Et l’armée française dans tout cela ?

Posté le juin 13, 2012, 12:00
13 mins

Pendant la campagne présidentielle, on a entendu parler de tout, du chômage, de la fiscalité, des handicapés, des immigrés, etc., mais pas un mot de l’armée. Sans doute a-t-on solennellement promis que le corps expéditionnaire en Afghanistan serait rapatrié dans les plus brefs délais, ce que nous allons examiner ci-dessous, mais de l’armée en général, rien.

C’est que la gauche n’aime pas l’armée, symbole de la discipline, de l’ordre et de l’honnêteté, comme le rappelle fort justement M. David Chevalier dans le n° 843 en citant le socialiste Léon Blum : « Du moment qu’on démolit l’armée française, j’en suis… » Ce ne furent pas seulement des paroles, mais des actes, lorsqu’une partie des armes et munitions de notre armée furent généreusement remises aux communistes et anarchistes espagnols en 1936-39, l’une des causes de la défaite de 1940.

Aujourd’hui, l’armée pour laquelle Sarkozy n’éprouvait pas non plus une grande affection, est l’enfant mal-aimé de la République. Jamais les effectifs n’ont été aussi bas, moins de 100 000 militaires et 10 000 civils et il faudrait renouveler les trois quarts du matériel qui devient obsolète. Or, sur la programmation 2011-2013, le budget de l’armée a déjà été amputé de 3,6 mil­liards d’euros, un budget qui sert de « variable d’ajustement », au profit des handicapés, des immigrés, ou tout autre bénéficiaire qui vote de façon correcte, c’est-à-dire à gauche. J’ajoute que les effectifs de l’armée de plus en plus recrutés outre-mer, Pacifique compris, sont très dispersés à travers « l’empire », dans l’espoir notamment de maintenir en place des régimes qui sont financièrement dévoués au Pouvoir en France. L’opération « Épervier » est menée au Tchad depuis 25 ans ! Mais, comme chacun sait, le plus important engagement extérieur se situe aujourd’hui en Afghanistan, que je connais assez bien, pour avoir été dans ce pays le chef de la mission diplomatique de la France pendant près de 4 ans – ce qui m’autorise à écrire qu’en Afghanistan, la guerre est perdue et je vais dire pourquoi.

La guerre est menée, en fait, par le Pakistan, pays musulman de 180 millions d’habitants, qui dispose de l’arme atomique (grâce à la Chine communiste), et qui est le plus islamique et anti-occidental de la planète – plus que l’Iran. Si la majorité des talibans sont, dit-on, des Afghans, ce sont, en réalité, surtout des combattants aussi bien afghans que pakistanais, et l’encadrement est entièrement pakistanais. Ce sont des officiers des services secrets, l’ISI. L’armement est pakistanais et les sanctuaires où les talibans se réfugient se situent dans les zones tribales du Pakistan qui, je le rappelle, a assuré la protection de Ben Laden en lui faisant construire une résidence-forteresse dans une ville garnison de l’armée pakistanaise.

Telle est la politique du Pakistan par haine de l’Occident chrétien et aussi pour s’assurer des arrières en Afghanistan en cas de guerre avec l’Inde – guerre assez peu probable mais qui obsède l’état-major pakistanais.

C’est dans ce contexte que François Hollande, sans concertation, avec le seul souci démagogique de son élection, a décidé le retrait anticipé d’un an des 3 279 militaires français engagés en Afghanistan dans le cadre de l’OTAN. Ce faisant, il a commis une grave erreur, aux plans militaire et diplomatique. À Chicago, les 20 et 21 mai, les États-Unis qui ont 90 000 hommes en Afghanistan, et surtout le secrétaire général de l’OTAN, M. Rasmussen, le lui ont fait vertement remarquer. L’OTAN dans ce pays hostile est une machine réglée au millimètre. Il est impératif d’en respecter les règles, sinon on s’expose à des drames qui peuvent causer beaucoup de victimes.

Dans ce pays accidenté, qui se prête admirablement à la guérilla, il n’y a que deux véritables aéroports, à Kaboul et Bagram. Si on augmente le trafic déjà saturé, on risque la collision. La voie terrestre par le Pakistan, vers le port de Karachi, a déjà été l’objet de nombreuses embuscades. Des convois entiers, notamment de carburant, ont été détruits, avec la bénédiction de l’armée pakistanaise. Un avion qui s’écrase au décollage, c’est 200 victimes. Un convoi de camions attaqué, 30 victimes. La décision électoraliste de François Hollande pourrait coûter à l’armée française plus de victimes que pendant toute la guerre !

J’ajoute que l’armée afghane formée et entretenue à coups de milliards de dollars n’est pas sûre et pourrait se retourner contre les Occidentaux, comme le fit naguère l’armée Sud-vietnamienne, sans oublier que l’Afghanistan et les régions à l’ouest du Pakistan sont les premiers producteurs d’opium et d’héroïne du monde.

Aussi bien, le président, devant les réalités qui lui ont été assénées, est en fait revenu sur sa promesse, comme il reviendra sur les autres. Il a déclaré qu’il se conformerait aux instructions de l’OTAN et que ne seraient évacuées que les « forces combattantes ». Mais, comme ces forces ne sont plus combattantes depuis des mois, sur ordre de Sarkozy qui ne voulait pas de pertes humaines pendant sa campagne électorale (sans d’ailleurs la moindre garantie de sécurité pour les forces non combattantes), il se pourrait qu’il n’y ait presque pas de retrait anticipé !

Toujours est-il que les propos de Hollande ont donné un nouveau crédit à ceux, nombreux, qui pensent et disent, au sein de l’OTAN, que « les Français ne sont pas fiables. Ils trahissent souvent et on ne peut leur faire confiance. Ils sont de bons guerriers à la condition de ne pas subir de pertes ! »

Autre conséquence des propos de l’actuel président : l’armée sur place s’est inquiétée. Un officier français, à Kaboul, a déclaré que « la décision de Paris, si elle était appliquée, serait vécue par l’armée comme une humiliation et un vaste gâchis ». Si bien que François Hollande, informé, a jugé bon de se rendre de toute urgence pour quel­ques heures à Kaboul le 25 mai, accompagné par prudence par le chef d’état-major, l’amiral Guillaud, afin de calmer officiers, sous-officiers et soldats.
Bref, tout cela s’appelle une gaffe !

À propos de gaffe de haut niveau, j’en citerai une autre, plus grave encore : l’opération Sarkozy-BHL en Libye, qui vient d’aboutir à un nouvel Afghanistan en Afrique sahélienne : l’État islamique de l’Azawad, proclamé le 27 mai, avec application immédiate de la charia et le triomphe d’Al Qaïda (AQMI), riche et puissamment armé. Je rappelle qu’AQMI détient 10 otages occidentaux, dont 6 Français, source de rançon estimée à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Précision supplémentaire, la nouvelle branche d’AQMI, le MUJAO (mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest) est dirigé par sultan Ould Baldi, membre de la katiba des enturbannés, connu comme l’un des dirigeants d’un vaste trafic de cocaïne à destination de l’Europe. Avec l’autre branche d’AQMI au Nigeria, le Boko Haram, toute l’Afrique au nord de l’Équateur est menacée, avec la France pour objectif final !
Beau succès, n’est-ce pas !

Christian Lambert
Ancien Ambassadeur de France

Article précédent

Vu sur le net

Article suivant

Morano

14 réponses à l'article : Et l’armée française dans tout cela ?

  1. HOMERE

    20/06/2012

    Avec l’aide de dieu et de Michel Rocard nous allons supprimer notre bombinette de dissuasion qui ne dissuade plus personne….supprimons l’armée qui à été trahie en indo et en algérie par des salauds qui on envoyé au combat des momes de vingt ans !!!

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    17/06/2012

    L’armée française est aimée par le Peuple de France …… [je veux dire le Vrai Peuple, pas l’ersatz gauchiste qui rêve de dissoudre ce Peuple et de le remplacer par de l’importation islamisée] …… celui que l’on a vu avec des drapeaux tricolores à la main lors de la dernière campagne présidentielle ! …… pas l’autre ! Mais l’armée est détestée par la classe politique depuis les années trente. Le front populaire n’a eu de cesse que de la réduire à l’impuissance. Lorsque l’Allemagne nazie produisait des avions par centaines et de l’armement à ne savoir qu’en faire, les dirigeants français s’employaient à donner des consignes de réduction à la production de moyens de défense, …… au nom de l’une des plus niaises parmi toutes les idéologies foireuses : LE PACIFISME ! On en a vu les résultats ! …… sauf les aveugles ! Quatre années d’occupation sous la férule d’un peuple guerrier et impitoyable, auquel se rallièrent ceux qui avaient tout fait pour que la France fut vaincue ! …… L’Allemagne nazie n’eut pas de meilleurs collaborateurs que 80% de ceux-là ! Et l’on « oublia », à la Libération, de juger les crimes contre l’État de la gauche française ! …… Les glorieux « héros » préférèrent tondre quelques pauvres femmes et exécuter quelques sans grades de la collaboration, …… la gauche française, à commencer par le parti communiste, s’acquitta ainsi à bon compte de ses crimes impardonnables. L’Indochine vit la gauche envoyer nos soldats dans une guerre qu’elle leur reprocha de conduire, bien que ce fût la république qui les envoya là-bas, et personne d’autre ! Au retour, ils furent insultés par les dockers cégétistes. Les cercueils des morts étaient débarqués nuitamment, à la sauvette ! …… La république gauchisée à outrance se comporta honteusement. Ça ne l’empêcha pas de renvoyer l’armée en Algérie alors qu’elle rentrait à peine d’Indochine. Elle intima même aux appelés l’ordre d’aller se battre outre méditerranée. Il est vrai que l’Algérie n’était pas une colonie. C’était trois départements français, au même titre que le Finistère, le Calvados et l’Eure. On y maintenait l’ordre ! …… Nos militaires commirent là-bas l’irréparable aux yeux de la gauche française : ils gagnèrent militairement sur le terrain la guerre qu’elle les avait envoyés mener au nom de la démocratie ! Nos meilleurs soldats furent traduits en justice, lourdement condamnés et emprisonnés. Certains furent passés par les armes, …… pour avoir voulu rester fidèles à la parole donnée ! Toute la classe politique se déshonora à cette occasion, laissant les plus dévoués de ceux qui avaient servi sous le drapeau de la France et qui avaient cru en elle se faire égorger pas les assassins du FLN. Dès lors « on » voulut oublier. Tout oublier ! « On » parla social, économie, éducation, industrialisation, urbanisation, exportations, …… et l’on évoqua accessoirement, de temps à autres, la guerre froide avec le bloc de l’Est ! …… mais c’était surtout une abstraction, sauf pour les militaires infiltrés en RDA et qui renseignaient au jour le jour un état-major qui avait bien du mal à sensibiliser les politiques. Le temps de service militaire fut de plus en plus réduit, au point de devenir très inégalitaire d’un côté [la moitié d’une classe d’âge finissant par en être exonérée] et compromettant l’opérabilité des unités d’autre part par insuffisance de temps de renouvellement des effectifs. Alors, avec une démagogie arrogante, le président Chirac « suspendit » deux siècles de loi Jourdan d’un trait de plume, sans même recourir au suffrage du Peuple de France ! Aujourd’hui, notre armée entretient encore une apparence d’opérabilité : plus de trois mille des nôtres sont en Afghanistan, mais à quelles conditions comparativement à nos autres collègues de l’OTAN ? …… nous entretenons encore une présence symbolique dans la FINUL au Sud Liban, au Tchad, en Côte d’Ivoire, en ex Yougoslavie, et dans quelques autres endroits, mais concrètement qu’en est-il dans nos unités ? Le recrutement se tarit d’années en années, et la qualité s’en ressent. Les médecins civils prescrivent en lieu et place des médecins militaires, et beaucoup ne lésinent pas sur les arrêts de travail. Les actes d’indiscipline sont cinq à six fois plus élevés dans certaines origines de recrutement que dans d’autres, …… MAIS IL EST INTERDIT D’EN PARLER ! De législatures en législatures la peau de chagrin se rétrécit. Des bases aériennes centenaires sont purement et simplement fermées. Des régiments sont dissous d’un trait de plume. Nos bateaux sont essentiellement des bâtiments de soutien. Les effectifs ne cessent de fondre, et le nouveau président de la république a déjà laissé entendre durant sa campagne qu’il allait réécrire un autre livre blanc de la défense. Gageons que ce ne sera pas pour revoir les choses à la hausse. Quant aux matériels, nos militaires font ce qu’ils peuvent pour pouvoir encore s’en servir malgré leur vétusté de plus en plus évidente, mais le bon vieux système D a lui aussi ses limites ! Je pense, au passage, qu’il faut voir dans le choix d’Israël d’entretenir un Tsahal performant l’une des raisons de l’antisémitisme de gauche et d’extrême gauche ! Le salut de la France ne peut plus provenir à présent que d’un sursaut violent, …… TRÉS VIOLENT !

    Répondre
  3. Anonyme

    16/06/2012

    A quinctius,

       une allégorie peut se développer très longuement mais peut aussi se réduire comme ici à un seul mot (handicapé) et être alors synonyme de métaphore…du moins pour le language courant.

    Répondre
  4. F

    16/06/2012

      J’ai beau lire, je n’arrive pas à voir le fameux "passage scandaleux sur les handicapés".
      Otez moi d’un doute: Ce n’est quand même les premières lignes qui sont visées? Car si dire que dans la campagne on a parlé de divers sujets veut dire que l’on fait un parallèle entre eux, c’est à désespérer du sens des mots…

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    16/06/2012

    @ SEMBOUR

    non pas une " allégorie " mais une METAPHORE

    parce que s’il s’était agi d’une " allégorie" celle ci  ( la métaphore ) aurait été continuée par un développement

    même les diplomates , les plus estimables comme Monsieur Lambert , peuvent méconnaitre les dangers et les pièges  de la Langue Française

    Répondre
  6. R. Ed.

    16/06/2012

    Oh là ?

    Ce n’est pas Obwana qui était président à l’époque mais le cow-boy, Ronald Reagan, de 1981 à 1989.

    Pour le reste, ce sont bien les Etats-Unis qui sont le gendarme du monde, avec toutes leurs bases et les flottes qui patrouillent dans toutes les mers du globe.

     

    L’unique porte-avion français ( je ne suis même pas sûr qu’il faille mettre le pluriel à avion ) est juste bon à patrouiller la rade de Toulon – par beau temps – bien sûr !

    Quatre sous-marins, un en panne, deux à l’entretien et le troisième fait des essais en mer, pas trop loin des côtes, on ne sait jamais !

    La Belgique et les Pays-Bas, n’en parlons pas, quelques " dragueurs de mines " pour la première et quelques"  poseurs de mines " pour la seconde…

    Cela leur permet de s’entraîner mutuellement

    Répondre
  7. grepon

    16/06/2012

    Comme toutes les pays de l’OTAN, la France s’ecroule sous le poids de son etat-providence.   La dependance pre-programmee de pans de la civilisation occidental sur boulots et aides et industries "make work" telle que la reglementation de tout ce qui bouge, prend priorite sur l’investissment strategique en matiere de defense.    Defense seulement, et non pas "offense."   

    Seul les Etats-Unis a pu continuer a investir serieusement dans la defense et offense pratique et strategique, mais cette capacite vient de s’effacer terriblement, avec la creation de montagnes de dette par le trio diabolique Pelosi-Reid-Obama depuis les elections fatales de 2006.     Notons que la fatigue avec les guerres menees facon politiquement correcte en Iraq et Afghanistan ont eu quelque chose a faire avec ce debacle politique, maintenanant devenu un probleme de securite serieuse…. surtout pour les allies des Etats-Unis.   

    Et oui, les Etats-Unis vont retrecir leur missions.    Ils sont obliges, financierement.   Ils vont laisser l’Europe a nu dans plusieurs theatres, un peu comme Obama a fait a l’angleterre apropos des iles Falklands, mais a une echelle planetaire et bien plus consequent.   L’Europe est dependante du reste du monde pour matieres primieres enerqiques, et sa capacite de faire du commerce est dependante sur le pax americana.

    Répondre
  8. Anonyme

    15/06/2012

    Très bon article.

    Le mot handicapé était évidemment une allégorie désignant les handicapés politiques , incapables de travailler pour des raisons idéologiques ou administratives (plaquées sur eux par une réglementation absurde), et non pas pour des raisons médicales. Il n’est évidemment pas question des malheureux ayant un handicap objectif toujours très lourd à porter pour tout le monde.

    Il suffit d’avoir lu Mr Lambert de nombreuses fois pour ne pas lui faire un procès annexe inutile.

    Répondre
  9. Guillermo

    15/06/2012

    Article qui serait fort intéressant s’il n’y avait le passage sur les handicapés, qui est totalement déplacé.

    Répondre
  10. Vdus

    14/06/2012

    A Mr Lambert,

    Je suis du même avis que Donkyshot, vos amalgames sur les handicapés sont une honte véritable. Je sais de quoi je parle, j’ai aussi un enfant sévèrement handicapé mental.

     

    VD

     

    Répondre
  11. ELJR83

    14/06/2012

    Monsieur l’ambassadeur, vous devriez rempiler et offrir vos services d’analyste à notre armée pour essayer de gagner cette guerre. Vous avez peut-être raison mais nous ne sommes pas les seuls décideurs dans cette affaire. De plus , je trouve choquant de confondre les handicapés avec les immigrés ou alors votre humour est costaud. A+

    Répondre
  12. donkyshot

    14/06/2012

    Qu’un ancien ambassadeur mette dans le même panier les handicapés et les immigrés me paraît désespérant. Je suis père d’un enfant lourdement handicapé et néanmoins patriote, et ce malgré la décadence rapide de ce qui reste de notre nation.

    Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    13/06/2012

    au début du printemps ( non arabe ! ) j’étais à Carcassonne …  la propriétaire d’un café genre babacool  m’a ainsi appris que la caserne du régiment parachutiste d’infanterie de marine était " gardée " la nuit par …une société privée de gardiennage et de surveillance … car les militaires de carrière avaient droit à une vie de …  famille ( ou à une vie nocturne ) … et qu’à sa connaissance les derniers régiments qui assuraient encore eux même la garde étaient ceux de la … Légion Etrangère … étonnez vous après que nos parachutistes aient reçu l’ordre récent de ne plus sortir de leurs bases en Afghanistan !

    Répondre
  14. HOMERE

    13/06/2012

    Pour ceux qui ont connu l’humiliation de la guerre d’Algérie, après celle de l’Indo, la gueguere d’Afghani est une plaisanterie….l’armée ? quelle armée ? a t elle seulement un sentiment patriotique ? en partie composée d’éléments hérités du FLN ,elle a bonne mine l’armée française !!! pensez donc 73 morts !!!! quelle hécatombe…..et en trois ans je vous prie !! combien en Algérie ? combien en Indo ? où sont les veuves de ces deux guerres ? ou sont les homages aux morts de ces deux conflits ? où sont les monuments portant témoignage de nos frères tués dans les Aurès, en Oranais ? où sont ils ?

    Vous les voyez les bidasses défiler sur les  pavés de la République ? on voit dans leurs yeux l’envie pressante de défendre la Nation…..d’ailleurs qu’elle nation ? s’en est fini de mourrir pour la France……elle n’en vaut plus la peine !!!!

    Déguelasse……et je pèse mes mots !!!

    La repentance c’est uriner sur nos frères……et je pèse mes mots !!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)