Grève : de 1,6 à 3,2 milliards de perte…

Posté le 25 octobre , 2010, 4:51
2 mins

Selon Bercy, la facture serait de 200 à 400 millions d’euros par jour de grève. Soit un coût de 1,6 milliard à 3,2 milliards pour les 8 journées de perturbations déjà subies. Il faut aussi prendre en compte la dégradation de l’image de la France. Les PME sont les premières touchées. Président de la CGPME, Jean-François Roubaud estime :

«Le BTP sera bientôt obligé de fermer des chantiers faute de matières premières. La timide reprise économique est presque anéantie par ces mouvements qui tiennent plus du terrorisme économique que du droit de grève.»

  • Après 30 jours de conflit au port de Marseille, l’Union des industries chimiques chiffre à un milliard le coût de ce mouvement social, soit 33 millions d’euros par jour.
  • Air France estime que ce type de mouvement lui coûte 5 millions chaque jour.
  • De son côté, la SNCF souhaite être discrète sur le coût des grèves tant que le mouvement n’est pas terminé. Il est admis qu’une grève générale entraîne une perte de 20 millions par jour.
  • Côté commerces, les scènes de vandalisme en marge des manifestations dans une douzaine de villes créent un climat particulièrement néfaste, qui se traduit par une baisse très forte de la fréquentation et des ventes depuis la mi-octobre pouvant aller jusqu’à – 40 %, indiquent la Fédération des enseignes de l’habillement (FEH) et l’Union du grand commerce de centre-ville (UCV).
  • Mais c’est au niveau de la distribution de carburant que l’impact sera le plus lourd.
  • Les professionnels du tourisme constatent un ralentissement des réservations en raison d’un attentisme de la clientèle. Dans l’hôtellerie, les grèves et la pénurie d’essence auraient déjà coûté au moins 3% de taux d’occupation, selon Protourisme. (vu ici)

2 Commentaires sur : Grève : de 1,6 à 3,2 milliards de perte…

  1. DOE Jane

    26 octobre 2010

    les syndicats payeront les heures de grèves à leurs affidés grâce aux généreuses contributions des contribuables ” malgré eux”
    il serait temps que ces syndicats ne vivent
    QUE DES COTISATIONS de leurs membres……….

    Répondre
  2. Michel

    26 octobre 2010

    Il n’y a qu’à faire payer les syndicats que nous finançons à longueur d’année pour qu’ils nous emm… davantage encore !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)