"Frêche, un visionnaire"

Posté le octobre 24, 2010, 9:16
29 secs

François Hollande n’est pas à un pas de deux près. C’est lui en effet qui avait prononcé l’exclusion du PS de Georges Frêche. C’est lui qui, au soir de sa mort, le qualifie de visionnaire :

« Georges Frêche était une forte personnalité. Il avait une conviction telle qu’il pouvait déplacer des montagnes, ce qu’il a fait pour sa ville de Montpellier et sa région », a déclaré François Hollande, interrogé par l’AFP. « Il était un bâtisseur et un visionnaire pour sa région et sa ville et de ce point de vue-là, il laissera une trace ».

Le système Frêche, fait d’intimidations et de manoeuvres douteuses, laisse en effet une trace, celle de la démocratie politicarde, des arrangements entre amis et autres réjouissances… Sans compter les statues de Staline et autres hommages à Lénine.

Que Georges Frêche ait été une personnalité, nul n’en doutera. Qu’une telle personnalité ait endossé aussi longtemps des responsabilités de ce niveau n’est reluisant ni pour la France, ni pour la démocratie.

Une réponse à l'article : "Frêche, un visionnaire"

  1. Jean Baud

    05/11/2010

    les déclarations d’amour posthumes à G Fréche n’engagent que ceux quiles font.cela étant dit,ce personnage ne manquera pas à tous ceux qui sont profondément attachés aux libertés fondamentales et qui ne peuvent que mépriser les parasites improductifs et dépensiers de l’argent des autres.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)