FN : l’affrontement de deux lignes politiques

Posté le décembre 13, 2016, 2:16
7 mins

marine-marion-philippotLe torchon brûle au Front national ! Nous savions certes que la « ligne Ma­rion » et la « ligne Philip­pot » avaient bien peu en commun, que le FN du nord et celui du sud se ressemblaient fort peu…

Mais j’avoue que je ne pensais pas que ces divergences se feraient jour avant les élections législatives prochaines.

Comme simple observateur de droite, n’étant rien dans l’appareil du FN, mais sympathisant d’un certain nombre de combats courageux menés par ce parti depuis des décennies, je ne peux m’empêcher d’être éberlué de cette tentation suicidaire – au moment même où la population française rejoint majoritairement le FN sur son combat principal, à savoir la lutte contre l’immigration.

Mais je reconnais aussi que cette discorde a le grand mérite de clarifier bien des choses.

Cependant, avant d’aller plus loin, résumons les épisodes précédents, comme on faisait naguère dans les bonnes séries télévisées…

Depuis 5 ans, Florian Philippot, énar­que chevénementiste, est de plus en plus influent dans ce parti.

Cela tient, à mon sens, à deux raisons principales. La première est que le FN cherche à se donner des allures de parti de gouvernement, tout en se « dédiabolisant », et que ce jeune haut fonctionnaire de gauche est tout indiqué pour courir les plateaux télé et y porter la parole d’un FN débarrassé de toute étiquette « d’extrême droite ». La seconde raison est que, manifestement, Florian Philippot est doué : à la fois excellent débatteur et travailleur, il abreuve, dit-on, Marine Le Pen de notes sur tous les sujets et la rassure ainsi. Pour ces deux raisons, je doute fort que Florian Philippot soit aussi facilement remplaçable que beaucoup d’amis de droite le disent.

Mais je note que cette entreprise de dédiabolisation est, à ce jour, un échec complet.

Prenez l’exemple du nouveau logo du parti : une rose bleue. Ce logo est, en soi, bizarre. De toute évidence, si nous avions demandé à un graphiste de nous dessiner un logo de l’UMPS (cette bête noire du FN), c’est ce logo-là qui aurait été proposé : la rose du PS et le bleu de l’UMP.

Mais admettons que ce logo soit un coup de génie et qu’il soit un éloge du « ni droite, ni gauche ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’aura guère servi à la dédiabolisation. Tout récemment, un article publié sur le site du « Nouvel Observateur » prétendait y voir la preuve que le FN était national-socialiste (le bleu du nationalisme et la rose du socialisme). Il est vrai qu’à mesure que le parti se dédiabolise et qu’il devient donc davantage socialiste, il devient aussi davantage fasciste au sens historique du mot !

Car, M. Philippot l’a peut-être oublié (ou jamais appris), mais le fascisme n’est pas une idéologie de droite, mais bien une idéologie de gauche…

Toujours est-il que l’opposition entre le FN « canal historique », représenté par Marion Maréchal, et le « néo-FN », représenté par Florian Philip­pot, est à son comble.

Le second veut tout axer sur l’économie (avec un programme, hélas, très à gauche) et la défense de la souveraineté française. Le premier est bien plus attaché aux libertés économiques et veut également défendre l’identité de la France.

Marine Le Pen pourrait parfaitement jouer les deux partitions – « marcher sur les deux jambes de l’identité et de la souveraineté », comme disait joliment un cadre du parti.

Au lieu de quoi, refusant depuis des mois, semble-t-il, de débattre avec ses principaux lieutenants de la stratégie de la campagne, elle a laissé s’envenimer une querelle potentiellement mortelle pour le FN.

Sa nièce, se trouvant seule en mesure de résister à la sorte d’OPA de M. Philippot sur l’appareil du parti – et sur les investitures aux législatives –, paraît prendre son autonomie.

En la déclarant « seule et isolée au sein du FN », Florian Philippot a ré­veillé une « bronca » qui couvait. D’autant que Marion ne faisait que rappeler la doctrine officielle du FN sur l’avortement.

Sa tante a déclaré – avant de tenter, trop tard, de le faire effacer d’internet – qu’elle n’avait défendu cette position que par concession tactique pour prendre le contrôle du parti.

Si c’est le cas, ce n’est pas très rassurant sur le crédit que l’on peut apporter à ses promesses actuelles.

En tout cas, Marine Le Pen a tout intérêt à parler vite, et en chef. Sans quoi, le FN risque fort d’exploser prochainement. Et elle a tout intérêt à donner davantage de poids à Marion Maréchal qui « colle » beaucoup mieux à l’électorat et à l’évolution de la société française que son rival. Sans quoi le FN risque fort de ne pas être au deuxième tour…

26 réponses à l'article : FN : l’affrontement de deux lignes politiques

  1. quinctius cincinnatus

    27/12/2016

    là où il n’ y a pas d’ affrontement entre deux lignes c’ est bien dans le pré-programme [ économique ] de Macron tel que j’ ai pu le lire ce matin : une sauce hollandaise de la seconde période du quinquennat !

    avoir fait l’ E.N.A. , et vous êtes marqué au fer rouge pour le restant de votre carrière … n’ oublions pas non plus que Macron fut le conseiller économique de Hollande durant la … première période, celle du tapis de bombes de l’ imposition sur la …  » classe  » productive

    attendons maintenant son  » programme  » international et si, il est du même tonneau

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    26/12/2016

    Forian Philippot qui se déclare Catholique vient également de déclarer :

     » que les Catholiques [ il pense ici aux …. évêques ] commencent donc déjà par remplir leurs églises  » *

    ajoutant que la hiérarchie catholique a de tout temps été hostile au F.N. , ce qui est … vrai

    je doute, cependant, que les évêques français se soient enfin rendus compte que leurs derniers fidèles n’ étaient pas dans leur majorité encartés au … P.S.

    * enfin un point commun avec … notre [email protected]

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/12/2016

      correction :

      il ne s’ agit pas de Philippot mais du  » compagnon  » Aliot !

      avec mes excuses

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    15/12/2016

    LIRE DANS  » LE POINT  » COMMENT POUTINE A MIS K.O. SARKOZY NOTRE GRINGALET MATAMORE NATIONAL !

    un pur régal !

    Répondre
  4. jayjay.nc

    15/12/2016

    Ne nous égarons pas dans ce débat ridicule
    Le droit illimité aux remboursements des avortements n’est quand même pas l’essentiel du programme du Front National.
    Les journalistes pro-système ont monté en épingle cette affaire mineure pour nuire au FN.
    Les lignes Sarkozy, Le Maire, NKM, Juppé, Copé, Poisson, Fillon connaissent des divergences bien plus grandes et bien plus préoccupantes que celles qui peuvent apparaître au FN et si par malheur Fillon arrivait à la tête de l’Etat, je vois très bien ces élus tirer à hue et à dia pour faire valoir leurs points de vue ou pour se mettre en valeur. J’entrevois déjà la pagaille, les tiraillements internes, les concessions et les revirements qui feront encore perdre 5 ans à la France

    Répondre
  5. druant philippe

    14/12/2016

    Cagola maxima , l’ amie des gnoules et métèques , ses frères en francité qu’ elle défendit jadis lorsque elle avait en charge , comme avocate leurs dossiers , devrait dégager avec son Raspoutine sodomite et laisser Marion prendre la tête du parti mais cette dernière encore un peu tendre et pas assez identitaire ,devrait suivre le programme dur des identitaires faite d’une formation à la remigration , rétablissement de l’ ordre et de la sécurité, liquidation de la pétaudière gauchiste)

    Répondre
  6. jean pierre clavier

    14/12/2016

    Si Marine le Pen continue de s’acoquiner avec Phillipot elle perdra la présidentielle, peut être même, des le premier tour !
    car beaucoup d’électeurs dont moi-même préférerons voter pour Fillon en espérant qu’il tienne sa promesse de réconciliation avec
    la Russie

    L’élection de Trump devrait l’aider

    Répondre
  7. Jaures

    14/12/2016

    Marine Le Pen est simplement réaliste.
    Avec un programme d’extrême -droite, celui de J.M.Le Pen en 2007, le FN était moribond avec quasiment aucun élu.
    Avec un programme populiste où chacun peut trouver son bonheur, le FN peut envisager être en tête au premier tour des élections présidentielles après avoir remporté les élections européennes et multiplié les élus aux élections locales.
    Les militants du FN peuvent ainsi venir de la CGT comme du GUD. On ne change pas une équipe qui gagne ni sa tactique. Quel score ferait une Marine qui annoncerait qu’elle revient sur le droit à l’avortement et qui trouve que « les valeurs de la république la saoulent » ?

    Répondre
    • Le Ket

      14/12/2016

      Ce ne sont pas Marine ni les membres de son Bureau Politique qui sont réalistes. Ce sont les électeurs, las des vaines promesses et des dénis de réalité de la clique LR-PS-Ecolo-centriste, qui se sont radicalisés et « ouvrent les yeux » face aux maux auxquels ils sont confrontés au quotidien.
      Le même phénomène se produit dans d’autres pays européens également.
      Grugés depuis des décennies, les électeurs pourraient aussi brandir un carton rouge envers les partis traditionnels pour les prochaines élections.

      Répondre
    • Hilarion

      15/12/2016

      A Jaurès . J’aimerais connaître votre définition du populisme, qui dans le monde médiatique labellisé correct désigne un racolage notamment électoral autour d’idées simplistes, auxquelles adhèrent tous les bas du front, (en particulier « National »). A bien regarder le spectacle politique sur un siècle, la gauche ne promeut-elle pas un programme « ou chacun peut trouver son bonheur » pour reprendre votre expression. Ne seraient pas populistes les pauvres gens qui, depuis un siècle tombent dans le miroir aux alouettes de promesses non tenues parce que non tenables de toutes les gauches à travers le monde. Et le pire pour l’intelligence humaine, n’est il pas que, malgré tout ce que l’on sait sur les régimes communistes, de l’URSS au Cambodge en passant par la Chine, on continue à chanter en France l’internationale. Un homme en bonne santé réclamant le cancer en quelque sorte.
      Le parti de JM Le Pen était paraît-il « moribond en 2007 avec quasiment aucun élu ». Il ne vous a sans doute pas échappé que dans une France dont la démocratie éclaire le monde, 30% des électeurs ne sont représentés que par deux députés alors que les communistes qui tiendraient dans une cabine téléphonique en ont des dizaines. Seulement pour la France, il faut remplacer et depuis longtemps démocratie par magouillocratie.

      Répondre
      • Jaures

        15/12/2016

        J’ai déjà longuement expliqué ce que vous demandez. Faire des promesses et ne pas les tenir est une chose, promettre tout et son contraire c’est le populisme.
        Par exemple, il existe des partis qui demandent le contrôle des prix, des nationalisations, le relèvement immédiat des bas salaires et l’augmentation du nombre de fonctionnaires: le NPA, le FdG, le PCF.
        Mais ceux-ci ne promettent pas parallèlement une baisse des impôts, la suppression de l’ISF, des aides aux PME et commerçants,…
        Seul le FN cumule tout cela.
        Quant au système majoritaire, il demande que les partis fassent des alliances pour gouverner avant le scrutin (avec des accords de désistement). Or, le FN ne veut aucune alliance et dénonce le LRPS.
        Quand la proportionnelle existait en France, tout le monde fustigeait la 4ème république. Si le FN veut plus de députés, il lui faut négocier des alliances et pour cela, faire des choix cohérent pour son programme.

        Répondre
        • Hilarion

          16/12/2016

          Mais mon bon Jaurès, notre président actuel ne vient-il pas de démontrer par les FAITS qu’il n’était qu’un populiste, en ayant promis tout et le contraire de tout, au point de n’oser se représenter, tant le différentiel entre promesses et résultats est accablant.
          En réalité populisme est le nom sous lequel les oligarques gouvernants expriment leur mépris à l’égard des idées des peuples qu’ils exploitent. Car eux seuls prétendent savoir, alors que chaque jour démontre leur incompétence se traduisant par leur incohérence, voire leur ridicule.
          Concernant la quatrième république, elle avait avalisé les « apparentements » qui permettaient à la carpe et au lapin de se regrouper pour former majorité. Les regroupements portent de nos jours le nom « d’alliance républicaine », mais le principe reste le même: se regrouper pour conserver le pouvoir, quitte à renier peu ou prou de son programme, l’électeur est beau joueur. S’agissant des alliances du FN vous n’avez sans doute pas remarqué que si tous les candidats à la candidature n’étaient pas nécessairement exhaustifs concernant leurs programmes, leurs cheveux se dressaient droit sur la tête à la seule évocation d’une alliance avec le FN.
          On se demande d’ailleurs comment pourraient s’allier des mondialistes et des antimondialistes, des pro avortement et des anti-avortement. Il est tout de même des chapeaux qui, avalés, finiraient par détraquer sérieusement le système digestif.

          Répondre
          • Jaures

            17/12/2016

            Hilarion, c’est justement le caractère populiste du FN qui interdit les alliances. Comment Fillon qui s’est fait choisir par la droite sur un programme très libéral pourrait s’allier avec un parti dont le programme (retraite à 60 ans, hausse du nombre de fonctionnaires, contrôle des prix, nationalisations, hausse des salaires,…) est à l’exact opposé du sien ?
            De même, d’autres éléments interdisent une alliance à gauche avec le FN.
            Vous avez par les faits la démonstration de ce qui différencie un parti populiste d’un autre.

          • quinctius cincinnatus

            23/12/2016

            parce que le P.S. n’ est pas un parti  » populiste  » ? parce qu’ il aurait des  » valeurs  » moralement supérieures ? pourquoi alors deux de ses députés ont ils récemment démissionné ? … vive l’ élitisme par le mérite

    • quinctius cincinnatus

      17/12/2016

       » Marine Le Pen est tout simplement … réaliste  » dit [email protected] qui jusqu’ à ce jour la qualifiait de  » populiste  » ; on doit donc en déduire que le  » populisme  » c’ est le  » réalisme  »

      devrait faire un retour en arrière dans le temps pour suivre des cours de … dialectiques à Moscou not’ cégétiste

      Répondre
      • Jaures

        18/12/2016

        Et c’est vous qui me traitez de sophiste, Quinctius ?
        Mme Le Pen est réaliste quand elle défend un programme économique de gauche, voire d’extrême gauche, sinon elle retomberait aux scores de son père.
        Idem, Fillon a été réaliste en défendant un programme libéral dur pour emporter les primaires. Et il est réaliste en l’adoucissant à présent s’il veut élargir ses soutiens.
        Mélenchon était productiviste il y a peu. Réaliste, il a introduit dans son programme la dose d’écologie nécessaire pour coller à l’électorat d’extrême gauche.
        On peut être réaliste tout en étant de droite, de gauche ou populiste
        La différence est que, même avec ces maigres concessions Fillon reste marqué à droite et Mélenchon à gauche. Le FN, on ne sait plus.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18/12/2016

         » on peut être réaliste même quand on est … populiste  » nous dit notre funambule … jusqu’ à présent il nous parlait pour cela de …  » démagogie  »

        un  » artiste  » du balancier not’ [email protected] , mais le filin est étroit !

        rigolo !

        Répondre
        • Jaures

          18/12/2016

          Au lieu de rire, Quinctius, ce qui est à la portée de n’importe quel niais, essayez donc de réfléchir.
          Pourquoi Mme Le Pen qui parlait de revenir sur les avortements « de confort », précise qu’elle ne reviendra pas sur la loi Veil ?
          Pourquoi dit-elle aujourd’hui que l’islam n’est pas incompatible avec la république ?
          Des convictions ou une prise en compte réaliste de l’évolution de l’opinion ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            22/12/2016

            je suis tout sauf un niais et d’ ailleurs je ne vote pas Marine Le Pen, je laisse cela aux … niais !

  8. quinctius cincinnatus

    14/12/2016

    Au F.N. , Marion Maréchal est la voix des convictions morales, celles d’ une Droite patriote et traditionnelle ***, en somme d’ une Droite Conservatrice . Marine Le Pen [ et son  » équipe  » ] n’ a pas, ou plutôt n’ a plus, depuis quelques années, de convictions, elle a seulement des opinions lesquelles s’ adaptent et donc changent au grès de la vie politique et du contexte social et électoral … pour l’ avoir entendu récemment elle est devenue une redoutable  » débatteuse  » qui laisse souvent sans réparties ses interviewers et dans une élection c’ est cela qui importe

    *** attention je ne dis pas  » traditionaliste « 

    Répondre
  9. Alain

    13/12/2016

    Pour Marine, on ne peut pas à la fois prétendre lutter contre l’immigration qui vise au grand remplacement et être favorable à un avortement forcené qui le favorise, de facto..
    Pour le PS comme pour Fillon, on ne peut pas vouloir réduire les dépenses de santé ou limiter les remboursements aux affections graves et encourager et rembourser totalement des avortements de confort ou par défaut récurrent de contraception.
    Marion seule a une position juste et raisonnable, qui pourrait renforcer un FN canal historique, en ejectant Philippot et les lobbies qui l’accompagnent, tout en étant fidèle à une doctrine sociale moins libérale qui préserverait le FN d’une hémoragie sur sa droite.
    Le fond du probléme est que le FN est devenu un parti comme les autres qui fait du marketing et des promesses et obeit aux finances et lobbies qui le laissent tranquille.
    Un ticket gagnant, parce que compatible serait : Marion + Tauzin. https://rebatirlafrance.fr/

    Répondre
  10. Alain

    13/12/2016

    Pour Marine, on ne peut pas à la fois prétendre lutter contre l’immigration qui vise au grand remplacement et être favorable à un avortement forcené qui le favorise, de facto..
    Pour le PS comme pour Fillon, on ne peut pas vouloir réduire les dépenses de santé ou limiter les remboursements aux affections graves et encourager et rembourser totalement des avortements de confort ou par défaut récurrent de contraception.
    Marion seule a une position juste et raisonnable, qui pourrait renforcer un FN canal historique, en ejectant Philippot et les lobbies qui l’accompagnent, tout en étant fidèle à une doctrine sociale moins libérale qui préserverait le FN d’une hémoragie sur sa droite.
    Le fond du probléme est que le FN est devenu un parti comme les autres qui fait du marketing et des promesses et obeit aux finances et lobbies qui le laissent tranquille.
    Un ticket gagnant, parce que compatible serait : Marion + Tauzin.

    Répondre
    • Jaures

      14/12/2016

      Alain, au Japon l’immigration est quasi nulle alors que l’avortement y est libre (200 000 par an).

      Répondre
  11. Le Ket

    13/12/2016

    Il est bien évident que l’intérêt des médias et de la mafia politique est de faire monter la pression sur le FN en exploitant la moindre « bisbille » pour discréditer ce parti.

    Il en a toujours été ainsi depuis 25 ans !

    Seulement depuis 2012, les électeurs ont « ouverts les yeux » et constatent amèrement que la clique UMPS-écolo-centriste les a mené en bateau.

    De mensonges en reniements, les princes qui nous gouvernent nous ont conduit vers le chaos.

    Alors forcément, il va falloir s’attendre à ce que les moutons deviennent enragés et que pour une fois ils accordent leurs suffrages à un parti non traditionnel et renvoient les utopistes sectaires à leurs chères études.

    Répondre
  12. ernewein

    13/12/2016

    Le FN auparavant était un parti patriote et libéral. Je souhaite qu’il le redevienne, sinon;, j’aurai beaucoup de mal à poursuivre mes votes et mon engagement en sa faveur.
    Le socialisme sous toutes ses formes est un échec permanent.

    Répondre
  13. Janvier

    13/12/2016

    Avortement qui met le feu aux poudres ?
    Marion craint Fillon ? Ms qu’a dit Fillon en gros : je ne reviendrai pas sur la loi mais je suis contre l’avortement à titre personnel.
    1- si contre, qu’il a voté la loi Weill
    2- si contre, que les LR ont voté des poursuites judiciaires contre ceux qui informent sur l’IVG et proposent des alternatives
    Elle a peur d’un tigre de papier ?
    Par contre, elle ferait bien d’influer et promouvoir le programme du FN
    – rétablissement des allocations familiales, relèvement de leur taux, non taxation
    – salaire pour la femme au foyer
    En un mot, encourager une politique nataliste
    Elle ferait bien aussi, de s’attaquer à la pedophilie
    En Allemagne, en Autriche, les « réfugiés  » mariés arrivant avec leur « Epouse mineure » voient leur « mariage » reconnu « pour ne pas séparer les familles »
    L’ONU a sorti un texte autorisant le mariage à partir de 10 ans
    Attention, c’est ça le vrai combat
    Pas entendu « Sens commun » évoquer le sujet ?
    Marion fait une faute politique, une faute de jugement
    « De diabolisation »? Tout parti qui veut rétablir la souveraineté nationale est « diabolisé », pas la peine de faire des courbettes
    Il faut frapper fort comme Trump l’a fait.
    Rôle de l’Etat ? Que fit De Gaulle ? Nous avons besoin d’un état interventionniste pour réindustrialiser, pour notre agriculture.
    Ça n’empêche d’ailleurs pas le libéralisme, ca refoule juste le capitalisme et le communisme, d’ailleurs.
    Là encore, il n’y a pas vraiment antinomie entre Marion et Marine.
    Marion n’a jamais exprimé ce qu’elle pense des propositions économiques du FN.
    On a le droit de dire « je suis, j’adhère au programme , mais mon opinion personnelle .., en citant le point et ce sinon propose .
    Fillon, Bilderberg, prend le président de Bilderberg à l’économie
    Juppé , même alliance
    Valls, tous les autres , idem
    On a pas 36 partis indépendants, souverainistes
    On est sur Marion en mode panique et sur des querelles d’ego
    Ta tante doit reprendre la main « tout le monde à la niche et basta ! »

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)