Finances : c'est la SEC qui va faire le ménage

Finances : c'est la SEC qui va faire le ménage

 

N’en déplaise à nos politiques de tout bord, ce ne sont pas les partis anticapitalistes, ni les chefs d’Etat et
de gouvernement, mais bien l’autorité de contrôle des marchés américains, la SEC, qui mène l’action de nettoyage de la finance internationale en traduisant Goldman Sachs en
justice
:

 

« Ce que la
SEC reproche à Goldman Sachs c’est précisément d’avoir été un agent double et de ne pas avoir fait savoir à ses clients qui auraient perdu $ 1 milliard qu’elle prenait
des positions inverses aux titres qu’elle leur vendait.
En clair, le fameux « proprietary trading desk » de Goldman Sachs utilisait ses fonds propres contre l’intérêt
de ses clients.
Fabrice Tourre, 31 ans, connu sous le surnom de « Mr. Fabulous Fab”,  le dirigeant de cette activité de « leverage » à Goldman Sachs est
poursuivi : c’est aussi une première. La SEC ne se contentera pas de poursuivre les entreprises, elle va tenir les dirigeants de ces firmes pour responsables de leurs
actes.   

 

Goldman Sachs est accusée d’ «avoir fraudé ses investisseurs en donnant des informations
fallacieuses
et en omettant des faits cruciaux a propos d’un produit lie au marche des hypothèques subprimes  alors que le marche de l’immobilier résidentiel
s’affaiblissait ». Warren Buffett qui vient de perdre sur papier $ 1 milliard dans son sauvetage de Goldman Sachs disait le mois dernier que « Goldman Sachs
réécrit la Genèse avec Goldman Sachs offrant la pomme».

Tout est dit. La grande lessive peut enfin commencer. »  lu ici.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: