Pour éradiquer le terrorisme Islamique, décolonisons et désislamisons la France !

Posté le 03 octobre , 2017, 11:05
2 mins

L’assassinat atroce au couteau de deux jeunes filles par un djihadiste nord-africain, au cri de « Allah Akbar » ce dimanche 1er octobre à la gare Saint-Charles de Marseille, est un attentat terroriste de plus que subit notre pays sans que nos gouvernants ne daignent s’attaquer aux causes réelles du mal.

Le profil du meurtrier est symptomatique d’un État privé de frontières et de la volonté des autorités publiques de laisser s’installer une immigration de masse sans aucun contrôle. En effet, le barbare islamiste serait un Tunisien en situation irrégulière d’une trentaine d’années. Il avait déjà été interpellé ou condamné en France sous sept identités différentes. Il avait notamment été arrêté ce week-end à Lyon pour un vol à l’étalage, avant d’être relâché.
Carl Lang et Le Parti de la France adressent aux familles des victimes ses condoléances attristées et s’associent à leur douleur.

Le Parti de la France félicite le volontaire réserviste qui a permis la neutralisation du tueur islamiste et appelle à nouveau à la mise en place d’une garde nationale civile de 100.000 hommes et femmes.

Il faut être conscient que seul un processus de décolonisation migratoire et de démantèlement des institutions islamistes installées en France permettra de protéger le peuple français du fléau djihadiste. La France est en état de légitime défense !
Refusons la colonisation étrangère et l’islamisation de la France.


Source : Le Parti de la France – Lundi 2 Octobre 2017 – Carl Lang

24 Commentaires sur : Pour éradiquer le terrorisme Islamique, décolonisons et désislamisons la France !

  1. COUTAND

    10 octobre 2017

    “Pour éradiquer le terrorisme Islamique, décolonisons et désislamisons la France !”
    Et l’Europe. Nos irresponsables dirigeants s’y attaqueront quand ce sera trop tard !

    Répondre
  2. Léonid

    10 octobre 2017

    QUE NOUS ÉTIONS HEUREUX SANS EUX
    Que nous étions heureux sans eux !
    Souvenez-vous, ce n’est pas si lointain. Souvenez-vous de ce qu’était vivre dans notre pays quand les enfants couraient dans les rues des villes et des villages à la sortie de l’école qu’ils remplissaient de leur rires et de leurs bousculades. Quand on se promenait en famille le dimanche et qu’on se saluait en se croisant sur les trottoirs. Souvenez vous des regards cordiaux qu’on pouvait échanger avec des passants inconnus, souvenez-vous de nos autobus où l’on pouvait encore galamment céder sa place à une dame, des compartiments de nos trains où se tenaient des conversations bon-enfant entre gens d’un même peuple. Dans nos rues les agents circulaient en hirondelles et leur seule arme était le bâton blanc qui à l’occasion leur servaient à « faire » la circulation. Dans nos aéroports, on prenait l’avion sans autres formalités que le rapide passage en douane et un négligeant contrôle de notre passeport. La vie était peut-être plus dure, nos revenus plus étriqués, mais la gaieté, le sourire et le rire faisaient le fond de notre sociabilité et la politesse, le respect de soi et des autres. Ce peuple était chaleureux, fraternel et sans complexes. Les gens marchaient la tête haute et leur allure était toujours digne et fière souvent. Voyez les photos de Doisneau et les films de ces années et les acteurs qui incarnaient les Français de ce temps de Raimu à Jouvet, d’Arletty à Michèle Morgan. Souvenez-vous du premier film tiré du roman de Pergaud « La guerre des boutons ». Tout nous y parle de cette France aux racines vivantes, pleine de sève et riche de sa mémoire, de ses traditions, de son dynamisme, de son amour de soi, au temps où les chants et les rires jaillissaient si spontanément.
    Et puis, ils sont venus. Oh, bien polis d’abord et si discrets, si modestes et si manifestement exploités qu’ils ne pouvaient susciter que la bienveillance des meilleurs d’entre nous ou l’indifférence des autres. Ils sont venus appelés par les magnats de l’industrie et du bâtiment, ceux qui avaient l’oreille des puissants, des banquiers devenus Présidents. Ah, ils en avaient bien besoin pour redresser la France et se remplir les poches en pesant par cette main d‘œuvre soumise et bon marché sur les salaires de l’ouvrier français ; Pendant ce temps, d’autres s’employaient avec méthode et détermination à saper les fondements de l’esprit d’un peuple. Le voila remis en question, décortiqué dans ses replis intimes, traqué dans sa mauvaise foi, composé de salauds, accusé de duplicité. Le grand inquisiteur qui instruisit ce procès, parmi d’autres mais toujours en première ligne, le philosophe qui transforma l’or de la pensée allemande de Husserl et Heidegger en fausse monnaie pour normalien normalisé par le PCF, œil torve et lippe baveuse, cet individu louche dont on peut dire qu’il portait son âme sur son visage, Jean Paul Sartre, sinistre figure de la gauche française, fabriqua tous les outils nécessaires à l’entreprise de démolissage. Ses épigones et successeurs n’eurent qu’à s’en saisir et chacun dans sa veine à miner, saper, saboter, empoisonner tout ce qui tenait un peuple debout dans son être, son identité, son essence. Culpabilisé, honteux de son histoire, des fautes de ses pères factices ou réelles, mais toujours grossies et jamais contrebalancées par leurs actions honorables, le peuple français lentement a été infecté du SIDA moral qui le livre aujourd’hui, sans défenses ni réactions à l’infection qui le gagne et va l’emporter.
    Car le temps va son chemin et le discret immigré d’hier est devenu l’arrogant conquérant d’aujourd’hui. Il n’a eu rien d’autre à faire, qu’à se multiplier, sa seule arme étant, comme l’avait prédit Boumediene, la fécondité du ventre de ses femmes. La lâcheté du personnel politique, l’aveuglement volontaire des décideurs, lui ont donné le cadre juridique idéal de sa prolifération : regroupement familial, droit du sol, allocations familiales. L’ennemi millénaire de l’Occident chrétien, tenu en respect depuis 732 – depuis près de treize siècles ! – est en passe de s’emparer sans coup férir de notre vieille nation. Et le visage de notre pays s’en est trouvé défiguré. Une population abreuvée de rancœur, de haine et d’esprit de revanche, puisés aussi bien dans une religion pathogène, impérialiste, violente et intolérante, une religion d’égorgeurs, que dans un passé de dominés, vaincus et asservis par l’Occident au temps de sa splendeur, occupe des pans entiers du territoire et a créé déjà des zones où elle règne en maître. Et partout elle diffuse la sanie qui en suinte : saleté, agressivité, violence, perversité. Partout ce qu’elle occupe, touche ou même effleure se dégrade, s’enlaidit, s’abaisse, s’avilit. Elle tire toute la société française vers le bas, la corrompt, la pourrit. Tout ce qui faisait la légèreté du populo de notre pays, sa subtilité, sa saveur, son piquant disparait, écrasé par la poisseuse pesanteur de cette plèbe exogène, détourné du génie de notre race par l’étalage de sa vulgarité et souillé par l’obscénité de ses mœurs. Nos façons d’être, de nous comporter, de nous tenir, de nous exprimer sont gangrenées par la pourriture qui en émane. Le Nique-ta-mère est devenu le langage de base, la koinè de la populace grossière qui aujourd’hui remplace ce qui fut un peuple gouailleur et inventif.
    Plus cette plèbe augmente en nombre, plus elle se replie sur elle-même et affirme avec morgue son irréductible hostilité. Nos rues sont devenues des zones dangereuses où nos enfants se font couper la gorge. Dans nos villes, dans notre pays, dans notre patrie, nous sommes sommés de faire profil bas, de baisser les yeux et de raser les murs qu’en on croise les petits males de la diversité. Nos transports en communs sont des bétaillères où les veaux apeurés se serrent sur leur banquette, le regard dans le vide pendant que les chacals ricanent leurs insultes. Partout l’écœurant spectacle de ses faces suintantes, blafardes, bouffies, enserrées dans un sinistre torchon qui supprime toute grâce au visage féminin. . Partout des contrôles, des queues, des interdictions, des contraintes, des surveillances qui encadrent, limitent, rognent nos libertés. Nous vivons comme des moutons apeurés qui ont autant à craindre de leurs chiens de garde que des bêtes de proie qui les guettent. La gaité a déserté l’espace public, remplacée au mieux par de pitoyables gesticulations qui oscillent entre le grotesque et l’hystérie. Le Vivre-ensemble vigoureusement imposé par tout ce qui pense, ordonne, oblige, a remplacé le Savoir vivre et quant à la joie de vivre, s’il en reste, elle est soigneusement réservée à l’intime et au privé. Ils ont chassé le bonheur de nos rues.
    Du fait de leur seule présence, notre peuple perd son âme. Il meurt spirituellement avant même de disparaitre démographiquement. Et pourtant, il suffirait de si peu. Il suffirait de retrouver l’envie de vivre comme on vécu nos aïeux, libres et fiers dans leur patrie. Il suffirait de refuser notre abaissement et notre renoncement. Nos pères ont eu à affronter de bien pires ennemis. Ils leur ont tenu tête, ils les ont repoussés et chassés du sol de la patrie. Ils ont pris les armes, ils sont entrés en résistance. Ils avaient en face d’eux des forces bien plus puissantes, des armées organisées, des hommes entraînés, encadrés, Ils ont tenu, ils ont vaincu.
    Aujourd’hui c’est la lie de la terre qui occupe notre sol et prétend y faire régner sa Loi immonde. Elle nous a déclaré la guerre et nous annonce quelle nous asservira,. Et nous ne ferions rien pour secouer cette pourriture qui souille notre terre, avilit notre langue, salit de sa seule présence ce que l’histoire nous a légué de plus beau et de plus précieux. A sa haine nous devons répondre par la fureur et à ses crimes par la vengeance, à l’invasion par la guerre. Qui peut croire qu’ils pourraient nous vaincre ou même nous affronter dans un vrai conflit. Le temps de se lever est venu.
    Que nous serons heureux sans eux !

    Répondre
    • Magne

      11 octobre 2017

      Christianophobie institutionnelle .

      Très beau texte , ne pas désespérer , nous y arriverons . La christianophobie de l’Islam est totale et farouche . Pour eux , Jésus n’est qu’un Prophète , il n’est aboslument pas le fils de Dieu et n’est pas mort sur la croix ( un autre a pris sa place , un prophète ne pouvant pas être abandonné par Dieu ) . Une toute petite sourate à la fin du Coran le dit :
      Dis , Dieu est unique
      C’est le Dieu éternel
      Il n’a pas enfanté
      Et n’a point été enfanté .
      Ce monothéisme est rappelé systématiquement , les chrétiens , ces koufar ( qui n’ont pas la vraie Foi , la Vérité ) doivent prendre la position de dhimmi en attendant de devenir musulmans s’ils le désirent .
      La rédemption , qui fait avec la Sainte Trinité et l’incarnation la base du christianisme sont rejetés violement par le culte musulman .
      Rien ne les rapproche ( les deux cultes ), c’est un autre monde , un autre pays , une autre civilisation .
      Comment un prêtre , un moine , un évêque , un archevêque et le Pape qui s’y met , peut parler de dialogue avec les musulmans , c’est du délire .
      Qu’est – ce qui a pu faire croire aux chrétiens , que les musulmans avaient quelque chose en commun avec eux . La croyance en Dieu , en un au – delà ?
      Le culte musulman dans les pays musulmans , oui bien entendu , c’est leur culte et nous lui devons du respect , mais en France comme je le dis plus haut c’est une autre civilisation , un autre pays , un autre monde où nous serions bannis .Mes ancêtres, tous sans exception sont d’ici , et ont combattu avec l’Empereur en Prusse .
      Les chrétiens devraient connaître un minimum de leur religion .” Le christianisme , c’est pas ça ” et arrêtez ” l’amalgame ” avec les religions monothéistes , le dialogue inter – religieux etc…

      Répondre
  3. Magne

    9 octobre 2017

    La colonisaion de la France a une origine . Pendant la guerre d’Algérie une large fraction des milieux ” intellectuels ” , religieux , syndicalistes , marxistes , troskystes , francs – maçons , communistes ( qui agissaient pour leur propre compte ) , femmes sous influence sexuelle , et même gaullistes ( Edmond Michelet acquis au FLN ) vont devenir de véritables combattants ( ils n’ont reçu aucune reconnaissance de l’Etat algérien , au Cinquantenaire de l’Indépendance aucun Algérien n’avait entendu parler de ces ” porteurs de valises ” , même Maillot l’enfant du pays , ,ne pourra jamais prétendre aux carré des Chouhada , lui qui a tué un maximuim d’appelés du contingent , ce communiste du parti communiste algérien ) .

    Pas fou les traîtres ( oui ds traîtres la France était en guerre et ses enfants sous les drapeaux ) sentant que cela pourrait mal se passer pour eux vont demander à leurs employeurs de demander à la France lors de ce qui a été appelé par les journaux ” Les Accords D’Evian ” que le gouvernement français accordent aux porteurs de valises sa mansuétude . Accordé . Ces porteurs de valises vont se constirtuer en lobby puissant qui orientera pendant des décennies la politique intérieure de la France . Le Président du CSA et tous les porteurs de valises ( on appelle porteurs de valises non seulement ceux qui ont convoyé les fonds nécessaires à l’achat des armes pour tuer les appelés et les soldats d’active , mais tout ce qui ont trahi . ils vous diront qu’ils n’ont pas trahi , que la France c’était pas ça , quand un soldat français tombait grâce à leur travail c’était quoi ) se mettront au service de leur ancien maître l’Algérie . On voit les résulats de nos jours .

    Il aurait fallu qu’ils restent là – bas , mais Boumedienne se méfiait de ceux qui avaient trahi , ils recommenceraient .

    Répondre
  4. frei

    6 octobre 2017

    Il ya une bataille idéologique à mener contre l’islam . Non, Allah n’est pas Dieu et non, l’islam n’est pas une religion mais un culte rendu à cette idole .Les islamophiles et adeptes du dialogue “religieux islamo chrétien” doivent comprendre qu’ils suivent une voie sans issue dans laquelle ils sont complices de ces légendes criminelles auxquelles ils donnent une respectabilité. Déconstruire radicalement le Coran c’est aussi rendre service aux musulmans sincères en les obligeant à s’interroger sur leurs croyances .Il ne restera plus alors que les imams et les malfrats;

    Répondre
    • Gérard Pierre

      6 octobre 2017

      Je partage d’autant plus votre analyse qu’elle n’est en rien agressive vis-à-vis de cette frange musulmane, … probablement très majoritaire, … qui est la première victime de cet islam à déconstruire !

      Répondre
      • frei

        6 octobre 2017

        Cher M.PIERRE , je vous remercie ; je crois en effet qu’il faut distinguer entre l’islam (structurellement immoral et condamnable) et “les musulmans” dont la plupart baignent dans cette doctrine depuis leur plus tendre enfance et n’ont malheureusement pas trouvé chez nous , jusqu’ici , un argumentaire sérieux contre le Coran .Or ce texte abominable repose bel et bien sur une série de mensonges : la dénonciation de ceux ci rend possible la déconstruction radicale de ce texte et par conséquent elle fonde aussi l’obligation morale pour les musulmans sincères de s’en dissocier définitivement . Courage , la vérité rend libre !

        Répondre
        • Gérard Pierre

          7 octobre 2017

          La Vérité rend libre, …… dites vous, cher FREI …… [ce qui, en allemand, signifie ‘’LIBRE‘’, pseudo certainement pas choisi par hasard] …… et corollairement, serais-je tenté de vous dire, …… « la Liberté rend Vrai. »

          Le ratiocineur cherche à avoir raison, tandis que l’Homme Libre cherche la Vérité.

          Or, qu’est-ce que la Vérité, sinon l’adéquation entre ce qu’il y a dans notre Esprit et la Réalité ?

          Et la Réalité, … c’est quoi ? …… sinon précisément la matière brute qui échappe aux idéologies, …… mais aussi, cette Consistance qui échappe à nos démonstrations matérialistes ?

          Un exemple, celui de l’influx nerveux, dont la Réalité fut durant longtemps niée par le monde scientifique, jusqu’à ce que ……

          La Vérité est souvent immatérielle ! …… et c’est ce qui la rend inaccessible aux orgueilleux qui, virtuoses de leur intelligence rationnelle, méprisent l’aspect irrationnel de celle-ci, et, à fortiori, l’intelligence du cœur qui fit d’humbles personnes des saint(e)s !

          Courage FREI !

          Répondre
          • frei

            10 octobre 2017

            Merci ! L’islam c’est comme le golem : terrifiant vu de l’extérieur mais très fragile puisque bâti sur de l’argile ….et un jour il s’effondre sur lui-même . Nous devons arrêter de subir et commencer à l’attaquer là où il est vulnérable .

  5. Superrésistant

    5 octobre 2017

    La source de nos problèmes est un malentendu entre les Français, et les membres de la classe politique qu’ils élisent généralement depuis 40 ans. Les Français essayent de choisir un homme qui, suivant leurs différents courants de pensée, va servir les intérêts de la France et des Français. Mais la plupart des personnes qu’ils portent au pouvoir depuis 40 ans sont “mondialistes”, c’est-à-dire qu’ils ont comme objectif de parvenir à un gouvernement mondial, qui profitera à une classe dirigeante très riche, qui existe déjà. Pour cela, il faut évidemment faire disparaître les Etats-Nations, comme l’Allemagne, l’Angleterre, les différents pays d’Europe et en particulier la France. L’Europe de Bruxelles est un premier pas dans cette direction.
    Dans la situation actuelle, il faudrait bien évidemment commencer par stopper l’immigration, rétablir nos frontières, réformer notre justice qui laisse partir dans la rue un clandestin “connu des services de police” depuis … 13 ans … et condamné sou 7 identités différentes ! Ensuite, il faut arrêter la “pompe aspirante” des avantages sociaux accordés aux étrangers, même clandestins, avantages qui ont été durement gagnés par les Français et le travail de leurs ancêtres. Ensuite, il faudra envisager un retour au pays pour ceux qui ne veulent pas jouer le jeu.
    Mais les mondialistes sont favorables à cette invasion, dont ils se servent, d’abord pour faire baisser les salaires, et ensuite pour faire disparaître nos nations. Ce n’est pas la peine d’attendre de leur part quelque mesure efficace que ce soit.

    Répondre
  6. Magne

    4 octobre 2017

    Barbare , islamiste radicalisé , djihadiste etc … on peut pas les appeler pour ce qu’ils sont : des musulmans fanatisés al jihad fi sabili Llah ( le jihad sur le sentier de dieu ) contre les koufar ( ceux qui n’ont pas la vraie Foi , la Vérité ) . Ils appliquent les textes du Coran . On peut citer par exemple Al Baqara La Vache aya ( verset ) 191 : ” l’association est pire que le meurtre ” ( vous pouvez aller voir ), ou verset 193 ” Combattez , tuez ceux qui associent jusqu’à ce que la religion n’appartienne qu’à Allah … ” .
    Tout le monde sait que l’association consiste à associer à un Dieu , un fils et un Saint Esprit . Le christianisme est pour eux un polythéisme , une aberration totale qu’il faut détruire . Ils demandent simplement l’éradication totale du christianisme et s’il le faut des chrétiens qui n’accepteraient pas pacifiquement de se convertir à l’Islam . Ce n’est pas difficile à comprendre , c’est pratiquement à la portée de tous . Certains ” intellectuels ” vous diront qu’ont pourra peut -être abroger certains passages , que le christianisme etc… non , il s’agit d’un texte divin et personne en ce bas monde ne peut changer même une virgule du Coran . Probablement que les autorités françaises réagiront quand il y aura plusieurs milliers de morts .
    Pour nous , il y aurait bien sûr une porte de sortie comme l’explique si bien Gérard Pierre un peu plus haut , sans verser une seule goutte de sang , et c’est vers cette solution que désormais nous devons nous tourner . Eradication pacifique des incompétents .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 octobre 2017

      à ce sujet lire l’ article de Mme Annette Bourgrab dans ” Le Figaro ” du 03 /10 /2017

      les ” politiques ” n’ ont pas compris que les révolutions arabes ( F.L.N. etc … ) obéissaient aux lois coraniques

      Répondre
      • Magne

        4 octobre 2017

        Il faut savoir ( tout le monde le sait ) que l’Islam a la volonté d’exterminer les Peuples chrétiens par la guerre sainte ( djihad ) , ou de les dominer par la force et par la ruse . C’est cette raison qui les a toujours conduit a se retrouver en accord avec tous les courants révolutionnaires hostiles à notre civilisation . L’Islam et communisme furent unis pendant tout le temps que le communisme sévit en Europe . Pendant la guerre d’Algérie , communistes et moudjahidine ( les combattants de la Foi ) combattirent ensemble contre la France .

        Répondre
      • Gérard Pierre

        6 octobre 2017

        Je me sens totalement sur la même ligne que MAGNE.

        Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    4 octobre 2017

    le fait d’ être en ” situation irrégulière ” n’ est plus un … délit … depuis un certain … Sarkozy !

    Répondre
  8. Gérard Pierre

    4 octobre 2017

    Je l’ai déjà écrit à maintes reprises, ici et ailleurs :

    « La différence entre la période 1940 – 1944 et la période actuelle [dont le début remonte aux années Giscard] tient dans le fait qu’en 1940 – 1944, L’OCCUPATION a généré la COLLABORATION.

    À présent, c’est l’inverse, …… ce sont les COLLABOS qui génèrent L’OCCUPATION. »

    Le problème prioritaire se situe donc dans la neutralisation et l’éradication des COLLABOS !

    Et là, …… il y a fort à faire ! …… Ils ont noyauté les ministères, la haute administration, les médias, …… et même en partie la hiérarchie religieuse !

    OCCUPATION et COLONISATION sont des synonymes !

    Une fois réglé le problème de la COLLABORATION, les OCCUPANTS, privés de leurs suppôts, … et notamment des subsides en tous genres qu’ils leur prodiguaient princièrement, … devront envisager la ‘’sage décision ‘’ de réintégrer leur base de départ, …… de gré ou non !

    Pour ceux qui ne comprendraient pas où se situe leur intérêt, il resterait à leur rappeler le deal qu’ils mirent en 1962 entre les mains des Pieds Noirs et, le cas échéant, …… de l’appliquer !

    On commence quand ?

    Répondre
  9. Roban

    3 octobre 2017

    Combien faudra-t-il encore subir d’attentats, de morts et de blessés pour enfin prendre des mesures, mais de vrais mesures pas des discours et des promesses sans résultats.
    Car je reste persuadé que si tous les pays occidentaux y compris les USA et la Russie, mobilisaient ne serait-ce que 10% de leur puissance militaire ils viendraient à bout de Daesh en quelques mois.
    Il faut combattre Daesh non pas depuis les airs dont les bombardements causent beaucoup de dégâts collatéraux alors que les terroristes se réfugient dans des tunnels qu’ils ont creusés, mais les combattre au sol.

    Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    3 octobre 2017

    comment pouvez vous affirmer que ce jeune nord africain, sans domicile fixe qui ne connaissait pas même qui il était et de plus toxicomane, était ” motivé ” par un acte rédempteur de sa pauvre vie ; même Mr Collomb nous dit qu’ il n’ y a pas encore de preuves que cet acte ait un rapport quelconque avec une organisation terroriste … d’ accord les enquêteurs pensent le contraire mais ils ne sont pas des politiques avec un cortex unilatéral … gauche

    Répondre
    • Roban

      3 octobre 2017

      Qu’il ait crié Allah Akbar ne vous suffit pas ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        4 octobre 2017

        l’ humour , ici grinçant, ne semble pas être votre fort , comme chez beaucoup de F.N. malheureusement pour ce parti car cela donne de lui une image disons … ” primaire “

        Répondre
        • torrent celia

          4 octobre 2017

          des annes que je vous lis ,et a chaque fois,je me dis la même chose ,vous couche toujours avec M SARKO ?

          Répondre
        • Chevalier Noir

          10 octobre 2017

          L’humour ce doit être ça… Le point de détail… Quoi que…

          Répondre
      • lavandin

        5 octobre 2017

        il n’est pas nécessaire de crier “allah ou akbar ” pour être considéré comme terroriste. Seul le geste, l’acte compte, étant entendu que l’auteur est un adepte de la RATP

        Répondre
        • Magne

          7 octobre 2017

          Il est essentiel pour le futur ” martyr ” de prononcer la phrase rituelle ” Allahu Akbar “et non pas Allah Akbar . Dieu est le plus grand et non pas Dieu est grand , s’il veut accéder au Paradis . Le culte musulman pense qu’il y a plusieurs Dieu , mais que le leur est le plus grand .

          Le culte musulman considère que le martyr ( chahid , pluriel chouhada ) qui meurent au combat dans le sentier de Dieu pendant par exemple la guerre contre les gens du Livre , Ahl al Kitab , la Bible , ne subissent pas vraiment la mort , ni l’épreuve de la tombe , mais vont directement au Paradis d’Allah où tous les péchés leur sont pardonnés et où ils auront tout ce qu’ils désirent et même plus . Cest pour cette raison que le meurtrier de Marseille s’avance vers les soldats pour être tué .Il va accéder au Paradis . Ce n’est pas lui qui tue , c’est son Dieu , lui n’étant que la cheville ouvrière du meurtre . Il le dit d’ailleurs en égorgeant : ” au nom de Dieu , bismillah ” .

          Je l’ai déjà dit plus haut , mais c’est sérieux , la menace est présente malheureusement dans le Livre , le Kùran ( Coran ) .

          Coran .

          Sourate Al Bakara , seconde sourate , La Vache , verset 192 : Wa Qatiluhum ( tuez les ) Hatta La Takuna Finatum ( jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association , associer à Dieu un fils et un Saint – Esprit , polythéisme ) Wa Yakuna Ad – dinu Lillahi (et que la religion soit entièrement à Allah seul ) . Ils prônent le meurtre des adeptes du christianisme , pour ceux qui ne se soumettraient pas à l’Islam ( ne se convertiraient pas à l’Islam .

          Je sais bien que la grande majorité des musulmans ne se lèvent pas le matin en pensant à cela , ils travaillent comme tout le monde pensent à leur famille , leurs amis , leurs loisirs etc… , mais
          la rémanence du sentiment religieux peut resurgir . On y pernse plus , puis un jour cela revient comme à Marseille . Il ne s’agit pas de faire la même chose au contraire , mais rester sur ses gardes .

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)