La France sera-t-elle musulmane dans 40 ans ?

La France sera-t-elle musulmane dans 40 ans ?

Charles Gave, un économiste et financier pour qui j’ai de l’estime et de l’amitié depuis très longtemps, a publié voici peu un article très pertinent dans l’un des derniers magazines encore lisibles en France : « Causeur ».

Il y expliquait la situation démographique absolument cataclysmique de l’Europe.

Il notait, en particulier, que le taux de fécondité des femmes européennes non musulmanes se situait présentement à 1,4, alors que celui des femmes musulmanes était nettement au-dessus du double de ce chiffre.

Il procédait à un calcul de ce que cela impliquait pour l’Europe dans vingt ans, lorsque les enfants nés aujourd’hui seraient en âge d’avoir des enfants, et en auraient.

Il soulignait que, si la natalité au sein des populations non musulmanes ne se redressait pas (or, strictement aucun facteur ne permet de penser aujourd’hui que cette natalité va se redresser), et si la natalité au sein des populations musulmanes se maintenait, cela signifierait qu’à une échéance de quarante ans, plusieurs pays européens (la France, l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas…) seraient des pays à population majoritairement musulmane.

Il disait que, dès lors que la France est, d’ores et déjà, le pays qui compte au sein de sa population la plus forte proportion de musulmans (dix pour cent selon les études internationales), le basculement, en France, se ferait encore plus vite.

Charles Gave en tirait des conclusions en matière de culture et de civilisation, mais aussi en matière d’économie, et en déduisait une destruction culturelle, un anéantissement de la civilisation européenne, et une paupérisation généralisée.
Ses analyses me semblent pertinentes.

Il rappelait d’ailleurs qu’elles recoupaient celles du grand historien Pierre Chaunu, auteur d’un livre sur le sujet appelé « La peste blanche », paru en 1967, écrit avec Georges Suffert, et dont le sous-titre ne peut que se lire avec tristesse aujourd’hui : « Comment éviter le suicide européen ? »

Charles Gave ajoutait qu’il était sans doute trop tard et que, si un réveil devait avoir lieu en Europe, il devait avoir lieu maintenant.
Je m’attendais à ce que son article soit reçu dans un silence glacé. Ce fut le cas.

Je m’attendais à ce que, si son article rencontrait un écho, cet écho soit négatif et arrogant. Ce fut le cas aussi.

Le journal des gauchistes post-soixante-huitards devenus sep­tuagénaires et des jeunes crétins qui ont pris la suite, « Libération », a publié une réfutation, en utilisant un mot issu de la scatologie langagière devenue commune dans ces milieux, et en qualifiant l’article de Charles Gave de « foireux ».

La réfutation ressemble à une longue dénégation bancale, et repose sur des chiffres officiels très trafiqués, sur des hypothèses d’école pour cancres, sur des circonlocutions suggérant que parler de musulmans est raciste, qu’il ne faut pas confondre ethnie et religion (ce que Charles Gave ne fait aucunement), et sur un aveuglement absolu concernant l’islam.

Charles Gave est, bien sûr, accusé d’être d’extrême droite (l’insulte censée tuer).

Des réfutations telles que celle publiée dans « Libération » auraient pu se trouver publiées ailleurs, dans d’autres journaux et magazines.
Elles font partie du prêt-à-penser qui sert à laver les cerveaux depuis des générations désormais.

Elles montrent qu’il y a toutes les raisons de penser que le réveil espéré par Charles Gave n’aura pas lieu.

Elles montrent aussi que l’expression « suicide européen » utilisée par Pierre Chaunu et Georges Suffert est inexacte.

Ce qui se passe est un assassinat.

Les assassins de la civilisation européenne ont permis l’immigration musulmane, et ont autorisé qu’elle prenne des allures d’invasion.
Ils ont accepté que les musulmans installés en Europe prennent la nationalité de pays européens sans s’intégrer.

Ils se sont aveuglés délibérément sur l’incompatibilité de l’islam avec la civilisation occidentale, et ils ont disséminé l’aveuglement autour d’eux.

Ils continuent.

Ils n’ont cessé de vouloir la destruction de la civilisation occidentale.

Ils sont presque venus à bout de l’Europe. Ils ne discernent même pas que la liberté de parler et de penser dont ils abusent est le fruit de la civilisation occidentale.

Ils me donnent la nausée.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • Gérard Pierre Répondre

    Dans quarante ans, nos descendants …… [au sens propre comme au sens figuré] …… fêteront le centième anniversaire de « La bataille d’Alger ».

    Cet épisode historique leur donnera peut-être un certain regain de Dignité !

    Je ne peux pas imaginer que nos enfants, …… en dépit des lessivages de cerveau consciencieusement administrés par notre prétendue ‘’éducation‘’ nationale, …… ne réagiront pas !

    Morôkon !

    01/10/2017 à 11 h 30 min
  • frei Répondre

    Le récent projet de supprimer les allocations familiales aux ménages zézé pour concentrer les moyens sur les autres va exactement dans ce sens là . Oui aux familles nombreuses issues de l’immigration , non aux familles nombreuses chez les cadres .

    29/09/2017 à 10 h 05 min
  • laman-duflot Répondre

    il faut arreter de payer les prestations familiales au dessus de deux enfants .mais surtout ne plus payer les polygames qu ‘ils soient français ou etrangers .

    27/09/2017 à 14 h 48 min
  • vozuti Répondre

    Le constat que la france sera musulmane à brève échéance ne peut plus être nié,sauf par quelques autruches.
    Une majorité de la population accepte ce fait accompli par conformisme envers l’idéologie officielle anti-raciste et mélangiste,tandis qu’un tiers s’y oppose en votant fn.
    La seule question importante et que l’on ne pose jamais est de savoir pourquoi l’ensemble des dirigeants européens appliquent obstinément ce plan de remplacement de leur population par des populations musulmanes ou africaines?
    L’explication selon laquelle ils laisseraient l’invasion se dérouler par faiblesse et passivité ne tient pas et peut être écartée.
    La sacralisation de l’immigration qui est devenu le dogme principal du pouvoir politico-médiatique et la diabolisation systématique de ceux qui s’y opposent montrent que l’invasion en cours est parfaitement planifiée et ne peut pas être involontaire.
    Le besoin de main d’œuvre peut être écarté aussi puisqu’il s’agit surtout d’une immigration de peuplement, très couteuse socialement et peu adaptable au marché du travail.

    26/09/2017 à 14 h 44 min
    • Gérard Pierre Répondre

      La réponse est financière !

      Les élites occidentales ont vendu le monde libre aux pays du Golfe contre un « plat de lentilles » à la sauce hydrocarburée !

      27/09/2017 à 18 h 34 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: