Un excellent service après-vente… après crime !

Posté le 05 septembre , 2017, 2:28
7 mins

Après un attentat islamiste, le film des réactions est parfaitement mis au point et immuable :

  1. Une heure après l’attentat, on est gratifié d’une déclaration solennelle du chef de l’État : « Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux et barbare et je prends toutes dispositions pour qu’il ne se renouvelle pas. »
  2. Dépôts de fleurs, peluches et bougies sur le lieu de l’attentat, surabondamment photographiés par la presse.
  3. Visite des blessés dans les hôpitaux par l’épouse du chef de l’État, accompagnée éventuellement de quelques ministres.
  4. Formation d’une cellule de soutien psychologique aux survivants.
  5. Messe solennelle à la mémoire des victimes en présence du chef de l’État et du Premier ministre.
  6. Interpellation d’un suspect présumé qui n’arrête pas de crier « Allah ouakbar ». Il est soumis à un examen psychiatrique de manière à connaître ses motivations.
  7. Le procureur général tient une conférence de presse. À la question d’un journaliste : « Monsieur le Procureur, puis-je vous demander l’origine du suspect présumé ? » Le procureur répond sur un ton sans appel : « Je ne répondrai pas à cette question. » Renseignements pris, le jeune suspect est « Français » par le droit du sol. Ses parents sont originaires de Sidi Bel-Abbès en Algérie. Ils se sont fixés en France en vertu du regroupement familial. Ils sont connus comme bons pratiquants de la mosquée du quartier.
  8. Analyses sur toutes les antennes de nombreux spécialistes de l’islam et du djihad. L’un d’eux, qui est aussi conseiller ministériel, déclare : « L’islam n’a rien à voir avec la religion musulmane, religion de paix et d’amour du prochain, quel qu’il soit. »
  9. L’organisation musulmane islamique revendique l’attentat.
  10. La presse apprend que 290 djihadistes venant de Syrie et d’Irak, formés à la fabrication d’explosifs, sont de retour en France.
  11. Un grand rassemblement a lieu sur l’emplacement de l’attentat. Il est présidé par le chef de l’État.
  12. Oubli.
  13. Après quelques jours, un nouvel attentat est commis. Déclaration du chef de l’État : « Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux et barbare et je prends toutes dispositions… »

Pour la suite, voir plus haut.
En réalité, ce scénario tragique et grotesque souligne l’impuissance du pouvoir, une impuissance aux causes bien connues. Tout paraît se faire en amont et rien en aval. Eh bien non ! En aval aussi, les forces de l’ordre, les services de renseignement sont sur le qui-vive jour et nuit et, de fait, ils ont évité – à grands frais – un certain nombre d’attentats. Mais les forces de l’ordre ne peuvent pas tout. On ne peut pas placer un gendarme derrière chaque musulman de France. Il faudrait 8 millions de gendarmes !

Assurément, il n’y a pas 8 millions de musulmans terroristes en France. Mais cette très importante communauté immigrée sert de terre d’accueil pour les djihadistes, de plus en plus jeunes, et animés, de surcroît, par l’esprit social de la lutte des classes qui sévit dans les banlieues des grandes villes de France où règnent chômage et pauvreté. Comment donner un emploi à ceux qui ne savent rien faire, qui ne veulent rien faire, et, pour beaucoup d’entre eux, qui ne savent même pas parler français, alors qu’ils sont nourris par la CAF (qui leur a distribué, en 2016, 72 milliards d’euros, pactole complété par le commerce de la drogue, le haschich qui arrive par tonnes du Maroc, et la cocaïne qui arrive d’Amérique latine, via l’Afrique noire et amie) ?

Tout ceci n’empêche nullement de nombreuses associations, dont certaines sont subventionnées, d’aider les migrants à immigrer, encouragées par les propos du Pape favorable à l’immigration musulmane en Europe, ce qui est une grande et stupéfiante « première ».
Dans 2 000 ans, les historiens et archéologues chinois décriront ce qu’a été le suicide de l’Occident. L’Europe ne sera plus alors qu’un appendice misérable de l’Afrique. Le Vatican aura été pillé, puis incendié depuis longtemps. À Paris, la cathédrale Notre-Dame sera toujours debout, mais transformée en mosquée, comme le fut la basilique Sainte-Sophie à Constantinople, après la conquête des Ottomans en 1453.

Encore faut-il savoir que, malgré tout, jusqu’ici, nous avons eu de la chance. Faute de connaissances suffisantes, un attentat sur trois n’a pas abouti. Mais, patientez, les djihadistes vont améliorer rapidement leurs « compétences ».

Ceci étant, certains disent : « Il faut sans attendre proclamer une nouvelle croisade. »
Mais, hélas, ceux qui en prendraient l’initiative tomberaient sous le coup de la loi salafiste en vigueur en France, qui sanctionne l’islamophobie. Il est plus prudent et valorisant de construire une grande et belle mosquée aux frais du contribuable comme ce fut le cas récemment à Bordeaux avec la bénédiction d’un maire, ancien Premier ministre, « le meilleur d’entre nous » !

Quant aux nouvelles et belles résolutions verbales que vient de prendre Emmanuel Macron, je répondrai qu’après les mots mille fois répétés, on attend les résultats concrets.

9 Commentaires sur : Un excellent service après-vente… après crime !

  1. Magne

    11 septembre 2017

    Manuel Valls déclarait , à l’Assemblée nationale , le 13 janvier 2015 , “nous sommes en guerre contre le terrorisme , je djihadisme , l’islamisme radical , mais pas contre l’Islam ” .

    Le djihad , sixième pilier de l’Islam obligatoire pour tout musulman pubère n’aurait si on écoute Manuel Valls , aucun lien avec l’Islam :

    Sourate al Baqara , La Vache :” Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable . Or , il se peut que vous ayez une aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien . Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise . C’est Allah qui sait , alors que vous ne savez pas ” .

    Il y a bien entendu d’autres nombreux ayat ( pluriel de aya , verset du Coran ) appellant au jihad sur le chemin de Dieu ;

    Mais l’aya le plus terrible et qui nous concerne tous est celui qui dit : Allah dit ” Et combattez – les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’associations , et que la religion soit à Allah seul . S’ils cessent , donc plus d’hostilités , sauf contre les injustes .

    La radicalisation en prison est une énorme erreur , on se radicalise en lisant ces versets .

    Les associateurs , ceux qui associent quelque chose à Dieu , comme les Gens du Livre ( Bible )qui donnent un fils à Dieu , et un Saint – Esprit , ces polythéistes doivent être anéantis , du moins anéantissement de cette religion du Christ qui doit disparaître , soit volontairement , soit par le Jiahd armé sur le sentier de Dieu .

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    8 septembre 2017

    ” nous sommes en guerre ” affirment les Autorités lesquelles en même temps veulent qu’ un djihaddiste soit jugé selon le droit ” ordinaire ” !

    ” les corps des djihaddistes ” tombés en Irak et en Syrie posent un véritable casse-tête pour ces mêmes autorités : comment les rapatrier ?

    le Quai d’ Orsay et les Services de Renseignement refusent de prendre les ” fiches ” établies par le pouvoir syrien et concernant les djihaddistes de retour

    nous sommes en guerre disent les Autorités !

    Répondre
  3. Frei

    8 septembre 2017

    Face à la marée verte qui monte il est d’autant plus nécessaire d’être bien ferme (ce qui ne veut pas dire rigide) sur nos convictions chrétiennes et d’autre part de ne jamais manquer une occasion de dénoncer l’arnaque à la spiritualité qu’est l’islam , cette pseudo religion mais vraie idéologie foncièrement immorale et criminelle . Ce que j’essaie de faire à mon niveau en espérant que des personnes plus influentes que moi s’expriment un jour ….

    Répondre
  4. Gérard Pierre

    7 septembre 2017

    C’est devenu un élément incontournable de la liturgie républicaine.

    Cette liturgie s’adapte également, avec quelques variantes, aux catastrophes naturelles, …… exit IRMA, …… aux feux de forêt, …… aux accidents d’avion, …… c’est-à-dire à chaque SITUATION SUBIE suivie de promesses que tout sera entrepris pour que cela ne se reproduise plus !

    C’est la messe républicaine de l’impuissance ! …… où l’invitation au recueillement sert d’exutoire !

    Répondre
  5. HOMERE

    7 septembre 2017

    Je recommande la lecture assidue du bouquin de Michel Onfray “Décadence”…tout y est….après ? il ne reste rien….
    Nos “dirigeants” savent bien qu’il n’y a rien à faire…c’est ce qu’il font for bien ma foi….
    Alors ? posons nous la question…. que faisons nous…nous ?

    Répondre
  6. BRENUS

    6 septembre 2017

    Une seule réponse : PASDAMALGAM !

    Répondre
  7. Pierre

    6 septembre 2017

    Très bon article, à la fois ironique et sérieux

    Répondre
  8. Pierre Le Doaré

    5 septembre 2017

    On pourrait aussi ajouter la fameuse référence à “l’état de droit” qui justifie l’inaction et absout les responsables politiques pour leur couardise.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 septembre 2017

      c. f. mon commentaire en tête de colonne

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)