La France, pays à la dérive

Posté le 24 octobre , 2017, 12:26
6 mins

Je me suis rendu voici peu à Paris, où je n’étais pas allé depuis seize mois, et ce que j’ai vu m’a serré la gorge et donné les larmes aux yeux.

Ce n’était pas très différent de ce que j’avais quitté quand je suis parti, mais c’était pire.

L’aéroport de Roissy est de plus en plus mal entretenu et ressemble à l’aéroport d’un pays du tiers-monde – encore que je connaisse des aéroports du tiers-monde qui ont meilleure allure. À la sortie, j’ai retrouvé l’asphyxie de la circulation que je ne connais que trop bien, en plus grave.

J’ai songé, une fois de plus, que, dans un pays censé être une démocratie, le gouvernement devrait veiller à ce que les habi­tants puissent chercher librement le bonheur et je me suis dit à nouveau que la France était un pays où, comme en Union soviétique autrefois, le gouvernement cherche plutôt à créer le malheur, le souci, l’oppression.

J’ai songé un instant à louer une voiture, mais j’ai renoncé : je ne pouvais ignorer que je serais confronté sans cesse à des embouteillages délibérément fa­briqués.

J’ai regardé ceux qui m’entouraient et j’ai vu de la tristesse sur nombre de visages, de l’irritation, et de l’énervement dans les gestes. Je n’en ai pas été surpris, hélas.

J’aurais pu prendre le métro, mais je savais que, voici peu, deux hommes avaient été poignardés par un autre homme qui criait « Allahou Akbar » (mais qui, bien sûr, était juste un malade mental). J’ai donc pris un taxi. Je savais que je n’échapperais pas aux embouteillages, mais je n’aurais au moins pas à me garer. Je savais que j’allais payer cher, mais que ce n’était pas la faute du chauffeur.

Je n’ignore pas, depuis longtemps, que tout ce qui doit être versé à l’État augmente tous les prix et que, dès lors, si les prélèvements obligatoires en France s’élèvent en moyenne à 57 %, quiconque gagne correctement sa vie en France verse, si l’on ajoute impôts et taxes multiples, bien davantage.

Je n’ignore pas non plus que cela accroît la pauvreté et que le nombre de pauvres en France ne cesse d’augmenter.

J’ai pu le constater jusqu’à l’obscénité : la pauvreté n’est pas visible partout, mais elle est désormais flagrante dès qu’on quitte les beaux quartiers.

J’ai pu voir le long de l’autoroute, alentour de la porte de la Chapelle, au bord du boulevard périphérique, de véritables bidonvilles faits de tôle et de planches bâtis par les migrants que la police est parfois chargée de déplacer, mais qui reviennent inlassablement.

J’ai constaté que l’islamisation était plus flagrante que jamais : les femmes portant le voile sont plus nombreuses, les hommes en djellaba aussi.

Je n’étais pas à Paris lors des récentes manifestations, mais ce que j’ai vu en photo des manifestations m’a semblé pathétique. Comment peut-il y avoir encore des adhérents à la CGT (et à tout autre syndicat français d’ailleurs) ?

Je sais depuis des années que des casseurs utilisent les manifestations pour commettre des actes de vandalisme, et j’ai pu observer le long du parcours traditionnel République-Bastille, des magasins et des banques dont la façade était couverte de plaques de bois en attendant que vienne le vitrier.

J’ai entendu à nouveau en direct, et non de l’étranger, les « informations » à la radio, et j’ai pu constater, une fois de plus, que les « informations » en France ont elles-mêmes une dimension soviétique.

Je me suis souvenu de ce que me disait un dissident qui avait pu quitter Moscou, il y a une trentaine d’années, et qui, comprenant le français, m’avait dit que la population russe avait plus de chance que la population française : en Union soviétique, m’avait-il expliqué, il y avait une seule « Pravda » et ceux qui la lisaient ou qui écoutaient son équivalent radiophonique savaient que rien de ce qui était écrit ou dit n’était vrai. En France, avait-il ajouté, il y a plusieurs « Pravda » et nombre de gens pensent qu’elles disent la vérité.

Je vis désormais dans un pays qui n’est pas parfait, mais où il reste tout un ensemble de libertés qui ont disparu en France.
J’aimerais regretter d’être parti. Je ne regrette pas.

Je suis juste révolté en constatant ce que devient la France.

J’aimerais qu’une immense colère s’empare de la population française et vienne stopper ce que je perçois comme un immense assassinat.

20 Commentaires sur : La France, pays à la dérive

  1. Jacky Social

    30 octobre 2017

    Soyons serieux un instant. Guy Milliere est un homme instruit, bien forme et bien informe.Titulaire de trois doctorats, il connait ses sujets a fond. Dote d’un excellent esprit d’analyse, on peut lui faire confiance. Bien sur, comme tous les hommes super-intelligents, c’est pas un mec facile et ce qu’il ecrit peut heurter. Il a toute mon admiration depuis longtemps et il le sait bien. Alors arretez de l’appeler “Milliere” avec dedain. Des personnes comme lui, il y en a peu et la France a perdu quelqu’un de bien depuis son depart. Ca me les brise aussi. Mais il a su prendre certains risques, que beaucoup d’entre nous n’oseraient meme pas envisager. Ce n’est ni lache, ni un hypocrite. On a de la chance de l’avoir et de le lire. Son travail est colossal et ca doit etre dur pour lui de ne pas avoir la reconnaissance qu’il merite au niveau auquel il la merite. Oui, il s’est petit travers teinte d’une certaine vanite propre aux grands universitaires. Mais qu’est-ce que c’est face aux vrais problemes qu’il explique si bien? On peut ne pas etre d’accord avec lui. Y a des fois ou il m’enerve. Mais on apprend toujours de lui. Et ca, c’est inestimable. Merci, Guy Milliere !

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    30 octobre 2017

    La France a commencé à dériver au soir même du 14 juillet 1789 !

    Même si elle a connu quelques soubresauts entre temps, …… [1er Empire, Monarchie, second Empire] …… elle n’a plus cessé de dériver sur la durée !

    « L’arrêt publique » … dans toute l’essence du terme, … en est la cause ! …… et nous pleurons sur les conséquences dont tant de Français chérissent la cause !

    Dans ces conditions, comment guérir de cette dérive qui s’autoalimente de son impunité ? …… ! ! ! ! ! ! !

    Répondre
    • vozuti

      30 octobre 2017

      la boucle est bouclée,les républicains coupeurs de têtes ont finalement ouvert la porte aux égorgeurs adorateurs d’allah.cette république finira comme elle a commencé,par un sacrifice sanglant.

      Répondre
  3. Thorepenn

    29 octobre 2017

    Milliére à raison,dans moins d’un demi siècle la France sera islamique :aujourd’hui 50 millions de français et plus de 15 millions de musulmans(Français???) chaque blanc qui disparait est remplacé par deux ou trois musulmans(MAGHREBINS et AFRICAINS) En 2016 700000 visas ont été accordés uniquement en Algérie Il faut y ajouter les clandestins et les migrants soit un millions (combien retournent chez eux???) environ ,donc en trente ans trente millions soit 30 millions plus les enfants à raison de seulement 2 ou 3 par famille ,si on ne compte que 5millions de familles musulmanes ??? cela donne tout de meme 15 millions d’enfants soit un total d’environ 15+15+30 égal 60 millions face à 50 millions-12 millions (400000 décès par an multipliés par 30) soit 38 millions de blancs pour une populations d’environ 100 millions de personnes( sachant que les femmes Françaises ne font meme pas assez d’enfants pour renouveler les familles).Si le Gouvernement d’aujourd’hui n’est pas capable de prendre les mesures qui s’imposent c’en est fini de la France ,de sa civilisation et de l’Europe…..Autre calcul ;Algérie il y a 55 ans 10 millions d’habitants,aujourd’hui environ 40 millions soit une population multipliée par 4 en 55 ans.France en 1962 environ 4 millions de musulmans ? multipliés par 4 en 55 ans égal 16 de millions aujourd’hui,13 /14 Français et 2/3 clandestins …….CQFD!!!!! Français continuaient à dormir les yeux grands ouverts votre avenir est tout traçè…..

    Répondre
  4. Jacky Social

    28 octobre 2017

    Que ce Milliere degage et vite. Ce type est un lache.

    Répondre
    • Farukh Medvedev

      28 octobre 2017

      @Milliere: Dieu vous punira quoi qu’il arrive. Continuez votre mepris, vous serez puni. Militant pour la privatisation du systeme de retraite et de la securite sociale, je ne suis certainement pas un RINO.

      Répondre
  5. Mille

    28 octobre 2017

    Cher Monsieur
    Mais que ne restez vous dans votre pays d’adoption.
    Vous ne comprenez guère les français et vos propos sont outrageant pour nous tous.
    Stoppez vos critiques.

    Répondre
  6. BAUFUME

    26 octobre 2017

    Ce qu’écrit hebdomadairement Guy MILLERE est un peu lassant et on pourrait lui appliquer la maxime de TAlleyrand ” TOUT CE QUI EST EXCESSIF EST SANS IMPORTANCE” encore qu’il pointe du doigt des déficiences, manques et désordres Français qu existent malheureusement , mais de là à répéter à l’envi que la FRANCE est un enfer il y a de la marge, comme si aux USA le malheur , l’injustice , la laideur et la saleté n’existaient pas : je ne saurai trop lui recommander la lecture de deux ouvrages : un ” TRISTE AMERIQUE” et l’autre : “L ‘ AMI AMERICAIN” de Eric BRANCA Editions PERRIN , ouvrage remarquable très bien écrit et documenté sans parti pris qui traite des rapports FRANCE USA entre 1940 et maintenant où l’on apprend beaucoup même quand on en sait peut être un peu plus long que la moyenne sur la période ( mon cas??)

    Répondre
    • vozuti

      26 octobre 2017

      tout dépend à quelle échelle on raisonne.si on se place sur une échelle de quelques années,on peut faire le constat que ça pourrait être pire.mais si on se place sur le long terme,on vient d’atteindre le point de non retour.
      à mon avis,l’élection de 2017 était la dernière chance pour changer de trajectoire.2 tiers des français ont préféré continuer sur ce chemin glissant…désormais,pas besoin d’être voyant pour savoir que la france du prochain siècle ressemblera plus au soudan qu’à la france d’aujourd’hui,sans parler de la france des années 70 qui n’existe déjà plus.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27 octobre 2017

        pourtant Emmanuel Macron a, me semble t il, choisi la voie américaine , non ? même si cela est fait avec quelques ” arrangements ” propres à notre ” culture “, l’ irresponsabilité du politique par exemple … Millière ne semble pas en avoir pris connaissance

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29 octobre 2017

      si même notre d’ [email protected], si c’ est bien lui, lâche Millière , alors les ” 4V² ” vont perdre les plus passionnés de ses lecteurs !

      Répondre
      • Jacky Social

        29 octobre 2017

        Et oui, c’est bien moi, Quinctius. Je trouve que toutes les insultes qu’il fait aux peuples d’Europe sont injustifiees et lassantes.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          30 octobre 2017

          un grand merci à vous pour une lucidité enfin retrouvée sur ce qu’ est fncièrement cet homme, et avoir eu le courage de le dire

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            30 octobre 2017

            c’ est en effet un grand malheur qu’ un homme se hait à ce point lui-même et pour ce qu’ il est c’ est à dire UN aboutissement personnel d’ une, de SA, Civilisation … cette forme de nihilisme si elle n’ est pas méprisable est infiniment triste

  7. Gérard Beyer

    26 octobre 2017

    Milliere, tu nous a quitté pour aller mieux vivre ailleurs et y exercer un métier d’enfonceur de portes ouvertes dont ils nous arrive d’en être avisé. Ce retour aux sources m’inquiète. Tu repars quand ? Et dans quel Etat tranquille des USA, s’il en existait encore un ? Ton vinaigre est bien acide et avons assez du nôtre pour te dire d’aller le pisser le tien ailleurs.

    Répondre
    • Jacky Social

      29 octobre 2017

      On ne vous le fait pas dire. Mais attendez, vous allez decouvrir le Milliere nouveau sorti d’un autre tonneau. On va encore bien rire. En toute liberte.

      Répondre
  8. Jalbo

    25 octobre 2017

    Tout à fais de son. Avis dommage j ai le coeur qui pince et les larmes aux yeux

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    24 octobre 2017

    Guy reviens ! sauve la France !

    Répondre
    • Jacky Social

      28 octobre 2017

      Et oui, Quinctius. Mais il ne viendra pas.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)