Glissement progressif vers la dictature

Posté le mai 05, 2020, 1:29
6 mins

Quand tous les chiffres seront publiés et disponibles, il est très vraisemblable que le nombre de morts de la pandémie en cours ne sera pas plus élevé que celui d’une virulente épidémie de grippe.

Il est très vraisemblable aussi qu’on discernera clairement ce qui est déjà très visible : à savoir que l’essentiel des morts aura été des personnes âgées de 80 ans ou plus, et des personnes souffrant de pathologies qui les rendaient plus fragiles.

Il est presque certain qu’on ne verra pas d’enfants parmi les victimes, et peu de personnes de moins de 50 ans.

Il est presque certain qu’on verra que, même dans les pays où le nombre de morts semblera important, ce nombre ne fera pas bouger les moyennes annuelles de décès.

On verra aussi sans doute que la panique qui a été déclenchée a entraîné des réactions très excessives, qui ont elles-mêmes fait des morts, et conduit à d’immenses dégâts économiques, qui auraient pu être évités.

On verra que des gens qui étaient soignés pour des cancers ont arrêté leurs chimiothérapies, que des gens qui devaient être opérés ne l’ont pas été, que des vieilles personnes dans de nombreux pays ne sont pas mortes du coronavirus, mais d’absence de soins et de solitude.

On verra que les dégâts économiques ont ruiné des vies à un degré tel qu’ils ont conduit à des suicides.

On verra qu’au sein de tout cela, des dirigeants politiques ont utilisé la situation comme une opportunité pour confisquer arbitrairement les libertés les plus élémentaires.

Et on verra que, parce qu’elles ont été inondées par la peur, des populations entières ont accepté cette confiscation sans se révolter et ont admis que leur maison ou leur appartement soit transformé en prison, quasiment sans permission de sortie.

Si des gens sont lucides, ils accuseront la Chine et celle-ci doit être accusée.

C’est en Chine, en effet, qu’est né le coronavirus et, quelle que soit l’origine de celui-ci (de nombreux indices semblent montrer qu’il est issu du laboratoire P4 de Wuhan), la Chine a quasiment tout fait pour qu’une épidémie très localisée dans une province chinoise devienne une pandémie planétaire aussi dévastatrice que possible.

Ils accuseront aussi l’Organisation Mondiale de la Santé, qui s’est transformée en outil de propagande au service de la Chine.

Elle a affirmé notamment que la maladie n’était pas contagieuse et que les voyages en avion depuis Wuhan vers le reste du monde pouvaient continuer, avant de dire que la maladie était très contagieuse et que sa létalité était au moins aussi forte que celle de la grippe espagnole de 1918, ce qui laissait prévoir une hécatombe sans précédent depuis un siècle.

Si des gens sont plus lucides encore, ils accuseront les gouvernements de plusieurs pays européens d’avoir fait preuve d’incompétence criminelle, mais aussi d’avoir révélé des tendances dictatoriales, ce qui constitue une triple trahison de leur mission : un gouvernement incompétent trahit sa mission de gouvernement, un gouvernement criminel la trahit plus encore, un gouvernement censé être démocratique qui devient dictatorial est une imposture.

Le public devra aussi accuser les médias, qui ont disséminé presque sans sourciller la propagande de la Chine, celle de l’Organisation mondiale de la santé et celle des gouvernements, et ont failli à leur devoir d’informer les populations pour se transformer davantage encore en moyens de désinformation – ce qu’ils étaient déjà.

Ils ne pourront exonérer de toute responsabilité les populations, qui se sont laissées intoxiquer mentalement, ont cédé à la peur et tout accepté.

L’idée que les êtres humains sont propriétaires d’eux-mê­mes, présumés capables de décisions rationnelles et de se conduire de manière responsable a été très largement effacée dans l’essentiel de l’Europe occidentale et assez largement aux États-Unis.

Des mouvements de rébellion se sont dessinés dans quelques États américains, aucun mouvement de ce genre n’a pris forme en Europe occidentale.

Y a-t-il encore en Europe occidentale des gens qui attachent une valeur à la liberté ?

À l’occasion de cette épidémie et de cette privation massive de nos libertés, une phrase de Benjamin Franklin m’est revenue en mémoire :
« Un peuple prêt à sacrifier la liberté pour la sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

8 réponses à l'article : Glissement progressif vers la dictature

  1. vozuti

    08/05/2020

    l’épidémie de grippe H3N2 a fait 80000 morts aux usa pendant l’hiver 2018.les médias avaient ils affiché le décompte quotidien nécrologique? non,pour les médias 80000 morts de la grippe aux usa c’est normal,c’est un non sujet.
    quelle est la différence avec l’épidémie de cette année? pas grand chose statistiquement,sauf que les médias ont reçu l’ordre de déclencher une énorme opération de déstabilisation,en rependant la peur.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/05/2020

      faites confiance à Trump ! c’ est un gars qui ne peut pas être  » déstabilisé  » … il s’ en sortira toujours par un énorme mensonge que le gogo avalera tout cru !

      Répondre
  2. vozuti

    07/05/2020

    alors que les dernières études chinoises montrent une grande efficacité de la chloroquine contre le covid19,le conseil de l’ordre des médecins menace les médecins de radiation s’ils soignent leurs patients avec ce médicament. busyn avait déjà classé la chloroquine dans les poisons dès le début de l’épidémie et le conseil de l’ordre persiste et signe. INTERDICTION DE SOIGNER LES MALADES.le seul médicament préconisé dans les maisons de retraites est le rivotril,qui sert à euthanasier les malades qui ont une difficulté respiratoire…et on se demandait pourquoi le nombre de morts était beaucoup plus élevé en france que presque partout ailleurs!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/05/2020

      arrêtez de vous faire du mal avec des overdoses de fake – news ! vous n’ avez pas la santé [de malade ] mental(e) de Donald Trump !

      Répondre
  3. OMER DOUILLE

    07/05/2020

    C’est bien vrai que, sous couvert de lutte contre le covid19, la macronie tente de mettre en place un flicage qui n’aura bientot plus rien à envier à celui de la période de l’occupation 40/44.
    J’ai eu l’occasion de lire les documents aux textes alhambiqués au possible, selon la bonne pratique des fonctionnaires, avec une quasi injonction aux médecins de ville de dénoncer en quelque sorte les patiens qu’ils pourraient estimer atteints, avec obligation de rapport de suivi, comptes rendus aux agences de santé et, même aux « brigades » dédiées.
    A quand un tatouage sur le bras avec un numéro (par exemple « ART ZEN FUR UND SWENT SICHT »), pour rappeler aux vieux cons le bon temps jadis.
    Et, pourquoi pas une « puce » sous cutanée comme pour les clébards – certains avancent que ce projet serait dans les cartons du grand Bill et de sa fondation bizaroide, en accompagnement de vaccins obligatoires contre n’importe quoi- .
    Un vrai délire dont, même un méfiant comme moi, n’aurait jamais pensé qu’il puisse être proposé, puis, mis en place.
    Il va falloir sortir les fourches, camarades, car Big Brother lui-même est dépassé.
    Les adorateurs de l’enfant-roi vont apprécier.

    Répondre
    • vozuti

      07/05/2020

      fin 2019 des chercheurs ont annoncé qu’ils avaient mis au point,à la demande de bill gates,une nano puce sous forme de gel, injectable avec un vaccin,pour pouvoir vérifier à l’aide d’un smartphone si le « patient » a bien fait son vaccin.
      il y a quelques jours les dirigeants européens ont décidé de financer,en collaboration avec la fondation de bill gates,un vaccin international unique contre le covid. en d’autres termes,toute la population mondiale aura droit au vaccin de bill gates avec la puce intégrée.
      et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule,la 5G sera déployée partout d’ici la fin de l’année,ce qui permettra de localiser un smartphone au cm près,alors que la 4G permet seulement de le localiser dans les environs de l’antenne la plus proche.
      lorsqu’à l’automne le vaccin obligatoire avec la puce sera imposé,tout le monde pourra donc être localisé au cm près, 24h sur 24,et bien sur sans possibilité de se débrancher.

      Répondre
      • Spectique

        11/05/2020

        Quelle intérêt de connaître la position des populations au cm près ?
        Surtout que vous avez des outils beaucoup plus intéressant pour surveiller et influencer les populations avec leurs consentement qui plus est.
        Les datas récupérés sur tout les appareils connectés sont bien plus intéressantes qu’une puce sous cutané.
        GPS, micro, appareil photo ou vidéo mais surtout toutes les données laisser à longueur de journée, santé, opinons, habitudes, préférences, certains disent: GOOGLE connait l’orientation sexuelle de vos enfants avant même qu’ils aient regardé leurs premiers porno.
        Ce sont des choses banales aujourd’hui et tout le monde accepte cela sans que la population ne s’en effraie.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          11/05/2020

          Oui mais, vous diront les [  » protestataires, indignés, compulsifs  » ] du blog, Google ce n’ est pas l’ Etat , ce n’ est  » juste  » qu’ une multinationale , une GAFA comme on dit maintenant, qui  » frique  » mais qui ne flique pas … les cons !

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)