Fin de l'ISF : mauvaise nouvelle pour les classes moyennes supérieures

Fin de l'ISF : mauvaise nouvelle pour les classes moyennes supérieures

Nous avons déjà évoqué le chamboulement que va représenter la réforme fiscale de 2011 qui verra disparaître le bouclier fiscal et l’ISF. Des raisons budgétaires et des raisons politiques (liées au symbole de l’ISF) font que la réforme devra afficher un résultat fiscal constant.

Pour ce faire, les pistes avancées pour l’instant se montrent défavorables aux classes moyennes supérieures :

La suppression de l’ISF, qui profitera à ses 560.000 re­devables actuels, risque en effet d’être «payée» par une classe moins aisée, car la hausse de l’imposition des revenus du capital toucherait un grand nombre de ménages. Selon le SNUI (Syndicat national unifié des impôts), 3 millions de foyers perçoivent des revenus fonciers et 10 millions des revenus d’actions, de sicav, d’obligations.

Partager cette publication

Comment (1)

  • DOE Jane Répondre

    laissons faire…à ce train la faillite ne saurait tarder ; et j’aimerais voir tous nos lamentables politiques faire la queue au resto du coeur eux qui n’en ont pas plus que de cervelle

    19/11/2010 à 19 h 52 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *