Fillon n’a toujours rien compris au peuple de droite !

Posté le 08 mai , 2013, 9:07
3 mins

Un documentaire diffusé le 8 mai sur France 3, intitulé « Nicolas Sarkozy, secrets d’une présidence », fait grand bruit.

François Fillon, ancien Premier ministre, a, en effet, saisi cette occasion pour « faire entendre sa différence », comme disent les journalistes.

Il y a bien des raisons de critiquer Nicolas Sarkozy.

François Fillon a, par exemple, raison lorsqu’il parle de « faillite » pour l’État français. Il a encore raison lorsqu’il parle de « crise structurelle »…

De façon générale, le refus de l’UMP de tirer le bilan de l’échec de 2012 est très inquiétant à long terme.

Pour ce qui me concerne, je crois que Nicolas Sarkozy a eu tort de ne pas montrer davantage sa volonté de rupture avec le socialisme. Et il a eu tort de se montrer aussi manifestement inféodé aux grandes fortunes – dont beaucoup sont aussi irresponsables que les syndicats subventionnés, puisqu’elles prennent des risques avec l’argent des autres.

Au plan symbolique, en particulier, il a payé cher deux erreurs : son apparence « bling-bling » et l’ouverture à gauche. Deux erreurs qui ne sont qu’en apparence opposées et qui, en réalité, procèdent de la même logique d’irresponsabilité.

Mais François Fillon ne tire pas ce genre de bilan.

Au contraire, il applaudit à l’ouverture à gauche. En élu totalement déconnecté, il ignore qu’elle a été, pour nous, électeurs de droite, une gifle.

Plus grave encore, il critique Sarkozy sur ce dont le peuple de droite lui est le plus reconnaissant : la libération de la parole de droite. Alors que nous reprochons à Nicolas Sarkozy d’avoir préféré l’ouverture à gauche à l’ouverture à droite, François Fillon lui reproche d’avoir trop ouvert à droite : « Il y avait une différence d’approche irréconciliable. Nicolas Sarkozy pense que le FN est à combattre parce qu’il affaiblit la droite et qu’il nous fait perdre ; moi, je pense que le FN est à combattre parce qu’il est en dehors des limites du pacte républicain. »

Passons sur le côté grandiloquent de la déclaration. Passons sur le fait que c’est la gauche qui définit les limites de ce fameux « pacte républicain » et que M. Fillon annonce ainsi ingénument qu’il prend ses ordres rue de Solférino !

Mais le plus grave, c’est de voir à quel point le fossé entre les élus et les électeurs de droite est profond. Nous ne comprenons pas François Fillon et il ne nous comprend pas. Comment pourrait-il, un jour, recueillir nos suffrages ?

32 Commentaires sur : Fillon n’a toujours rien compris au peuple de droite !

  1. quinctius cincinnatus

    14 mai 2013

    @ Banro

    sa soeur, qui lui était incontestablement bien supérieure, était politiquement trop proche de Bruno Mégret ( à ce qu’on dit chez les anciens du Front ) …mais je ne suis pas un spécialiste du Front … à ma connaissance le seul parti politique, je dis bien parti politique, même s’il est minuscule et assez hétéroclite, qui soit de droite est le Parti de France ; par contre sa ligne européenne n’est pas des plus claire et il a en son sein bien des agités et de gros bras avec une petite cervelle

    Répondre
  2. Banro

    14 mai 2013

    Je répète Lucius : Alors on fait QUOI ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15 mai 2013

      on commence par faire des listes civiques pour les élections municipales … comme dans les cités italiennes
      d’abord jeter les fondations

      Répondre
  3. HOMERE

    14 mai 2013

    Fillon est un Raffarin en moins sérieux et en plus incompétent.Cette catastrophe annoncée serait rigoureusement la fin de ce qu’il reste des oripeaux de notre république agonisante.Il sera le gage de la réélection de notre histrion démago….qui aura pour effet de précipiter les lambeaux de notre drapeau dans les flammes de l’enfer des racailles de nos chères cités islamiques.Ainsi il faudra me résoudre à voter pour celle qui provoquera une explication au sommet…si je puis dire !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mai 2013

      en moins sérieux et en plus incompétent dit notre umpéiste sur le retour … je n’avais pas le souvenir que le Phénix du Poitou ait été plus sérieux et moins incompétent que le Sarthois … enfin les jugements à l’U.M.P. relèvent du relativisme et c’est bien la raison pour laquelle ils pensent encore que le Greco-Magyar est un génie !

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    13 mai 2013

    parce que l’auteur estime que Sarkozy a ” libéré la parole des électeurs de Droite … c’est tout simplement nous prendre pour des crétins … Sarkozy n’est qu’un bonimenteur à nouveau prêt à ” entuber ” le gogo de ” Droite ” …. Quant à Fillon …. cette ” face de limande à odeur de sacristie ” ( de Montherlan ) merci bien ….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mai 2013

      Et n’oublions pas Copé, Bertrand, Le Maire, N. K.-M. et tutti quanti …. vivement un grand Mouvement Social Français et qu’on en finisse une bonne fois pour toute avec les ordonnances gaullo-communistes de 1946 …sans oublier non plus, cerise sur le gâteau, que le dénommé Phillipot, maitre à penser énarchique de M. Le P., dépose des gerbes au pied de la croix érigée à Charles De Gaulle qui est quand même pour quelque chose dans ce qu’est la France d’aujourd’hui

      Répondre
      • Jean-Pierre

        14 mai 2013

        Ce serait plutôt le mot “social” et tous ses dérivés avec lesquels il faudrait en finir une bonne fois pour toutes et qui sont pour beaucoup dans ce qu’est la France aujourd’hui … et vivement qu’on retrouve toute la valeur du mot Liberté.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          14 mai 2013

          entendons nous bien, je parle d’un contrat social, pas de la redistribution larga manu .. par contre si vous pensez que le capitalisme financier c’est la ” Liberté ” je ne vous suis pas… l’égoïsme forcené ayant toujours a débouché sur des révolutions sanglantes ;pour ce qui me concerne un mouvement social c’est comme qui dirait le …Fascisme en politique et le christianisme en Religion

          Répondre
  5. BRENUS

    13 mai 2013

    A ceux qui pronent un rapprochement UMP FN – en dehors de municipales par exemple- qu’ils cessent de se bercer d’illusions. Pour que leur rêve puisse un tantinet avancer, il faudrait d’abord que le FN ait une explication plus claire sur sa politique économique, afin de ne pas passer pour des farfelus. Par exemple, lorsque le FN demande le retait de l’euro et qu’on lui répond que ce serait d’office une chute de pouvoir d’achat de 25 a 30 %, cela colle la frousse a ceux qui seraient tentés de le suivre dans une alliance. Il ferait mieux de clamer haut et fort qu’en réalité nous avons DEJA une perte potentielle de 30% masquée seulement provisoirement, mais que nous serons obligés de prendre. Autrement dit : chers compatriotes, vous avez déjà la gangrène dans un membre, il faut l’amputer d’urgence, faute de quoi, le corps complet va y passer. Et non pas : certes, vous etes partiellement pourris, mais, avec notre brouet vous ne vous en apercevez pas. C’est meilleur pour le moral.

    Répondre
  6. BRENUS

    10 mai 2013

    Fillon, c’est la droite telle que la rêvent les gauchistes : une co..le molle qu’ils pourront facilement bananer. D’autant plus facilement d’ailleurs que le dit Fillon n’a que le qualificatif de droite, alors qu’il n’est qu’un opportuniste, pret a toutes les compromissions avec ses adversaires politiques. Pourvu que nous n’ayons jamais ce type au pouvoir en France.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      11 mai 2013

      Si Fillon n’avait pas été une co..le molle il aurait fill..é le jour où il a osé dire qu’il était à la tête d’un pays en faillite.
      Le fait qu’il a confessé vouloir démissionner maintes fois et que Sarko l’avait toujours retenu n’est pas un argument valable.

      Répondre
  7. Feynaud Claude

    9 mai 2013

    Je me retrouve dans tous les commentaires publiés ce jour. Personnellement, je puis dire que nous avons et aurons toujours la “droite la plus bête de France” et face aux périls qui menace le pays, la droite ferait bien de sortir de son entêtement et d’accepter de voir où sont ses véritables alliés en l’occurrence le FN. François Fillon est prêt à tout, vide de toute réalité (par son orgueil) comme son ex-patron N.S. pour partager un pouvoir avec de prétendus adversaires…. comme cela dure depuis 30 ans.

    Répondre
  8. Capitaine Teach

    9 mai 2013

    Fillon se dit de droite, or il tient un discours de pucelle, apeuré d’être impopulaire, voire d’être assimilé à un facho ou à un réac (grandes insultes gauchistes). Il veut être aux manettes du pays par ambition personnelle, et non pour faire le job pour le bien du pays (comme les autres…). Pour lui, il a été Premier ministre et la marche suivante est logiquement d’être Président. Pour avoir un programme, je l’invite à prendre un train de banlieue, et de se promener dans les rues (histoire de croiser des fantômes noires qui suivent des barbus en tunique…). Il comprendra peut-être alors le “peuple de France”, ses soucis quant à l’avenir de son pays que ce peuple a de plus en plus de mal à aimer (qu’est-il devenu ?Une annexe du Quatar)… En même temps, 2017, c’est encore loin. Peut-être verra-t-on émerger une nouvelle figure ? Pour plus tard (s’il n’est justement pas déjà trop tard)…

    Répondre
  9. YRA

    9 mai 2013

    Fillon=Seguin (l’ inspirateur de “la fracture sociale” de Chirac = menteur, rad-soc et jamais de droite). Si Seguin était le mentor de Fillon alors la Droite n’ est pas prête à revenir au Pouvoir. Seguin a raté la mairie de Paris en faisant mumuse avec la Gauche, s ‘est défilé de la Présidence de RPR, a fini nommé à la Cour des Comptes car on ne savait plus quoi en faire. Et vous voudriez Fillon, alors là c’ est le bouquet. Et puis, à part de “s ‘introniser” que propose-t-il ?

    Répondre
  10. iosa

    9 mai 2013

    Ben il n’y a pas que Fillon qui n’y comprend rien.
    Il y a aussi le peuple aussi sourd et aveugle que leurs élus.
    En 2017, le peuple d’autruches votera encore les mêmes.

    Comme disait sarko…Casse toi pôvre c… juste remarque en somme.

    Répondre
  11. jcd1936

    8 mai 2013

    On juge une politique a ses résultats.Cinq ans de Sarkosy ont amené Le capitaine de pédalo.
    Sarkosy voulait bien des voix du FN mais pour faire une plolitique de gauche.Il n’a pas cessé de mentir, de tromper ceux qui lui avaient fait confiance sur parole.Contre l’invasion migratoire qui nous submerge et dicte a tous nos mollasson de la fausse droite les codes de l’islam il n’a

    Répondre
  12. lapôtre

    8 mai 2013

    “Le FN est en-dehors du pacte républicain … ” Ah oui,
    vraiment ? eh bien prouvez-le monsieur Rouxel, nous sommes tout ouïe . Il ne sert à rien de toujours avoir recours à des clichés éculés et erronés. Prouvez-nous également que Sarkozy, comme vous dîtes, est de droite.
    nous attendons. Mettez en parallèle la politique de Sarkozy suivie jusqu’à présent et celle du PS. Expliquez-nous aussi comment le fait de n’avoir pas tenu compte du référendum de 2005 est constitutionnel. Le pouvoir — approuvé par la gauche — ne s’est-t-il pas mis en dehors du pacte républicain comme d’ailleurs toute la politique suivie depuis ces quarante dernières années.

    Répondre
  13. 8 mai 2013

    Sarko a promis pour se faire élire et n’a rien fait, se couchant devant les syndicats et l’administration, donnant des gages à la gauche, loi sur l’homophobie, obligation de métissage, matraquage fiscal de l’épargne contrairement à ce que croient certains, une nouvelle taxe tous les mois, endettement et immigration sans contrôle, déshonorant son pays par la réception de Kadhafi une semaine, dupant les français en aggravant leurs problèmes.Heureusement qu’il a été renvoyé, pour l’honneur de la démocratie.
    Hollande est encore pire, il l’avait annoncé., et il ne déçoit pas, l’individualisme est roi et le bien commun est piétiné pour gagner quelques voix. La démagogie institutionnelle accuse de populisme ceux qu’elle essaie d’ écarter du pouvoir
    Le salut est hors des partis du système, les lieutenants sont aussi fourbes et encore plus inconsistants.
    La laïcité, athéisme destructeur de valeurs morales, a nivelé la nation, les hommes de valeur, s’il en reste, ne sont pas en politique et ils n’ont pas le refuge de la fonction publique en cas d’échec.
    Séparez la politique de la fonction publique de la maçonnerie influente et occulte, vous y verrez déjà plus clair

    Répondre
  14. Banro

    8 mai 2013

    Le député, Jacques Bompard, prévenait que « tant que l’UMP et le FN n’auront pas compris que face à l’Union des gauches, il faut une Union des droites, ces deux partis s’interdisent toute certitude de victoire et abandonnent à la gauche des milliers de communes, des dizaines de départements et de régions, sans même parler de la présidence de la république ».
    Vox clamenti in deserto…

    Répondre
    • lapôtre

      9 mai 2013

      Je pense que le FN est prêt à l’ union des droites, mais comment peut-on procéder à une quelconque union quand, le programme économique, social, politique etc…. de l’ UMP¨ est diamétralement opposé à celui du FN mais, tout-à-fait en accord avec celui de la gauche ?
      Donc, l’union ne peut prendre place qu’avec les députés UMP qui adhéreront au programme du FN et les électeurs de l’ UMP devront choisir entre une France à l’agonie, prête à rendre le dernier soupir ou une France renaissante.

      Répondre
      • Banro

        9 mai 2013

        Tout à fait d’accord avec vous ! C’est d’ailleurs ce que préconise Bompard.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        13 mai 2013

        et adhérer au programme économique du F.N. ?… ligne maginot : dirigisme, étatisme , énarchisme par son nouveau secrétaire Phillipot qui vient de chez Chevènement pour ceux qui l’ignorent encore SOYONS SERIEUX !

        Répondre
        • Banro

          13 mai 2013

          Nicolas D-A veut former un gouvernement où il y aurait des personnalités de droite, d’extrême droite et du centre. Mais pour l’extrême droite il a choisi Phillipot ! Bizarre, vous avez dit bizarre mon cher Lucius ? Et pourquoi pas MLP !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            14 mai 2013

            que voulez vous, on se soutient entre énarques, le sel de la Terre Républicaine, et gaulliste , et avec ça ” gaulliste ” ( c’est à dire étatiste ) le petit Phillipot ( qui est passé chez Chevènement … un modèle en économie ) … tout pour plaire à N. D.-A. qui est aussi honnête qu’il est économiquement et politiquement rétrograde, ou tout au moins figé dans ce qui n’est après tout qu’un MYTHE !

            pour ce qui est de M. Le P. il est CRUELLEMENT évident qu’elle ne fait pas le poids… historique

          • lapôtre

            14 mai 2013

            ” cruellement évident qu’elle ne fait pas le poids” ah bon !
            qu’est-ce-qui vous autorise à porter un tel jugement ? qu’a-t-elle fait ou dit, qui mérite une opinion si lapidaire?
            peut-être que Sarkozy , Hollande , Fillon ou Copé sont plus aptes à diriger la France, d’après vous ? Il est vrai que vu l’ état actuel de notre pays, ils ont fait la preuve
            de leur compétence, n’est-ce-pas ?

          • Banro

            14 mai 2013

            Lucius, je ne dirai pas : “pour ce qui est de M. Le P. il est CRUELLEMENT évident qu’elle ne fait pas le poids… historique” et remplacerai Cruellement par “pas tout à fait”
            Peut-être que sa sœur qui était militante bien avant, aurait eu plus de hauteur, mais elle a été écartée par son père au profit de Marine.
            Alors on fait QUOI ?

        • lapôtre

          13 mai 2013

          Eh bien si vous êtes satisfait avec la ligne politique, sociale, immigrationiste, européiste, mondialiste suivie jusqu’à présent par l’ UMP et toute la gauche, eh bien, mettons la tête dans le sable et continuons dans la même direction; tout va bien, il n’y a rien à dire.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            14 mai 2013

            si c’est à moi que ce discours s’adresse je vais être … brutal
            il n’y a pas ACTUELLEMENT sur le mercato un homme ou une femme politique capable de redresser le pays … c’est ainsi

          • Christiane

            20 mai 2013

            Si on veut se débarrasser de l’ UMP et de la gauche au pouvoir, il n’y a que le FN + les mouvements qui le soutiennent. Si nous refusons cette alternative, nous serons condamnés à l’alternance UMP / PS, au totalitarisme de Bruxelles qui n’est qu’un écran à la complète soumission à Washington qui prépare en coulisse la destruction de la France. Le FN a toujours averti de tous les dangers auxquels nous sommes confrontés, mais les Français se sont laissés mener par le bout du nez et sont tombés dans tous les pièges tendus par les médias aux ordres du pouvoir.
            Quand les médias proclament , par exemple que les maires frontistes avaient été en-dessous de tout; c’est FAUX, ils méritaient, comme le dit le Gallou, le AAA pour leur gestion. Par contre silence complet des médias sur la gestion de Tulle par Hollande qui se solde par un fiasco total. Alors, vu sa compétence en ce domaine on peut se faire du souci pour le pays.
            Nous n’avons ni le choix, ni le temps de réfléchir à autre chose, la seule alternative est le FN et, ce qui va suivre va immanquablement imposer ce choix .

          • Feynaud Claude

            21 mai 2013

            Très beau commentaire. J’approuve totalement ce que vous avez écrit. Mes idées soutiennent ce parti depuis longtemps et je suis triste que mes compatriotes ne comprennent toujours pas les idées patriotiques, économiques et sociales de Marine Le Pen. Elle est le chantre de la Nation, le soutien de la Pucelle d’Orléans, le reflet de la France. En avant peuple de France vers la Liberté, l’Egalité, la Fraternité. Bien à vous.

Répondre

  • (pas publié)