Fonctionnaires : les 12 travaux d’Hollande

Fonctionnaires : les 12 travaux d’Hollande

  1. Créer 60 000 postes en cinq ans dans l’Éducation nationale et l’enseignement supérieur (profs, assistants d’éducation,  personnels d’encadrement…).
  1. Pré-recrutement des enseignants dès l’année de licence.

  1. Créer 5 000 postes en cinq ans pour la justice, la police et la gendarmerie.

  1. Arrêter la révision générale des politiques publiques (RGPP).

  1. Arrêter l’application mécanique du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux.

  1. Ouvrir une concertation avec les syndicats de la fonction publique sur les perspectives salariales des agents, la précarité, le déroulement des carrières et le mode de nomination des emplois supérieurs.

  1. Lancer un projet de refondation et de modernisation de l’action publique. Chaque ministre établira, avant fin septembre 2012, un projet pluriannuel de modernisation et de simplification des services et des opérateurs sous sa tutelle.

  1. Améliorer la formation permanente des fonctionnaires.

  1. Maintenir le statut public des entreprises détenues majoritairement par l’État (EDF, SNCF, La Poste…)

  1. Fixer un éventail maximal de 1 à 20 pour les rémunérations dans les entreprises publiques.

  1. Réformer le financement des hôpitaux publics.

  1. Adopter une directive sur la protection des services publics, au sein de l’Union européenne.

Il reste à François Hollande de prouver qu’il est un demi-dieu…

Notre bien-pensance médiatique se confond elle-même avec ce socialisme qui donne un pouvoir quasi absolu aux fonctionnaires et donc, par des effets pervers,  à l’Etat providence. La France, beaucoup plus que ses voisins européens, est gouvernée, administrée et conditionnée par cette nomenklatura titularisée à vie.

Ce qui génère une politique définie par des élus fonctionnaires, pour des fonctionnaires, mise en musique par des fonctionnaires. Avec, pour résultat, une sphère  étatique qui  ne cesse de gonfler ses troupes aux dépens du privé contraint à dégraisser ou à délocaliser ou à déposer le bilan (désindustrialisation-délocalisation). Résultat : Chômage, déficits, emprunt, dette,  déclin…


Partager cette publication

(17) Commentaires

  • Quéribus Répondre

    – Ne pas oublier les fonctionnaires territoriaux, troupes de manoeuvre des élus locaux, toutes tendances politiques confondues, sans exception aucune…
    – 925 parlementaires,
    – Débauche de subventions aux associations dont certaines ne font ni plus ni moins que de l’ agit’prop, et sont également des courroies de transmission des pouvoirs,
    – Débauche de structures publiques ou apparentées (Etat, Régions, Départements, Arrondissements, Communautés de communes, communes, syndicats intercommunaux, etc…).

    22/05/2012 à 10 h 33 min
  • GOJOSSO Répondre

    Je ferai court cette fois ci 1) Pourquoi les employés des collectivités locales ont-ils le statut de fonctionnaires quand on sait que l’embauche s’effectue en fonction d’un clientèlisme largement développé sous la 5 ème. 2) Pourquoi les employés des institutions européennes ont-ils le statut de fonctionnaires et ne sont pas embauchés sous contrat de droit privé. Quand on voit ce qu’ils nous coûtent? 3) La France a besoin de beaucoup plus de fonctionnaires car on a déménagé le territoire au profit de quelques grosses agglomérations, au profit de Paris et de l’ile de France (centralisme jacobin)et il faut que tous les citoyens puissent bénéficier du même service. Les fonctionnaires de l’Etat français ne sont pas aussi bien rémunérés que les fonctionnaires étrangers. 4) Il y a des affaires trop importantes pour être confiées au privé. Il y a déjà qu’à voir les mafia des polytechniciens, de l’ENA pour se garder du privé où se retrouvent cette nomenklatura. 5) ce qui coûte cher, très cher au pays, ce sont surtout les élus et leurs  » conseillers » avec leurs privilèges fiscaux, la pléthore de hauts fonctionnaires dont on n’a pas l’utilité et qui nous coûtent une fortune (voir la nomenklatura française de sophie Coignard et alexandre Wickham) 6)Enfin il est facile de faire passer les fonctionnaires d’Etat français pour les boucs émissaires cela détourne l’attention des véritables budgétivores, les élus,les hauts fonctionnaires, les ministères et les collectivités locales. Cherchez les études sur ces budgétivores comme par exemple le blog http://onsesucre.blogspot.com,la nomenklatura française etc..

    21/05/2012 à 22 h 47 min
  • Quéribus Répondre

    Les fonctionnaires, cette énorme force de manoeuvre pour la gauche.
    Va devoir trouver des sous pour tout ça !
    Mais ne nous réjouissons pas, à mon avis nous sommes partis pour un sacré bail ! En effet, souvenez-vous, lorsque Mitterrand et sa clique sont arrivés au pouvoir en 1981, Giscard et Barre avaient laissé des sous dans la caisse ; la gôche y a tapé dedans allègrement puis, au bout de trois ans, retour à la rigueur…Quant à Mitterrand on l’ a eu 14 ans. Et Chirac, complice sous les conseils de Galouzeau de Villepin (ex-conseiller de Mitterrand ne l’ oublions pas) a dissous l’ Assemblée Nationale en 1997…et donc retour de la gôche. Y a du souci à s’ faire pour les temps qui viennent !

    20/05/2012 à 14 h 32 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    un peu mythologie à la  sauce piquante et cependant freudienne :

    François Hollande , bien qu’il eût été l’élève des plus classiques et prestigieux établissements privés et religieux de Rouen , s’était déjà illustré par sa suicidaire  comparaison avec Sisyphe . .. peu après il se musclait en Héraklès ( sans avoir heureusement trucidé Mégara- Royal et leurs enfants ) affrontant ainsi les travaux les plus périlleux que lui imposait  en punition ( de ses crimes à venir ? ) Créon-Sarkosy … mais ses déjà nombreuses trahisons au sein de son parti , son orgueil démesuré pour un humain à avoir atteint des Cieux pour lesquels il n’était point fait , gâta son jugement et et  la colère de Zeus , qui règne sur l’Olympe ( tiens revoilà la Grèce éternelle )  , frappa de sa foudre ce nouvel Icare qui , affrontant le Soleil invaincu  , s’envolait prestement rejoindre la riche Angela-Alcmène

    16/05/2012 à 13 h 45 min
  • jean claude LAMBERT Répondre

    Bonjour
    Vous avez tord de vous inquiéter, avec la nomination comme premier ministre, d’un repris de justice pour favoritisme, notre président démontre que les promesses n’engage que ce qui y on cru. 

    16/05/2012 à 11 h 16 min
  • Jaures Répondre

    En somme, Quinctius, vous en voulez aux fonctionnaires parce que votre vie professionnelle ne vous convient pas. Que n’avez-vous passé les concours de la fonction publique ! Lorsque j’étais en terminale, au début des années 80, des représentants d’administrations qui ne parvenaient pas à recruter tentaient de nous inciter à les rejoindre. Devant les salaires proposés, on leur riait au nez. C’était le temps où, sur certains concours, il y avait plus de postes que de candidats.
    Il en va des fonctionnaires comme des étrangers: on leur met sur le dos les turpitudes d’un système qui a failli. Comme s’ils étaient coupables de la crise des subprimes et des spéculations ruineuses.

    16/05/2012 à 10 h 03 min
  • Anonyme Répondre

     à Inquiète  :  "il a quand meme bien redressé les finances …" Vous trouvez  que 500  milliards de dettes supplémentaires en 5 ans constituent un redressement des finances ?

    16/05/2012 à 9 h 35 min
  • Inquiéte Répondre

    Je suis  quand même  inquiéte oui les  abstentions ont  fait  gagner  Hollande  ,souhaitons lui  bon  courage  car la tache va  être  rude ,on  aurait dû  laisser  Sarkozy  continuer  ce qu’il  avait  commencé  ,il  a  quand meme  bien  redressé  les  finances  ,maintenant  tout  va  être  rapidement  dillapidé en  aides  diverses  comme  a chaque  fois  …Courage  Français  face  a ce qui  nous attend  ….

    15/05/2012 à 19 h 43 min
  • oasef Répondre

    Il n’est ni un demi dieu, ni un quart, il est moins que rien, car il est parti pour creer le declin total du pays.

    15/05/2012 à 17 h 27 min
  • Feynaud Répondre

    Des fonctionnaires, toujours des fonctionnaires, certes il en faut, mais point trop. Ce sont pas des productifs pour la nation et avec la dette colossale comment va-t-il les payer ? Nous pensons qu’il n’a rien d’autre à proposer, que disposer de notre argent. Il veut faire entrer des étrangers, je comprends pourquoi il veut augmenter l’effectif policier-gendarme, sûr qu’on en aura besoin. C’est le cas aujourd’hui, la délinquance augmente (je passe sur les noms…. de famille !). Où sont passés les dignes chefs d’état qui, au lieu de penser à eux, à se venger de tel ou tel adversaire, donneraient leur amour, leur énergie pour une France glorieuse, indépendante. Et nous en avons assez de cette haine qui devient de plus en plus grandissante.

    15/05/2012 à 16 h 29 min
  • Toni Répondre

    Jaures a écrit: "Par contre, ne plus investir dans l’Education et la Recherche nous condamnera à terme."

    Si c’est pour obtenir des faucheurs volontaires d’OGM on se passera d’eux. L’éducation est déjà le premier budget de la nation avec celui du remboursement de la dette publique. débrouillez vous mr le syndicaliste avant de quémander plus de moyens et in fine de ruiner tout le monde.

    15/05/2012 à 13 h 53 min
  • HOMERE Répondre

    Lorsque les arguments le mettent en difficulté,Jaurès va chercher ailleurs ses références.On sait que la Suède est un pays de 10 millions d’habitants,où l’on paye le plus d’impôts au monde et dans lequel le nombre de suicides est le plus élevé……merci pour moi !!

    Pour le reste, il sera comblé avec le Madré de Tulle…..The King of Corrèze va créer des emplois avec les ceux qui ont voté pour lui….avec succès !! On commence par proclamer que l’on sera le rassembleur puis on décompose la société : les jeunes, les enseignants, l’islam……belle constance d’un Sous Président qui ne sera jamais le mien,car je suis vieux, non prof et chrétien…..

     

    15/05/2012 à 11 h 01 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Jaurès nous ressort les bienfaits incomparables , incomparables , prodigieux  de l’hypertrophie du secteur public …notons pour sa gouverne que la Suède dégraisse son secteur public  ( et en conséquence diminue la charge des impôts ) que l’Italie n’ a pas de balance commerciale déficitaire et que les immigrés ne font , en général , qu’y transiter en attendant leur passage clandestin vers LE paradis de l’état providence ( pour les malheureux de ce monde mais aussi  pour tous les fainéants qui   y vivront à nos crochets )
    pour ma part je partais au travail avant 7 heures et rentrait bien après 21 heures ; mes voisins , fonctionnaires intègres et toujours revendicatifs , étaient toujours chez eux à ces heures quand ils n’étaient pas en … vacances payées par mes impôts et moi … je ne pouvais pas prendre de ces satanées vacances sans plomber mon compte en banque !
    alors @ Jaurès mettez s’il vous plait une sourdine à vos idées victimaires
    votre déception sera à la hauteur de votre foi  de charbonnier quand Hollande devra renoncer à ses projets irréalistes sous la pression de SON déficit  … vous pourrez alors chanter la confiance en un avenir glorieux en votant Mélenchon ( ce que vous avez du faire au premier tour ! )

    15/05/2012 à 10 h 06 min
  • Daniel Répondre

    "Il reste à François Hollande de prouver qu’il est un demi-dieu…"  

    ….ça ressemblerait plutôt aux promesses du diable… acheter les consciences peu solides avec du vent!.  enfin pas du vent puisqu’il s’agit d’assurer la sécurité de certains catégories au détriment de  la sécurité d’autres catégories, mises en danger et contraintes de produire plus, plus vite et plus efficacement. Puis de rançonner à nouveau…

    "Notre bien-pensance médiatique se confond elle-même avec ce socialisme qui donne un pouvoir quasi absolu aux fonctionnaires et donc, par des effets pervers,  à l’Etat providence. La France, beaucoup plus que ses voisins européens, est gouvernée, administrée et conditionnée par cette nomenklatura titularisée à vie.    Ce qui génère une politique définie par des élus fonctionnaires, pour des fonctionnaires, mise en musique par des fonctionnaires. Avec, pour résultat, une sphère  étatique qui  ne cesse de gonfler ses troupes aux dépens du privé contraint à dégraisser ou à délocaliser ou à déposer le bilan (désindustrialisation-délocalisation). Résultat : Chômage, déficits, emprunt, dette,  déclin…"           

    …OUI   et nombreux citoyens condamnés à mort sans procès, et dans l’indifférence de ces fonctionnaires pour qui ces victimes sont regardées comme une sous race à exploiter et qui peuvent  justifier l’embauche  "d’éducateurs" qui finissent par croire qu’ils gagnent honnêtement leur vie puisqu’on les récompense pour ce sale boulot.

    Il y a une loi pour punir la discrimination. Quand se décide t-on à se réunir pour l’utiliser? Qui essaie de compter précisément les millions de morts? afin de démontrer qu’Hitler aurait pu se passer des fours.

    L’esclavagisme n’est pas tombé sans combat et ce combat a été long pour que les esprits instruits ou persuadés de l’être (comme nos éminents enseignants)  admettent à contre coeur que les sauvages n’étaient pas du côté qui les arrangeait. Le communisme est tombé aprés une longue pourriture de la tête, avec appauvrissement du peuple et perte total du sens de la vie. Nos enseignants/fonctionnaires font ce travail de destruction pour  formater les enfants à leur image mortifère.   


    14/05/2012 à 22 h 25 min
  • Jaures Répondre

    Admettons que tout soit de la faute des fonctionnaires. Les pays qui en ont le moins, en proportion, devraient mécaniquement être en bien meilleure posture. Il y a 20% d’agents publics en France. 14% en Italie. Pour une économie plus florissante ? 9,5% au Royaume Uni. Pour une prospérité exemplaire ? L’Allemagne a deux fois moins d’agents publics/population active que la Suède. Les Allemands vivent-ils deux fois mieux que les Suédois ?
    On voit que tous ces discours sur la Fonction Publique sont abscons. Si elle est performante, elle est un atout. Si elle est déficiente, l’Economie l’est tout autant. Diviser par deux la Fonction Publique ne nous rendra ni plus performants, ni plus compétitifs. Par contre, ne plus investir dans l’Education et la Recherche nous condamnera à terme.

    14/05/2012 à 19 h 01 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    si François Hollande veut être mis mis au rang d’Hercule …  il lui faudra (re) prendre du …poids !

    14/05/2012 à 15 h 41 min
  • HOMERE Répondre

    Le Petit Porcinet n’est pas un demi-Dieu….C’est Dieu tout simplement…….sauf que son paradis risque de devenir l’enfer dans lequel brûleront les derniers deniers de notre cher pays…..je veux dire les nôtres,bien entendu.Avec un ministre de la dépense comme Sapin…çà s’invente pas…..il aurait pu choisir aussi Vincent Payons….

    Le Rouletabille de Tulle aussi dénommé le Déroulède de Solférino, a déjà reculé sur de nombreux points : la prévision de croissance, le déficit public, la dette en 2017…..il va se prendre le Thibaut en pleine tronche qui réclame la retraite à 60 balais pour all people’s and full citizens……

    Ces fonctionnaires shootés au socialo’s food’s devraient réclamer des indemnités pour service rendu au parti…..sans enrichissement personnel…bien sûr !! Comme le comique de Nantes Jean Marc….l’oublié de la justice !!

    Si on met les fonctios en réunion et en formation….c’est pas 60000 qu’il faut ……

    Vive le front de droite……

    14/05/2012 à 14 h 52 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: