Fonctionnaires

Posté le décembre 24, 2016, 8:48
2 mins

Bruno Retailleau, fidèle soutien de François Fillon, cautionne en toute logique le programme présidentiel de ce dernier. Mais compte-t-il, pour autant, appliquer les mesures de ce programme à sa propre collectivité, le conseil régional des

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Pascal Gannat
Président du groupe FN des Pays de la Loire

Article précédent

Dissidences à droite

Article suivant

Rex Tillerson

10 réponses à l'article : Fonctionnaires

  1. Gérard Pierre

    27/12/2016

    Avant même d’être surendettée, la France est d’abord un pays sur représenté !

    ELLE COMPTE UN PEU PLUS DE 600 000 ÉLUS !

    …… Soit en gros un élu pour cent habitants, ce qui constitue LE RECORD DU MONDE !

    En proportion, c’est 4,5 fois plus qu’aux USA !

    Est-on mieux gérés pour cela ? …… NON ! …… NOTRE SURENDETTEMENT EN EST LA PREUVE IRRÉFUTABLE ! …… sauf pour les aveugles, à la fois sourds et ‘’mal comprenant‘’ !

    600 000 élus, ce sont :

    ¤ 577 députés, … nombre qui devrait encore augmenter puisque d’aucun imagine que les « Français de l’étranger » devrait avoir aussi leurs députés !

    ¤ 343 sénateurs,

    ¤ 74 députés européens,

    ¤ 1880 conseillers régionaux,

    ¤ 3963 conseillers généraux (un par canton)

    ¤ 36 680 maires (un par commune)

    ¤ … et environ 557 000 conseillers municipaux, présidents de communautés de communes, de communautés d’agglomérations, de communautés urbaines, de syndicats intercommunaux, etc … !

    Combien ça coûte tout ça ?

    Partons du plus petit cas et remontons dans la hiérarchie des rémunérations !

    ¤ Le maire d’une commune de moins de 500 habitants touche 646,25 €uros bruts mensuels (valeur 1er juillet 2010) et son adjoint 250,90 €uros.

    ¤ Le maire d’une commune de plus de 100 000 habitants perçoit 5512,13 €uros bruts mensuels (valeur 1er juillet 2010), son adjoint : 2508,97 €uros bruts mensuels, et les conseillers municipaux : 228,09 €uros bruts mensuels.

    ¤ Les présidents de communautés de communes, urbaines, ou d’agglomérations touchent en supplément des émoluments allant de 484,69 €uros bruts (regroupements de moins de 500 habitants) à …… 5512,13 €uros bruts (regroupements de plus de 100 000 habitants)

    ¤ Le conseiller général d’un canton de moins de 250 000 habitants touche 1520,59 €uros bruts mensuels. Celui d’un canton de plus de 500 000 habitants : 2280,88 €uros bruts mensuels.

    ¤ Le président d’un conseil général ou régional perçoit 5512,13 €uros bruts mensuels.

    ¤ Le député européen touche 7 956,57 € bruts mensuels, (valeur 2011) auxquels s’ajoutent :
    • 4299 €uros d’indemnité forfaitaire sans justificatif de frais généraux,
    • 304 €uros d’indemnités journalières pour frais de restauration et d’hébergement par jours de présence au parlement,
    • 4243 €uros d’indemnité annuelle de voyage au sein de la communauté européenne, nonobstant le remboursement par ailleurs des frais de voyage aérien en classe affaire et par chemins de fer en 1ère classe.

    ¤ Nos députés nationaux et nos sénateurs ne vivent pas dans la misère : 7100,15 €uros d’indemnité mensuelle brute, à laquelle s’ajoute :
    • 6412 €uros bruts mensuels de frais de représentation, et d’autres avantages trop longs à énumérer …… [l’art de lasser est de vouloir tout dire]

    La fonction sénatoriale comporte toutefois un peu plus d’avantages que celle de député, ce qui explique que bon nombre de députés aspirent à devenir sénateurs, … l’inverse se vérifiant moins !

    Ceci étant clairement établi, qui peut encore raisonnablement songer à attendre des profiteurs d’un système qu’ils mettent, d’eux-mêmes, un terme aux excès du dit système ? …… et ce d’autant qu’en la matière, ce sont eux qui légifèrent ! …… ILS SONT A LA FOIS JUGE ET PARTIE ! …… toutes « sensibilités politiques » ! ! ! … confondues dans un même élan ! … ? ? ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/12/2016

      si la France [ celle des élus ] est sur-dimensionnée *** c’ est donc qu’ elle est hyper-démocratique ! Nous, on aime bien l’ inflation, partout ,des rond-points jusqu’ aux T.G.V. , surtout quand elle est plus qu’ inutile ; nocive !

      ***que je préfère à sur-représentée

      Répondre
    • Le Ket

      27/12/2016

      Effectivement, qu’ils soient de la gôche bien-pensante ou de la droite cosmopolite, les donneurs de leçons et les moralisateurs de tous bords ne songent qu’à leurs électeurs/clients.
      C’est facile d’être généreux avec l’argent des autres !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/12/2016

        on appelle ça des  » retombés  » ou des  » dividendes  » cela dépend à quelle classe économique vous appartenez … mais effectivement le montage et le mode d’ emploi est le même

        Répondre
    • Louis de Constance

      15/03/2017

      Bravo !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    26/12/2016

    le seul défit devant lequel se trouve François Fillon :

    l’ économie française est une économie (sur)administrée et les électeurs n’ ont pas encore compris que c’ était cela la cause de son atonie et donc du chômage, du F.N. maintenant  » gaulliste  » à Mélanchmuche le célèbre bolivarien

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    25/12/2016

    le  » socialisme  » joue sur du velours dans l’ esprit des gens, puisque tous veulent être fonctionnaire ( ou peu s’ en faut )

    Répondre
  4. Boutté

    25/12/2016

    Plus que le poids du nombre total d’agents de l’Etat, c’est leur puissance inimitable qui fait problème . En effet ce sont les seuls citoyens qui peuvent se présenter aux élections sans risque . S’ils sont battus, ils retrouvent leurs fauteuils sans avoir perdu ni avancement ni droits à retraite . Il s’en suit qu’ils sont le corps social le plus représenté à la Chambre , celle qui légifère?+. Pas étonnant si les lois leur soient favorables au détriments des Entreprises, seules productrices de richesses et d’emploi ! ! !

    Répondre
  5. Tricoire

    25/12/2016

    Auxiette avait surembauché, parfois dans des proportions astronomiques.
    Ça lui faisait des électeurs gauches à pas cher.
    Effectivement Retailleau aura fort à faire pour retailler.
    La différence entre étatisme et libéralisme (le vrai, celui qui donne parole,choix,responsabilité à la société civile ).
    Aurons-nous le courage de voir les choses en face ?
    Bon Noël !

    Répondre
  6. 24/12/2016

    Par le non remplacement des départs à la retraite et autres, compensés par l’augmentation du temps de « travail » desdits fonctionnaires, par la révision des « métiers » de la fonction publique…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)