Henri Guaino ne croit pas au « risque Le Pen »

Henri Guaino ne croit pas au « risque Le Pen »

En marge du meeting UMP de Nice, qui se tenait ce week-end pour faire pièce à l’université d’été du FN (voir la chronique en p. 8), la « plume » de Nicolas Sarkozy, Henri Guai­no, a déclaré à l’agence de presse Reuters :

« Il n’y a pas de risque Le Pen. Le seul risque est celui d’une incapacité de la classe politique, des partis républicains et démocrates, de se révéler incapables de répondre aux problèmes des gens et à leurs difficultés. »

Cette déclaration me laisse perplexe. Et m’inquiète quand je songe au rôle de son auteur, conseiller de Nicolas Sarkozy qui risque de lui présenter une vision politique bien éloignée de la réalité.

À mon sens, il existe bien un « risque Le Pen » pour le candidat Sarkozy. Nous sommes encore bien loin de l’élection et bien malin qui pourrait dire avec certitude à quoi ressemblera le deuxième tour.

Je passe sur l’habituelle phraséologie distinguant le Front national des partis « républicains et démocrates ». Le FN a beau crier sur tous les tons qu’il est républicain et démocrate, il reste parfaitement admis par la nomenklatura qu’il n’en est rien. Pourquoi ? Mystère.
Est-il besoin de dire que cette phraséologie répond bien mal « aux problèmes des gens » ?

Mais il est un point sur lequel Guaino vise juste. Les électeurs souhaitent, en effet, que les politiques sachent résoudre leurs problèmes.
Quoi que l’on pense du programme du FN, et tout spécialement du volet économique de ce programme, il est clair que les sympathisants de ce parti adhèrent, plus ou moins confusément, à un constat : les « partis de gouvernement » (en gros, UMP et PS) ont échoué depuis 30 ans.

Il n’est pas certain que cela suffise à les convaincre d’essayer autre chose. Les périodes de crise peuvent amener deux effets contradictoires : soit conserver l’actuel dirigeant (en l’occurrence, Nicolas Sarkozy) par peur du chaos ; soit, au contraire, faire le choix de « tout casser » et donc d’expérimenter une autre solution politique.

Par ailleurs, la conjoncture politique, avec la prolifération des affaires (Guérini, Strauss-Kahn, fin des procès Clearstream et énième recommencement du procès Chirac…), est très favorable au développement du slogan « Tous pourris », qui arrange na­turellement les affaires des partis qui n’ont jamais gouverné, notamment du FN.

En tout cas, les chances de Marine Le Pen aux élections de 2012 me semblent loin d’être négligeables et les médias l’enterrent trop vite…

Partager cette publication

(19) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    rendons nous à l’évidence :
    quelque soit leur vote ( P.S. , F.N. , MODEM  , LA GAUCHE, LES ECOLOGISTES etc … )  ce sera pour beaucoup d’électeurs  un vote "anti-sarkozyste"  et pas forcément un vote de conviction …en conséquence de quoi nous avons toutes les "chances" (?) d’avoir un(e) socialiste à la Présidence … sauf à ce que sa "tardive" paternité LUI  mette les idées en ordre !

    11/10/2011 à 17 h 15 min
  • sas Répondre

    et l autre nouille qui fait les poubelles pour exister…..après collards et des francs maçons……VOILA SONT CHOIX:

    Deux membres du gouvernement ont annoncé lundi le lancement imminent d’un courant "humaniste" au sein du parti majoritaire. Le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants, Marc Laffineur, et le ministre chargé des Affaires européennes, Jean Leonetti, ont décidé d’associer le "Groupe des Européens", dirigé par le premier, et le club "République et humanisme", fondé par le second. Le nouveau courant, qui verra le jour mercredi, accueillera "toutes les sensibilités humanistes de la majorité et comprendra plus d’une centaine de parlementaires de la majorité présidentielle", précisent ces deux représentants du centre-droit dans un communiqué.

    "Afin d’équilibrer les propositions adressées à nos concitoyens, ce courant aura vocation à donner plus d’écho à la voix humaniste, sociale, républicaine et européenne en proposant des mesures dans le cadre du projet présidentiel de l’UMP", ajoutent-ils. Le lancement de ce courant apparaît clairement comme un contre-feu face à l’activisme de la Droite populaire, l’aile la plus à droite du parti présidentiel, qui a présenté fin septembre ses propres propositions, à la suite de la défaite de l’UMP aux élections sénatoriales.

    Le secrétaire général adjoint de l’UMP Marc-Philippe Daubresse l’avait évoqué le 28 septembre en expliquant que ce courant réunirait ceux qui, dans le parti, "ne se reconnaissent pas dans les outrances de la Droite populaire". "La droite modérée existe aussi", avait souligné ce centriste. Marc Laffineur et Jean Leonetti lanceront le nouveau courant mercredi après-midi lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale. Les parlementaires qui en font partie se réuniront le 19 octobre pour faire une première série de propositions, dit-on dans l’entourage de Jean Leonetti.

    a quand melanchon et besson??????

    le fn VA DONC CONTINUER A FAIRE DE LA FIGURATION…c est certainmalheureusement

    revient JEAN MARIE REVIENT ! ! ! !

     

    sas

    11/10/2011 à 11 h 56 min
  • François Répondre

      Mancney, j’aurais tendance à être assez d’accord avec vous, mais:
           – Le fait d’avoir une carte d’identité avalise officiellement que vous êtes Français. D’accord, ce n’est qu’une appréciation bureaucratique, mais on ne peut l’ignorer.
           – On peut rapprocher ce fait de l’entrée dans une famille par mariage. Officiellement, vous faites partie de la famille, cela ne tient malheureusement pas compte de votre volonté: Vous choisissez la fille, rarement la belle mère et les ancêtres.
            – Il n’existe, encore une fois malheureusement, aucun examen de passage pour obtenir la nationalité française.
     
       C’est pourquoi cohabitent dans notre pays ( et probablement dans d’autres) plusieurs types de Français: Ceux qui sont viscéralement attachés à la culture, la civilisation, l’ histoire de France et sont prêts à se sacrifier pour elles et ceux qui ne sont là que pour profiter des avantages offerts en combattant ce pays.
      D’où l’opposition entre Français "de souche" et les autres que l’on peut effectivement qualifier comme vous le faites d’étrangers, même s’ils ont une carte d’identité française reçue de fraîche date…
      Attention, je ne dis pas qu’un Français de fraîche date est forcément un mauvais Français: Un légionnaire qui se fait tuer pour la France, est un Français à part entière qui mérite notre respect et notre reconnaissance. Mais un immigré depuis 3 générations qui chie sur la France en est indigne…

    20/09/2011 à 14 h 26 min
  • ozone Répondre

    Portier

    La campagne de 2007 est un modéle dans le genre arrangée,le role des médias fut éxemplaire dans le genre.

    Remax

    Certes que la dénomination "français de souche" est confuse,jusqu’ou il faut remonter?

    Mais cette démarche est un piége a cons,l’impossibilité de determiner une date precise sert de pretexte aux immigrationistes forcenés pour laisser faire n’importe quoi,il faut avant tout étre réaliste.

    Dans les "vagues" d’immigrations précédentes,misére et agitation en Italie,arméniens,guerre d’Espagne,problémes en Pologne,ce sont les cas les plus fréquents que l’on nous envoie dans la figure pour démontrer qu’il est impossible de parler de français de souche,MAIS:

    Car il y à un gros "mais",outre que toutes ces migrations venaient de pays chrétiens,donc avec un substrat culturel proche, toutes les situations qui les ont provoqués avaient un point final,les flux finissaient par se tarir.

    Rien de tel de nos jours,les nombres peuvent étres sans fin,ce qui produit dans tous les cas de figure une subsistution éthnique,ceux qui parlent de "mixité" dans ces conditions sont dans le meilleur des cas des urlubérlus et plus certainement des fous furieux pour rester poli.

    Alors ne vous chauffez plus la téte avec des concepts,soyez tout simplement réaliste.

    19/09/2011 à 22 h 11 min
  • Anonyme Répondre

    François : " C’est bizarre tout le monde comprend l’expression " Français de souche" sauf quelques irréductibles"
    –          C’est ça, tout le monde "comprend l’expression" et tout le monde se plante, comme dab!
    Il n’y a PAS de " Français de souche", il y a des Français, et il y a des étrangers vivants en France, quelque soit la couleur de leur passeport.
    Ce n’est pas un passeport en papier donné par des gvts irresponsables qui fait un Français, c’est la nationalité de ses parents, au moins de sa mere.
    C’est pourquoi, au lieu d’utiliser l’expression "Français de souche", qui avalise d’une certaine maniere la possibilité d’une nationalité française pour des étrangers – les non "de souche" -, il faut vite redemander le retour au Jus Sanguinis, a effet rétroactif disons depuis 1974, et "identifier" ainsi les " Français ", les seuls Français, et donner une Carte verte aux étrangers qui ne remplisssent pas ces conditions, plutot que de leur laisser une soi-disante "nationalité" que la plupart d’entre eux ne reconnaissent d’ailleurs pas.
    Ensuite, il faudra encourager un retour des étrangers en surnombre (6%) sur vingt ans, un retour digne et négocié.
    Apres tout ça, on s’assoit et on regarde ou on en est.

    Best,

    Mancney

    19/09/2011 à 18 h 47 min
  • sas Répondre

    merci a toi portier….

    C EST EGALEMENT ET MA CONVICTION ET MON PROPOS…..ils ont abattu les monarchie par la ruse et le sang…..il fauty reprendre le pouvoir et les commande de la france…de même…

    sas

    19/09/2011 à 14 h 45 min
  • sas Répondre

    LES FRANCS MACON SONT DEJA DANS LA PLACE….fatna n est plus seule….

     

    CANAL +  dimanche + DU 18 SEPTEMBRE 2011

     

    pathétique et conforme a ce que sas vous déclarait il y a peu….un prophète en somme…

     

    sas

    gnlf : collard et go manche a couille illustre inconnu et transfuge….ET pourquoi pas besson ??????

    19/09/2011 à 14 h 43 min
  • François Répondre

     Remax

     C’est bizarre tout le monde comprend l’expression " Français de souche" sauf quelques irréductibles. Ces mêmes irréductibles n’hésitent pas à qualifier d’ailleurs cette expression de " moisie" ou "rappelant les heures les plus sombres de notre histoire" mais ne savent officiellement pas ce qu’elle signifie…

      Comme les races qui n’existent pas mais n’empêchent pas de hurler au racisme, notion basée sur ce mot. Comme les races qui figurent en toutes lettres dans les lois contre les discrimination mais n’existent pas, paraît il…

      Il y a encore beaucoup de mots que les mêmes ne comprennent pas officiellement (puisque demandant systématiquement ce qu’ils veulent dire) sans pour autant se priver de les dénoncer ou d’en critiquer les notions en traitant de "fascistes" ceux qui les utilisent: Bien, mal, morale, bon sens, sacré, éthique, civilisé,… par exemple

      Tiens, expliquez moi donc comment vous comprenez l’expression: " faire l’âne pour avoir du son"…
     
     

    19/09/2011 à 9 h 45 min
  • Remax Répondre

    J’aimerais bien savoir ce que vous entendez par « français de souche »?

    18/09/2011 à 21 h 46 min
  • Portier Répondre

    Le Sarko a été préparé depuis des années (comme le Obama d’ailleurs) en faisant le tours de certains ministères d’importance sous l’oeil désaprobateur du Chirac, premier cocu dans l’affaire. Arrivé aux commandes le nabot suit à la lettre ce qu’on lui impose des rives Est des US. Se fatiguer les méninges à pronostiquer les résultats de 2012 est efforts perdus. Les mirontons de gauche vont rejouer la pleurerie de 2001 et l’histrion nous sera redonné pour 5 ans avec un score insultant à la Chirac. Les électeurs du FN qui verront leur candidate à 20 % au premier tour, la retrouveront au même score au second. No way out.  L’Europe est dans les pattes des seigneurs cosmo-sionistes et les petites comédies d’élection est un attrape-couillon à répétition.

    18/09/2011 à 19 h 29 min
  • Laudance Répondre

    Le risque Le Pen c’est quoi ? Est-ce Marine qui a fait de la France un pays endetté jusqu’au cou ? Est-ce elle qui l’a transformée en une société d’assistés ? Est-ce la fille de Jean-Marie le pestiféré qui a provoqué son invasion par ses "chances" ? Est-ce le FN qui a trempé dans toutes les magouilles répertoriées ces dernières années ? Non. Alors quel risque y aurait-il de ne pas voter pour les fossoyeurs de la République et accorder son suffrage à une candidate davantage préoccupée par l’avenir de son pays et de ses citoyens de souche ? Aucun, sauf pour les élus qui tiennent à leur strapontin.

     

    Quant aux partis autoproclamés “républicains et démocrates”,  ils feraient bien de respecter les règles qu’implique cette double qualification, c’est-à-dire d’admettre que les Français qui ne votent pas pour la vraie gauche ou la fausse droite ont aussi le droit de s’exprimer et que leurs représentants sont aussi légitimes que les leurs, au lieu de les tenir écartés d’office de la conduite du pays et de les donner en pâture aux journalistes inféodés à l’idéologie marxiste-léniniste.  Comme l’UMPS est loin d’accorder au FN ce droit élémentaire, les « démocrates » hypocrites et les médias merdiques feraient mieux de se taire.

    18/09/2011 à 17 h 40 min
  • dissident Répondre

    entre un begaiement et un tic Guaino n oublie pas le politiquement correct

    17/09/2011 à 21 h 06 min
  • Sagesse et raison Répondre

    Pour "Revizor",

    Je ne sais pas si vous êtes un adhérent de l’UMP venu ici pour faire "subtilement" de la propagande, ou si vous croyez vraiment ce que vous écrivez. Je me pose la question.

    Quoiqu’il en soit, je vous le dis : vous êtes libre de vos idées, et pouvez voter pour qui vous voulez. Votez donc pour Sarkozy, si ça vous chante. Je vous aiderais, s’il le fallait.

    Mais de grâce, ARRETEZ de faire comme s’il y avait une différence entre Sarkozy et le PS. Il n’y en a pas. UMP, PS, c’est exactement la même chose. En effet, sur tous les sujets principaux (Europe, immigration, insécurité, euro, allocations, assistanat, etc.) UMP et PS ont la même politique, et les mêmes discours (sauf parfois de légères différences dans le discours, mais jamais dans la politique appliquée, et donc dans les résultats).

    Sarkozy, l’homme qui parle et promet sans jamais agir ni respecter sa parole, n’est pas un homme de conviction, ni un homme de parole.

    Pour ma part, j’ai plus de respect pour un candidat de gauche qui se dit de gauche et fait une politique de gauche, que pour Sarkozy, qui se dit de droite mais fait une politique de gauche.

    Avec Hollande ou Aubry ou Royal, on est foutus, mais on le sait dès le départ. Avec Sarkozy, on est foutus aussi, mais certains croiront le contraire au début (ils seront les dindons de la farce).

    Moi, pour reprendre vos termes, mais d’une manière différente (!), je ne suis PAS IDIOT, donc je vote UTILE.    😉 

    Les seuls capables de redresser la France sont Marine Le Pen et Carl Lang. Mais Lang est un inconnu qui fera 1%. Il reste donc Marine Le Pen, la seule qui sauvera la France, et j’espère, j’espère, j’espère, qu’elle écrasera votre candidat Sarkozy au premier tour de la présidentielle, et lui, le petit homme, disparaîtra pour toujours du paysage politique français, pour notre bien à tous !!!!!

    (Hélas, ensuite, on aura Copé pour le remplacer, donc des promesses de droite, pour une politique de gauche…)

     

     

    17/09/2011 à 17 h 46 min
  • ozone Répondre

    Le GROS pronléme est que l’UMP,dernier avatar de l’UDR,RPR et que sais-je encore considérent la France comme "leur chose",ils "sont" les dirigents" naturels" du pays,et agitent le Gaullisme comme un titre de propriété,de là leur arrogance permanente.

    Quand méme,ils sont forts,continuer a se dire Gaullistes en plein régne Sarkozyste faut pas avoir peur.

    16/09/2011 à 22 h 23 min
  • revizor Répondre

    Personnellement je suis pour l’union "des droites" et ne veut pas opposer la droite "nationale" à la droite "libérale" ou "républicaine".

    Electeurs et militants de l’UMP et du FN ont souvent les mêmes aspirations, les mêmes appréhensions, les mêmes revendications et savent très bien ce que signifierait le retour des apparatchiks du PS.

    Pour autant ne soyons pas dupes. La direction du FN aux mains du clan LE PEN a ses propres objectifs , ses propres ambitions qui malheureusement ne sont pas ceux du mouvement populaire et national.

    L’esprit de vengeance, de revanche les amènent à rouler pour le PS, à être des alliés objectifs du PS.

    Je ne veux donc pas être l’idiot utile du Parti Socialiste et voterai donc Nicolas SARKOZY tout en souhaitant un nouveau 21 avril à l’endroit, c’est à dire que Nicolas SARKOZY et Marine LE PEN soient en lice au 2éme tour en mai 2012.

    Oui je sais SARKOZY c’est pas terrible mais le PS  c’est la pire des choses.

    Plutôt SARKOZY que le Parti Socialiste.

    Plutôt "Bleu" que "Rose".

    16/09/2011 à 19 h 39 min
  • sas Répondre

    avec ces enfoirés maçonnique….il n y a pas d election libres et consenties…."ils" feront donc en sorte de piper le débat…ou de l empêcher de se présenter (500 signatures)…ou tricheront comme de coutume chez les fils du diable…

    …..la révolution c est installé et a abattu la monarchie dans le sang et pas les armes…..on s en libérera de la même manière….et certainement pas dans des urnes grogées et pipées…

     

    j ai dit

     

    sas

    16/09/2011 à 13 h 45 min
  • François Répondre

      Sagesse et raison, je vous trouve dur avec Sarkosy. Il a tout de même tenu certaines promesses: Celles des socialistes…

    16/09/2011 à 11 h 59 min
  • Sagesse et raison Répondre

    Guaino est bien comme tous ses amis de l’UMPS. Il est complètement inconsient des réalités, et vit dans son monde de privilégiés, bien loin des soucis quotidiens du Français moyen. Comme ses amis de l’UMPS, Guaino fait de la politique, non pas pour SERVIR le peuple, mais simplement pour SE SERVIR.

    Quand il dit : «Le seul risque est celui d’une incapacité de la classe politique, des partis républicains et démocrates, de se révéler incapables de répondre aux problèmes des gens et à leurs difficultés.», c’est ridsible, car justement, les Français ont bien vu que l’UMPS est incapable de résoudre les problèmes.

    Sarkozy est le président qui parle mais n’agit pas.

    Sarkozy, on l’a vu à l’oeuvre. Verdict : il est le plus mauvais président de toute l’histoire. C’est un imposteur, qui promet, promet, promet, en jouant de ses postures, mais sans jamais avoir le moindre courage pour agir pour défendre la France et les Français.

    Alors, soit les Français ont le courage de voter pour Marine Le Pen, soit ils ont peur (lobotomisés qu’ils sont par les médias UMPS, la pensée unique, la police de la pensée, le politiquement correct), et dans ce cas ils voteront pour un candidat du système UMPS, que ce soit Sarkozy ou Hollande ou Aubry ou Royal, ce sera la même catastrophe.

    à bon entendeur …

    15/09/2011 à 18 h 38 min
  • Le Ket de Bruxelles Répondre

    Que Marine Le Pen arrive au second tour en Mai 2012, c’est du domaine du possible, avec un bon score de 20 à 25%. Mais de là à envisager qu’elle puisse remporter la mise il y a quand même de la marge.

    Les castes qui dirigent la France et l’Europe, ces mondialistes qui ont vidé les églises pour remplir les mosquées, vont tout mettre en oeuvre (front républicain) pour conserver leurs prébendes et de ce fait feront marcher la manipulation et la désinformation à tout va.

    Evidemment, le PS et l’UMP ont intérêt à ce que Marine arrive en seconde place au 1er tour : c’est une garantie pour eux d’être élu dans "un fauteuil" au second tour.

    Mais lors du 3ème tour -les élections législatives- le FN pourrait, grâce à son score des présidentielles, jouer les troubles-fête et engranger des résultats inespérés, surtout si un réel krach et une forte récession  affectent la France et les pays européens. Le mécontentement s’exprimera alors dans les urnes…et même si les élections ont lieu au scrutin majoritaire à deux tours, le FN pourrait se maintenir et marquer de nombreux points dans les triangulaires, comme pour les cantonnales de cette année, mais alors avec des députés. C’est ce scénario qui donne des sueurs froides à certains politologues.

    14/09/2011 à 15 h 33 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *