G8 : Irish stew…

Posté le juin 21, 2013, 8:36
3 mins

Le plat traditionnel irlandais comprend 8 ingrédients, dont le principal est du collier d’agneau…

Loin de moi l’idée de faire un parallèle désobligeant pour prétendre lequel  des participants du G8 est le constituant de base et quels pays sont les légumes et aromates qui confèrent un peu de goût à une recette qui demeure, malgré un long mijotage, assez insipide…

L’important est le résultat mitigé de cette conférence.

–  Syrie : La grosse ligne rouge de l’utilisation d’armes chimiques ayant été largement franchie, on  devait s’attendre à de très lourdes représailles des pays démocratiques. En réalité ce sont eux qui sont restés en état de sidération ! Le grand maître des équilibres tendus au Moyen-Orient est désormais Poutine. Les rodomontades fabusiennes et les velléités justicières françaises se sont éteintes face aux complexités claniques et religieuses locales et au réalisme américain après la désastreuse expérience de l’Irak.

Entend-on même l’ONU à ce sujet ?…

–       Évasion fiscale : Gros roulements de tambours en revanche sur ce point. S’attaquer aux gigantesques détournements (légaux) organisés par des entreprises majeures telles Apple, Google, Amazone et quelques autres, est un grand pas vers la récupération des €/$/¥ envolés (volés) ! On n’est plus dans champ des petites « cahuzaqueries » mais dans le brigandage mondial qui soustrait des centaines de milliards aux pays englués dans la dette publique.

Espérons une traque déterminée, méticuleuse, sincère et pugnace de cette gabegie gargantuesque !

–       Dissuasion nucléaire : En marge de ce G8, B. Obama et V. Poutine ont eu des entretiens bilatéraux et ont évoqué la  réduction des armes nucléaires. Ils sont convenus d’ « œuvrer  ensemble » en vue de réduire le nombre de missiles déployés en Europe. En visite à Berlin, avec armes et famille, le président américain le redit  avec plus de solennité devant la porte de Brandebourg.

Voilà un noble objectif dont la France, qui se veut à la pointe des faiseurs de paix, aurait pu s’enorgueillir d’être l’initiatrice. Mais notre Président « heureux », sinon béat, a-t-il l’autorité et l’audience internationale pour cela ?

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)