France : de l’anesthésie à l’euthanasie ?

Posté le mai 12, 2020, 2:09
7 mins

Puis-je le dire ? Je regarde la France de loin, avec une tristesse croissante.

La France a déjà eu des ministres et des présidents nuls, mais pas à ce degré.

La France a déjà eu, aussi, des ministres et des présidents criminels, mais pas à ce degré non plus.

Il est vrai, me dira-t-on, qu’auparavant, il n’y avait pas eu de pandémie, mais la pandémie n’est pas une excuse.

Il va devenir difficile de faire le compte des comportements ineptes adoptés par le gouvernement et le président Macron et on peut se demander s’ils sont idiots, crapuleux ou les deux à la fois.

Il n’est, hélas, pas difficile de décompter les victimes de ce qu’il faut bien appeler des homicides.

Le décompte lugubre a été, des semaines durant, annoncé chaque soir.

Certaines morts étaient inévitables, mais pas toutes, non, et que, sur une planète qui compte près de deux cents pays, la France fasse partie des cinq premiers en nombre de victimes par million d’habitants est infiniment davantage que consternant.

Entendre le Premier ministre dire, comme il l’a encore dit récemment, qu’il n’y a « pas de traitement » pour le Covid 19 relève de la non-assistance à personnes en danger.

Seuls les crétins, les cuistres, les vendus à l’industrie pharmaceutique peuvent faire semblant d’ignorer qu’il y a un traitement qui marche et qui est désormais utilisé sur la terre entière par plus de la moitié des médecins qui soignent la maladie. Apparemment, le Premier ministre appartient à l’une des trois catégories susdites : crétin, cuistre, ou vendu à l’industrie pharmaceutique.

Même ceux qui ne lisent que la presse française savent presque tout de la comédie des masques, inutiles, puis très utiles, indisponibles parce que détruits, très rares, et enfin, maintenant, moins rares.

Le rôle clownesque de Sibeth N’diaye dans cette comédie ne fait rire qu’elle-même.

Ceux qui ne lisent que la presse française savent aussi presque tout de l’absence de tests et de respirateurs, du courage qu’il a fallu au personnel soignant des hôpitaux pour agir pendant des semaines sans moyens de protection.

Seuls ceux qui lisent la presse étrangère ou qui se tournent vers les réseaux sociaux ou quelques émissions de radio politiquement incorrectes savent que les médecins de famille se sont vus retirer la liberté de prescrire et sont menacés de radiation par le Conseil de l’ordre s’ils outrepassent les ordres qui leur ont été donnés.

Très rares sont ceux qui savent que le confinement global et strict qui a été imposé à la population entière était une solution délétère qui ne pouvait qu’entraîner davantage de contaminations, et qu’imposer une sortie quotidienne limitée à une heure, et à un kilomètre de chez soi, relevait de la mesure coercitive arbitraire édictée par des gens accrochés au pouvoir qui voulaient écraser la population par la soumission permise par la peur disséminée.

Pour maintenir la soumission et la peur, le « déconfinement » qui s’amorce ne sera pas le retour à la liberté qui, de toute façon, était déjà bien érodée avant la pandémie.

Il y aura la limite des déplacements à cent kilomètres, et une multitude d’interdictions qui seront maintenues.

Il n’y aura pas de vacances, ou des vacances très restreintes.

Il y aura un retour au travail qui ne concernera pas tout le monde, car des commerces et des petites entreprises ne rouvriront plus jamais.

Il y aura les dégâts économiques, la paupérisation généralisée, la misère pour certains, et la certitude que rien ne sera comme avant, sinon peut-être dans cinq ans, voire dans dix ans.

Il n’y aura, je pense, pas de révolte de la population, plutôt de la résignation.

La façon dont la peur a conduit à la soumission et à l’acceptation de la privation de liberté pourrait être riche d’enseignement pour des apprentis dictateurs rêvant de régir une société sur un mode autoritaire.

J’aimerais ne pas être pessimiste et penser qu’un sursaut est encore possible, mais, je dois le dire, je suis très pessimiste.

C’était déjà mon cas avant la pandémie. C’est bien plus encore mon cas aujourd’hui.

J’ai parlé il y a quelques mois de l’anesthésie qui permettait de conduire un peuple vers l’euthanasie.

Il faut le dire : l’anesthésie est là. L’euthanasie est en marche. Macron et ses ministres s’en chargent.

<h3><strong><a href= »https://www.les4verites.com/boutique »>Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici</a></strong></h3>

13 réponses à l'article : France : de l’anesthésie à l’euthanasie ?

  1. Nox

    19/05/2020

    A l’inventaire des ratés on peut ajouter l’interdiction faite aux pharmaciens de vendre des masques (car des grossistes leur en proposaient), les deux mois de délai avant d’autoriser Air liquide à mettre sur pied son consortium pour la fabrication de respirateurs, encore deux mois de délai pour autoriser les laboratoires vétérinaires à analyser les tests de dépistage, le maintien du premier tour des élections municipales…
    On a l’impression qu’à chaque fois c’est la mauvaise décision qui a été prise. Ceci est quand même préoccupant, car même les gens stupides ne se trompent qu’une fois sur deux…
    Sur le strict plan de la compréhension des processus, il serait utile qu’un spécialiste en management se penche sur la façon de travailler de ce gouvernement.
    D’autant que le coronavirus n’est pas un cas isolé, toutes les crises se terminent en fiasco : affaire Benalla, gilets jaunes, réforme des retraites…

    Répondre
    • vozuti

      19/05/2020

      exactement,mon hypothèse est qu’à chaque crise sérieuse(principalement gilets jaunes et covid) macron a laissé la barre à philippe,et que ce dernier a fait tout ce qu’il pouvait pour saborder macron. c’est sans risque pour le premier ministre, puisque à chaque fois les médias lui donnent l’absolution et mettent l’entière responsabilité sur le président.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        20/05/2020

        vous devriez vous informer davantage sur la psychologie de ces deux hommes et sur le fonctionnement réel de l’ Etat sous la V ième République

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/05/2020

      moi les pharmaciens à qui je me suis adressé n’ avaient pas même suffisamment de masques pour le personnel soignant libéral , parce que les  » grossistes  » n’ en avaient pas en quantité suffisante … quand ils en avaient !

      on peut faire aussi des tests de dépistage à l’ américaine ( durant les 30 premiers jours de l’ épidémie  » officiellement déclarée  » ils étaient non interprétables ) et les infirmières des hôpitaux de N.-Y. se protégeaient avec des … sacs poubelles en guise de blouses !

       » Les 4 Vérités  » c’ est un vrai recueil de fausses nouvelles et de penseurs du genre  » y’ avait ka  » !

      Répondre
  2. vozuti

    15/05/2020

    depuis quelques jours,les médias nous expliquent que les français sont très critiques envers macron,mais qu’ils sont au contraire impressionnés par « l’élégance,la clarté,l’efficacité » du premier ministre.on a du mal à croire qu’ils parlent de ce gars à l’élocution saccadée et confuse,qui n’arrive même pas à se relire,avec un look à faire peur,et surtout qui s’est obstiné à ne prendre que des décisions foireuses pendant toute la crise.
    dès le début, il était évident qu’à la fin de l’épidémie les médias allaient se retourner contre macron,mais je ne pensais pas qu’ils seraient assez lourds pour, dans le même temps,couvrir d’éloge son premier ministre…le piège est signé.
    macron ne pourra peut être pas se débarrasser de son premier ministre,mais c’est le moment ou jamais de répliquer contre le commanditaire,sinon il sera trop tard.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    12/05/2020

    votre commisération envers cette France souffrante ( comment disait déjà de façon emphatique et néo-chateaubriandine, de Gaulle de cette France là ? ) Monsieur Millière ont été comme un baume à mon coeur douloureux ( sic ) mais j’ ai quand même le sentiment qu’ elle est plutôt, comment dire, toute empreinte de cette  » joie mauvaise  » comme disent ces détestables Teutons … Revenez vite nous donner sinon un coup de main tout au moins , et c’ est dans le registre de votre modestie, un coup de pouce

    sur ce blog certain primate en philosophie et en Politique me réservera à … coup sûr, un vigoureux coup de pied au …

    Répondre
  4. vozuti

    12/05/2020

    on sait qu’il y a une forte corrélation entre la carence en vitamine D et la mortalité due à ce virus.interdire à toute la population de sortir au soleil est donc une aberration.interdire le seul médicament qui fonctionne et donner à la place le rivotril(contre indiqué en cas de détresse respiratoire) est tout simplement criminel.
    on est aussi interpellé par la coïncidence troublante qui a consisté à brûler 250 millions de masques et à classer la chloroquine comme poison juste avant l’épidémie.
    sur l’ensemble de l’europe, la mortalité de cette épidémie n’est pas supérieure à celle de l’hiver 2017_2018,dont personne n’a parlé.la seule différence est la campagne de peur lancée par les médias et certains médecins.il fallait le plus de morts possible pour justifier une casse économique et une privation totale des les libertés.
    l’artisan de cette folle politique,le premier ministre jupéiste,est unanimement loué par les médias,tandis que macron devient la cible de ces mêmes médias.le piège se referme sur macron.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12/05/2020

      on ne sait rien du tout ! et ce n’ est certainement pas en vous gavant de vitamine D ( ce qui est d’ ailleurs dangereux ! ) sous quelque forme que ce soit ( per os ou par … panneau solaire ! ) que vous échapperez à l’ orage hypercytokinique ; arrêtez de vous intoxiquer avec des fake thérapeutiques !

      Répondre
    • OMER DOUILLE

      13/05/2020

      Vozuti, achtung !
      N’avez vous pas compris qu’il y a des sujets sur lesquels votre opinion n’a pas à s’exprimer. Anastasia-Mengele veille et vous allez vous faire allumer dès lors que vous vous permettrez de critiquer le deus ex machina, notre maitre à tous et surtout celui du sus-nommé.
      Il n’y a pas que le sinistre site « désintox » de l’ Immonde qui soit à l’oeuvre : les tenants de la bien pensance sont aux aguets.
      Et avec la loi Avia ce sera l’apothéose, d’autant que la dame en question mord cruellement parfois (demandez au chauffeur de taxi qui n’a pas voulu se plier à ses fantaisies).

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        13/05/2020

        tiens vous revenez par la bande pour le carambolage ! vous être fait allumer par une vielle dame israélite ne vous a donc pas suffit ? … vraiment vous n’ êtes pas récompensé à votre juste valeur intellectuelle et à la hauteur de vos mérites moraux

        Répondre
        • OMER DOUILLE

          15/05/2020

          Avia israélite ? J »ignorait . Sinon, quelle vieille dame ? Vous peut être avec un pseudo emprunté à un peuple que par ailleurs vous vouez aux gémonies. Il vous faut consulter d’urgence : je vous suggère le docteur Salomon de la maison Borniol. Ca urge.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            16/05/2020

            votre paranoïa ne vous quittant pas on pourrait donc penser logiquement que nous sommes donc bien en présence d’ une forme délirante chronique si vous n’ étiez pas avant tout un  » caractériel  » !

          • quinctius cincinnatus

            20/05/2020

            Avia israélite ! je ne vous parlais pas d’ elle mais de cette intervenante qui , sur ce blog, se présentait comme juive et qui disait ficher tous les propos tenus qui y étaient tenus et qui vous …  » allumait  » ; vous étiez alors allé PITEUSEMENT à Canossa ! pitre vous êtes pitre vous resterez !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)