Extrême droite ? Encore ?

Extrême droite ? Encore ?

Une déclaration anonyme au quotidien gratuit « Cnews » a fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux.

Il s’agit de la déclaration d’un cadre du RN affirmant : « Nous n’avons aucun intérêt à aller faire des accords avec Reconquête, cela nous renvoie à l’extrême droite. »

J’ignore qui est l’auteur de cette phrase. Mais elle me semble parfaitement délirante.

D’abord politiquement et électoralement, car on voit mal pourquoi une alliance pourrait être défavorable. Ce qui me semble sûr, en tout cas, c’est qu’une telle alliance aurait été moins défavorable à la claque que la droite (dans son ensemble, et tout spécialement la « droite nationale ») s’apprête à recevoir aux prochaines législatives.

Je ne suis pas sûr du tout qu’une alliance RN-Reconquête aurait pu donner des dizaines de députés. Mais, avec le niveau probablement élevé de l’abstention, la division des droites va évidemment profiter à LREM et à LFI. Rappelons tout de même que les gauches se sont unies et que les centres se sont unis. Les droites sont les seules à ne pas en faire autant.

Mais, d’une certaine façon, cette déclaration est pire encore qu’impolitique. Elle est idéologiquement suicidaire.

Il faut dire et redire que la gauche et la droite ne sont pas à égalité dans le « jeu démocratique ».

En effet, la gauche s’est arrogée un rôle d’arbitre qui lui permet de gagner presque à tout coup, alors même qu’elle est minoritaire.

C’est elle qui définit son adversaire (nous sommes de droite parce que la gauche a décidé que nous l’étions). Et c’est elle qui établit les règles du jeu (le racisme était du dernier chic « progressiste » sous Marianne III ; il est aujourd’hui péché irrémissible, y compris chez des gens qui sont aussi éloignés que possible de croire à la hiérarchie des races, ce qui est pourtant la définition du racisme !).

Cette situation est naturellement redoutable pour la droite et devrait conduire tous ceux qui ne satisfont pas de l’hégémonie de la gauche à œuvrer, non seulement pour sortir du piège mitterrandien (le refus de toute alliance avec la prétendue « extrême droite »), mais encore pour sortir du piège de 1789.

Bien qu’étant moi-même un vieux royaliste (c’est l’avantage d’être dénoncé pour extrémisme depuis deux siècles : cela ne m’émeut plus beaucoup !), je n’entends pas par là restaurer la monarchie, mais des conditions de débat équitables – ce serait déjà beaucoup ! Le moins que nous puissions faire pour cela est de ne pas ajouter d’eau au moulin des gauchistes.

La gauche triomphe parce qu’une partie de la droite cède à ses sirènes et apporte sur un plateau la tête de ses voisins supposés infréquentables « extrémistes ». Le B-A BA de l’action politique est donc de refuser de participer au lynchage d’une prétendue « extrême droite » (et, en revanche, de dénoncer méthodiquement l’extrême gauche qui a des dizaines de millions de morts, bien réelles, sur la conscience).

Nous pouvons avoir bien des divergences, sans nécessairement faire de ces divergences d’infranchissables lignes morales.

Au RN, ces mesures de bon sens devraient s’imposer d’autant plus facilement que, pendant 40 ans, cadres et électeurs de ce parti ont constamment refusé cette étiquette infamante – qui ne les empêchait pas de se battre courageusement.

Et, quoi que l’on pense de l’opportunité d’alliances électorales, ou d’accords idéologiques ponctuels, la vérité devrait toujours primer. Or, il est factuellement faux qu’il soit « extrémiste » de vouloir vivre comme des Français en France ou de vouloir obéir, comme Antigone, à la loi naturelle !

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • BAINVILLE Répondre

    Ce cadre du RN est exactement inculte, recrachant le mensonge seriné par l’Éducation antinationale, et en outre,fait preuve d’un sectarisme suicidaire.
    Qui a éjecté tous les cadres à l’esprit droit et respectueux de la France millénaire, qui a promu de petits arrivistes sans bagage universitaire, sans morale ?
    Qui est un obstacle majeur à toute reconquête du pays par une droite authentique et respectueuse des hiérarchies, à commencer par le respect de Dieu et le rejet donc, de la laïcité athée.
    Que les militants et cadres du RN ouvrent les yeux, prennent leur courage à deux mains, exigent la tenue d’un congrès extraordinaire à la suite de « cette grande victoire », et chassent sans pitié cette héritière imposée qui a saccagé un parti autrefois courageux et authentique.

    11/05/2022 à 14 h 03 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Une Théocratie comme [ planche de ]  » Salut  » ? Faut il être bien ignorant de ce qu’ est devenu l’ Occident … je parle de l’ Occident européen ! Réservez cela aux Mollahs et aux  » demeurés  » de la  » Ceinture Biblique  » !

      12/05/2022 à 9 h 06 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      La Droite française est vieille avant même d’ avoir connu la maturité
      Ce qu’ on appelle l’ extrême droite s’ assimile facilement à une crise d’ adolescence
      Ce n’ est pas avec  » ça  » que vous allez gagner le combat des idées !

      15/05/2022 à 7 h 58 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: