France Rouge (VI)

France Rouge (VI)

Le communisme reprend du poids électoral depuis sa mue en Front de Gauche. Il n’a en fait jamais cessé d’influencer la société française du
fait de l’imprégnation idéologique du marxisme sur la quasi-totalité de la gauche française. De la justice à l’enseignement, en passant par les médias et l’administration, le communisme est un
cancer dont la France n’arrive pas à guérir.

L’occasion de rappeler quelques faits tus ou oubliés :

 

En 1956, quand Krouchtchev dénonce les crimes de Staline, son discours publié par Le Monde est accusé par les dirigeants
communistes de n’être qu’un faux grossier.

Les soutiens des communistes veulent faire perdurer l’illusion « l’idéal soviétique doit survivre à Staline »
(…)

Budapest, en deux étapes ouvrira les yeux de nombreuses personnes. Plus de 15 000 blessés dans les hôpitaux. Les
soviétiques tirant sur la foule du haut de leurs chars. Les dirigeants hongrois emprisonnés.

De cette période sombre pour l’intelligence française, demeure la mélancolique interrogation de Pierre Emmanuel : « Par quel
aveuglement avons-nous fait comme si le communisme n’était pas une névrose ? »
citations extraites de Jean Sévilla, Le terrorisme
intellectuel.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: