Europe : de l’anesthésie à l’euthanasie

Posté le août 21, 2018, 1:40
6 mins

Parcourir la grande pres­se française à dix mille kilomètres de distance contribue à me permettre de voir, davantage encore que lorsque je vivais en France, à quel point la population française est désinformée.

Sur nombre de sujets, la propagande règne, quasiment hégémonique.

Chercher un article pertinent, scrupuleux et détaillé sur des sujets aussi cruciaux que l’évolution économique et stratégique de la Chine, la situation réelle en Iran, la recomposition du Proche-Orient, le péril islamique, le climat planétaire ou les États-Unis sous Donald Trump impliquerait de chercher longtemps.

Et bien qu’il m’arrive de consacrer du temps à chercher, mes recherches s’avèrent presque toujours vaines.

Cette quasi-hégémonie de la propagande a de lourdes conséquences sur les débats qui se mènent dans tous les domaines, qui sont toujours biaisés, aseptisés, et ne méritent pas le nom de débat.

Elle a de lourdes conséquences aussi sur la vie politique.

Voir que le socialiste Emmanuel Macron peut continuer à se trouver présenté comme un « libéral » ne peut que susciter la consternation.

Constater qu’un admirateur gauchiste de feu Hugo Chavez, tel que Jean-Luc Mélenchon, garde une crédibilité aux yeux d’un électeur sur cinq fait craindre le pire.

Je ne parle pas de la droite conservatrice, car elle a peu ou prou disparu en France.

Cette quasi-hégémonie a surtout un effet qui vient surplomber tous ses autres effets.

Elle crée une incompréhension du monde tel qu’il évolue.

On continue à présenter très largement la France comme une « puissance qui compte », alors que la France décline et compte de moins en moins, quel que soit le domaine concerné.

On continue à dire tout aussi largement que l’Europe pourrait être une « grande puissance » si elle s’en donnait les moyens, alors que l’Europe dans son ensemble est elle-même déclinante sur tous les plans, et pas du tout à même de concurrencer les grandes puissances du XXIe siècle qui commence.

On ne dit bien sûr pas que l’Union européenne est devenue un instrument à confisquer la démocratie, à effacer les identités et à broyer ce qui reste de civilisation occidentale en Europe.

Dire la vérité aux Français (et la dire aussi aux autres peuples européens) est devenu très difficile.

Des engrenages imbriqués les uns dans les autres montrent que tout se tient et que tout est fait pour faire avancer les Français (et les autres peuples européens) vers le pire sans qu’il y ait de remous majeurs.

Une anesthésie est installée et, si elle n’empêche pas la montée d’une inquiétude et des mouvements de colère, elle fait néanmoins qu’inquiétude et mouvements de colère ne parviennent pas à atteindre l’intensité qui serait requise pour briser les engrenages.

L’anesthésie mène à l’euthanasie.

Et cette dernière avance, de nombreux chiffres l’indiquent qui ne sont presque jamais publiés (et qu’il est peu ou prou interdit de commenter, sous peine d’avoir des ennuis avec la justice).

Un livre très pessimiste, mais d’une immense lucidité, sur le sujet a été publié voici quelques mois dans le monde qui parle anglais.

Il a été, malgré le contexte que je viens de décrire, traduit et publie en langue française récemment, et j’en recommande très vivement la lecture à ceux qui veulent comprendre.

Son auteur est Douglas Murray, membre comme moi du Gatestone Institute, aux États-Unis.

Ce livre s’appelle « L’étrange suicide de l’Europe ».

En le publiant, les Éditions du Toucan ont fait un acte de salubrité qui doit être salué.

Je publierai bientôt sur le même thème, et sous un angle d’approche complémentaire, un autre livre appelé « Comment meurt une civilisation ».

Le pessimisme et la lucidité de Douglas Murray, et ce que j’y ajoute dans mon livre à venir, ne susciteront sans doute pas un sursaut, mais ils permettront d’ouvrir les yeux à ceux qui ne l’ont pas encore fait.

Douglas Murray dit que, durant le cours de la vie de ceux qui sont nés en Europe, ne sont pas musulmans, et sont vivants aujourd’hui, l’Europe aura cessé d’être l’Europe.

Je ne suis pas loin de partager son diagnostic. Et tout en ne voulant pas fermer la porte à tout espoir, je dois reconnaître que la porte se ferme rapidement, et risque fort d’être bientôt pleinement fermée.

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

6 réponses à l'article : Europe : de l’anesthésie à l’euthanasie

  1. LANCELOT

    8 octobre 2018

    Bonjour à tous les amis lecteurs. Je salue votre intelligence et l’art sublime que vous avez de manier la langue française. Je ne vais donc pas me mesurer à vous. C’est en toute simplicité que je vous demande un conseil important pour moi et ma fille de 18 ans. Voila je m’inquiete de plus en plus de la situation en France et ce pays o* il faisait encore bon vivre meme limite jusqu’en 1990 est devenu odieux et infernal. Vu ce que j’ai bien compris l’horreur qui attend les citoyens lambda comme moi, je pense de plus en plus à émigrer en Europe de l’Est. Et comme franchement les langues slaves ou autres sont vraiment un empechement majeur, que pensez vous d’aller s’installer en Roumanie où l’on parle à 70% français? J’espère que c’est un pays catholique, sans immigration ou on peut vivre en paix et penser NORMALEMENT car en France ce qui est anormal est devenu normal et inversement. Je ne supporte plus cette schizophrénie de la pensée, cette façon kafkaienne, ces gens devenus vulgaires, laches, stupides (pas vous bien sur!), violents, agressifs, égoistes, FOUS! Je sais je ne m’exprime pas en des termes aussi nobles que vous, mais quelqu’un parmi vous dont je commence à reconnaitre vos pseudos par l’intelligence et la pertinence de vos commentaires, pourra me renseigner. Je précise que je suis mere célibataire, je cherche donc un endroit paisible où je puisse vivre avec les valeurs chrétiennes et de morale (sans être une extremiste) qui m’ont été inculquées et qui déterminent mon identité. Merci à ceux qui me répondront.

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    24 août 2018

    Le socialisme une des causes de la migration?

    Nous savons déjà que l’islamisme et son pendant le terrorisme contribuent à l’exode de peuples du Moyen-Orient et d’Afrique.
    En Amérique du Sud et du Centre, ce sont principalement le Vénézuéla et le Nicaragua qui alimentent un nouvel exode.
    Faut-il rappeler que ces deux pays appliquent le socialisme dans sa forme la plus dépravée, celle que préconise MéchantCon ici en France.
    Tous les pays limitrophes sud-américains sont affectées par des vagues de migrants fuyant ces deux pays.
    Cela nous rappelle un peu ce que nous subissons ici en Europe.

    Pas de doutes la racaille socialo-islamiste est bien une des causes principales de toute la merde produite sur cette planète.

    Répondre
  3. Laudance

    23 août 2018

    Ce que raconte Guy Millière n’a rien d’étonnant et ne fait que confirmer mon sentiment né depuis longtemps. Anesthésiée par le politiquement correct, le déni de la réalité, la perte de ses repères et l’abandon de ses anciennes valeurs, y compris le savoir, la culture, le patriotisme et l’instinct de survie, l’Europe occidentale est désormais aux soins palliatifs. On lui administre, en France surtout, sa potion requise de congés, de RTT, de 35 heures, de vacances d’été à la mer et au ski l’hiver, la pilule étant d’autant plus facile à avaler qu’en juillet dernier une victoire au Mondial de football, récupérée par le pouvoir et autres marchands d’illusions, a fait l’effet d’une injection d’antidépresseurs et d’anxiolytiques. Ajoutez à cela les rations de marches blanches, les allumages de bougies et les dépôts de fleurs arrosés de pleurs et vous comprendrez que les survivants du Vieux Continent n’ont pas le temps de chercher l’information ailleurs que dans les prescriptions des docteurs Merkel, May et Macron honorées pas les officines pharmaceutiques baptisées médias. Les patients ayant la télévision dans leur chambre, ils ont tous les jours leur dose de morphine et ainsi ne souffrent pas trop. Ils ne demandent d’ailleurs qu’une seule chose : qu’on les laisse mourir tranquillement quitte, le cas échéant, à accélérer le mouvement d’où l’euthanasie suggérée par Guy Millière, seule solution à mon avis mais qui, hélas, n’aura pas l’effet escompté, car je crains plutôt une fin douloureuse pour les moutons menés à l’abattoir pour y être non pas étourdis mais égorgés. Il me semble donc opportun de vous souhaiter une bonne fête de l’Aïd qui vous attend dans les jours prochains.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    22 août 2018

    ” en France *** il y en a beaucoup qui cherchent, mais peu qui trouvent ”

    disait C.de G. qui avait des difficultés à fabriquer sa ” bombinette ”

    *** à Las Vegas aussi à ce qu’ il semble

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22 août 2018

      En ce qui me concerne j’avais utilisé Google, un moteur de recherches particulièrement puissant *).
      Mais que voulez-vous s’il n’y a rien, même Dieu le Père reviendrait bredouille.

      À Las Vegas et un peu partout sur la planète Google utilise le même moteur de recherches, ouf on respire.

      *) enfin c’est ce que l’on prétend!

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    21 août 2018

    // Et bien qu’il m’arrive de consacrer du temps à chercher, mes recherches s’avèrent presque toujours vaines. //

    Les miennes aussi, et pourtant la distance qui me sépare de la France est quasi nulle.
    Mais quand je cherche “lois sociétales en France” sur le web je suis submergé par le volume des réponses.
    La situation n’est donc pas entièrement désespérée.

    Dieu soit loué, uniquement pour celles et ceux qui y croient, les autres pourront invoquer le schmillblick ou le mistigri.
    Chaque pays a le progrès qu’il peut.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)