Erdogan face à Trump

Posté le août 21, 2018, 11:31
3 mins

Pendant que la France somnole sous la chaleur esti­vale, le monde devient toujours plus instable.

Ces derniers jours, c’est la Turquie néo-ottomane qui donne des signes de palpitations.

La livre turque se porte mal. Elle a perdu 40 % face au dollar depuis le début de l’année et, en juillet, l’inflation était évaluée à 16 % (si tant est que les chiffres économiques de cette curieuse « démocratie » soient fiables).

À quoi cela est-il dû ?

D’abord à la politique aventureuse des islamistes. Selon le modèle indépassable des Frères musulmans, les islamistes de l’AKP ont acheté des voix par millions. La démagogie rapporte sans doute électoralement, mais elle est financièrement coûteuse – nous en savons quelque chose, en France !

Mais la cause prochaine de cette crise économique turque réside dans le conflit latent avec les États-Unis.

Ce conflit tient officiellement à l’emprisonnement du pasteur américain Andrew Brunson, soupçonné par Ankara d’être un terroriste à la solde de l’imam Gülen (!), dont tous les journaux disent qu’il est détesté d’Erdogan, sans jamais rappeler qu’ils ont été très proches quand il s’agissait de prendre le pouvoir contre les kémalistes (qui ne sont pas non plus les gentils démocrates laïcs qu’on nous « vend » dans les romans-feuilletons médiatiques, puisqu’ils ont été parmi les organisateurs du génocide arménien).

Le pasteur Brunson pourrait donc bien être une monnaie d’échange pour convaincre Washington d’extrader Gülen, accusé du putsch de 2016.

S’ajoute à cela une vente d’avions suspendue, dont beaucoup pen­sent aux États-Unis qu’elle s’apparenterait à une vente de secrets militaires à une puissance ennemie.

En tout cas, les menaces de Trump ont des conséquences concrètes sur l’économie déjà fragile du pays. Mais les États-Unis peuvent aussi s’en prendre à eux-mêmes : pendant des décennies, ils ont voulu imposer la

Turquie à l’Europe pour garder à moindres frais cet « allié » sur les flancs de l’URSS. Mais quels sont donc nos intérêts stratégiques communs ?

En attendant, la Turquie se tourne vers les islamistes du Qatar. Elle se tourne aussi vers la France et l’Allemagne, les deux derniers pays d’Europe à n’avoir rien compris à l’évolution du monde. Encore un peu et nous allons apprendre que le processus d’adhésion à l’UE a repris – cette fois, pour embêter Trump et non plus pour complaire aux États-Unis, mais toujours en violation de nos intérêts les plus évidents !

20 réponses à l'article : Erdogan face à Trump

  1. HansImSchnoggeLoch

    25/08/2018

    D.Trump vient de bloquer les 200 millions USD d’aides à la bande de Gaza.
    Erdogan pourra facilement prendre la relève, le Hamas et lui c’est même combat.
    Quand on aime on ne compte pas!

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    23/08/2018

    chantage d’ un dealer :

     » les marchés vont s’ effondrer et chacun deviendra plus pauvre si je suis destitué  » affirme Donald Trump qui ajoute qu’ il ne voit pas pourquoi on s’ en prend à une personne qui fait un  » super-boulot  »

    il n’ a aucun soucis à se faire, Bill n’ avait pas connu une procédure d’ empêchement pour ses jeux de bouche dans le bureau ovale

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      23/08/2018

      On remplacera Donald par Hillary qui trépide déjà dans son étable.
      D’emblée on lui attribuera le prix nobel de la paix pour avoir sauvé le monde et la planète.

      Le moment venu Donald se lancera dans le journalisme d’investigation.
      Gageons qu’il n’y a pas mal de saleté à découvrir dans les rangs démocrates.

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    22/08/2018

    s’ il est vrai que Poutine a  » participé  » activement et en sous-main à l’ élection de Trump on peut alors dire qu’ il a réalisé là une manoeuvre d’ école de déstabilisation de l’ Amérique et de ses alliés … en tout cas c’ est la  » panique  » chez les  » Bruxellois  » ***

    *** par exemple hier dans  » C à dire « 

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22/08/2018

      C à dire.
      Je traduis librement par « Conneries à dire ».
      Le Médiat « mainstream » français dans toute sa splendeur, sans doute une extension française du renommé « Washington Post »

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        23/08/2018

        les Ambassades en France lisent et écoutent le Media et la France fait pareillement

        cela s’ appelle  » prendre le pouls « 

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          23/08/2018

          MéchantCon doit être content que les Ambassades visionnent son Media *).
          Comment mesure-t’on déjà un pouls arythmique?

          *) d’après ce que j’ai pu lire c’est le Nouveau Media qui a pris la relève.
          Il faudrait que quelqu’un avertisse les Ambassades.

          Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    22/08/2018

    Je suis navré pour le trouble occasionné par un de mes posts et je m’en excuse.

    Le message était destiné au pseudo « RYAN ».
    Je le répète afin que ce dernier puisse répondre, s’il veut bien, bien sûr:

    Pourriez-vous citer les absurdités de cet article pour nous faire profiter de vos lumières?
    D’avance merci.

    Répondre
  5. Ryan

    21/08/2018

    J’adore ce genre d’article et de journaliste? qui en quelques lignes se permet de donner des leçons sur la mache du monde et d’affirmer des absurdités.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/08/2018

      l’ Orient en général et Erdogan à un degré moindre sont bien plus compliqués que ce qu’ on pense généralement et Trump le touche à tout universel beaucoup plus » instable  » qu’ on le croit

      et pour parachever le tableau nous ne sommes pas aux bouts de nos surprises avec … Poutine

      sans parler de ce boute en train belliqueux de Benjamin

      au point qu’ on ne peut plus même exclure une entente pour redessiner la Région entre Ankara et … Téhéran

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      21/08/2018

      Pourriez-vous citer les absurdités de cet article pour nous faire profiter de vos lumières?
      D’avance merci.

      Répondre
      • BRENUS

        22/08/2018

        Hans, n’en demandez pas trop à Q.Q. qui n’a que le besoin de se sentir exister. Un peu de compassion que diable!

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          22/08/2018

          cher Môôôsieu Brenus,

          [email protected] ne s’ adressait pas à moi mais à [email protected]@n

          achetez vous un fil à plomb et placez le devant votre écran cela vous mettra du plomb dans la cervelle

          avec des gens de votre … calibre  » ladroite  » n’ est pas prête de conquérir le pouvoir

          Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    21/08/2018

    Une bonne entente entre Trump et Poutine serait le meilleur moyen de contrer les ambitions d’Erdogan.
    Il est dommage que ce dernier persiste dans son obstination de réislamiser la Turquie.
    Tout ce que Kemal Ataturk avait achevé est en train de s’écrouler.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/08/2018

      Milos Zeman le président tchèque de l’ époque affirmait dès 2011 que l’ ennemi principal n’ était plus le Russe mais  » cette anti-Civilisation qui s’ étend de l’ A.F.N. à l’ Indonésie ( et même à le Chine et aux Philippines ) … selon les apparences ce n’ est pas encore l’ avis pétrolier de Donald

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        21/08/2018

        // ce n’ est pas encore l’ avis pétrolier de Donald //

        Je n’ai pas compris pourquoi D.Trump s’accroche aux Saoudiens alors que les USA sont autosuffisants en pétrole et en gaz.
        Peut-être une romance des mille et unes nuit?

        Répondre
        • Rouletabille

          21/08/2018

          La romance des mille et une nuits a un nom: le Dieu Dollar et sa défense comme monnaie de référence dans les échanges internationaux.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            22/08/2018

            Le porte-monnaie, c’est aussi mon avis.

        • quinctius cincinnatus

          22/08/2018

          réponse : …

          c’ est ce que lui demande Benjamin le boute en train belliqueux

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            22/08/2018

            On le comprend le Benjamin, il défend sa peau.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)