Gaspillage de l'argent public sur le web

Posté le juillet 14, 2010, 12:00
5 mins

” Quand on veut, on peut “. La phrase qui ouvre le site communautaire lancé par l’UMP le 7 janvier dernier fait sourire aujourd’hui. Car à
l’occasion du lancement de ces ” créateurs de possibles “, le parti avait affiché de vraies ambitions : Xavier Bertrand tablait sur 500 000 adhérents à terme. 6 mois plus tard, on est loin, très
loin du compte, et l’on peut même être à peu près sûr que ce chiffre ne sera jamais atteint loin de là. La communauté en ligne de l’UMP en compte aujourd’hui en effet que 11 000
membres…

Sur Facebook, les deux pages lancées par l’UMP sont elles aussi loin des objectifs affichées avec à peine plus de 2 000 membres, là où l’UMP comptait
réunir également 500 000 personnes.

Un ratage, c’est toujours dommage, mais cela peut arriver. Le problème se situe plutôt du côté du prix. Car le site des Créateurs des possibles a été
facturé au prix fort par le publicitaire Christophe Lambert ! 800 000€ selon certaines sources, 500 000€ selon le community manager du site qui a laissé un commentaire à ce billet (lire
ci-dessous). Avec 41 800€ facturé, la première mouture, ridicule, du site de Ségolène Royale, Désir d’avenir, est enfoncé !
Que le prix final soit de 500 000€ ou 800 000€, la somme est de toute façon énorme, en décalage complet des prix réels.

Ces exemples sont hélas loin d’être isolés. Le 8 juin, je présentais les dépenses des différents ministères sur le web. Avec, au passage, quelques
surprises.

Comment ne pas s’étonner du coût des dépôts de noms de domaine au Ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture : 5 239, 48€ en 2009. A 12€ par an le
nom de domaine (et nous sommes encore loin du prix plancher), cela fait la bagatelle de 436 noms de domaine déposés !

On pourrait également s’étonner du coût de la web TV de ce même ministère : 91 134€. En mai 2010, cette web TV qui coûte tout de même près de 7 600€ par
mois, a mis en ligne 3 reportages vidéo, soit 2 500€ la vidéo. Et ce n’est pas la bande-passante qui doit leur coûter bien cher puisque la vidéo la plus vue du site culmine à 4 897 vues…
Quant à la web TV de l’Education Nationale qui ne propose que 37 vidéos sur le site, impossible d’en connaître le coût exact et c’est bien dommage. On serait curieux de connaître le coût à
l’unité. Surtout que dans sa réponse, le ministère affirme avoir mis en place une chaîne sur Dailymotion que les internautes auront bien du mal à dénicher !

Dans la même série, les professionnels du web esquisseront sans doute un sourire en voyant que le site de la défense coûte pas moins de 320 000€ par an
à son ministère. Et il ne s’agit pourtant pas vraiment d’un site à la pointe des technologies web 2.0 !

J’avais interrogé Alain Lambert, grand Twitter et bloggeur, ex-ministre du Budget, sur ce point. Sa réponse, lucide, résume assez bien le problème : ”
Généralement l’Etat par ses procédures achète 25% plus cher que les autres. Comme toutes les dépenses publiques, hélas, leur importance est jugée au montant. Jamais à l’efficacité “…

Erwann Gaucher vu ici

 

56,9% du PIB en dépenses publiques
   / Roselyne Bachelot : un cabinet pharaonique !
 /

100 milliards de perdus pour l’Etat
en 10 ans !
 / La France toujours plus endettée /

Déficits
record de la sécurité sociale : se poser les bonnes questions
/

Les blogs gênent les parlementaires… /
Mon député chez la Française des jeux à Roland Garros