François Hollande entame son deuxième quinquennat

Posté le 18 mai , 2017, 9:40
9 mins

Sous le nom d’Emmanuel Macron, François Hollande vient de commencer son deuxième quinquennat. C’est ce que beaucoup pensent et disent en s’en réjouissant. Pour autant, ne sont-ils pas trop optimistes ?

Hollande, dont tous s’accordent à dire qu’il a été un très mauvais président, n’a résolu aucun des graves problèmes qui assaillent la France : un chômage massif, une immigration massive, une dette massive, dont les créanciers sont arabes et chinois, une insécurité générale et une fiscalité écrasante.

Non seulement Hollande n’a pas résolu ces problèmes, mais il les a laissés s’aggraver et voici qu’Emmanuel Macron, son jeune conseiller, collaborateur et ministre, va, lui, les résoudre d’un coup de baguette. Comment peut-on nourrir pareille illusion ?

Macron est le pur produit de la gauche caviar. Son parrain Attali, conseiller intime de Mitterrand, l’a recommandé à la banque Rotschild où, de 2009 à 2012, il a gagné jusqu’à 1,4 millions d’euros en un seule année. Puis, toujours appuyé par Attali, Julien Dray, politicien socialiste, et Gérard Collomb, maire socialiste de Lyon, Macron fut nommé secrétaire général adjoint de l’Élysée et enfin, ministre de l’Économie et des Finances, d’où il a pu suivre la montée du chômage (10 % en France, 4,4 % en Allemagne), soit 6 millions de chômeurs et d’emplois précaires, une paupérisation continue, notamment dans le monde rural, où le revenu mensuel est parfois inférieur à 640 €. De plus, le candidat Macron s’est illustré en traitant les Français de criminels contre l’humanité, ayant pratiqué la barbarie aux colonies, ce qui ne peut que plaire aux médecins, enseignants et administrateurs qui se sont dévoués corps et âme pour faire sortir l’Afrique de la préhistoire.

C’est toujours le même Macron qui a dit que la culture française n’existait pas, ce qui pourrait être vrai prochainement, la culture française étant en voie de remplacement par la culture africaine et islamiste, comme on peut le constater dans les zones de non-droit, dont les arrondissements de l’est de Paris, où se tiennent des marchés africains, avec têtes de singe dans les caniveaux, et viande de brousse sur les étals. On aura, à ce sujet, tous les détails en lisant la presse de ces derniers jours. On notera aussi que le nouveau président de la République a reçu le soutien de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), dont le but est d’instaurer la charia en France, ainsi que celle de l’imam Hani Ramadan, déclaré indésirable en France.
Il reste à savoir aussi ce que Macron pense de ces nombreux groupes de « jeunes » qui proclament vouloir « tuer du flic ». Le 1er mai, des policiers ont été gravement brûlés par ces « jeunes », parfaitement organisés pour tuer, à tel point que la haute hiérarchie de la police exprime sa conviction qu’un drame de grande ampleur est inévitable à court terme. En attendant, le 1er mai, à ma connaissance, cinq « jeunes » seulement ont été interpellés et probablement remis en liberté. Le droit du sol étant maintenu – on n’en parle même pas -, l’immigration continuant à s’enrichir de 300 000 nouveaux immigrés par an, leur expulsion étant impossible, car les pays d’origine refusent de les reprendre, les perspectives sont parfaitement claires : elles sont faites de crimes, d’attentats, de désordre et d’anarchie envahissante – ceci à la grande satisfaction des politiciens d’extrême gauche qui demandent que les forces de l’ordre soient désarmées et aussi de syndicats qui se félicitent que des « poulets aient été grillés », syndicats sans doute subventionnés par l’argent public !

En face de cette gauche caviar impuissante et profiteuse, on trouve le Front national de Marine Le Pen. Si le FN s’était contenté d’organiser la lutte contre l’immigration, l’une des causes du chômage, et contre le fiscalisme, tel que les ménages ont été gratifiés par Hollande de 35 milliards d’impôts supplémentaires, qui les ruinent, dans un système qui compte 360 impôts et taxes et qui paralyse les entreprises, il aurait sans doute gagné.

Malheureusement, conseillée par des hauts fonctionnaires très savants, Marine Le Pen est tombée, elle aussi, dans la démagogie. Ainsi a-t-elle publié un programme économique et financier proche de celui de Mélenchon, avec en prime une sortie de l’Europe et de l’euro, si bien que le FN peut être qualifié non pas d’extrême droite, mais d’extrême gauche.

Marine Le Pen semble ignorer que la France est un pays affaibli par des décennies de démagogie sociale, qu’elle ne peut sortir de l’euro sous peine d’un effondrement financier de l’État, des familles et des retraités, qu’elle n’est plus qu’au 28e rang mondial en termes de PIB par habitant, que 63 % de la population ont vu leurs revenus baisser. Dans ces conditions, le simple bon sens interdit de faire cavalier seul.
Cette incessante mêlée politique fait que 90 % des Français sont maintenant saturés et souvent exaspérés par le bilan des partis, des syndicats politisés et même d’une magistrature elle aussi politisée, dont on redoute qu’elle ne soit plus impartiale.

En politique étrangère – souci lointain des Français il est vrai –, on notera que Macron a reçu les conseils et encouragements d’Obama. Seulement, le président des États-Unis n’est plus Obama – mais Donald Trump, son adversaire. Quant à la Russie, elle se gausse de façon tout à fait inconvenante de ce jeune parvenu. Les journaux russes vont jusqu’à raconter qu’il est un homosexuel caché (sic) et qu’il donne le biberon aux petits-enfants de la grand-mère, son épouse. Ambiance…

Sans doute peut-on discuter de tout ce qui précède, mais ce qui est sûr, c’est que presque tous les ténors de la droite se sont ralliés à Macron, sans perdre une minute, dans l’espoir de conserver portefeuille et privilèges, ceci en toute indécence. Ce qui est sûr aussi, c’est que cette interminable campagne a créé de nouvelles divisions au sein du peuple français, qu’elle en a approfondi d’autres, laissant un pays fracturé, désemparé, et menacé par la violence et le terrorisme.

13 Commentaires sur : François Hollande entame son deuxième quinquennat

  1. quinctius cincinnatus

    22 mai 2017

    le quinquennat de Sarko a eu ses Sarko’s-boys, celui de Hollande ses Holland’ s-girls qu’ en sera t il de celui de Macron ? des Macron’ s-mamies ?

    Répondre
  2. BRENUS

    21 mai 2017

    Si Macron est un “puceau”, ce n’est pas grave pour lui étant donné qu’il n’a même pas à réfléchir à son programme (pardon “projet”). Ce programme est déjà établi par l’Europe de Junker et l’Allemagne de Merkel et il a été poussé, épaulé, et porté en triomphe par ceux qui voulaient qu”il soit à ce poste, et comme ce sont eux qui tiennent les cordons de la bourse, il n’y a pas à discuter : se soumettre ou se démettre . Tous les “cafards sans frontière” se réjouissent. La seule solution pour notre pays, dont il ne faut pas voir les libertés publiques détruites, est de voter tout sauf Macron pour qu’il n’ait pas la légitimité pour achever la destruction de la France . Après il sera trop tard. Si cela emmerde les ravis de la crêche y compris les cathos abrutis qui ont voté en masse pour ce zig, en s’en fout. Vous voulez que vos femmes soient harcelées à tous les coins de rue par les racailles triomphantes ? Vous voulez voir s’étendre le muzzland à tout le territoire à partir de La Chapelle (que j’ai connu toute autre étant jeune), à la vitesse V, votez pour lui. Votez aussi si vous êtes partisans de la guerre qu’il a évoqué à plusieurs reprises.

    Répondre
  3. HOMERE

    19 mai 2017

    Non…Macron n’est pas Hollande
    Hollande est un fieffé malin au bord de la conspiration,souvent à la limite et opportuniste confirmé.Macron est un puceau en politique et utilise des méthodes naïves et cousues de fil blanc.Ce novice est un technicien pas un politique au sens mâtiné du terme.
    Pour cette raison,il y a grande probabilité qu’il soit explosé par les authentiques combinards politicards qui en ont plus d’un dans le sac…
    Nous verrons bien…attendons les vrais défis et nous constaterons alors ce que vaut le freluquet.
    Il va aussi falloir qu’il tienne ses oukases débutantes qui vont lui causer pas mal de soucis…ce ne sont ni Bayrou,ni Le Driant ni Collomb qui feront illusion dans cette majorité disparate et inconsistante.
    Il est aussi possible que les traîtres avalent leur chapeau et s’assoient sur leur pseudo convictions….les traîtres se reconnaissent même à celà…mais comme le disait mon bisaïeul “traître une fois…traître toujours”

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19 mai 2017

      ne jamais mésestimer l’ ennemi ! c’ est ce qu’ aurait du déjà faire … Sarkozy en 2012 !

      ces propos confirment que l’ arrogance L.R. est bien un brevet déposé !

      Répondre
      • HOMERE

        20 mai 2017

        Moi j’appelle un chat un chat…et un traître un traître….je ne vois pas ce que Sarkozy vient faire là dedans.
        Les victimes des traîtres seraient des arrogants brevetés ?
        Et puis laissez Sarkozy et votre ironie de coté…

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          21 mai 2017

          Qui a amené l’ élection de Hollande ? Qui a fait entrer au Gouvernement les Kouchner, Amara, Hirch ? Qui n’ a pas tenu une seule ligne du programme concocté par Fillon et ses dix équipiers ? Qui s’ est comporté comme un pantin manipulé par Obama puis par Merkel pendant tout un quinquennat tout juste digne du show-bizz ? qui a instruit la guerre en Libye ? j’ arrête là … je préfère

          ” Sarkozyste un jour, Sarkozyste toujours “

          Répondre
  4. secotine

    19 mai 2017

    Ce grand libéral qu’est Macron attend avec impatience la majorité absolue au parlement pour virer sans aucun état d’ame ceux qui se rallié à lui pour ne pas perdre leurs privilèges et avoir un gouvernement “tout à sa main”.
    Nous avons aimé Hollande, nous allons adorer Macron.

    Répondre
  5. Gérard Beyer

    18 mai 2017

    Attendez au moins qu’il commette sa première connerie ou que le résultat des législatives entrave la poursuite de son programme et nous jugerons ensuite. Hélas je crains le pire. A suivre….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23 mai 2017

      en effet la question est bien celle ci : qui a succédé à Louis-Philippe ?

      Répondre
  6. BRENUS

    18 mai 2017

    J’ignore si Macron sera “le libéral…que vous attendiez” , mais une chose est sure : il sera le portier de l’invasion africaine et muzz. Tout récemment, dans un de ces nombreux reportages à la gloire du nouveau jésus, Macron était filmé dans une école de moutards (pour une fois pas tous archi-bronzés, mais cela ne saurait durer) : il leur expliquait doctement qu’il fallait aceullir les migrants qui n’étaient tous que des gens craignant pour la survie de leur famille – il n’a pas précisé que lesdites familles étaient encore au bled en attendant de pouvoir venir vivre du “social” de ces immondes franzaouis. Que “certains” (sans coeur bien sur) ne voulaient pas. Vous voyez l’impact sur des cerveaux d’enfants. Alors, libéral ou pas, ce type est une calamité pour la France qu’il a dénoncé dans un pays hostile auprès de gens hostiles. Je souhaite qu’il n’obtienne pas de majorité du tout et que ses actions soient entravées pour limiter la casse. Je vais voter méluche… qui, de toutes façons ne passera pas non plus, mais c’est toujours cela de moins. De mon service armé obligatoire dans les chasseurs alpins , je ne retiens pas grand chose, sinon la fin de l’hymne de ce corps “mort aux ennemis de la France”, MON pays, pas celui des racailles qui veulent le détruire même s’ils en ont reçu les “papiers”

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    18 mai 2017

    je pense qu’ on aurait du nommer toute la Rédaction des ” 4V² ” , et les pigistes occasionnels comme le sieur Myard, au Gouvernement … et la France aurait alors été sauvée !

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    18 mai 2017

    le titre de l’ article … de la pure polémique pour complaire aux lecteurs les plus momifiés des ” 4V² ” … je n’ en crois pas un mot : Macron sera sans doute le libéral ( dans la mesure où cela est encore possible en France après des décennies de socialisme … de Droite ) que vous attendiez

    Répondre
    • utakas

      18 mai 2017

      Peut-être sera-t-il le libéral que tout le monde attend (quoique j’en doute fort), mais il sera aussi celui qui va favoriser l’immigration de masse et qui va piocher encore un peu plus dans nos poches pour entretenir tous ces migrants illégaux (ces “chances” pour la France comme les appellent les socialo-communistes) !!!

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)