Fonction publique

Fonction publique

Jean-Luc Mélenchon vient d’effectuer l’une de ces déclarations fracassantes dont il a le secret. Le 17 novembre, sur TF1, il a annoncé : « Vous avez 800 000 personnes qui sont contractuels dans la fonction publique, qui vivent tous les ans dans l’angoisse du lendemain. Si je suis élu, je les titularise tous le lendemain matin. »
Passons sur le fait que ces 800 000 contractuels sont des « équivalents temps plein ». En réalité, la proposition du tribun trotskiste signifierait donc la titularisation d’un million de nouveaux fonctionnaires.
Passons aussi sur le fait que 43 % des contractuels sont en CDI et qu’ils ne doivent donc pas nécessairement être terrorisés par le lendemain (et, d’ailleurs, aussi curieux que celui puisse paraître à M. Mélenchon, il y a des gens qui choisissent de travailler en CDD ou comme intérimaires, pour pouvoir gagner davantage ou quitter plus facilement leur emploi).
Le cœur du sujet n’est pas le nombre de fonctionnaires, mais leur efficacité.
Plusieurs pays d’Europe du Nord comptent proportionnellement plus de fonctionnaires que la France. Actuellement, nous en comptons environ 89 pour 1000 habitants, quand le Danemark, par exemple, en compte 142 pour 1000 habitants.
Mais, au Danemark, cela fonctionne.
En France, au contraire, nous payons à prix d’or un État qui nous pourrit la vie : une part de nos impôts sert à réduire nos libertés ; une autre sert à édicter toujours plus de normes pour nous empêcher de produire en France ; une autre encore sert de pompe aspirante pour l’immigration, dont chacun sait qu’elle est l’une des causes majeures de « l’ensauvagement » et, plus généralement, du déclin français.
Les États-Unis comptent proportionnellement à leur population 27 % de fonctionnaires de moins que nous et personne ne considère qu’ils soient spécialement sous-administrés.
Mieux encore, notre principal concurrent, l’Allemagne, compte 34 % de fonctionnaires de moins que nous.
Je ne dis évidemment pas qu’il faut s’aligner sur ce que font les voisins. Chaque pays a sa tradition. Mais il est clair que nous pouvons faire mieux avec moins de dépenses publiques (et notamment de fonctionnaires).
En tout cas, il est absurde de prétendre jouer dans la compétition mondiale avec des dépenses publiques si élevées et si inefficaces.
Rappelons que, voici bientôt 5 ans, le candidat Macron nous annonçait une diminution de 120 000 postes dans la fonction publique et qu’ils ont, en réalité, augmenté. Voilà qui ne porte guère à croire aux promesses de la prochaine campagne !

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Gérard Pierre Répondre

    Mélen’chavez rêve det « veneusueler » la France !

    … Ce sera sans moi !

    23/11/2021 à 11 h 12 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: