François Hollande et la France « apaisée » !

Posté le octobre 20, 2015, 11:18
6 mins

Le gouvernement nous an­nonçait une rentrée sociale paisible. J’ignore si c’était de la bêtise, de la méthode Coué, ou un mensonge, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cette rentrée ne semble pas vraiment devoir être paisible.

La crise des migrants pourrait bien entraîner à brève échéance, des problèmes sécuritaires majeurs et des heurts inter-ethniques (chacun sait, en France, que les races n’existent pas, par décision solennelle de nos excellents dirigeants ; malheureusement, les nouveaux venus, eux, l’ignorent !…).
Mais, en attendant, la « rentrée sociale » est tout, sauf paisible.

Nous avons eu, récemment, une manifestation monstre d’agriculteurs. Les chefs de petites entreprises, méprisés et détestés du pouvoir, peuvent relancer, d’un moment à l’autre, une action contre le fiscalisme et les tracasseries administratives – du type des Bonnets rouges, des Pigeons ou de toutes ces mobilisations des derniers mois…
Et, la semaine dernière, nous avons assisté à une flambée de violence syndicale assez inquiétante.

Au demeurant, quand je dis « violence syndicale », ce n’est pas tout à fait exact : il semble que les ouvriers d’Air France qui ont molesté la direction n’aient pas été encartés dans un syndicat dit, par antiphrase, « représentatif » (par antiphrase, puisque moins de 8 % des salariés – dont une large partie de fonctionnaires – adhèrent à ces syndicats).

Mais, instantanément, tous les syndicats révolutionnaires, la CGT en tête, ont pris fait et cause pour ces salariés, assumant une violence qui n’était pas le fait de l’un de leurs membres, et dénonçant la « violence patronale ».

Manifestement, à la CGT, on croit en­core que les patrons licencient par plaisir ou par sadisme !

En tout cas, les discours tenus par les dirigeants de la CGT, de FO, de Sud, sans parler des dirigeants de l’actuelle majorité, ont tous contribué à légitimer la violence.

Il faut avouer que la violence est payante : François Hollande vient de demander à Air France de renoncer aux licenciements.

La conséquence de cette affaire, c’est qu’Air France va continuer son déclin et que, dans quelques années, ce ne sont pas 3 000 personnes qui devront quitter l’entreprise, dont la majorité avec
une prime et un plan de reclassement, mais tous les salariés !

On comprend que les syndicats révolutionnaires, dont le but est de tout casser et non de défendre les salariés, tiennent cette ligne. Il est un peu plus difficile de comprendre comment un président de la république qui se dit « social-démocrate » et « responsable » la tienne également…

Il est vrai que, dans quelques années, il ne restera plus rien à réformer en France : toutes les exploitations agricoles auront fermé et toutes les usines seront en Chine…
Dans le domaine de la sécurité, les violences sont pires encore… et promettent une rentrée plus agitée.

Récemment, un policier a été très grièvement blessé par un récidiviste que la justice de Mme Taubira avait laissé en liberté, s’étonnant que ledit récidiviste n’ait pas la courtoisie de regagner sa cellule, en fin de journée, comme convenu…

Ce fait divers sanglant a donné lieu à une manifestation rarissime : des milliers de policiers, de toute tendance politique, rassemblés sous les fenêtres de la Garde des sceaux.
Pourtant, Premier ministre et ministre de l’Intérieur avaient tout tenté pour les dissuader d’organiser cette manifestation qui fait, effectivement, un peu désordre. Ils avaient annoncé – comme toujours – plus de moyens. Sans paraître comprendre que ce que les policiers (et l’ensemble des Français avec eux) veulent, ce n’est pas encore plus de dépenses pu­bliques jetées dans le tonneau des Danaïdes, mais un esprit civique di­gne de ce nom, où les voyous ne sont pas considérés comme des victimes de la société, ni les victimes comme des « salauds de patrons ».

En cet automne 2015, on a peine à croire que François Hollande ait été élu, voici 3 ans, sur la promesse d’apaiser la société française.

Non seulement il a plus que jamais créé des clivages, y compris sur des sujets ne concernant que des micro-lobbies et sans la moindre urgence politique, mais il a légitimé – à la fois par son inaction et par ses paroles – toutes les formes de violences.

Dans notre pauvre France détruite par ses politiciens, les « migrants » sont invités à razzier les magasins de Calais. Les criminels à assassiner les policiers. Et les syndicalistes à frapper leurs patrons. Quant aux agriculteurs et aux dirigeants de PME, ils sont invités à se suicider sans faire trop de bruit. Cela pourrait nuire à la digestion du calife, si content de lui-même ! n

39 réponses à l'article : François Hollande et la France « apaisée » !

  1. quinctius cincinnatus

    21/10/2015

    houla ! un dangereux … révisionniste ! vite la loi Gayssot ! : …

    déclaration de Benjamin Netanyahu :

     » Hitler ne souhaitait pas l’ extermination des Juifs  »

    tout cela pour  » justifier  » la répression en Cisjordanie occupée ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      21/10/2015

      ce que mentir veut dire

      lu dans  » Le Point  » ou l’ asepsie appliquée à l’ usage des mots :

       » l’ Ethiopien de 29 ans  » tué  » dans une gare routière attendait le bus son visa ( de séjour de réfugié qu’ il venait de faire renouveler ) à la main, lorsqu’ un Palestinien poignarda un soldat lui prit son arme et tira sur les passagers ; il fut pris pour le terroriste par celle ci et je cite  » fut malmené  » par la foule  »

      en réalité il ne fut ni  » tué  » , ni  » malmené  » il fut proprement … lynché au point que les Israéliens ( enfin certains ) en ont maintenant honte

      Répondre
    • Atujva

      23/10/2015

      La « cisjordanie », en réalité la Judée et la Samarie, provinces juives depuis la plus haute antiquité que les islamo-socialistes ont dû « rebaptiser » pour rendre leurs mensonges acceptables par les masses ignares, a été effectivement occupée pendant quelque 20 ans par les Jordaniens.

      Les squatters Arabes qui s’y sont installés après la libération de ces provinces en 1967 n’ont cessé depuis d’em.. le monde et ont fini par lasser la patience pourtant infinie des Israéliens. Je ne serais pas étonnée que ces derniers se résolvent enfin à annexer la Judée et la Samarie un de ces jours – ce qu’ils auraient dû faire depuis longtemps.

      Répondre
      • Atikva

        23/10/2015

        Au modérateur: SVP annulez mon post précédent, mon nom y est erroné. Merci.

        @ Quinctius Cincinnatus

        La « cisjordanie », en réalité la Judée et la Samarie, provinces juives depuis la plus haute antiquité que les islamo-socialistes ont dû « rebaptiser » pour rendre leurs mensonges acceptables par les masses ignares, a été effectivement occupée pendant quelque 20 ans par les Jordaniens.

        Les squatters Arabes qui s’y sont installés après la libération de ces provinces en 1967 n’ont cessé depuis d’em.. le monde et ont fini par lasser la patience pourtant infinie des Israéliens. Je ne serais pas étonnée que ces derniers se résolvent enfin à annexer la Judée et la Samarie un de ces jours – ce qu’ils auraient dû faire depuis longtemps.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24/10/2015

          au modérateur ( qui sur ce blog n’ est qu’ un fantôme ) :

          s. v. p. annulez les propos stupides et … racistes de celui qui ne sait pas même comment il se nomme !

          Répondre
    • 23/10/2015

      Cincinnatus @ BiBi déleste Hitler pour le moment, car il se rend en Allemagne prochainement, et, il veut des sous à fonds perdus !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    21/10/2015

    Madame Taubira, au sujet des  » incidents  » à Moirans, ( Isère ) vient de déclarer superbement que : …

     » nous étions dans un Etat de Droit  »

    … personnellement je pense me trouver dans un Etat de Gauche, pour ne pas dire dans un état … désespéré

    Répondre
  3. BRENUS

    21/10/2015

    DE SOYER : je crois que vous confondez moustique et mouche à merde. Ce dernier terme étant plus adapté au personnage. Le jojo est l’exemple type du chieur qu’il faut ostraciser car il n’aura de cesse d’accaparer le maximum de lignes sur chaque sujet, même si personne ne lui répond. C’est une vieille tactique gauchiste pour vous empecher de vous exprimer : je tiens le crachoir et couvre vos paroles (et vos écrits) par un flot incessant de n’importe quelle connerie. Un ancien m’expliquait qu’avant guerre il y avait à l’assemblée nationale des spécialistes qui tenaient le pupitre au maxi en lisant le bottin pour bouffer le temps des autres.

    Répondre
  4. druant philippe

    21/10/2015

    Que « balai de chiottes  » se rassure , son avis compte pour rien sur ce site et il constitue même le repoussoir absolu sur la plupart des sujets .
    Que l’ on pense le contraire de ce qu’ il écrit et là , on est dans le vrai !

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    20/10/2015

    la visite ( seulement  » chahutée  » dixit la presse aux ordres ) du Président François Bidochon à La Courneuve a montré que SA France n’ était pas à proprement parler  » apaisée  » … il sera donc contraint à faire un nouveau petit effort budgétaire pour assurer une plus juste  » répartition « , effort nécessairement accompagné d’ un renforcement de la  » ségrégation positive  » qui elle aussi aura un prix ( pour le contribuable ) … comment cela s’ appelle t il déjà ? ah oui ! des achats de voix !

    quant au procureur de la République de Lyon il demande la relax pure et simple de M. Le P.

    En Socialie tous part en c…. ma bonne dame !

    Répondre
    • Jaures

      20/10/2015

      Je ne comprends pas. On dit pourtant ici que Hollande cède tout aux « CPF » afin de récupérer leurs suffrages ?
      M’aurait-on abusé ??

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        21/10/2015

        En classe de Khâgne au Lycée National du Parc de Lyon , le professeur de philosophie Monsieur Lacroix, qui tenait la page  » Philosophie  » au Quotidien  » Le Monde  » s’ adressait ainsi à ses élèves :

         » et maintenant je ne parle que pour Jacques Soustelle  »

        est ce que que m’ adresse à vous ? non ! … seulement à quelques uns qui sont capables d’ avoir une pensée logique et globale … pas à un minus cérébral qui  » se la joue intellectuelle  » !

        dernière réponse et fin de … ne plus recevoir !

        Répondre
        • Jaures

          21/10/2015

          Irascible Quinctius, je me fiche royalement de votre conversation. Ce n’est pas à votre modeste personne que je réponds mais à l’opinion que vous énoncez dans votre post.
          Si cela vous déplait, inutile d’intervenir sur un blog où le débat est libre, créez le vôtre où seuls vos aphorismes seront tolérés.

          Répondre
          • 21/10/2015

            Jaurès : vous demandez à Cincinnatus de créer son propre blog; vous reconnaissez donc que le site 4 V est le vôtre !

          • Jaures

            21/10/2015

            Non mais que les interventions y sont libres.
            J’avoue que je ne comprends pas ceux qui font part de leur opinion sur ce type de blog en refusant qu’on les commente.
            Un peu comme si Quinctius voulait jouer au foot à condition qu’on lui laisse la balle.

          • quinctius cincinnatus

            21/10/2015

            suffisant @Jaurès je vous emmerde !

          • vozuti

            21/10/2015

            jaurès est un peu le radars automatique du site qui rappelle à l’ordre chaque intervenant à chaque fois qu’il s’éloigne du dogme officiel mensonger professé par les médias collabos.mais au lieu de recevoir une amende,le contrevenant reçoit en guise de punition, un petit texte négationniste auquel est souvent joint une statistique grossièrement faussée,mais officielle.

        • 21/10/2015

          Quinctius, vous n’avez pas encore compris. La stratégie de Jojo, c’est celle du moustique.
          Pendant les vacances, vous n’avez jamais été emmerdé par un (ou des) moustiques pendant une partie de la nuit.
          Seule solution: avoir une tapette (si je puis m’exprimer ainsi) à portée de la main.

          Répondre
          • Jaures

            21/10/2015

            La « tapette » en question, sur un site de débat, serait un argument décisif, une rhétorique sans faille, une réfutation méthodique.
            En leur absence, laissez voler les moustiques et rendormez-vous.

          • DESOYER

            21/10/2015

            Jojo, je n’ai jamais laissé voler un moustique qui m’em…
            Alors faites gaffe, mais maintenant que vous êtes un suppôt du patronat, vous allez sans doute vous transformer en blanche colombe!

  6. quinctius cincinnatus

    20/10/2015

    Pour être  » apaisé  » il faut être … confiant ; ainsi, on apaise un enfant parce qu’ il a confiance en vous … Qui a confiance en François Hollande ou en ses socialistes ? … Le sous-préfet de l’ Elysée aura beau battre la … campagne ( des européennes et de 2017 ) plus personne ne lui accorde la moindre crédit, à l’ exception , bien entendu, des  » bénéficiaires  » du  » système  » !

    Répondre
    • 21/10/2015

      Sous-préfet, vous êtes trop bon: ataché de préfecture (et encore!). Quand vous aurez lu mon livre, vous vous rendrez à l’évidence.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        21/10/2015

        je mettais seulement un peu de poésie ( provençale ) dans la vie austère de François Bidochon !

        Répondre
    • DESOYER

      21/10/2015

      Le sous-préfet aux champs, c’était en des temps plus paisibles. L’époque actuelle incite-t-elle à la poésie?
      Ceci en tout bien tout honneur, car je suis certain que vous pouvez être un bon commensal en temps de paix.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        21/10/2015

        et bon commensal, même en temps de guerre ! j’ ai l’ amitié loyale et sincère !

        Répondre
  7. Jaures

    20/10/2015

    Que les patrons soient « sadiques », personne ne le croit.
    Qu’ils soient parfois cyniques est un fait.
    Il faut rappeler que la direction d’Air France avait demandé au personnel des gains de productivité énormes afin de rester compétitifs. Ceux-ci ont atteint, voire, pour les personnels au sol, dépassé les objectifs (20%).
    Fort de ces efforts, le personnel pouvait s’attendre à un retour.
    Au lieu de quoi c’est la suppression de près de 3000 postes qui a été annoncée.
    Alors évidemment, on peut regretter que certains aient perdu leur sang-froid. On peut d’autant plus enrager que ce ne sont plus à présent les travailleurs licenciés les victimes, mais un DRH, transformé en figure christique. Ce qui est particulièrement fâcheux quand on connait l’attitude de ces DR (qui oublient bien souvent le H) envers le personnel.
    Le problème est que, quelles que soient les causes et la nature d’un problème, la seule réponse est une vague de licenciements. Quels comptes rendent les membres d’une direction sur leurs erreurs de stratégies, la pertinence de leurs investissements, leur gestion du personnel,… ? Pourquoi s’en faire ? En cas de problème il suffit de licencier.

    De Thieulloy se plait par ailleurs à manipuler les faits. Ce n’est pas « la justice de Taubira » qui a libéré le délinquant mais une loi de 2004 qui n’a pas été modifiée. Il y a plus de détenus sous Mme Taubira qu’il n’y en avait sous Sarkozy. Les policiers qui manifestaient pour demander des moyens (quoi qu’en dise De Thieulloy) pouvaient en demander également pour la Justice afin que les affaires soient traitées plus vite, avec une réponse immédiate. Mais les salles d’audience ne sont pas en meilleur état que les commissariats.

    Répondre
    • 21/10/2015

      Jaurès vous ressemblez aux patrons cyniques que vous évoquez ici !

      Répondre
    • 21/10/2015

      Jojo, vous resterez toujours imperméable au raisonnement économique, ce qui pourrait figurer au livre Guiness des records.
      Un patron sera toujours pour vous un salaud, sauf si c’est le patron d’une société nationale ET désigné par un gouvernement de gauche. Alors vous lui trouverez toutes les excuses comme les feuilles d’automne qui ralentissent la circulation des trains.

      Répondre
      • Jaures

        21/10/2015

        Affirmations arbitraires ! Le dialogue social se passe très bien dans l’immense majorité des entreprises. La CGT signe près de 90% des accords négociés.
        Le problème est que pour le Medef (qui représente surtout les grandes entreprises) il n’est plus aujourd’hui question de négocier (c’est à dire échanger) mais d’obtenir un maximum de concessions des salariés grâce à la pression du chômage.

        Répondre
        • 21/10/2015

          Jaurès – etes vous un despote de la démocrassie ?

          Répondre
        • DESOYER

          21/10/2015

          Ouf, vous me rassurez! Voyus voici maintenant un suppôt du patronat! N’allez-vous pas être effrayé du pas immense (comme Neil Armstrong sur la lune!) que vous venez de franchir?

          Répondre
          • Jaures

            22/10/2015

            C’est que, mon cher, vous n’avez rien compris à ce qui se joue dans la plupart des entreprises. Aveuglé par votre idéologie vous ne pensez pas que les partenaires sociaux puissent se réunir sérieusement pour aborder la question des salaires, de la formation, des conditions de travail, de l’hygiène et la sécurité, des investissements,…
            C’est pourtant ce qui se passe dans l’immense majorité des entreprises. Le conflit est l’exception car personne n’y a intérêt.

          • DE SOYER

            24/10/2015

            Jojo, champion de la cogestion! N’est-ce pas un virage « allemand » un peu dangereux,

          • Jaures

            24/10/2015

            Cher ami, la négociation est la meilleure expression de la lutte des classes car elle permet de résoudre les conflits sans nuire à l’entreprise.
            Il faut simplement admettre que salariés et actionnaires ont des intérêts contraires dans le partage des richesses produites et qu’il importe donc d’en discuter pour éviter une épreuve de force.
            Chaque année, des milliers d’accords de branche ou d’entreprises sont signés par les partenaires sociaux. Je vous donne cette information pour votre prochain bouquin.

          • quinctius cincinnatus

            24/10/2015

            le  » dialogue social  » il n’ y a que ça de vrai … en France … il suffit pour cela de trouver un syndicat … complaisant avec le  » pouvoir  » central … avec deux c’ est encore mieux … le problème c’ est que bien souvent les deux  » partenaires  » sont particulièrement incompétents , surtout dans une économie mondialisée , celle que nous connaissons présentement

          • quinctius cincinnatus

            24/10/2015

            j’ ajoute à mon  » commentaire  » de 15 h 08 ( précision toute suisse ) que les deux partenaires d’ un côté la puissance ( ? ) publique et de l’ autre les syndicats qui, tous deux, ont perdu toute crédibilité, si jamais elles en ont eu une , auprès des gens lucides et encore  » libres  » de penser et donc de juger), ces conciliabules ne sont que des bulles gonflées par des cons ( qui y croient encore )

        • DE SOYER

          25/10/2015

          Jaurès croit au dialogue social: il nous rassure sur sa compréhension du monde économique. Tout pas dans le bon sens doit être salué.
          Les objections et réticences de Quinctius montrent que les choses sont loin d’être gagnées pour vous Jaurès.
          Quand vous arriverez sur une ligne plus ou moins DGB allemand, peut-être pourrez-vous commencer à apparaître comme un partenaire crédible du dialogue social.

          Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    20/10/2015

    je me souviens d’ avoir , dans ma petite enfance, assisté dans un village comtois à une veillée funèbre au domicile de la pauvre  » manouvrière  » que connaissaient bien mes parents … et de cette remarque d’ une  » pleureuse  » :

     » la voici maintenant bien apaisée  »

    c’ est également le cas de la France : elle a ( enfin ) trouvé la Paix dans sa mort !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)