chef de parti, dont le seul métier est de préparer les élections (quitte à noyer la France sous un flot de subventions clientélistes) dénonce l’électoralisme !

Le camarade Désir ajoute : « Par ses propos qui établissent une équivalence entre le PS et le FN, François Fillon prépare les esprits à des alliances locales avec l’extrême droite et ouvre un peu plus les portes de la République au FN. »

Je me perds en conjectures pour comprendre le sens de cette dernière expression. Et on se demande qui aurait pu fermer lesdites « portes de la Répu­blique » au FN…

Mais, de façon générale, c’est bien cette équivalence entre PS et FN qui gêne les hiérarques socialistes. Elle me gêne aussi, pour des raisons opposées. Mais l’essentiel est d’en finir avec ces injonctions pseudo-morales et de faire du FN un parti comme les autres. La déclaration de M. Fillon nous y aide grandement…

18 réponses à l'article : Entente à droite : M. Fillon se rapproche des électeurs

  1. GODICHEAU

    17/09/2013

    La sortie de Fillon est à visée purement médiatique et politicienne. C’est un chiraquien et comme tous les chiraquiens, il n’a jamais fait et ne fera jamais rien contre l’immigration.
    A la limite, le centre-droit est pire que le centre, car il donne toujours l’impression qu’il va faire quelque chose. Le centre-droit, c’est l’illusion permanente.

    Répondre
  2. HOMERE

    13/09/2013

    J’ai ouï dire que le FN avait préparé un socle politique sur des convergences de vues avec l’UMP afin de conclure un certain nombre de désistements pour les municipales…c’est un pas aussi important …..laissons faire les états major pour parvenir au succès des candidats des deux bords.
    La question des « fermetures de portes » à la République est réglée depuis la fin des outrances du papa Le Pen qui les avait solidement verrouillées.
    C’est du passé…!!
    Ne vous laissez pas griser….le FN seul est à 16%……..loin de la coupe aux lèvres !!

    Répondre
  3. Magne

    13/09/2013

    Il est exact de dire que débat anti – FN s’est déplacé . On ne parle plus trop des nostalgiques des régimes fascistes des  » années 30 « , ou de la colonisation , mais :

    1 – du supposé dirigisme économique de MLP attachée à réglementer les échanges , établir certains monopoles , favoriser les productions nationales au détriment des produits étrangers etc … un délire simpliste qui semble prendre .

    2 – A l’approche des municipales le rappel de l’échec des Mairies frontistes en oubliant de dire que ces Mairies avaient contre elles , le pouvoir central , les autres communes , les départements , les régions …

    N’ayant pas suivi les péripéties de ces Mairies , je n’irai pas plus loin , et n’ai pas non plus l’intention de m’impliquer dans ces joutes électorales , votant au dernier moment , et en toute indépendance , dans l’isoloir .

    Répondre
  4. Magne

    12/09/2013

    M. Fillon appelait à voter socialiste pour les cantonales de 2011 . Son entourage est farouchement opposé aux classes moyennes et populaires ( les  » intouchables  » ) .C’est dans leur ADN .
    Seuls deux partis les défendent ( les deux Front ( National et De Gauche ) .
    Si les deux Etat majors s’entendaient ( ce qui est évidement impossible ) adieu aux  » Partis de Gouvernement  » .
    Le Front de Gauche prône la prise du pouvoir par la violence .
    MLP prône la prise du pouvoir par la sagesse et l’intelligence .
    A chacun de prendre parti et de se faire une opinion .

    Répondre
    • TRICOT

      12/09/2013

      Je suis bien d’accord avec vous. La droite dite classique n’a aucune vision d’avenir et usurpe le qualificatif de « droite ».

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12/09/2013

      Ce qui semble, in fine , vous séduire dans le F.N. ( nouvelles normes ) et le F. de G. ( … anciennes normes ) c’est leurs identiques convictions économiques qui peut se résumer en ces quelques mots :  » la planification et la direction étatiques  » ( certains diraient le  » colbertisme  » )… Pour ma part je ne connais, à date, qu’un seul Parti qui soit à la fois National et Libéral :  » Le Parti de la France  » … vous devriez élargir votre champ de vision politique et ne pas en rester à la myopie que vous dicte le Media

      Répondre
      • JEAN PN

        12/09/2013

        @ quinctius cincinnatus.
        Et d’après vous, quel est le vrai parti de France sinon le FN, qui veut dire au cas où vous l’auriez oublié: Front National ?

        Répondre
  5. Philippe Lemaire

    12/09/2013

    Les UMP comme tant d’autres restent bloqués sur l’idée que le F.N. est le diable, à savoir un parti d’extrème droite antisémite, ce qu’il fut à ses débuts. Ils ne veulent pas voir que Marine Le Pen l’a profondément changé.

    Répondre
    • TRICOT

      12/09/2013

      Bonjour Monsieur
      Tout à fait d’accord avec vous, mais n’oublions pas que nous avons la droite la plus c…. de France!
      Sincèrement à vous
      L. Tricot

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12/09/2013

       » le F.N. a profondément changé « … sous Philippot …. et c’est bien cela qui est … inquiétant … il est devenu un parti gaulliste  » originel  » : étatique, étroitement nationaliste, liés  » aux dogmes historiques  » dominants bref un parti populaire français ( P.P.F. ) mais pour cela  » conciliaire  » …et Fillon notre Jésuite de la Sarthe sermonnera le citoyen-fidèle dans ce sens

      Répondre
  6. JEAN PN

    12/09/2013

    FILLON ? Un gaulliste donc un menteur et un renégat comme son mentor: de gaulle !
    Alors du vent les UMPS ! A dégager ! Vous nous avez assez menti, vous nous avez assez trahis. Et puis vous avez fait rentrer les islamistes en France auxquels vous donnez tout mettant la France en déficit et taxant – imposant – prenant tout aux vrais français.
    Je pense que seule MARINE est la solution et croyez bien que là, je ne m’abstiendrai pas de voter !!!

    Répondre
  7. Oeildevraicon

    11/09/2013

    Et, pour que les choses soient bien claires, il a ajouté qu’il pouvait arriver qu’un socialiste soit plus sectaire qu’un membre du FN.

    Monsieur Fillon, pour les français nationalistes c’est plus clair que du jus de chique: Le PS et toute la gauche en général ainsi que l’UMP et le centre ( un chouia en moins toutefois), sont et de loin plus sectaires que le FN.

    Quand à Desir, qu’il aille se faire voire chez les Grecs et qu’il regarde sur sa gauche, parce-que là il y a matière à
    réagir et pour manuel gaz, matière à dissoudre.

    Répondre
  8. quintius cincinnatus

    11/09/2013

    « Fillon se rapproche des électeurs » ( oui, mais desquels ? certainement pas fondamentalement des  » nationalistes » ) sans cependant s’éloigner du Centre, des Gaullistes Sociaux mais  » européanistes « etc … grand écart qui est, il faut l’admettre, une performance chez un ex-Premier Ministre surtout connu pour sa sciatique chronique … De qui s’entourera t il ? Quelles seront ses priorités ? Sera t il assez courageux pour affronter la  » bien pensance  » ? Ne se bornera t il pas à ce rôle, qu’il affectionne particulièrement celui du comptable sérieux ? Saura t il ne pas montrer sa haine de tous ceux qui sont  » nationaux  » ? etc … Bref, François Fillon est il un Chef ou bien n’est il comme les autres qu’un  » fiscaliste  » de …plus et de Droite ?

    Répondre
  9. TRICOT

    11/09/2013

    Je ne suis pas d’accord. A droite il n’y a à ce jour personne.
    Ce sont des pseudo-socilaistes qui essaient de se démarquer. Les différences sont infimes, pas suffisantes pour redresser un pays.Il n’ y a pas un homme d’Etat. Il n’y en a pas eu depuis de Gaulle et Pompidou.

    Répondre
    • mariedefrance

      11/09/2013

      parce que vous y croyez ?.

      encore ??

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12/09/2013

      si par  » intelligence  » vous entendez  » hypocrite  » vous avez raison

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)