Estrosi et la sécurité à Nice

Posté le juillet 25, 2016, 2:59
4 secs

Je suis scandalisé par M. Estrosi qui polémique contre la police nationale, alors qu’il est largement responsable de l’attentat pour les raisons suivantes :

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

10 réponses à l'article : Estrosi et la sécurité à Nice

  1. quinctius cincinnatus

    01/08/2016

    comme je le répète  » sous le régime de l’ état d’ urgence etc … etc …  »

    comme je le dis, maintenant, Estrosi n’ est PLUS le Maire de Nice mais simplement l’ adjoint en charge de la sécurité ( les élus ne particiapnt jamais aux réunions dites techniques qui plus est )

    comme je l’ affirme depuis toujours [email protected]ès est un  » sophiste (  » enfumeur  » en langage actualisé )  » et ferait mieux de s’ occuper de bourge Hidalgo et des 800.000 automobilistes à bas revenus !

    Répondre
    • Jaures

      01/08/2016

       » les élus ne participant jamais aux réunions dites techniques qui plus est ».
      Vous ne connaissez à l’évidence pas la question. Etat d’urgence ou non, un simple arrêté municipal permet d’interdire une manifestation.
      Quand une ville organise une manifestation, elle est coorganisatrice des réunions relatives à la sécurité. Ces réunions préalables se font évidemment avec les élus et fonctionnaires concernés, comment voulez-vous sinon coordonner les services municipaux et préfectoraux ? Le fait est qu’Estrosi s’est fait représenter à ces réunions, ce qui n’est pas en soi condamnable mais il ne faut pas ensuite jouer celui qui aurait été abusé.
      Estrosi (vous avez raison, aujourd’hui adjoint à la sécurité) était bien partie prenante dans cette organisation et quand il s’émeut de l’absence de plots en béton, on doit lui demander pourquoi lui ou ses représentants il n’en ont pas exigé alors qu’il est plus que probable que ceux-ci sont en nombre devant des terrains niçois susceptibles d’êtres envahis par les gens du voyage.

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    01/08/2016

    rappelons que sous le régime de  » l’ état d’ urgence  » c’ est à la préfecture d’ autoriser ou non une manifestation ; si elle l’ autorise cela signifie qu’ elle ne l’ estime ne pas devoir porter atteinte à l’ ordre public

    rappelons aussi que les vidéos, pour lesquelles un  » anonyme  » se réclamant  » officiellement  » du ministère de l’ intérieur étaient justement celles qui montraient que le dispositif dans son positionnement mis en place par la police nationale n’ était pas en adéquation avec le risque encouru …

    ne jetons pas l’ opprobre sur les policiers de la base : ils ont eu suffisamment à faire avec les casseurs ( cégétistes et trotskistes , souvent  » confondus  » d’ ailleurs ) pour être épuisés …

    enfin notons que Cazeneuve doit le poste qu’ il occupe au fait que Valls voulait Urvoas et Hollande Rebsamen ; c’ est là aussi un choix par défaut … l’ homme n’ étant qu’ un  » banal  » apparatchik socialiste on peut même dire par  » pure  » hérédité !

    Répondre
    • Jaures

      01/08/2016

      Comme je l’ai écrit, le dispositif de sécurité d’une manifestation est négocié entre la préfecture et la municipalité.
      Vous avez raison de dire que la préfecture peut annuler une manifestation mais c’est également le cas d’une municipalité par simple arrêté du maire. La responsabilité de la sécurité est donc conjointe.
      Etait-il opportun pour Estrosi de prétendre qu’un attentat du type parisien ne pourrait avoir lieu sur sa ville ? L’arrogance n’aide pas à l’efficacité.
      Enfin, l’enquête de l’IGPN a montré que le dispositif en place était bien celui négocié par la mairie et l’Etat.
      Que celui-ci n’ait pas été efficace, nul ne le conteste, mais Estrosi a essayé de fuir ses responsabilités au lieu de travailler à comprendre ce qui a échappé au dispositif.

      Répondre
  3. Jaures

    31/07/2016

    Estrosi avait fait preuve d’arrogance en prétendant qu’à Nice, les attentats de Paris n’auraient pu avoir lieu grâce à sa vidéo surveillance et ses policiers municipaux armés.
    Or, à Nice, le véhicule en infraction repéré 3 fois la semaine précédant l’attentat n’a pas été contrôlé et la police municipale a été impuissante face au jihadiste.
    C’est pour brouiller les pistes qu’il a lancé cette polémique stupide car le plan de sécurité est toujours négocié entre municipalité et Etat. Estrosi n’a pas dénoncé a priori le dispositif. Si celui-ci lui avait paru insuffisant, il pouvait en informer la population et annuler la manifestation.
    Si des erreurs ont été commises, elles sont donc partagées.

    Répondre
  4. Drakkar

    29/07/2016

    Combien Nice doit-elle de mosquées à Estrosi ?

    Répondre
  5. Sancenay

    27/07/2016

    Quinctius

    moi non plus je n’ai pas accès à ces raisons, mais le fait que Monsieur Estrosi ait désigné comme ennemi numéro un Marion avant tout autre, à fortiori ennemi déclaré de la France , et qui plus est en s’associant à ceux qui, non moins que son maître à ne pas penser, artificier traîtreux du « verrou Lybien », ont ouvert tout grand les vannes de l’immigration invasion ne vous suffit pas ?
    Qu’appelez-vous donc « la droite  » ? celle que vous semblez défendre ici n’est pas stupide, bien au contraire , elle est même redoutablement cohérente et efficace.
    Mais hélas, elle est avant tout cynique et prioritairement courbe , penchée devant les petites mallettes présentes et à venir récompensant sa docilité si ce n’est sa collaboration mondialisante.
    Votre Etat , au demeurant bien nommé Jacobin , l’est tout autant sous le vide républicain que sous le trop plein socialiste.

    Ps : un peu d’humour dans ce noir décor : l’abbé « Côme devant » disait la même chose que votre « vieux facho régulièrement condamné , ce soir sur BFMTV.  » Le père Côme Devant » en « Super résistant » aurait-il pu rêver d’un tel destin ?

    Répondre
  6. Alain

    25/07/2016

    Cincinnatus, nous restons sur notre faim avec votre mot de la fin: (Libye).

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/07/2016

      le G N.A. . ( seul gouvernement libyen – ils sont au nombre de … deux – RECONNU par la France ) a protesté pour l’ activité sur son territoire ( sans mandat de l’ O.N.U. ) des forces spéciales françaises conseillant les  » troupes  » d’ un général dissident qui … combat les bandes islamistes mais qui est en rébellion ouverte contre le dit G.N. A.

      la Libye c’ est notre nouveau nid de frelons … africains !

      Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    25/07/2016

    je n’ ai pas accès aux raisons qui conduisent le sieur Dubois Bernard à impliquer  » largement  » Mr. Estrosi dans une quelconque responsabilité dans l’ attentat

    ce que je sais par contre c’ est bien que, la municipalité de Nice et la chef de la surveillance vidéo de la ville ont reçu la demande par voie de Justice d’ effacer certains enregistrements donc d’ établir un faux en écriture publique !

    ce que je sais également c’ est que la police nationale  » justifie  » l’ absence de barrages pour la raison ubuesque de ne  » pas gêner la circulation  » ***

    *** à cette occasion je rappelle qu’ il existe d’ autres  » dispositifs  » que les fameux  » plots  » de ciment pour condamner un accès et plus … mobiles en cas d’ urgence

    par contre ce que j’ ignore , et qu’ on ignorera à perpétuité dans un Etat aussi administratif jacobin et donc  » opaque  » que l’ est la France c’ est QUI ( ou QUEL service ) a contacté cette responsable

    mais comme disait un vieux facho régulièrement condamné ,  » faisons confiance à la Justice  » déclenchant à chaque fois une hilarité générale, et c’ est d’ ailleurs ce que recommande … François Hollande

    donc le sieur Dubois Bernard se trompe à la fois de responsable majeur et de cible … politique … mais je sais depuis 77 moins 9 ans ans que  » LaDroite  » française est la plus stupide du monde

    N.B. remarquons que jusqu’ à ce jour Cazeneuve avait été épargné par les Républicains … maintenant ne reste plus que Le Drian mais pour combien de temps ( Libye ) ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)