Gilles Savary (PS) : “Que l’on ferme le robinet d’une immigration massive”‏

Gilles Savary (PS) : “Que l’on ferme le robinet d’une immigration massive”‏

Que l’on ferme le robinet d’une immigration massive que ne supportent manifestement pas les peuples, pourquoi pas. Mais notre devoir est impérieusement de considérer avec justice et dignité ce que ces populations ont apporté à notre libération du joug nazi, à notre liberté d’après-guerre et à tous les emplois dont les Français “autochtones” ne veulent plus dans nos hôtels, nos restaurants, sur nos chantiers, sur nos voiries, pour leur redonner Droit de Cité et de dignité dans la République.”

Dans un billet publié sur son blog intitulé «Bonheur de l’intégration ou malheur de l’Apartheid», le vice-président du conseil général de Gironde et membre du conseil national du Parti Socialiste reconnaît être d’accord pour «que l’on ferme le robinet d’une immigration massive que ne supportent manifestement pas les peuples».

Pour l’ancien député européen, «une ombre inquiétante traverse l’Europe et n’épargne pas la France : un récent sondage du Monde révèle qu’une grande partie des opinions publiques allemande et française s’alarme des difficultés d’intégration des populations de culture musulmane de nos pays et les considère même explicitement comme une menace». Si l’on se résout pas cette «peur» qui traverse la société, en 2012, «le Front national en fera son miel politique et nous ouvrira une ère de grands malheurs» !

Evoquant la difficulté du renoncement des immigrés à leur culture, il compare leur présence à celle des colons français en Afrique du Nord «après tout, à quoi avons nous renoncé de nous même, de nos religions et de notre vision du Monde, quand nous colonisions le Maghreb arabe ?» . Pour Gilles Savary, «ce dossier est à reprendre très vite et sans tricher». (…)

(via )

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • Ripley Répondre

    Excellent Jean Rambaud : vous avez tout dit.

    12/01/2011 à 16 h 45 min
  • Emile Répondre

    Ce député parait constater avec une certaine tristesse que l’ntégration ou l’assimilation n’a pas fonctionné malgré les milliards déversés en France pour les ‘banlieues’ avec la politique de la ville. En France et dans le monde, le plus triste, le moins apparent aux yeux des citoyens lambda, et l’aspect le plus pervers réside dans le fait que certains hauts politiques et financiers adeptes de la mondialisation (trilatérale) désirent que ce robinet demeure grand ouvert afin de ‘dénationaliser’ les peuples et faire de l’Europe un immense ‘patchwork’ qui sera plus facile à piloter par une gouvernance mondiale (la Grèce en exemple) et désirent que ce robinet reste ouvert et continue d’alimenter cette déstabilisante invasion. (A ce propos, lire les livres de Vilemarest).
    Quant aux immigrés d’Afrique, le principal obstacle pour beaucoup de ces musulmans est justement qu’ils ne peuvent pas assumer deux personnalités: une républicaine laïque et une autre communautaire et coranique; et pas plus deux règles de vie: une issue du droit romain et l’autre pilotée par la Charia. Tout cela est parfaitement incompatible et leur penchant naturel va forcément et naturellement vers la deuxième. Un sondage a été fait en G.B en 2009 posant la question ‘Quel type de règles de vie désirez-vous ? A 72%, les populations musulmanes ont répondu en faveur de la Charia… C’est ainsi ! Cependant pour ceux qui ont réussi leur intégration malgré l’Islam il n’y a pas de problème, l’assimilation se fera sur quelques générations comme pour les populations venues au XIX° ou au début du XX° siècle.
    Signé Emile

    12/01/2011 à 1 h 01 min
  • Daviet Répondre

    Tout à fait d’accord avec les arguments très bien developpés de Jean Baud . il n’a rien oublié, c’est complet il n’y a rien à ajouter tout est dit

    11/01/2011 à 20 h 02 min
  • rambaud Répondre

    comment ce monsieur ose t’il parler de colonisation, en afrique du nord. non nous avons fait de terres en friches des plaines fructueuses nous avons construit ce pays.cela à la sueur du front des colons oui mourrant du paludisme, de la malaria mais faisant d’un pays livré aux razzias des maures , des turcs, des pirates qui s’y sont succédés une oasis merveilleuse, ou le modernisme à surgit, ou les peuples se cotoyaient arabes, juifs, chrétiens et arrivaient à partager . nous leur avons laissé un pays dévellopé qu’en reste t’il maintenant………………les immeubles non terminés en 62 sont toujours à l’état de ruine, les rues sont sales sordides, le peuple a faim et la caste dirigeante issue du fln s’emplit les poches. alger oran étaient des ports internationnaux, le réseau férré a été crée, des aerodromes aussi, des infrastructures, des administrations, colonisation t’en as ammené des bienfaits, et maintenant les algériens trouvent dommage que les français aient quitté l’algérie;;……………..mais pas d’inquietude m’sieur ces gentils immigrés qui envahissent l’europe viendront bientot s’installer dans votre maison, peut être alors reverez vous votre copie.

    11/01/2011 à 17 h 20 min
  • jean BAUD Répondre

    Non,DOe jane vous faites erreur
    ,ce monsieur ne se trompe pas,face à l’actuel début de prise de conscience tardif mais croissant de la population Française confrontée à la vague déferlante de l’immigration,comme tout socialiste,il pratique la dilution.Il parle de rejet de l’immigration par les peuples d’Europe,alors qu’il faut dans le cas présent parler précisément du rejet de cette immigration par les Français. Il parle de l’aide apportée par ces peuples lors de la libération du joug nazi,c’est encore un langage que l’on entend trop souvent depuis quelques temps,comme si ces gens avaient eux mémes libéré la France et mis en oeuvre le débarquement de 44 en repoussant le national-socialisme qui nous avait submergés,conséquence directe des délires du socialo-pacifisme Français des années 30.il suffit de relire les historiens dignes de ce nom pour remettre les choses à leur vraie place!Il parle des emplois tenus par ces personnes et dont les Français ne veulent plus,c’est oublier que cela est la conséquence directe des choix délibérés de nos politiques de l’enseignement qui ont consisté à fabriquer des bac+ inaptes sur le marché réel du travail tout en veillant bien à les formater dans la haine des entreprises et du travail en général.si certains immigrés travaillent dans les entreprises de services,c’est aussi par manque d’autres qualifications, nous ne leur devons quand méme pas une reconnaissance éternelle,travailler dans un pays d’accueil devrait étre un préalable à leur présence,nous ne sommes en aucun cas leurs obligés.Pour ce Monsieur,une ombre inquiétante traverse l’Europe sans épargner la France,alors qu’il s’agit en réalité du début de prise de conscience salutaire face aux politiques immagrationnistes délirantes de nos hommes politiques disqualifiés et incompétents que de plus de Français rejettent.
    quand pour finir,sur le sujet de la colonisation,il charge la brouette de la repentence ,c’en est trop,il aurait été préférable de laisser ces peuples dans leur moyen-âge qui perdurerait d’ailleurs encore,mais peut étre serions nous responsables de n’avoir rien fait,repentence encore!!!cela me rappelle:pile je gagne et face tu perds…avec les collectivistes c’est toujours comme cela.
    Non encore DOE Jane,ce monsieur ne se trompe pas,car confronté à ce qui prend l’allure d’un grondement populaire et qui commence à inquiéter les xénophiles etc…,la technique consiste à appliquer les techniques des sports de combat:se servir de l’attaque de l’adversaire pour le terrasser,car il s’agit bien d’un combat,ne nous trompons pas!!!

    11/01/2011 à 14 h 50 min
  • DOE Jane Répondre

    ce monsieur se trompe lourdement…nous ne demandons pas à ces allogènes de renoncer à leur culture ni même à leur foi; nous leur demandons de respecter les autochtones et de se soumettre à nos lois; ce qui est indispensable pour une bonne cohabitation

    11/01/2011 à 8 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: