François Hollande

François Hollande

Cet avertissement de Napoléon à ses généraux : «  Je suis prêt à vous donner tout ce que vous voudrez, sauf du temps », le président de la République devra, à son tour, le redire à son premier ministre.

Notre niveau de vie, en France, est à la traîne en France. La raison : nous ne travaillons pas assez. Des idées pour François Hollande ? Remettre la France au travail, accroître les revenus, le pouvoir d’achat par le travail, les capacités d’adaptation, l’épargne, faire le choix d’une société libérale de progrès, encouragée par des politiques appropriées, réglementaire, fiscale…

Ne plus accepter un niveau médiocre de revenus, qui sera compensé par un assistanat d’allocations versées du berceau à la tombe par un «  Etat thérapeute flattant les individus qui le méprisent ».

Pour échapper au lent déclin que nous connaissons, accompagné par la hausse inexorable de la pauvreté, il faudra sortir du carcan des 35 heures, assouplir les règles du code du travail, encourager l’investissement et l’épargne par une fiscalité adaptée et stimulante.

Cette France du déclin, Nicolas Sarkozy l’a bousculée avec un succès mitigé, sur fond de rupture a minima, de réformettes, de crise mondiale. Sarkozy promettait les réformes sans la rigueur. Hollande a promis la rigueur sans faire de réformes, avec 30 milliards d’impôts en plus !

Déficit ou économies ? Relance ou rigueur ? Les français savent qu’ils n’y échapperont pas ! Après trois mois d’immobilisme, gare au réveil de la rentrée !

30 milliards ! 20 milliard d’impôts et 10 milliards « d’économie », en fait c’est 40 milliards qu’il faut prévoir, vu notre croissance zéro.

Un pays en « faillite » qui se révèle incapable de réduire ses dépenses de 2 % ( 40 milliards ) et qui n’a comme solution que des augmentations d’impôts est un pays en perdition.

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Il est sûr qu’avec cette augmentation drastique de l’impôt la record de la Belgique sera battu. La France sera le pays le plus imposé du système solaire.

    10 septembre 2012 à 18 h 51 min
  • F Répondre

       Surtout que Hollande a joué les super faux culs sur ce coup. Sur les 30 milliards, il nous a vendu 10 milliards d’économies, 10 d’augmentation d’impôt "des plus riches" et 10 d’augmentation d’impôts sur les entreprises…

       Pour les économies, on verra, mais comme ces messieurs ont furieusement tendance à appeler les niches fiscales des "dépenses", je crains que les "économies" se traduisent par une augmentation des prélèvements via la suppression de niches…

       Pour l’imposition des "plus riches", cela fait toujours recette auprès du pays d’envieux que nous sommes devenus. Mais la barre risque de descendre assez bas, car quand on voit qu’ils espèrent tirer 300 millions par an de leur taxation à 75%, que l’ISF (patrimoine supérieur à 800 000€) en rapporte 3 milliards, il va falloir aller chercher les 10 milliards "avec les dents" et dans des poches pas forcément bien remplies…

       Mais le meilleur ce sont les 10 milliards sur les entreprises. Outre le fait que cela rajoutera un boulet supplémentaire aux seules entreprises françaises avec toutes les conséquences de fermeture, délocalisation et chômage prévisibles ( sauf pour des énarques de gôche), qui peut imaginer un seul instant ( à part M. Moscovici) que ces 10 milliards ne se retrouveront pas dans le prix du produit vendu par ces entreprises? Et qui va payer quand il achètera ces produits?…

       Pour finir, ces 30 milliards de prélèvements supplémentaires ne seront pas au rendez vous. A chaque fois, l’augmentation de taxes ou d’impôts a rapporté bien moins que les prévisions. Dernier exemple en date, le gouvernement de Gordon Brown avait institué une tranche d’impôts sur le revenu à 50% au delà de 150 000£ de gains par an. Il espérait en retirer 7 milliards de £ annuellement. 2 ans après sa mise en oeuvre, le ministère des finances Britanique a fait les comptes. C’est sans appel: Perte de 15 milliards de £!…

                 A méditer.

    10 septembre 2012 à 17 h 56 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    ce qu’on fait dans l’urgence , la fébrilité , l’impréparation est toujours mal fait

    " il faut que ça passe ou que ça casse " est un fort mauvais principe

    " aller droit au but " ( end gaining ) mène au massacre

    nous avons eu récemment deux exemples politiques de ce que j’avance

    Nicolas Sarkozy hier , François Hollande  aujourd’hui

    10 septembre 2012 à 16 h 54 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *