Éric Zemmour face aux censeurs

Posté le octobre 21, 2019, 3:16
6 mins

Eric Zemmour a tort, si l’on en croit les médias aux ordres. Mais tort surtout d’avoir eu raison depuis longtemps déjà. Tort d’avoir insisté, persisté dans ses écrits, sur les antennes, face à la haine des fieffés partisans d’un déni de réalité aux conséquences mortifères.

Heureusement, nous sommes de plus en plus nombreux à reconnaître la véracité des constatations d’Éric Zemmour et à ne pas trouver crédibles ceux qui interdisent d’en imputer certaines causes à l’immigration (sans frontières) et à l’islam (sans gêne) qui s’installent partout dans notre pays – non pas pour le meilleur, mais pour le pire.

Heureusement, et ça permet de garder espoir pour la sauvegarde de notre identité culturelle et chrétienne, il y a des personnalités solides et éclairées comme lui – qui combat courageusement et qui ne « s’écrase » pas devant la meute hurlante des journalistes de la presse subventionnée.

« J’ai le droit de dire » réplique-t-il à Naulleau au lendemain des dernières attaques des chiens de garde, suite à son intervention à la Convention de la Droite, ce 28 septembre. Et ces cerbères d’opérette d’attaquer LCI aussi pour avoir osé transmettre son intervention, attaquant ainsi un confrère dont les propos ne leur conviennent pas.

Pourtant, ne sont-ils pas les premiers à plaider pour la liberté d’expression, pleurer même, s’ils s’en sentent privés ? Seulement, ils ne sont pas pour la libre expression pour tous ! Uniquement pour ceux qui pensent comme eux !

Quelques jours après l’intervention « dérangeante » du polémiste pour les bien-pensants surprotecteurs de l’islam, l’actualité du 3 octobre à la Préfecture de Police de Paris nous a prouvé, une fois de plus, que ses propos sur l’islam reposent sur des faits bien tangibles.

Des faits qui ne cessent de se renouveler dans notre pays et dont on ne risque pas de voir la fin, puisqu’on ne les considère que comme des incidents – dont, d’ailleurs, on ne parlera que quelques jours en faisant mine de dire qu’on va agir.

Et on agira (mollement), comme d’habitude ! Et, comme d’habitude, des assassins musulmans continueront la chaîne de leurs crimes qu’on s’efforcera (activement) de minimiser.

« Quoi qu’on fasse en son nom, l’islam est intouchable » (Shmel Trigano, ce 12 septembre dans « Le Figaro »). Une fois de plus, Éric Zemmour en fait les frais. Et, une fois de plus, c’est lui qu’on « assassine » car il ose dire ce que les Français pensent : à savoir que l’islam n’est pas si compatible que ça avec la République.

Raison de plus pour ses nombreux adversaires de monter violemment au créneau, emportés par le vent de panique de ceux qui ne supportent pas qu’on leur donne de plus en plus tort. Quelques exemples :

  • Dans « Télérama », une caricature d’Éric Zemmour en nazi.
  • « Le Monde » : « Éric Zemmour doit être traité pour ce qu’il est : un délinquant et un pyromane. »
  • « Marianne » : « inquiétant discours ».
  • Bernard-Henri Lévy : « La convention de la droite est une déclaration de guerre aux musulmans. »
  • Jacques Attali : « dénoncer les discours délirants d’Éric Zemmour ».
  • Claude Askolovitch tient « cet homme en horreur politique et mépris intellectuel ».

Soit dit en passant, beaucoup de critiques ont également été adressées à l’encontre de LCI. Une journaliste du « Monde » a même lancé des appels au boycott de LCI. SOS Racisme fait pression sur les annonceurs du « Figaro », le quotidien ayant refusé de céder à ceux qui réclamaient le renvoi d’Éric Zemmour. Malgré le tir groupé de tous ses détracteurs ayant l’avantage d’être omniprésents dans les médias, celui-ci demeure insubmersible.

En dépit de tous les procès qu’on lui fait, il a toujours su trouver une tribune pour s’exprimer, lui qu’on voudrait museler. En plus, il écrit des livres intelligents et historiquement bien documentés qui ont du succès.

Et, alors qu’on croyait trouver dans son passage remarqué à la Convention de la Droite un motif pour le faire taire, voilà qu’il reçoit de nombreux soutiens.

Ses détracteurs ne vont pas manquer de continuer à affûter leurs couteaux, pour prouver qu’il a tort, mais leurs lames sont émoussées à force d’avoir servi inutilement.

Finalement certains changent de position : il faut laisser parler Zemmour et trouver les bons arguments pour prouver qu’il a tort sur l’islam, sur l’immigration. Et c’est parti : France Télévision envisage de produire des films pour « chasser les idées reçues sur l’islam » (sic) !

14 réponses à l'article : Éric Zemmour face aux censeurs

  1. quinctius cincinnatus

    04/11/2019

    Eric Zemmour n’ est pas l’ Homme Providentiel que vous pensez ( d’ ailleurs lui même le dit ) mais un lanceur d’ alerte et surtout un pamphlétaire de droite talentueux, comme bien des journalistes de …  » Rivarol « , et donc  » légitimement persécuté  » par ceux qui pensent  » de façon correcte « 

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    04/11/2019

     » Le Point  » de B.H.L., hebdomadaire de référence de l’ élite  » pensante  » française, s’ interroge, comme souvent, sur [ son ] l’ essentiel : …

     » Mélenchon est il un dictateur ? …  »

    non Mélenchon n’ est pas un dictateur à moins qu’ il ne soit celui de Charlie Chaplin : un BOUFFON !

    moins caustique et surtout plus toxique qu’ un … Coluche

    Répondre
  3. BRENUS

    31/10/2019

    Mercredi soir, sur CNEWS, débat entre Zemmour et la girouette se prétendant de droite mais ne sachant plus vraiment où elle habite Geoffroy Didier. Ce dernier, en digne représentant de science pipo et trimbalant son air de faux derche donneur de leçons avait laborieusement (c’était perceptible à entendre son discours) collationné tous les défauts que la piposphère dont il est un membre assidu balancés sur son opposant. Tout y est passé, mais d’une façon tellement ridicule et outrancière qu’à la fin de l’envoi il avait réellement l’air de ce qu’il est : un petit con. Lorsque Zemmour, que le gugusse voulait empêcher de répondre, a finit par lui demander pourquoi il n’était pas déjà (mais cela va venir, tranquillisez vous) parti chez Macron, étant donné la fonte accélérée de son pseudo parti, il s’est emmêlé les pinceaux en balançant n’importe quoi. Genre : il a y de la place pour une autre voie (laquelle, pas celle des LR ?) entre Macron et MLP.
    Cette parodie de droite ne doit pas se faire trop d’illusions quant à son avenir qui tend ver le néant et c’est une bonne chose car elle ne constitue qu’une guignolade ou, au mieux, un copier-coller de laraime.
    En même temps, le Zemmour est toujours pourchassé par les sacs a merde de tous bords qui réclament son bannissement. Espérons pour lui qu’il courre vite. L’hallali aura t elle lieu ?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      31/10/2019

      Bonsoir Brenus.

      Comme vous, j’ai entendu hier soir le débat entre Zemmour et ce jeune vieillard suffisant ad nauseam !

      Tous les clichés éculés y sont passés, tous les poncifs nous ont été servis, … révélant au passage que le vieux gamin ne connaissait d’ailleurs rien à l’islam et que ça l’autorisait par conséquent à en parler avec assurance avec son contradicteur !

      …… et « ça » se prétend la « nouvelle droite » ! …… alors qu’elle traîne avec elle tous les remugles de l’ancienne !

      Avec des « petits joueurs » comme celui-là Zemmour n’a rien à craindre !

      Le môme, en bon échantillon de l’espèce protégée des psittacidés compulsifs, était consternant !

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    31/10/2019

    Bellamy a été  » cliché  » dans un ( des rares ) espace(s) vert(s) de Paris marchant et discutant avec Ménard pour qu’ aussi tôt la  » Drouâte  » s’ offusque, que dis je , s’ indigne de cette rencontre contre – nature républicaine

    Répondre
  5. SEUROT Jean-Claude

    25/10/2019

    Zemmour fait un gros , un très gros travail de réveil des consciences. Heureusement que nous avons encore ( pour une durée indéterminée) ce lanceur d’alertes et cet écrivain de talent pour réveiller une France bien endoctrinée.
    L’urgence de reprise en mains ( S car nous avons deux) de la pensée prédigérée doit trouver sur son chemin des Zemmour par milliers , voire par millions. Et là les politiques devront prendre des mesures.
    Je sens que le chemin est possible mais encore fragile….
    J.C.

    Répondre
  6. BAINVILLE

    24/10/2019

    La morale Goy est très inférieure à celle enseignée par la profonde et millénaire science talmudique:
    Talmud, Hilkhoth goy X, 1 : Ne passez aucun accord avec un goy, ne manifestez jamais de pitié envers un goy. Il ne faut pas avoir pitié des goyim car il est dit: “tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié”.

    Talmud, Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu’il peut commettre. C’est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.

    Talmud, Choschen Ham 26, 1: Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal goy, par un juge goy, ou par des lois non-juives.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/10/2019

      c’ est bien d’ avoir rebondi sur la supposée supériorité du Peuple qui s’ auto-proclame élu

      ce faisant vous allez faire de la peine à beaucoup de monde sur le blog et en particulier à Guy Millière

      mais ces choses se doivent d’ être dites car il n’ y a pas que le Coran qui soit  » criminel  »

      lisons plutôt les Evangiles ils sont beaucoup moins moralement toxiques

      Répondre
    • OMER DOUILLE

      26/10/2019

      S’il « ne faut pas avoir pitié des goyim », l’inverse est il acceptable ? Ce pourrait alors être une explication – partielle – de l’attitude de nombreux Polonais durant l’occupation nazie de leur pays : ils se foutaient totalement de ce qui pouvait arriver à « leurs » juifs.
      Je reste néanmoins circonspect quant à la valeur actuelle des recommandations délirantes d’écrits très anciens du Talmud : j’ai eu l’occasion de fréquenter de nombreux juifs israéliens et, à part quelques tordus qui ne faisaient pas honneur à leur communauté et ne semblaient pas briller par l’intelligence, malgré la légende, j’ai eu de très bons rapports – de goy – avec eux. J’ai même vendu à l’un d’eux , à un prix honnête, ma bagnole sans problème ni pleurnicheries, il y a des années. Les cons et autres abrutis peuplent la terre, de quelques origines qu’ils soient. Les juifs ne font pas exception et quand on sait cela on les perçoit différemment. Ce qui n’empêche pas d’être vigilant comme dans tous les rapports humains.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/10/2019

        les ultra-orthodoxes et les  » russes  » ( les  » cons  » et les  » abrutis  » comme vous les définissez et comme les aiment tant certains ici qui sont très nombreux ) sont de plus en plus influents dans le projet  » final  » de pureté ethnique et théocratique d’ Israël ; c’ est simplement une constatation géo-politique

        Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    22/10/2019

    notre priorité :

    ce que nous voulons c’ est le retour d’ une  » véritable  » Droite de gouvernement dans ce Pays : …

    régalienne dans TOUT ce qui relève du régalien, libérale ( et non ultra-libérale ) pour ce qui est de l’ économie, sociale pour ceux qui le méritent et l’ ont mérité et aussi … é-co-no-me de nos deniers

    nous en avons assez de toutes CES démagogies de l’ ultra gauche à l’ ultra droite : nous voulons UNE NATION

    Répondre
  8. Alain PROTTE.

    21/10/2019

    .Il y a une sorte de collaboration avec l’islamisme à laquelle Zemour oppose une certaine résistance. Attendons…le retour du pendule.

    Répondre
  9. KAVULOMKAVULOS

    21/10/2019

    Ce qui est amusant dans cette « affaire Zemmour » c’est de prendre connaissance des noms des plus cogneurs contre lui : une bonne partie de juifs bien planqués, habitant dans les quartiers protégés qui devraient, au contraire, l’appuyer ne serait ce que par solidarité envers Israel.
    A toutes des bonnes âmes rétorquons : puisque vous semblez nier les dégats de vos petits protégés muzz, alors, convertissez vous à la religion dite d’amour et allez faire le saint djihad contre l’etat félon du Levant « qui vous a pris vos terres ».
    Lorsque vous aurez affaire à des gens qui ne baissent, eux, pas la tête ni le froc et que vous vous ramasserez une bonne rouste, voir y laisserez votre peau, nous en reparlerons.
    Entre temps – et en même temps – rien ne vous empêche de continuer à lècher le cul des envahisseurs.
    Finalement, vous n’êtes, en quelque sorte, que des juifs honteux et soumis au delà de tout ce que l’on peut imaginer.
    Je soutiens tout à fait le point de vue de Zemmour et (comme le chantait Jacques Brel dans une de ses chansons : « je pisse » sur les citoyens infidèles – à leur nation- et autres sodomisés de toujours.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22/10/2019

      c’ est ce qu’ on nomme l’ Intelligentsia  » juive  »

      notons que ça ne leur a pas particulièrement réussi sous … Josef Vissarionovitch Djougatchvili dit Staline

      mais cela les place au dessus de la Morale  » goy  » et c’ est seulement ce qui leur importe

      pourquoi croyez vous que Freud a  » inventé  » la  » névrose  » ?

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)