Fillon et le succès de la ligne « libérale-conservatrice »

Posté le novembre 23, 2016, 8:39
3 mins

Le premier tour des primaires a apporté deux grandes surprises : le succès de François Fillon (sorti en tête avec 44 % des voix) et l’élimination de Nicolas Sarkozy.

De toute évidence, les électeurs – très nombreux, ce qui, là aussi, est une surprise n’ont pas voulu du duel annoncé, depuis des mois, par les médias dominants.

De toute évidence aussi, ils ont rejeté Nicolas Sarkozy : leur désamour est à la hauteur des espérances qu’avait suscitées ce dernier en 2007 et qui furent trahies instantanément par l’ouverture à gauche.
Le choix de François Fillon montre ce que nous avions dit abondamment en 2012 que ce n’est pas la politique de Nicolas Sarkozy qui était rejetée, mais sa personne.

Alors qu’Alain Juppé était archi-favori, il réalise un score relativement modeste (28,6 %) et l’on voit mal comment il pourrait rattraper François Fillon qui, non seulement a réuni 44,1 % des électeurs, mais a reçu dès le 20 novembre le soutien de Ni­colas Sarkozy.

Les électeurs de droite ont confirmé leur désir d’une véritable rupture avec le socialisme, sur tous les plans : François Fillon est apparu comme le meilleur défenseur d’une ligne « libérale-conservatrice ».
Au plan des libertés économi­ques, du conservatisme social, et sur la majeure partie de son programme, François Fillon a séduit une large partie de la droite. Mais son image de « notable de province », enraciné, discret, et doté d’un solide bon sens, a joué davantage encore.

Déjà, lors du quinquennat 2007-2012, tout le monde avait observé cette anomalie selon laquelle le Premier ministre était mieux apprécié que le Président. Selon toute vraisemblance, nous au­rions d’ailleurs échappé à un ca­lamiteux quinquennat socialiste, si François Fillon avait été candidat en 2012…

Et maintenant ?

Tout d’abord, évidemment, barrage à Juppé. Entre un programme de droite et l’annonce d’un réformisme social-démocrate, il n’y a guère à hésiter !

Ensuite vont commencer les choses sérieuses et j’attends de voir comment les différents acteurs vont se positionner.

Il faut espérer que François Fillon ne choisisse pas de se « centriser » pour tendre la main aux électeurs d’Alain Juppé.

Et il faut espérer que Marine Le Pen comprenne qu’avec un tel adversaire, elle ne peut pas se contenter d’une ligne chevénementiste.

Nous pourrions alors assister à une véritable campagne de rupture avec le socialisme !

15 réponses à l'article : Fillon et le succès de la ligne « libérale-conservatrice »

  1. quinctius cincinnatus

    27/11/2016

    je pense , qu’ en France , il est difficile de demander plus encore à un professionnel de la politique et qu’ en conséquence il faut se contenter, sinon se satisfaire, de ce que propose François Fillon

    p.s. jamais vu autant de MoDem qu’ aujourd’hui dans mon bureau de vote

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    26/11/2016

    et à Gauche combien de division(s) ! ( ? )

    Hollande, Macron, Mélenchon, Pinel, Montebourg, les trotskistes et bientôt sans doute Valls *** et un Vert sans compter que la liste est loin d’ être close

    *** à moins que celui ci adopte la stratégie d’ un ex premier ministre : passer et attendre le tour suivant

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    25/11/2016

    si dimanche Juppé est second je sais que la majorité de ses soutiens  » bourgeois-catholiques  » voteront … Macron

    pour accéder au second tour de la présidentielle [ … la vraie ] les scores risquent d’ être serrés

    Répondre
    • vozuti

      25/11/2016

      Les médias aussi devront trouver un remplaçant à leur chouchou, tombé sous les coups de la « fachosphère » (c’est le nom que les lèche-culs professionnels de la presse aux ordres donnent à leurs contradicteurs d’internet),et le principal nominé dans la catégorie chouchou de remplacement est…Macron

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    25/11/2016

    on attend beaucoup des 100 premiers jours d’ une présidence Fillon , mais nous ne sommes pas dans le mythe américain et son système des dépouilles [ dans l’ Administration fédérale ] ; souhaitons plutôt que ces 100 jours français ne soient pas … napoléoniens !

    Répondre
    • Jacky Social

      25/11/2016

      100% d’accord. La France pourrait effectivement se doter d’un « spoils system » et avoir son Hatch Act. F.Fillon pourrait introduire cela comme l’une de ses reformes majeures afin de « debureaucratiser » et la politique francaise, et la France des citoyens. La France est un grand pays. Elle merite mieux que d’etre dirigee par des saltimbanques membres d’une idiocratie de chipoteurs genre Juppe. Hier, j’ai vu un Fillon coherent, mas encore un peu trop timide, ce qui est normal car il n’est pas investi candidat de la Droite. En tout cas, il est la bonne surprise des Primaires.

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    24/11/2016

    je reviens sur le label cordon-rouge avec lequel les journalistes  » dedroite  » décorent ( et … ceinturent ) François Fillon :  » libéral conservateur  » non mais : …
    :
     » réformateur libéral et artisan du retour à l’ ordre républicain  »

    ce qui m’ amène, incidemment, à parler des affiches de la campagne de prévention contre le Sida, contre lesquelles certains maires  » dedroite « , là aussi, font campagne d’ une façon résolument idiote ; d’ après eux, elles seraient, ces affiches, immorales car elles feraient la  » promotion  » d’ une pratique sexuelle  » honteuse  »

    si, mais on peut rêver, ils avaient été un tant soit peu malins ils auraient du dénoncer une STIGMATISATION, celle d’ une minorité sexuelle : des affiches qui mettent en garde les homosexuels et surtout eux contre une M S T n’ est ce pas stigmatiser ce groupe ?

    la communication à droite est à revoir !

    Répondre
    • Jacky Social

      25/11/2016

      Encore une fois, vous mettez dans le mille. Mais après l’ENA, apparemment on cesse de se creuser les meninges et d’etre intelligents. La Droite la plus bête du monde est-elle francaise? Je ne vais pas stigmatiser la Droite francaise. Dans le pays d’a-cote, c’est le meme drame, voire pire. Vous auriez peut-etre du faire une carriere en politique parallelement a votre parcours medical.

      Répondre
  6. BRENUS

    24/11/2016

    Ce soir, nous aurons une idée de ce que sera le vote du second tour de la primaire de dimanche prochain. Ne serait ce que pour voir les tronches déconfites des mange-gamelles, putassiers et autres valérie traitresse, si Fillion se détache nettement, je crois qu’a la suite de cela je fais bien dormir. Que le chantre de la diversité heureuse déversant sa bile après l’avoir bien cachée se ramasse ne serait que justice, malgré le soutien islamiste et gauchofachiste. Il parait que son séjour au Canada, après sa condamnation, lui a fait connaitre et apprécier les « accomodements raisonnables ». Jusqu’où et avec qui ? Il peut faire la lèche aux muzz et autres LGBT tout en appelant cela la modernité mais les faits sont têtus comme disait l’autre. Je ne vois pas en quoi la promo de l’islam et celle des sodomites apporte une modernité. Juppé, ç’est une sorte de village Potemkine : tout en façade et rien dedans : un peu comme sa ville de Bordeaux dont il se gargarise tant. A part ravaler les façades qu’a t il réellement apporté , sinon à un membre des frères musulmans?

    Répondre
  7. Boutté

    24/11/2016

    Que va t’il arriver ? Fillon va être Président et , aussitôt, la Gauche organisera une 3° mi-temps dans la rue , comme à chaque fois qu’une élection ne lui convient pas. C’est ainsi que la Gauche comprend la Démocratie ! ! !

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    24/11/2016

    il parait que les socialistes ont donné un nouveau surnom à François Hollande : … RIFIFI

    pour moi c’ est RANTANPLAN

    Répondre
  9. JEAN MARIE

    24/11/2016

    Personnellement je ne crois pas que Fillon sera un bon président , car , au vu du bilan de Sarkosy qu ‘ il a cautionné pendant tout son mandat comme 1er ministre , franchement il faut être atteint du syndrome de Stockholm pour en remettre une couche avec quelqu’un qui a échoué , le bilan a était catastrophique et personne peut le nier .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/11/2016

      pour ceux qui l’ignoreraient encore François Fillon fut celui qui à la tête d’ une équipe de 10 personnes élabora le projet présidentiel de Sarkozy lequel le trahit aussitôt élu pour séduire la  » gauchitude  » parisienne … le traître ne fût donc pas Fillon mais bien Sarkozy et … Fillon eut le mérite de  » tenir la baraque  » pendant 5 ans

      le syndrome de Stockholm … ce n’ est donc pas tout à fait ça

      si vous avez un autre  » produit  » à proposer faites le !

      Répondre
    • vozuti

      24/11/2016

      je ne sais pas si fillon sera un bon président,mais ce qui est sûr c’est que juppé sera un bon retraité…dimanche,la meilleur décision que les français auront prise depuis des lustres sera de placer juppé à la retraite,pour mettre cet individu extrêmement nuisible définitivement hors d’état de nuire.

      Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    24/11/2016

     » libéral – conservateur  » ? Non ! il serait bon que François Fillon soit effectivement  » compris  » comme libéral et défenseur de l’ ordre

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)