GÉOLOCALISATION, ATTEINTE À LA LIBERTÉ DES DÉLINQUANTS !

GÉOLOCALISATION, ATTEINTE À LA LIBERTÉ DES DÉLINQUANTS !

Le CSA va avoir un nouveau travail de censure à exercer, sous le contrôle de la CNIL.

Depuis un arrêt de la Cour de cassation d’octobre dernier, les moyens de géolocalisation sont prohibés pour la traque des truands et délinquants. Les films policiers qui débordent des programmes télé font assaut de technologies au service des enquêtes à l’américaine, qui laissent des filatures train-train en véhicules banalisés et vitres sans tain au musée des Brigades du Tigre. Les séquences de traçage sur carte satellite, dans un local technique à lumière tamisée digne d’un PC du NSA américain, avec le petit point rouge sur grand écran géré par un jeune informaticien aussi échevelé que sympathique, ne sauraient être montrées désormais, sauf à illustrer une série de fiction très futuristeet avec les précautions initiales et d’usage des auteurs ! «  Toute ressemblance avec des événements récents. »

Les truands, peuvent ouvrer tranquilles, les trafiquants aussi. Le petit cousin français de Big Brother est toujours en couveuse.  Les go-fast ne risquent que le radar de pandores en embuscade ou la Mégane gonflée des brigades routières, qu’ils savent éviter ou dérouter, leur laissant en gibier le quidam ordinaire qui gratte incidemment 15Km/h au volant de sa Dacia, sur une autoroute de vacances exceptionnellement libre de bouchon.

Il a fallu des années de maturation, de gesticulations indignées et quelques actes violents pour que l’installation de vidéo surveillance dans les villes soit acceptée et fait, depuis, ses preuves  comme instrument de prévention et de révélation. La dernière prise fut Dekhar et l’on n’a point entendu que « l’individu de type européen » ait été victime de l’espionnage tous azimuts portant gravement atteinte à sa liberté ? Le seul couac en l’occurrence fut la gourmandise avec laquelle certaine police morale médiatique se jetait sur les enregistrements, zoom dans l’oil, pour identifier le petit frère de Breivik qui se planquait mal derrière ses lunettes .

Loupé ! Mais efficace. Et personne ne s’est offusqué que la RATP se fasse l’auxiliaire de la police.

Henri Gizardin

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • jpdupacifique Répondre

    C’est ce qu’on appelle une justice à la Taubira

    15/12/2013 à 22 h 31 min
    • jpdupacifique Répondre

      dégout

      15/12/2013 à 22 h 32 min
  • BAYLE Répondre

    Mêmes observations que le précédent commentaire, Si nous pouvions employer les mêmes moyens et les mêmes méthodes que la police américaine, les truands pourraient se « faire des cheveux blancs » ! Hélas, en France, même les gendarmes ne peuvent plus utiliser leurs armes pour se défendre !

    08/12/2013 à 9 h 25 min
  • maujo Répondre

    Les droits de l’homme c’est uniquement pour les voyous et notre bonne justice Française est la pour le rappeler, on ne transgresse pas la loi, non mais des fois!!

    07/12/2013 à 17 h 09 min
  • philiberte Répondre

    oui, mais ça, c’est aux USA! où les policiers ne s’en laissent pas compter et où la légitime défense a encore droit de s’exercer!
    ici, c’est subis et tais-toi.

    07/12/2013 à 9 h 18 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: