François Billot de Lochner : 12 mesures pour enrayer le déclin de la France

Posté le septembre 29, 2010, 12:00
9 mins

Président de la Fédération
Banque-Finance-Assurance de l’UMP
Auteur de « L’Affaire Vanneste »

12 mesures pour sauver la FranceVous avez préparé une sorte de programme pour les présidentielles de 2012, mais certaines mesures risquent de surprendre. Comment avez-vous choisi ces 12 mesures ?

Je me suis appuyé sur un livre que j’ai écrit en 2006, intitulé « Le choix du déclin ». Cet ouvrage avait pour objectif de démontrer que la France décline sur tous les sujets, politiques, économiques, sociaux, moraux, culturels. La question que je me suis posé ultérieurement était la suivante : face à ce déclin français, quelles sont les mesures essentielles permettant de redresser le pays ? Il m’est assez vite apparu que quelques mesures bien ciblées, d’exécution très simple, permettraient de changer rapidement le cap du bateau France, qui se dirige actuellement tout droit vers des récifs mortels…Les mesures que je propose sont donc des mesures fondamentales, mais d’application possible immédiate, et dont le seul objet consiste à promouvoir simultanément le bien commun et le bien individuel.

À une époque où la politique est devenue très technique, n’est-il pas un peu simpliste de s’en tenir à un nombre aussi réduit de réformes à mener ?

Les programmes électoraux présentés aux électeurs en 2007 offraient toutes les caractéristiques de véritables catalogues de la Redoute : l’on y trouvait tout, et quelquefois son contraire à quelques pages d’écart. Proposer des centaines de mesures est la meilleure façon de justifier de ne rien faire ultérieurement : il sera toujours possible aux politiques de dire que les circonstances ont changé, et que les mesures proposées ne sont plus applicables. A contrario, se faire élire sur quelques mesures aussi simples qu’essentielles ne permet aucune échappatoire à celui qui aura été élu sur un tel programme. En outre, chacun d’entre nous sait pertinemment que les situations les plus dégradées ne se redressent que par des actions d’une extrême simplicité, puisque celles-ci présentent l’avantage d’être claires, donc comprises, donc admises.

Croyez-vous possible de rallier ainsi les différentes droites françaises (national, catholique, libéral…) sur une plate-forme commune ?

Mon livre n’est pas un programme politique. Il s’agit d’un ouvrage de politique- fiction, décrivant l’élection du futur président de la République, le 20 mai 2012, et la nuit que le nouvel élu va passer à travailler sur 12 mesures qu’il annoncera, le lendemain matin, à 500 journalistes. Il n’ ira donc ni au Fouquet’s, ni à Malte… En réalité, mon ouvrage à deux ambitions . Tout d’abord, ouvrir un débat large et constructif sur les mesures dont la France ne peut se passer si elle souhaite enrayer la spirale du déclin dans laquelle elle s’est engagée de façon mortelle. Ensuite, favoriser le développement d’un collectif que nous sommes en train de créer, qui s’appelle Audace 2012, dont l’objet sera d’intervenir vigoureusement dans le processus électoral de 2012. Il est en effet hors de question que 2012 soient la répétition de 2007. Nous avons connu la magie du verbe, qui, comme toute magie, s’est révélée inopérante et s’est évaporée dans l’atmosphère. Nous souhaitons promouvoir la force de l’action, seule façon de donner à notre pays la chance, peut-être la dernière chance, de se redresser.

Quel serait le portrait-robot du candidat capable de mettre en oeuvre un programme de redressement ?

Depuis la sortie de mon livre, je fais des conférences dans toute la France, et je rencontre donc beaucoup de monde. Je suis impressionné par l’unanimité de pensée des gens sur deux points précis : d’une part, le médiatique, le bling-bling,, le verbiage, le superficiel leur sort par le trou de nez…; d »autre part, ils veulent que les valeurs soient remises au coeur de la vie sociale et politique. Je pense que donc que le candidat idéal serait un homme ou une femme nouveau, authentique, intègre, charismatique. Dans le système politico-médiatique dans lequel nous vivons actuellement, l’émergence d’une telle candidature n’est pas une évidence. Cependant, pendant les 20 mois qui nous séparent de la prochaine élection présidentielle, tout reste possible, car les mentalités évoluent actuellement à grande vitesse, ce qui peut nous réserver de grande surprise…

Vous avez présenté ces 12 mesures à l’assemblée à la fin du mois de mai, ce qui a déclenché une petite polémique médiatique. Que s’est-il passé au juste ?

J’ai effectivement fait une conférence à l’ Assemblée nationale, organisée par la Fondation de service politique. Petit clin d’oeil : cette conférence a eu lieu le 20 mai 2010, pour parler d’un livre qui racontait l’élection du futur président de la République, le 20 mai 2012… Est-ce prémonitoire ? Je vous en laisse juge. La salle Colbert était remplie, le débat fut intéressant, tout se passa bien, peut-être trop bien. Il fallait donc que le Canard enchaîné s’en mêle… Je dirais plutôt que notre bon Canard s’est emmêlé les pattes, puisqu’il a doctement indiqué que la Fondation de service politique n’était qu’un faux nez de l’ Opus Dei, oeuvre peu recommandable à laquelle l’Assemblée nationale n’aurait jamais dû donner une tribune… Le canard a donc couicouiné , la caravane est passée, mais l’article du canard a été repris tel quel par certains journaux dits sérieux, dont on aurait pu penser , puisqu’ils sont dits sérieux, qu’ils auraient vérifié l’information. Finalement, et ceci seul importe, je suis très reconnaissant la Fondation de service politique, et aux députés qui m’ont invité, de m’avoir permis de tenir cette conférence dans le temple de la démocratie française …

François Billot de Lochner
12 mesures pour 2012
Qui le fera?
F.-X. de Guibert

À commander auprès de notre service abonnements :
13 euros (+ 5,50 e de port) 4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19 OU
OU ACHETER SUR AMAZON

4 réponses à l'article : François Billot de Lochner : 12 mesures pour enrayer le déclin de la France

  1. boué jean

    01/10/2010

    Mr Billot de Lochner devrait être Premier Ministre.

    Répondre
  2. Jaures

    30/09/2010

    12 mesures ? Le symbole est clair.
    Voilà un ouvrage qui se voudrait être la "Bible" des Tea Parties à la française.

    Peine perdue: la plupart des mesures morales préconisées ne trouveront grâce que dans les familles catholiques pratiquantes (certaines ne seraient sans doute pas reniées par les musulmans les plus intégristes) dont le nombre diminue jour après jour et j’attends avec impatience que M Billot de Lochner vienne discuter avec les salariés des mesures sociales qu’il préconise.

    Le public y sera sans doute différent de celui de la salle Colbert.

    Répondre
  3. IOSA

    30/09/2010

    1ere mesure à prendre:

    Graisser la veuve.

    2eme mesure à prendre:

    Mettre tous les profiteurs en file indienne.

    3eme mesure à prendre:

    Longueur du cerceuil pour chaque profiteur (moins la hauteur de la tête).

    Les 9 autres mesures deviennent inutiles.

    IOSA

    Répondre
  4. ozone

    29/09/2010

    Banque,finance,assurance de l’UMP ,?

    Il pourrait déja conseiller a ses acolites d’étre moins gourmands,voilà une bonne réforme

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)